Archives mensuelles : septembre 2019

Momies

Momies égyptienes : passé retrouvé, mystères dévoilés

Les plus récentes technologies non invasives dans cette exposition au Musée des beaux-arts de Montréal réunissent l’Antiquité et la curiosité des procédés de momification en Égypte ancienne.

L’ancien et le nouveau se côtoient dans cette exposition avec plus de 240 artéfacts et plusieurs images en tomodensitométrie (CT scan), en prêt du British Museum qui en possède 80, rassemblées petit à petit depuis la création du musée dans les années 1750.

Le parcours raconte six vies dont on peut voir les six momies en excellent état de conservation. Anthropologues et égyptologues ont pu retracer des aspects importants touchant la biologie, le régime alimentaire, les maladies, les rites funéraires et les techniques d’embaumement et ont obtenu via rayonx X des données qui ont permis par des logiciels de pointe de visualiser les structures du corps sans les détériorer. Les six vies ainsi racontées sont celles d’une femme mariée, d’une chanteuse, d’un grand prêtre, d’une prêtresse, d’un jeune homme et d’un enfant.

L’espace éducatif adjacent à l’exposition invite les familles à approfondir de manière ludique leurs connaissances de l’Égypte ancienne : L’Égypte d’hier et d’aujourd’hui et Un voyage numérique dans le temps (un jeu éducatif).

Musée des beaux-arts de Montréal, du 14 septembre 2019 au 2 février 2020.


Simulacres

Simulacres : Alinka Echeverría
Du 5 septembre 2019 au 1 décembre 2019, MOMENTA | Biennale de l’image présente en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal, une exposition à deux volets, deux installations de l’artiste Alinka Echeverria qui aborde de manière critique les enjeux liés à la représentation des femmes dans le champ de la photographie lequel, on le sait, était à l’époque de Nicéphore Niépce (1765-1813) et est toujours en 2019, infiniment influencé par la vision limitée des hommes.

Notes de terrain pour Nicéphora est composé d’images de femmes, une exposition qui a pris forme lors de sa résidence de recherche en France, 2015.

Précession du féminin – 10 simulacres rassemble de magnifiques vases avec des images de femmes agrandies jusqu’à devenir illisibles.

Au Musée des beaux-arts de Montréal, niveau SS2.