Système relationnel

De quel système relationnel êtes-vous prisonnier ?

J’ai déjà entendu à Montréal une femme raconter douloureusementDe quel système relationnel êtes-vous prisonnier de Colette Portelance à une copine en un lieu loin d’être privé que son conjoint passait son temps à lui signifier qu’il y avait une queue, une longue file d’attente remplie de femmes prêtes à la remplacer dans son lit. Mais quelle horreur !

Le livre de Colette Portelance m’a fait penser à cette femme qui visiblement cherchait désespérément une solution. Quelle tristesse que d’être coincée dans une relation de dépendance, aux prises avec un manipulateur, supérieur, persécuteur, envahisseur, juge, bourreau, sauveur, abandonnique… et d’être sa proie inférieure, envahie, coupable, persécutée, victime, ange, affligée. Ou l’inverse.

Dans un cas comme dans l’autre, chacun des individus dans ces relations de couple, d’amitié ou de parent-enfant adopte ces comportements en raison de blessures passées, certainement non revisitées ni réglées et qui causent la personne à écraser, fuir, imposer, se faire imposer, accepter l’exclusion sans se défendre ni dénoncer, se laisser manipuler sans jamais trouver à redire sinon gare à elle.

Ce livre est une petite merveille pour faire comprendre ces processus mais surtout contient un nombre incalculable d’explications courtes en caractères gras, élaborées ensuite, parfois avec exercice pratique, souvent avec exemples vécus.

Le chapitre le plus passionnant du livre est certainement les 80 pages consacrées au travail sur soi, suivi d’une trentaine de pages sur la relation avec les autres, avec exercice descriptif complet sur la manière de s’engager à véritablement rétablir une relation de couple et comment ne pas s’en tenir au seul critère de la sexualité qui n’est qu’une patte des quatre qui tiennent une chaise debout.

Vraiment un très beau livre à s’offrir en cadeau pour le reste de votre vie : De quel système relationnel êtes-vous prisonnier ?, de Colette Portelance, publié aux éditions du CRAM,  Centre de Relation d’aide de Montréal.

CITATIONS / EXTRAITS

« Autant la victime que le surhomme sont des êtres de pouvoir qui assujettissent les autres, par des moyens différents, parce qu’ils sont assujettis à leurs propres blessures non conscientisées et non acceptées. » (p. 291)

« Pas toujours conscient de servir de marionnette au manipulateur, qui lui donne la lune quand il obtient ce qu’il veut et qui la lui retire quand il ne se soumet pas, le manipulé finit presque toujours par abdiquer pour éviter le conflit. » (p. 139)

« L’envahisseur est un être qui ne respecte pas les territoires physique, psychique, intellectuel et professionnel des autres. Il ne manifeste aucune considération pour leurs limites et les frustre dans la satisfaction de leurs désirs et de leurs besoins au profit des siens. Quand il envahit, il ne tient compte de personne d’autre que de lui-même. » (p. 196)

De nos jours, nous avons toutes et tous ce genre d’invididus dans l’un ou l’autre ou partout dans notre environnement. C’est pourquoi ce livre pourrait s’avérer vraiment utile pour contrer leur expertise à faire de vous ce que vous n’êtes absolument pas et pour savoir vous en défendre.

http://psycho-ressources.com/blog/systeme-relationnel/

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :