Archives mensuelles : mai 2015

Les Amies toxiques

 Les Amies toxiques . L'antidote pour les femmes aux prises avec des amitiés compliquées, de Susan Shapiro Barash, est publié en français aux éditions Le Dauphin Blanc.

Les Amies toxiques
Auteure : Susan Shapiro Barash
Éditions Le Dauphin Blanc

Dans ce livre, Susan Shapiro Barash présente ce qu’elle appelle L’antidote pour les femmes aux prises avec des amitiés compliquées. Il s’agit au fait de décrire en détails révélateurs des comportements dits féminins qui ont cours aux États-Unis, mais non seulement certainement aussi chez nous et dans bien d’autres pays mais également chez les hommes, souvent manipulateurs et prêts à tout pour atteindre leurs objectifs sinon comment se fait-il qu’ils se mettent à plusieurs pour nous déloger et nous bloquer dans nos carrières de la même manière qu’une chef de meute ordonne à son clan d’être désagréable avec celles qui la dérangent.

Il s’agit donc d’une analyse étudiée des comportements humains qui peuvent, on le sait, s’avérer vraiment toxiques quand on se laisse mener par une personne qui ne pense qu’à son statut ou quand on devient mouton dans un clan qui a décidé d’exclure des gens qui ne sont pas assez dociles ou qui sont différents de ce qui a été dit ou encore quand des soi-disant amis transforment l’amitié en esclavage.

L’auteure a ainsi porté son attention sur les comportements et sur les témoignages de dix types d’amitié, incluant : l’amie ennemie intime et l’amour-haine, l’amie-sacrifice et les aveuglements, l’amie-trophée en route vers la conquête… On trouve vraiment la même chose chez les hommes – on a même vu dans l’article précédent une sculpture de Rodin représentant un homme qui marche, un homme sans tête ! (Rodin considérait que l’homme ne se servait pas de sa tête quand il marchait… Alors l’homme se sert-il de sa tête quand il démarche pour le compte d’un ennemi qui lui fait la cour pour s’emparer de ses affaires, allant sans réfléchir et sans recul jusqu’à causer des pertes innommables ?)

Vraiment, une lecture pour s’ouvrir les yeux.

EXTRAITS / CITATIONS

« Il m’arrive parfois d’inciter mes amies à se montrer hostiles envers d’autres femmes. Elles ne sont pas autorisées à inviter de nouvelles recrues au sein du groupe. » (p. 38, L’amie-leader, la chef de meute)

« Malgré le changement des mentalités à l’égard des femmes célibataires depuis une quarantaine d’années, on trouve rarement une leader issue de ces sous-groupes. Ces dernières affirment que, de nos jours, on reste sur la défensive par rapport à une célibataire, même si les choses ont évolué. » (p. 49, L’amie-leader, la chef de meute)

« À peine dix femmes ont dirigé les cinq cents sociétés de la revue Fortune » (p. 52, L’amie-leader, la chef de meute)

« Je sais qu’ensemble, ils parlent de moi et surveillent mes faits et gestes. Pourquoi aurais-je envie de me retrouver avec une personne qui cherche à me prendre en défaut et qui affiche toujours ce sourire sournois en ma présence ? » (p. 226, L’amie-miroir et les liens circonstanciels)

Les Amies toxiques . L’antidote pour les femmes aux prises avec des amitiés compliquées, de Susan Shapiro Barash, est publié en français aux éditions Le Dauphin Blanc.

Publicités

MBAM : Expo Rodin

Auguste Rodin (1840-1917) « L'Homme qui marche.», grand modèle, 1907, plâtre patiné, Paris, musée Rodin  Copyright musée Rodin (photo Adam Rzepka)

Auguste Rodin (1840-1917) « L’Homme qui marche.», grand modèle, 1907, plâtre patiné, Paris, musée Rodin Copyright musée Rodin (photo Adam Rzepka)

Du 30 mai au 18 octobre 2015, une très belle exposition de sculptures et dessins intitulée : Métamorphoses – Dans le secret de l’atelier de Rodin.

Le Penseur, monumental, le Baiser, deux fois plutôt qu’une, toute une salle sur sa sculpture de Balzac avec plusieurs étapes préparatives, des corps dans l’emprise d’une main imposante, des femmes, des hommes, des couples…

Surtout des plâtres et des bronzes, des photographies anciennes… Au moins un marbre, Rodin n’en faisait que peu et c’était pour la vente. La plupart du temps par contre, il en faisait des moules avant leur départ, un peu comme aujourd’hui on ferait des gâteaux dans des moules et ensuite plusieurs photos numériques des montages qui montreraient volontairement les étapes de création, ce qui explique le peu de marbres et le grand nombre de plâtres refaits par la suite par l’artiste qui réutilisait des membres pour d’autres sculptures.

Très rarement prêtées, ces oeuvres nous viennent majoritairement de son atelier à Paris que le maître a légué mais également de différents musées aux États-Unis.

Nouveauté, le musée s’ouvre aux mal-voyants
L’exposition compte en fin de parcours une salle consacrée aux mal-voyants où exceptionnellement il est permis de frôler les sculptures.

Conférences, activités
Ces jours-ci des conférences haut-niveau et sur toute la durée de l’exposition, des activités pour toute la famille.

Consultez le site du Musée des beaux-arts de Montréal à l’adresse mbam.qc.ca ou appelez au 514 285 1600 pour planifier la date et l’heure de votre visite.


Les trains sous l’eau

prennent-ils encore des passagers ?

Les trains sous l'eau prennent-ils encore des passagers ?  de Joanie Lemieux publié dans la collection Réverbération chez Lévesque éditeur.

Les trains sous l’eau prennent-ils encore des passagers ? de Joanie Lemieux publié dans la collection Réverbération chez Lévesque éditeur.

Un recueil de nouvelles en pur imaginaire tout en partant du réel de la vie, de Joanie Lemieux publié dans la collection Réverbération chez Lévesque éditeur.

Dix nouvelles, dix femmes dont la vie n’est pas à la hauteur de leurs attentes et dont l’univers sort, parfois, des rails du réel. Un recueil marqué par l’improbable — voire l’impossible — qui laisse l’impression qu’un ailleurs existe.

Ma préférée est l’histoire d’une maman qui finit par se laisser séduire par un vieux loup de mer… Une fabuleuse histoire !

CITATIONS / EXTRAITS

« L’histoire de son amie est terminée. N’importe quelle excuse est bonne pour quitter la table. » (p. 29, Itinéraires)

« Pas facile, non, répondait simplement Marie-Ève, avec un sourire faux, l’air de dire pas facile d’oublier quand tous ceux qu’on croise tournent le fer dans la plaie. Victor. Celui qui en quatre ans lui a mille fois chuchoté t’es la femme de ma vie à l’oreille. » (p. 39, Miroirs)

« Je reste là longtemps avec Amélie, à fixer les poissons et autres créatures marines, pendant que monsieur Henri fait visiter le pont à maman, lui explique à quoi servent les différents cordages, comment fonctionne le gouvernail. » (p. 73, Écume)

Les trains sous l’eau prennent-ils encore des passagers ?  de Joanie Lemieux publié dans la collection Réverbération chez Lévesque éditeur.


CD Compilation Nuits d’Afrique 2015

CD Compilation Nuits d'Afrique 2015

CD Compilation Nuits d’Afrique 2015

Partez votre été avec ce CD de 15 chansons des musiques du monde dans lequel on trouve cette année des tonalités sublimes et chaleureuses, d’horizons des plus diversifiés, de rythmes dansants…

Admiral T de la Guadeloupe, Awa Sangho du Mali qui avait été retenue par manque de visa quand elle devait venir avec les Go de Koteba, Paulo Flores dans toute la douceur d’un poème de samba angolaise, Zebda de France-Maghreb, Maya Kamaty de La Réunion qui magnifie le Maloya – chant des esclaves longtemps interdit, Ondatropica de Colombie, Sousou & Maher Cissoko du Sénégal et de la Suède, Chico Trujillo du Chili, Bongeziwe Mabandla avec ses mélodies mélancoliques folk traditionnelles d’Afrique du Sud, Marema qui est la lauréate des Prix Découvertes RFI 2014 et qui vient du Sénégal, La Chiva Gantiva de Colombie et Belgique avec son carnaval funk turbulent, La Rue Kétanou avec sa grosse chanson de marins de la région malouine, Famalé du Brésil – Sénégal – Québec, Patrice de Sierra Leone, Black Umfolosi du Zimbabwe.

Le disque compilation Nuits d’Afrique 2015 sera en magasin le 26 mai 2015.

Pour connaître la programmation du Festival international Nuits d’Afrique 2015 : http://montreal157.blogspot.ca/2015/05/nuits-dafrique-2015.html


Pinot noir Private Bin Villa Maria

villamarianzpinotnoirÀ la suite de la récente dégustation des vins de Nouvelle-Zélande à Montréal, j’approfondis quelques vins goûtés.

Le premier de la série porte sur un pinot noir disponible en importation privée.

Élaboré par la maison viticole de Nouvelle-Zélande ayant cumulé le plus grand nombre de prix, le Villa Maria Private Bin Pinot Noir provient de la région de Marlborough, région à plusieurs microclimats, plus précisément des vallées d’Awatere et de Wairau.

Le fruit proéminent dans ce vin est la cerise rouge bien mûre avec aussi des arômes de petits fruits.

Pour vraiment l’apprécier, faites comme pour un grand vin et débouchez la bouteille une heure avant de le consommer (modérément, bien sûr) avec le veau, l’agneau, le porc ou le lapin ou encore avec des fromages doux.

Ce vin rouge néo-zélandais s’est mérité le prix Pure Gold – Air New Zealand Wine Awards 2012. Il a aussi obtenu l’excellent pointage de 90 au Good Wine Guide 2013 (Aus).

Pour en savoir plus


Ce que les chevaux m’ont appris

Ce que les chevaux m'ont appris d'Isabelle Pitre est publié chez Béliveau éditeur.

Ce que les chevaux m’ont appris d’Isabelle Pitre est publié chez Béliveau éditeur.

Aujourd’hui, au Québec, on sait pas si c’est la fête de Dollard-des-Ormeaux ou celle des Patriotes mais les deux se rejoignent et donc c’est une journée parfaite pour vous parler d’un livre dans lequel l’auteure Isabelle Pitre s’emploie à faire se rejoindre les chevaux et les humains.

Pour développer une qualité d’être
C’est sa relation avec les chevaux qui lui a permis de mieux comprendre la vie et de survivre aux mauvaises surprises qu’on nous réserve, surtout si nous ne tenons pas les rênes de notre existence… ce qui pourrait donc s’appliquer à tant et tant de domaines de la vie.

Une belle lecture pour relaxer au soleil, un jour de congé.

CITATIONS / EXTRAITS

« S’il ne tient pas les rênes, alors je vous confirme que ce sont les chevaux qui dirigeront la calèche. Et les probabilités sont que, après un emballement plus ou moins long, ils s’arrêteront pour brouter l’herbe dans un champ au milieu de nulle part. » (p. 20, À cheval sur les principes)

« J’avais appris avec les années que les problèmes ne viennent presque jamais du cheval dans 99% des cas, mais du cavalier qui le monte, ou des soins que la bête reçoit ou ne reçoit pas. » (p. 21, Problème de cheval ?)

« Nous sommes formatés selon des mensonges derrière lesquels l’économie se cache. » (p. 51, La sensibilité de l’être, premier constat)

« Peut-on modifier notre ligne de vie et tout transformer d’un coup de baguette magique ? » (p. 59, Peut-on modifier sa vie ?)

Ce que les chevaux m’ont appris d’Isabelle Pitre est publié chez Béliveau éditeur.


L’Agent Jean : Le Castor à jamais

L'Agent Jean, tome 8, Le Castor à jamais, du bédéiste québécois Alex A., paraîtra aux éditions Presse Aventure.

L’Agent Jean, tome 8, Le Castor à jamais, du bédéiste québécois Alex A., aux éditions Presse Aventure.

C’est fait ! Le Tome 8 sort le 21 mai 2015, et tous les innombrables fans du bédéiste Alex A. ont rendez-vous le samedi 30 mai à l’Espace La Fontaine de 13 h à 15 h pour un jeu-questionnaire, une rencontre avec l’auteur et une séance de signatures dans le cadre du Festival BD de Montréal.

Cette première série d’Alex A., la plus vendue au Québec, utilisée comme outil pédagogique par les enseignants et professeurs de tous les niveaux jusqu’à l’université, permettant à l’auteur de s’impliquer auprès des jeunes, série qui sera vraisemblablement bientôt en dessin animé, est sur le point d’être exportée et même traduite en anglais. En effet, L’Agent Jean, notre héros sympathique qui a conquis le coeur des Québécois, s’envole pour la France avec les deux premiers tomes et, en anglais, il s’appellera le Super Agent Jon Le Bon. La maison d’édition Presse Aventure est également en discussion pour une série animée et des capsules Web éducatives.

C’est donc loin d’être fini avec la finale intitulée Le Castor à jamais puisque la suite en quatre tomes est annoncée pour l’automne 2016. Entretemps, dès cet automne, Alex A. publiera une nouvelle série de six tomes sur L’Univers est un ninja.

Donc, cette finale de série qui redonne le goût de la lecture aux jeunes, elle est comment ? Fabuleuse ! Avec le méchant stratège de Castor qui s’avise de dire aux autres des trucs comme « Ce n’est pas légal. » Avec l’Agent Jean qui, en retrouvant Henry, constate « Oh non, son cerveau s’est encore enfui ». Avec Eva qui est de retour sous forme de… Avec la patronne de l’Agence qui n’a pas fini de nous étonner…

L’Agent Jean, tome 8, Le Castor à jamais, du bédéiste québécois Alex A., aux éditions Presse Aventure.


La Villa des Miracles

Besoin d’un miracle ?
Il vous attend à notre villa
bord de mer, tout compris,
disponible immédiatement.
Transformation assurée.

La Villa des Miracles, Et si tout n’était que conscience ?, d'Alain Williamson est publié aux Éditions Le Dauphin Blanc.

La Villa des Miracles, Et si tout n’était que conscience ?, d’Alain Williamson est publié aux Éditions Le Dauphin Blanc.

C’est la petite annonce à laquelle répond le personnage principal de ce roman qui donne des trucs pour survivre et revivre après le malheur.

Dans l’histoire, l’homme est éditeur mais sa maison d’édition bat de l’aile depuis le décès de sa femme. Il ne cesse de se demander comment il aurait pu éviter sa mort et ainsi continuer à vivre leur merveilleuse idylle. Et puis, il lit cette annonce et décide de partir pour Hawaï dans le but de réapprendre à vivre.

Ce roman est un baume visuel avec ses pages imprimées de palmiers et ses photos d’Hawaï. Ce livre apporte également de la chaleur au coeur d’où se glissera plusieurs fois un petit sourire dans votre cerveau tout au long de votre lecture aux rebondissements vraiment étonnants. Vous vous surprendrez, pourquoi pas, à essayer les moyens de l’esprit qui sont décrits par l’auteur, Alain Williamson, fondateur et pdg des Éditions Le Dauphin Blanc, auteur qui a su incorporer ces moyens dans le cadre d’un roman chaleureux. Vous aurez envie d’en savoir plus…

CITATIONS / EXTRAITS

« Apprendre à accomplir des miracles. Rien  de moins ! Je souhaitais intérieurement un miracle, je l’avoue, mais de là à apprendre à en faire… » (p. 21)

« Je me sentais poussé vers cette villa. C’était un sentiment indescriptible, surtout, complètement illogique. J’hésitais. Puis, je me suis dit que je n’avais rien à perdre. J’avais déjà perdu Anna, le reste m’importait peu. » (p. 23)

« Je le regardai s’éloigner dans l’obscurité. Je me retournai vers la mer et respirai profondément l’air salin. Au bout de quelques minutes, je pénétrai dans la villa. Épuisé par le voyage, mais également envoûté par l’état de calme qui m’habitait, je m’installai rapidement pour la nuit et m’endormis profondément. » (p. 38)

« – Non, répondis-je en secouant la tête. Je ne percevrais rien de tout cela, et à vrai dire, je n’en serais nullement affecté. Pas ici, pas au sommet du Diamond Head, pas dans une telle plénitude… » (p. 82)

La Villa des Miracles, Et si tout n’était que conscience ?, d’Alain Williamson est publié aux Éditions Le Dauphin Blanc.


Joyeuse Fête des Mères


Survie et orientation en forêt

Le guide Survie et orientation en forêt de Jean-Marc Lord et André Pelletier est publié aux éditions Broquet.

Le guide Survie et orientation en forêt de Jean-Marc Lord et André Pelletier est publié aux éditions Broquet.

Un parfait petit livre pour jeunes explorateurs vient de paraître chez Broquet pour apprendre toute la base de ka survie et de l’orientation en forêt.

Les auteurs, Jean-Marc Lord et André Pelletier, ont rassemblé dans 126 courts chapitres l’information basique dans ce guide d’initiation testé par des enfants québécois d’âge scolaire et leur enseignante : l’équipement et les essentiels, comment choisir et utiliser les boussoles, comment reconnaître les fruits sauvages comestibles, les insectes piqueurs, le géocaching, comment retrouver son chemin, comment se créer un abri en vitesse et même une recette de pain bannique.

Le guide facile et agréable à lire donne des notions importantes pour tout enfant ou même grande personne qui aimerait aller se promener en forêt. Il est imprimé sur un papier robuste et soyeux. Aussi disponible en numérique.

EXTRAITS / CITATIONS

« Si tu vois de gros nuages noirs se profiler à l’horizon, retourne à la maison ou commence à chercher un abri. » (p. 26, Se protéger des orages et de la foudre)

« Le NORD n’est pas vraiment plus important que les autres directions.C’est juste que comme la boussole nous indique sa direction, et que sur toutes les cartes le NORD est en haut, le NORD est donc devenu le point de référence en orientation. » ( Mais à quoi sert vraiment de savoir où est le NORD ?)

Le guide Survie et orientation en forêt de Jean-Marc Lord et André Pelletier est publié aux éditions Broquet.