Archives de Catégorie: quoi faire à Montréal

Zéro Déchet

Le très couru Festival Zéro Déchets est en pleine effervescence au Marché Bonsecours. Ici on déguste de la pâte dentifrice, des compotes et confitures faites à partir de fruits invendus récupérés chez les épiceries conscientes et ensuite revendus transformés dans les mêmes endroits. Ici on rencontre une belle jeunesse visionnaire qui se crée des emplois en tenant compte de la planète et on peut se procurer leurs inventifs produits.

https://festivalzerodechet.ca

Publicités

Voile

Vogue, vogue la Foire de la voile en ce moment au Palais des Congrès de Montréal, jusqu’à 19h, avec encore plusieurs conférences, des rencontres avec la Fédération de la voile du Québec ainsi que plusieurs écoles de voile qui sont venus en ou avec des voiliers.

https://voile.qc.ca


Salon Tourisme Voyages

salon2btourisme2bvoyages

Des vacances et un petit tour du monde sans prendre l’avion !

Dépaysement et bonheur, rencontres avec des représentants de pays comme la Corée, la République Dominicaine,  le Japon, le Kenya, avec des performances artistiques ou des interlocuteurs et interlocutrices en costume du pays.

De petits objets souvenirs ou un paréo dans un panier tressé ou des foulards en soie, des suggestions de voyages, destinations et hôtels grand luxe ou lieux d’hébergement familiaux ou un tour des pays scandinaves incluant les fjords de Norvège ou encore randonnées exceptionnelles comme Buencamino de La Tienda qui organise un pèlerinage des 88 temples au Japon pour l’an prochain…

Vous passerez 2-3 heures ou plus de bonheur etoffé de petites joies et de grands rêves, par exemple avec une école de cuisine montréalaise reconnue qui présente en 15 minutes un pays et un plat avec dégustation plus la recette. D’autres pays comme la Croatie et la Polynésie offrent gratuitement des brochures remplies de recettes.

C’est le merveilleux Salon Tourisme Voyages de Montréal, à la Place Bonaventure aujourd’hui, samedi et dimanche.

http://www.salontourismevoyages.com/informations-pratiques/


Nuits d’Afrique

nuits2bdafrique2b2018

Le Festival est commencé depuis 3 jours, avec déjà un coup de coeur : l’artiste burkinabé Dicko Fils que l’on pourra retrouver gratuitement sur la scène extérieure le mercredi 18 juillet, à  20h.

Côté disques, la compilation Live du Syli d’Or 2018 sort aujourd’hui en version numérique et le lancement du premier album de Noubi Trio aura lieu lors de son spectacle au Festival le 14 juillet 2018 à 20h30.

Le Festival International Nuits d’Afrique c’est 13 jours d’émotions et de découvertes, sans décalage horaire: près de 700 artistes provenant de 30 pays d’Afrique, des Antilles et d’Amérique latine125 concerts et activités8 séries, 6 salles et 6 jours de programmation extérieure gratuite, du 17 au 22 juillet, au Parterre du Quartier des spectacles.

Voir toute la programmation : http://www.festivalnuitsdafrique.com/spectacles


Expo Dis-moi ta maison

A la suite d’un triple atelier écriture + illustration + céramique de trois fois trois heures chacun et donné par trois animatrices conceptrices, neuf participant.Es ont conçu une maison chacune des plus originale.

Cet atelier pluridisciplianire proposait aux participant.Es un voyage intérieur sur le thème de la maison, celle des symboles, des souvenirs, des rêves. Dans un esprit ludique et spontané, chacun est parti à la découverte de ce qui l’habite en explorant trois disciplines artistiques différentes : l’écriture, l’illustration et la céramique, donnant lieu pour l’une à des écrits extrêmement poétiques, pour l’autre à une histoire fantastique, possiblement publiable si l’une ou l’autre décidait de poursuivre sa démarche.

L’exposition gratuite qui en est le résultat exceptionnel est présentée du 8 au 29 mai 2018 au Centre culturel Georges-Vanier, à l’angle des rues Notre-Dame ouest et Viger à Montréal. C’était le groupe initial de ces ateliers réalisés entre le 13 février et le 24 avril permettant à chaque participant d’englober ses écrits, son illustration et sa maison d’argile en une seule œuvre à son image.

Description des ateliers
L’expérience très convaincante de ce triple atelier est menée par trois animatrices qui ont conçu ensemble cette introspection menant à une extériorisation plurielle et à une appréciation mutuelle véritable au sein du groupe dans le bonheur de la sincérité et de l’estime de soi :

  1. Ateliers d’écriture avec Céline Vangheluwe : partir à la rencontre de soi et de son imaginaire grâce à une alternance de jeux littéraires et de temps de partage stimulants qui permettent de faire jaillir une écriture sensible, personnelle, poétique. (3 x 3 heures)
  2. Ateliers d’illustration avec Sophie Casson : comment insuffler l’essence des poèmes réalisés dans une image et créer une illustration en métaphores, en utilisant des techniques telles que le pochoir, le dessin, la gravure, le papier découpé. (3 x 3 heures)
  3. Ateliers de céramique avec Marie Serreau : travailler l’argile par différentes techniques; réaliser une maison-boîte dans lesqelles des écrits secrets se sont glissés. Des exercices d’exploration, de jeux avec la terre ont été proposés afin d’approfondir le ressenti et l’expérience de la matière. (3 x 3 heures)

Ne vous souhaitant que du bonheur, je vous souhaite un jour de participer à ces ateliers.

Pour cette première édition, les participant.Es exposant sont : Jeannine Asselin, Christian Blanchet, Jocelyne Bourgeois, Dominique Laguë, Caroline Legault, Jacqueline Mallette, Nenita Mariano, Véronique Rondeau, Mireille Trudelle.

dis-moi ta maison

Centre culturel Georges-Vanier : www.ccgv.ca


CCA Utopie radicale

La Maison Shaughnessy était pleine à craquer hier soir pour célébrer l’inauguration de la nouvelle exposition : Utopie Radicali: Florence 1966–1976 en compagnie, sur place ou en vidéo, de professeurs architectes qui ont innové et où par exemple le travail de fins d’études pouvait être la conception d’une discothèque.

Dans les salles d’exposition, des photos, des objets dont un fauteuil complètement rital.

C’est sûr qu’à cette époque l’utopie était complètement masculine puisque les places à l’université pour les femmes étaient rarissimes et pratiquement impossibles à obtenir. A Montréal, une des seules à avoir été admises aux études en architecture était Madame Lambert dont les expositions il y a un bon moment au CCA sur les années soixante étaient vraiment rigolotes.

Mon coup de coeur ? Une chaise que l’on s’atèle avec des harnais sur les épaules, comme un sac à dos, et ensuite sur place, malgré le look, on a son siège attitré. C’était le début des errances. En espérant que ce ne soit pas trop lourd ?

Utopie Radicali : Florence 1966-1976
02.05. – 07.10.2018

cca.qc.ca


Salon du véhicule électrique

Il vous reste 90 minutes pour visiter ce salon qui rassemble toutes les sortes de véhicules qui fonctionnent à l’électricité.

Vous me connaissez… J’ai bien été voir les marques de voiture que j’affectionne depuis toujours mais je suis vite passée aux vélos électriques.

Il y en a toute une panoplie y compris les véhicules pour handicappés dont la petite voiturette couverte comme on en voit souvent une stationnée à Verdun et à bord de laquelle on peut rouler autant sur le trottoir que dans la rue que sur les pistes cyclables qu’à l’intérieur des centres d’achats. Ce n’est pas donné… mais c’est vraiment très bien – je l’ai essayé !

Pour les vélos électriques, on trouve sur place un modèle 2017 à 1700$ fabriqué au Québec, un vélo avec beaucoup de puissance immédiate ; on trouve aussi un très joli modèle de vélo électrique pour femmes avec cadre plus bas au prix de 1800$ fait en Chine. On peut essayer tous les modèles ou presque, même des motos électriques aussi. Port du casque obligatoire.

Au Salon du véhicule électrique de Montréal, Place Bonaventure, jusqu’à 17h, la signalisation est pittoresque, typiquement routière.

svem.ca

Bonne route !


Salon de la femme

Très beau salon, super sortie entre filles, chacune trouvera quelque chose qui l’intéresse, que ce soit parmi les kiosques sur la beauté, sur la santé, sur la mode, sur les produits à gouter, ou parmi les conférences. De quoi vous occuper quelques heures.

L’entrée est majestueuse avec son tapis rose et son portail, si vous arrivez tôt, on vous remettra un joli sac réutilisable contenant des produits alimentaires et de beauté.

Mon coup de coeur : UpBio Chocolat Stimulant, de Québec. Ce sont des barres de chocolat noir aux carrés tout petits tout petits, contenant de la théine, c’est tout nouveau, ils ont trois saveurs ; ma préférée : chocolat à la menthe !

Palais des Congrès de Montréal
http://montreal157.blogspot.ca/2018/04/salon-national-de-la-femme-de-montreal.html


Salon Aventure et Plein Air

Il vous reste à peine quelques heures pour visiter le Salon Aventure et Plein Air au Palais des Congrès et y découvrir entre autres au vaste kiosque de Parcs Canada les outils traditionnels inuits expliqués par une guide des parcs du Grand Nord canadien ou du Nunavik, Grand Nord québécois où se trouve le nouveau parc national des Pingualuit mais aussi plein d’accessoires camping futés comme le chic fauteuil qui se replie en un sac banane et la petite table qui va avec…

Le salon est dense de ses nombreux stands nutrition, tourisme, voyage, avec des rampes d’essai et au beau milieu, un grand jeu avec des gros câbles pour les enfants, ici et là des conférences, des produits bio ou cueillis en forêt par les amérindiens qui en font des produits de beauté et plein d’autres découvertes pour de belles aventures en plein air.

C’est une température idéale pour s’y rendre d’ici 17h.

http://outdooradventureshow.ca/montreal/francais/renseignements/#heures

 


Madame Catherine

Madame Catherine prépare sa classe de troisième à l’irrémédiable
À la Salle intime du théâtre Prospero
Du 27 mars au 14 avril 2018
Une comédie noire,
un one-woman-show
porté par Alice Pascual

Madame Catherine prépare sa classe de troisième à l’irrémédiable
aborde de front le phénomène des fusillades dans les écoles
Théâtre Surreal Soreal

Cette pièce nous plonge dans le surréel du monde d’aujourd’hui et dans le risque de dérapage d’une enseignante du primaire qui prend son travail tellement à coeur qu’elle voudrait préparer ses bouts de choux au pire.

La pièce oblige le public à se rendre compte du vertige par lequel doivent passer les profs qui se sentent responsables de leurs élèves alors même que des individus ici et ailleurs terrorisent les écoliers, les écolières, les étudiants, les étudiantes, les profs, les employés et que des actes terroristes peuvent survenir partout.

Tout en se voulant drôle autant que possible au début et en faisant participer une partie du public, cette pièce est tout de même perturbante et hyper sérieuse. La comédienne qui tient la scène à bout de bras pendant tout le spectacle est exceptionnelle, passant du rire au drame extrême. On la voit fragilisée tout en cherchant à maintenir le cap et en voulant se défendre et défendre les petits de sa classe de troisième année.

Tout un défi autant pour une enseignante que pour la comédienne Alice Pascual !

http://montreal157.blogspot.ca/2018/03/madame-catherine.html