Archives mensuelles : mars 2015

BHOUTAN Lotus et Dragon

BHOUTAN Lotus et Dragon, un reportage photographique par Martine Michaud, publié aux Éditions Cayenne, collection « Traces ».

Femme avec mala, photo Martine Michaud, tirée du livre
BHOUTAN Lotus et Dragon, un reportage photographique par Martine Michaud, publié aux Éditions Cayenne, collection Traces.

« Bienvenue au Royaume du dragon-tonnerre ! »

Jeune universitaire, Martine Michaud rêvait de marcher sur les traces de Margaret Mead et découvrir des peuples peu connus. Elle nous présente le Bhoutan, le pays qui considère le bonheur de sa population plus importante que le PNB. Un pays de hautes montagnes, d’architecture fascinante, d’air pur… de bonheur national brut où la seule chose qu’ils ont en commun avec nous c’est leur graffiti répétitif des plus commun qui tout compte fait laisse à se poser des questions.

Il est toujours temps de célébrer la Journée internationale du bonheur et de parcourir les textes et photographies inédites du livre que Martine Michaud vient de publier sur le Bhoutan.

BHOUTAN, LOTUS et DRAGON révèle un pays littéralement extra-ordinaire avec des priorités et idéaux attachés au bonheur et des édifices pour éloigner les mauvais esprits de la nature, des couleurs pour symboliser les éléments et les obstacles à notre paix utilisées pour toute la population, et non pas quelques-uns exclusivement, des motifs floraux et géométriques partout dans l’architecture qui apaisent le regard, des montagnes grimpant en altitudes avec vues imprenables… Des photographies et des textes plus qu’inspirants.t

CITATIONS / EXTRAITS

« Le Bhoutan offre à manger du riz rose, des champignons matsutake et des piments si forts que les larmes nous viennent aux yeux. Ses fêtes sacrées prennent des airs de kermesse, ses hommes portent des robes, ses filles aînées héritent des biens de la famille, sa capitale n’a pas de feux de circulation et ses divinités sont nues dans les temples. » (p. 18)

« Il semblait avoir l’éternité devant lui alors que je m’efforçais de faire le plus vite possible. Un lieu, deux temps. « En soirée, je réfléchissais à l’importance que nous accordons au temps : celui qu’on a, celui qu’on n’a pas, celui qu’on gaspille ou qu’on espère gagner, ces moments que l’on regrette et ceux qu’on anticipe en pure perte. » (p.34)

« Contrairement à Marie, mère de Jésus, la mère du Bouddha n’avait pas à être vierge pour donner naissance à son divin enfant. » (p 39)

« On inspire à plein poumons cet air si pur qu’on voudrait le mettre en bouteille pour le rapporter dans nos villes polluées. » (p.57)

BHOUTAN Lotus et Dragon, un reportage photographique signé Martine Michaud, est publié aux Éditions Cayenne, collection Traces.

Publicités

21 jours de menus OSTÉOPOROSE

Livres informatifs avec menus et recettes pour une alimentation adaptée
OSTÉOPOROSE et SANS LACTOSE écrits par des nutritionnistes-diététistes

Le livre de recettes Savoir quoi manger, OSTÉOPOROSE, écrit par Alexandra Leduc, nutritionniste-diététiste, Dt.P., participe à faire de votre alimentation une alliée de votre santé.

Savoir quoi manger, OSTÉOPOROSE, 21 jours de menus, écrit par Alexandra Leduc, nutritionniste-diététiste, Dt.P., participe à faire de votre alimentation une alliée de votre santé.

Les éditions Modus Vivendi viennent de publier deux nouveaux livres dans la super série de recettes santé SAVOIR QUOI MANGER. Les deux livres sont sublimes comme tous les livres de cette série, et je vais commencer par vous parler du livre sur l’OSTÉOPOROSE.

Ça brille de conseils
Écrit par Alexandra Leduc (21 jours de menus MÉNOPAUSE, Cuisine camping, Cuisine 5 ingrédients), ce livre de recettes et de menus informe tout d’abord sur ce qu’est la maladie qui est en réalité « un processus lié le plus souvent au vieillissement » (p. 7) avec les causes et les facteurs de risque tout en signalant les facteurs modifiables par la volonté de toute personne qui cherche à s’éviter les complications liées à l’ostéoporose. Le livre comprend aussi un survol des signes pathologiques, du dépistage, de la prévention et du traitement ainsi que, et c’est le vif du sujet et le but du livre, les recommandations générales et alimentaires avec plusieurs pages sur les vitamines et minéraux avec de nombreux exemples concrets dans des tableaux indiquant les besoins de telle ou telle vitamine, les aliments qui en contiennent, les portions et la quantité qui s’y trouve.

Cuisine et recettes coups de coeur
Parmi mes pages préférées de ce livre, il y a les préparations maison d’assaisonnements de table et de viande pour réduire l’apport en sodium et qui représentent des trucs faciles pour remplacer la salière tout en donnant beaucoup de goût aux aliments. J’aime beaucoup aussi la liste des aliments à privilégier de même que la collation matin du jour 8 qui est constituée tout simplement de « 2 c. à soupe de graines de citrouille et 1 pomme ».(p. 58). On trouve aussi de belles recettes de repas faciles à préparer avec des ingrédients spécifiquement choisis pour éloigner l’ostéoporose : pour le matin, un granola maison aux graines de tournesol et de citrouille pour 14 portions ; pour le midi et le soir, des côtelettes de porc en croûte de pistaches, une salade géniale à emporter, les wraps au saumon, le pain de viande qui a vraiment l’air appétissant… Parmi les desserts équilibrés, l’été s’en vient : yogourt glacé à la mangue.

On peut se procurer les livres de la série 21 jours de menus aux éditions Modus Vivendi. MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR : le livre de recettes Savoir quoi manger, OSTÉOPOROSE écrit par Alexandra Leduc, nutritionniste-diététiste, Dt.P., participe à faire de votre alimentation une alliée de votre santé. Offrez-le à vos proches ! Mettez-le en pratique pour vous-même !

http://www.groupemodus.com/modus-vivendi


Un voyou chez Monsieur P

Un voyou chez Monsieur P. Auteur : Daniel Rioux Éditions Pratiko

Un voyou chez Monsieur P.
Auteur : Daniel Rioux
Éditions Pratiko

Oui, le travail a énormément changé et l’auteur de ce récit, Daniel Rioux, est un original. Et tant pis pour les autres si ces autres sont des femmes (il n’y a pas de place pour elles qui n’étaient même pas des personnes majeures) ou si ces autres sont arrivés après que toutes les idées aient déjà été lâchées par lui et sa bande d’amis journalistes d’une époque révolue.

Daniel Rioux a couvert la crise d’octobre, les affaires juridiques, le tourisme avec voyages multiples entre gars sachant quoi faire pour obtenir un Veuve Cliquot de première (encore là, oublie ça si t’es une femme, je sais de quoi je parle)… pour passer ensuite aux téléromans puis aux spectacles et au cinéma. Bref, une carrière bien remplie avec les augmentations de salaire et de statut comme il s’en faisait à son époque.

Vous aimez le name-dropping ? Il s’y adonne à la tonne. Des pires criminels aux comédiens du monde les plus adulés, il a eu l’occasion de les côtoyer. Vous adorez les histoires cocasses ? Vous serez servis.

Sur deux des citations suivantes, j’aimerais signaler que j’ai fait partie des gens qui ont bien ri des petites annonces semblables à celles relatées par l’auteur dit le voyou dans son récit, lors de mes passages à Montréal (mais s’il fallait que je raconte le millième de ce qu’il y a dans ce livre, on me regarderait incrédule – je sais, je l’ai déjà souvent vécu) et pour ce qui est de la troisième citation, si elle date de la Révolution tranquille, je l’ai encore entendue cette semaine.

EXTRAITS / CITATIONS

« Je fouille dans mes poches, trouve mon talon de chèque de paie et je regarde ça. Je gagne 55$ brut par semaine… » (p. 49)

« Aux petites annonces, l’erreur est humaine et bien souvent très drôle et certains messages, pris au téléphone, sont écorchés au passage. » (p. 93)

« Que les anglophones ont de la difficulté à comprendre et à parler le français en raison de la nervosité. » (p. 118)

« J’allais rapidement constater que partout, mais absolument partout, Paul et sa soeur Julie sont (presque) accueillis comme s’ils étaient Johnny Cash et June Carter. Oups ! Entre Bora Bora et L’Autobus du show-business, il y a ici un phénomène qui nous a échappé, moi et mes nouveaux acolytes du grand monde de la ville. » (p. 262)

Bref, Daniel Rioux fait le récit de sa vie depuis ses escapades-découvertes dès l’enfance et ensuite de journaliste au Journal de Montréal sous le titre Un voyou chez Monsieur P., publié aux éditions Pratiko. Vous ne vous ennuierez pas ou peut-être souffrirez-vous d’un trop-plein de foie gras, tout en vous gavant tout de même de très nombreuses pages des petites et grandes histoires du Québec.


Adaptez-vous… le marché du travail a changé

Alain Samson sur le milieu du travail au Québec, Adaptez-vous... le marché du travail a changé - Suivez la nouvelle vague de l'emploi

Adaptez-vous… le marché du travail a changé – Suivez la nouvelle vague de l’emploi
Auteur : Alain Samson
Béliveau éditeur

Le monde change, la vie change, la ville change, le boulot change. Alain Samson en a fait le tour pour les gestionnaires qui pourraient penser qu’en affichant un poste dans un journal local il coulera sous une tonne de CV.

Suivez la nouvelle vague de l’emploi, oubliez le Groupthink (c’est-à-dire les anciennes ou nouvelles oeillères qui se croisent au-dessus de vous et ceux qui vous ressemblent) et ouvrez-vous aux immigrants et aux femmes, aux aînés / aînées, aux handicappés (vous avez bien un handicap dans votre sport préféré !)… et possiblement adaptez vos exigences à la personne qui saura s’acquitter du travail et non pas aux proches ou aux amis ou même aux groupes organisés.

Si le livre s’adresse principalement aux gestionnaires, il pourrait bien être très utile aussi aux personnes qui se cherchent du travail, à savoir d’ouvrir l’oeil et de s’adapter aux patrons qui changent eux aussi et qui pourraient s’attendre à des comportements différents de votre part. S’adapter aussi aux possibles frictions et à la gestion des conflits, surtout à ne pas en causer aux groupes précaires en vous disant que vous appartenez aux groupes bien installés. Qui sait si la situation ne va pas s’inverser et votre employeur se mettre à courir pour récupérer ceux qui sont partis à cause de vous ?

CITATIONS / EXTRAITS

« Lors de tels événements, c’est souvent le meilleur employé qui part. Aidez vos employés et collègues à s’aider eux-mêmes. » (p. 195)

« Dans ce cas, si vous ne faites rien, les conflits seront nombreux et ils risquent de saboter la mission de l’équipe. » (p. 184)

« Tant qu’un groupe croit en ce qu’il est et en ses capacités, il n’a pas peur de l’inconnu. » (p. 116)

« Quand on parle du Moyen Âge, beaucoup de personnes se rappellent le temps des chevaliers, des rois et du droit de cuissage. Mais quand on regarde les faits, nous sommes peut-être encore en plein Moyen Âge dans nombre de secteurs d’activité au Québec. » (p. 85)

« Encouragez la bonne forme physique, l’abandon du tabagisme et la bonne alimentation. Offrez des cliniques afin de dépister les gens à risque face aux tueurs silencieux » (p. 57)

Résistez à la tentation de jouer à l’autruche et déboulonnez les mythes ou les vieilles habitudes dépassées grâce à cette récente parution d’Alain Samson sur le milieu du travail au Québec, Adaptez-vous… le marché du travail a changé – Suivez la nouvelle vague de l’emploi. Disponible chez Béliveau éditeur.


Manger santé

L’Expo Manger santé et vivre vert, c’est aujourd’hui, demain et dimanche au Palais des Congrès de Montréal. C’est une occasion sublime de se renseigner sur toutes sortes de sujets et de goûter des aliments santé – par exemple :

  • J’ai déniché parmi les plus de 250 exposants deux personnes d’affaires africaines, l’une présente des confitures dont j’ai dégusté celle aux bleuets qui contient énormément de petits bleuets pas déformés et tassés comme des sardines dans le pot – Dibou les confectionne elle-même et elle fait aussi la livraison (dibouscuisine.com) ; l’autre permettait aux visiteurs de découvrir des jus exotiques naturels, antioxidants et même aphrodisiaques (frunil.com)
  • Passez chez Yogourmet pour obtenir un sachet gratuit de kéfir et des conseils pour fabriquer vos propres yogourts ou acheter votre yaourtière à meilleur prix – vous devez savoir que de nombreux yogourts du commerce sont faits à partir de substances laitières modifiées qui peuvent être une longue liste de toutes sortes de procédés chimiques importés (agriculture canada en a établit une liste longue comme ça et n’importe lequel peut remplacer le lait dans le produit final – donc vous ne savez pas ce que vous absorbez et imposez à votre système, en plus des milliers de kilomètres de pollution et de tsunamis / élévation des océans / autres catastrophes naturelles que tous ces immenses cargos et le pétrole ou autres fossiles pollueurs des nappes d’eau souterraines finissent par produire). C’est archi simple de faire son propre yogourt : en bref (on trouve des recettes élaborées, précises et détaillées sur Internet), vous faites frémir un litre de lait jusqu’à ce qu’il atteigne 82 degrés, vous laissez tiédir à 42 degrés, vous incorporer un sachet ou un petit yogourt nature puis vous transvidez dans un plat préférablement en verre et vous le mettez au four avec la porte étanchement fermée et la lumière du four allumée, pour enfin cueillir votre yogourt environ 4 heures plus tard et le mettre au frigo pour faire cesser le processus. Le kéfir, c’est encore plus facile car au lieu du four vous le laissez sur le comptoir 24 heures.
  • Si vous achetez des produits, vous les obtenez à ce salon souvent moins cher que dans le commerce. Profitez-en pour faire provisions de poudre de cacao 100% ou de pastilles à choisir selon le pourcentage et le pays d’origine du chocolat, des canneberges nature ou à saveurs d’organge ou de cerise (un sachet coûte 2,50 alors que quatre coûtent 6$ !), des légumes déjà lavés et coupés en cubes, etc
  • Des produits introuvables comme le lucuma en poudre au stand du Pérou
  • Plusieurs conférences sur trois scènes différentes vous permettent entre autres de découvrir le fromage végétal, le tempeh, le chanvre et le chia, ou encore comment vaincre la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation (contrairement aux médicaments, les aliments sont normalement sans effets secondaires inconnus !)

Bon week-end de dégustations et de découvertes !

Expo manger santé et vivre vert  laisse entrer gratuitement les jeunes de 16 ans et moins


Un phare sur ma route

Un phare sur ma route Auteur Richard Langlois Éditeur : Marcel Broquet, La nouvelle édition

Un phare sur ma route
Auteur Richard Langlois
Éditeur : Marcel Broquet, La nouvelle édition

Ce troisième livre de Richard Langlois sur la maladie mentale et sur la santé mentale a été écrit en grande partie à deux avec Fabienne, sa conjointe de vingt ans.

Richard est à la fois animateur en récréologie et bipolaire. Donc on pourrait dire un homme infiniment capable de stimuler et créer le bonheur des gens en vacances mais aussi de subir les revers du don d’énergie jusqu’à l’épuisement et du trop-tranquille qui suit, possiblement. Dépressions et troubles d’anxiété font partie de sa vie… mais il se soigne !

Une bonne partie du livre est consacrée à une alternance de textes entre l’auteur et sa conjointe qui racontent tour à tour des épisodes de vie, ce qui permet de comprendre un peu l’esprit et la pensée qui règnent dans la tête du bipolaire et dans la tête d’un proche aidant. C’est aussi l’occasion pour lui et elle de se raconter un peu, de dévoiler leur expérience très personnelle.

CITATIONS / EXTRAITS

« Au bout d’une année et trois phases de dépression importantes, je me demandais ce que l’avenir me réservait. » (p. 29)

« Richard
« Au retour de ce week-end, alors que j’étais au volant de notre voiture, entre l’Isle-aux-Grues et la ville de Québec, j’avais la conviction que nous allions nous envoler comme on peut le voir dans le film Retour vers le futur.[…] J’ai partagé avec Fabienne ce que je ressentais. Ça se passait dans ma tête…
« Fabienne
« Je l’ai regardé en lui disant que ce serait bien
l’fun, mais que je préférais la route. Au fait, il conduisait très prudemment. Comme il aime beaucoup rigoler […] » (p. 45)

« On a qu’à penser à tous ces conflits qui affligent notre planète et aux effets de problèmes économiques qui ont pour répercussions d’entraîner d’importantes pertes d’emplois, comme en Grèce. D’ailleurs, lors du colloque auquel je participais récemment à Lille, au nord de la France, j’ai rencontré deux intervenants de la région d’Athènes, totalement orientés vers des solutions » (p. 157)

Un phare sur ma route, de Richard Langlois est publié chez Marcel Broquet, La nouvelle édition.

http://www.marcelbroquet.com/boutique/un-phare-sur-ma-route/


L’occupation des jours

L'occupation des jours d'Annie Perreault est paru aux éditions Druide.

L’occupation des jours d’Annie Perreault est paru aux éditions Druide.

Parcourir ce recueil de nouvelles, c’est un peu comme regarder la télé : on y trouve des catastrophes comme dans les journaux télévisés, des descriptifs de fleurs comme dans une émission de jardinage, des confidences, des lieux touristiques avec des gens qui posent en souriant devant les endroits les plus saugrenus.

L’auteure dépeint aussi des familles et une personne qui serait une femme et qui ne se sentirait jamais à l’aise nulle part. L’auteure semble parfois regarder les choses avec un oeil de mec. Un regard froid qui fait parfois des comparaisons désolantes en raison de sa méconnaissance des causes et des choses féminines. Un triste passage à vide fait de désolations de toutes sortes est ici complaisant tout au long des terrains qui occupent les pensées, les jours, la vie et les chapitres.

Dans ces nouvelles, l’auteure nous amène aussi dans les souliers de personnes retournant sur le lieu de leur ancienne demeure : une immigrée ayant perdu sa famille à la suite d’un effondrement de terrain, une femme cherchant son ancienne maison et son ancienne pâtisserie. D’autres fois, il s’agit d’un homme perdant tous ses repères à cause des piles qui lâchent et qui ne sont plus là pour lui fournir toutes sortes de données sur lui-même ou d’un téléphone qui n’est plus qu’un objet de décor ne servant à rien en cas d’urgence…

CITATIONS / EXTRAITS

« Je vais me ressaisir. Je ne vais plus penser qu’à ça, à mon projet, à ma prochaine installation artistique. Un éloignement. Une manière de mise à distance. Je vais finir par ne plus penser à lui, à cet homme qui ne veut pas de moi. Ce constat est douloureux, il me rend honteuse. À presque quarante ans, un homme s’éloigne de moi et me voici en morceaux. Je m’effondre banalement pour une banale rupture. » (p. 50)

« À mon arrivée, à la sortie de l’aéroport, le décor n’a rien à voir avec la blancheur que j’avais imaginée. Je cherche la pureté des blizzards dans la grisaille d’avant le printemps. La neige peut donc être grise, couverte d’une croûte de saleté et de petits cailloux noirs à sa surface, avec du pipi de chien qui forme des taches jaunes. Personne ne m’avait décrit cette neige-là » (p. 95)

L’occupation des jours d’Annie Perreault est paru aux éditions Druide.


L’affaire MÉLODIE CORMIER

L'affaire MÉLODIE CORMIER

L’affaire MÉLODIE CORMIER
Auteur : Guillaume Morrissette
Guy Saint-Jean éditeur

Polar captivant où le psychopathe a préparé ses coups très longtemps d’avance, ce qui lui donne typiquement d’énormes longueurs d’avance sur l’affaire d’un enlèvement qui n’a pour but aucunement la violence envers la fillette. Non, cet enlèvement d’enfant, qui se passe à Trois-Rivières et que l’auteur situe quelques années à peine après une autre histoire – véritable celle-là – qui a ému tout le Québec, a un autre but bien précis…

Usant d’énigmes élaborées pour faire travailler les méninges à ses victimes, le manipulateur occupe sans relâche de nombreuses personnes, autant chez les amis et amies qu’au poste de police local. Et il sait par où les faire marcher…

Ce roman policier de Guillaume Morrissette est vraiment une bonne histoire superbement ficelée du début à la fin.

CITATIONS / EXTRAITS

« – Je te dis qu’un gars a l’air de connaître la vérité sur la mort de mes parents. » (p, 11)

« Réussite totale pour la mise en scène, reste à voir si la punition sera à la hauteur de l’effort. » (p. 26)

« Bien écrit, propre et anonyme. Une belle écriture de fille, il va sans dire. Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j’ai du talent pour cela. Notre cher prof a rapidement regardé le papier et, comme un chef, l’a glissé dans sa poche sans même lever les yeux vers la classe ou laisser paraître quoi que ce soit. » (p. 39)

L’affaire MÉLODIE CORMIER de Guillaume Morrissette est disponible en formats papier et numérique chez Guy Saint-Jean éditeur.
http://saint-jeanediteur.com/livre.aspx?id=623


CCA : SORTIS DU CADRE : ABALOS & HERREROS

Dès aujourd’hui 12 mars 2015, le CCA présente dans la salle octogonale les premiers extraits d’archives qui leur ont été offertes par une firme d’architectes qui se sont employés à établir un nouveau discours architectural dans leurs projets et leurs enseignements à l’ETSAM.

Des photos spécialement commandées à Stefano Graziani mettent en lumière certains objets des archives, une vaCCAste table étale des impressions de dessins AUTOCAD et CAO ou des détails qui sont disposés chronologiquement et qui permettent de constater des liens d’idées reprises d’un projet à l’autre. En surplomb, une réplique du tripode construit par Abalos & Herreros spécialement conçu pour une exposition à la troisième Biennale d’architecture espagnole présente des diapositives photographiques.

Lors de la visite de cette exposition, le CCA invite les visiteurs à analyser par eux-mêmes les liens entre ces extraits d’archives de la maison d’architecture industrielle Abalos & Herreros qui a oeuvré en Espagne et ailleurs dans le monde jusqu’en 2008, la firme ayant disparu au moment même où elle commençait à être connue et reconnue.

L’exposition SORTIS DU CADRE : ABALOS & HERREROS est présentée du 12 mars au 13 septembre 2015. Elle est la première de trois qui nous feront découvrir ces archives architecturales exceptionnelles.

cca.qc.ca


Écris-moi ton histoire

Écris-moi ton histoire est un guide sur l'écriture d'un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.

Écris-moi ton histoire est un tour d’horizon des aspects entourant l’écriture d’un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.

Vous rêves d’écrire ? Passez à l’action !

Dans ce guide pratique, Marthe Saint-Laurent nous guide depuis l’idée jusqu’aux ventes en passant par la page blanche pour toute personne qui aimerait publier un livre, papier ou numérique.

Une méthode éprouvée
Quoi que vous rêviez d’écrire, ce livre vous renseigne sur les arts du métier d’écrivain mais aussi sur les relations avec l’éditeur et considère aussi la possibilité avec avantages et inconvénients de se publier soi-même. Les conseils techniques, financiers, relationnels sont abordés dans une belle fluidité qui se lit comme un roman ou comme l’élaboration pratique d’un souhait.

Un atelier à se procurer en librairie
C’est comme si Marthe Saint-Laurent vous tendait la main avec tout son savoir cumulé sur de nombreuses années d’expérience multiple et vous disait que vous pouvez débuter votre rêve d’écrire par vous-même, à l’aide de ses notes.

CITATIONS / EXTRAITS

« À l’époque où les correspondances et les rédactions de toutes sortes s’effectuaient à la machine à écrire, il fallait laisser deux espaces entre le point final d’une phrase et le début de la phrase suivante. La raison était fort simple, c’est que l’encre du point s’étendait sur la feuille » (p. 47)

« Beaucoup de grandes oeuvres ont été écrites dans des taudis, des chambres mal chauffées » (p. 59)

Écris-moi ton histoire est un tour d’horizon des aspects entourant l’écriture d’un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.