Archives mensuelles : septembre 2018

Tomber

Ce n’est pas tomber qui fait mal
C’est mal tomber qui fait mal

tomber

Benoit Séguin est enseignant d’éducation physique à la retraite. Il a oeuvré pendant 35 ans auprès d’enfants en difficulté, il est 5e Dan de judo qu’il pratique depuis les années 1970, il a été trois fois champion du monde… Et ce n’est là qu’une partie de son expérience en matière de pratiques sportives qui l’ont enclin à écrire ce livre dans le but d’aider tout particulièrement les personnes âgées à maîtriser les chutes selon une approche exclusive.

L’auteur ayant déjà expliqué des exercices pour éviter ou prévenir les chutes dans son premier livre, Benoit Séguin cherche ici à aborder le sujet pour l’usage des gens plus âgés afin de contrôler les chutes et ainsi éviter les blessures. Des cours et des marches à suivre, des exercices en action ou en rélaxation composent ce deuxième livre.

EXTRAIT / CITATION :

Priorité cours nº 3 :
Descendre et se relever du sol :
Bien insister sur le principe du  » triangle de stabilité  » quand je descends et que je remonte. (…)
Par habitude, les personnes vont plier le corps vers l’avant pour aller déposer la ou les mains au sol, sans trop plier les genoux, avec le regard dirigé vers le sol, ce qui entraîne le poids de la tête vers l’avant. Inévitablement, la personne se retrouve en position de déséquilibre et est ainsi très vulnérable à la chute. (pp. 50-51)
Ce n’est pas tomber qui fait mal • C’est mal tomber qui fait mal de Benoit Séguin s’adressant aux personnes âgées est publié aux Éditions de l’Apothéose.
Publicités

Estime de soi

Comment améliorer son estime de soi
Pour l’adolescent et le jeune adulte

estime de soi pour ados

Essentiel pour la jeune adolescente et pour la rentrée, ce livre de Geneviève Pelletier donne de nombreuses pistes de compréhension et de solutions ainsi que des suggestions pour éviter les séquelles ou pour survivre et se remettre en état de bien foncer et profiter de notre unique vie.

Trucs concrets d’une psychologue spécialisée auprès des enfants et des adolescentEs, exercices pratiques et pistes de réflexion avec de nombreux exemples tirés de sa pratique clinique, Comment améliorer son estime de soi examine de nombreux sujets qui touchent les jeunes : amitié, réseaux sociaux, relations amoureuses, sexualité, réussite scolaire, anxiété et dépression et problèmes de dépendance comme l’alcool, les drogues et jeux de hasard.

CITATIONS / EXTRAITS

Les distortions cognitives sont des pensées énoncées comme des faits, mais qui présentent la réalité de manière déformée. Il s’agit souvent d’exagérations. Par exemple, après une dispute avec ta mère, tu te dis :  » Elle ne comprend JAMAIS rien ! À quoi bon lui parler ?  » Il est certainement faux de dire que ta mère ne comprend JAMAIS rien. Il serait plus juste de dire que lors de votre dispute, tu n’as pas senti qu’elle te comprenait. (p. 47)

L’amitié est donc importante pour le développement de ton estime de toi et tes amis peuvent grandement contribuer à construire une image positive de toi-même. En somme, l’amitié nourrit l’estime de soi. (p. 72)

Il faut éviter de tomber dans le piège de prendre tous les commentaires pour la réalité.  (p. 78, COMMENT RÉAGIR LORSQU’ON EST INSULTÉ, DÉNIGRÉ OU REJETÉ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX)

La façon dont tu interprètes tes performances et la façon dont tu te compares aux autres peut nuire à ton sentiment de compétence. (p. 116)

Il va sans dire que la langue française étant ce qu’elle est, c’est toujours une étape de plus pour les filles de comprendre que tous ces textes s’adressent à elles également. On dirait souvent que les hommes ont écrit entre eux les droits de l’homme pour servir l’homme et rabaisser les femmes. Nous devons être deux fois plus fortes étant donné qu’en plus, les femmes voulant s’affirmer ou réussir ou bien profiter de la vie sont souvent portées à se jalouser et à se dénigrer entre elles dans un monde où le masculinisme a très bonne presse et où la défense des droits de l’homme laisse trop souvent les femmes à l’écart. A commencer par la grammaire.

Comment améliorer son estime de soi de Geneviève Pelletier est disponible aux éditions Broquet. Un livre qui ne se démode pas.

http://www.broquet.qc.ca/produit/ameliorer-estime-de-soi/


De la proche aidance à la bienveillance

proche aidance

De la proche aidance à la bienveillance – Témoignages et plaidoyer

Témoignages et plaidoyer

Marguerite Blais et Rosette Pipar nous présentent leur ouvrage sur la situation au Québec en matière de proche aidance.

Préfacé par Chloé Sainte-Marie, De la proche aidance à la bienveillance – Témoignages et plaidoyer contient les paroles du coeur et de l’âme de 23 personnes qui y racontent leur vécu et leur histoire de proche aidant.

Le livre pose de nombreuses questions et dénonce de nombreux faits par des réponses et des exemples pris dans la vie de tous les jours au Québec. On y trouve aussi de l’information sur les organismes qui ont pour mission de protéger les patients ou les proches aidants.

Cesser de se boucher le nez d’un air pédant
C’est sûr que dans un monde de faux où les politiciens suivent l’argent, il n’y a pas de place pour une femme de 93 ans qui vit seule et que l’on croise au supermarché avec dans son panier des plats tout préparés pour une facture de 100$ et qui voudrait bien que quelqu’un vienne lui donner un bain de temps en temps. Il serait bon de cesser de se boucher le nez d’un air pédant tout en acceptant gracieusement avec un large sourire des immeubles donnés par le gouvernement pour l’amusement des plus riches et des plus organisés.

EXTRAITS / CITATIONS

Dans les hôpitaux, ceretains administrateurs ou préposés pensent que telle personne est trop vieille et qu’il n’est pas utile de s’en occuper. Ils préfèrent s’occuper des plus jeunes et délaissent les vieux. C’est vraiment triste et honteux. (p. 39)

En 2007, il y a eu un plan déposé par le Dr Howard Bergman pour contrer la maladie d’Alzheimer. Très peu d’idées ont été retenues. On a demandé à un expert de McGill de faire le suivi et depuis lors, aucune action n’a réellement été entreprise.
On est bon pour demander des études. (p. 70)

De la proche aidance à la bienveillance – Témoignages et plaidoyer  a été écrit en collaboration par Marguerite Blais et Rosette Pipar, publié chez Marcel Broquet, La nouvelle édition.
Avec Soeur Angèle, Lucy Barylak, Olivier Beauchet, Marguerite Blais, Paul Brunet, André Chagnon, Chanez Djeffal, Alain Gaudreault, Josée Legault, David Lussier, Isabelle Maréchal, Laurent McCutcheon, Monique Nadeau, Marina Orsini, Mathew Pearce, Mélanie Perroux, Nathalie Richard, Caroline Sauriol, Chloé Sainte-Marie, Mark Stolow, Mario Tardif, Robert Tremblay et Sylvie Turcotte.

http://www.marcelbroquet.com/