Archives mensuelles : mai 2013

DVD classiques du cinéma : L’EFFRONTÉE

Trois classiques du cinéma françaisL'EFFRONTÉE en DVD, trois grands films de Claude Miller sortent aujourd’hui 28 mai 2013 en DVD chez TVA Films dans la collection Axia Films : L’Effrontée, Garde à vue et Mortelle Randonnée.

L’EFFRONTÉE

L’Effrontée, c’est à la fois l’oppression, la différence chez les enfants riches et les enfants pauvres, la jeune adolescente qui ne se rend pas toujours compte de ce que veulent les hommes qui la regardent avec des yeux de merlan frit, et surtout, la personne à qui on a lancé un cri de désespoir et qui s’adresse à celui-là même qui s’est mis en position stratégique pour encercler sa « vache à lait » avec d’autres proches opportunistes parfois requins l’occupant sans relâche.

La petite adolescente pauvre qui veut quitter ce monde qui lui fait honte et qui lui fait peur de s’y retrouver coincée, celle qui grandit trop vite et qui est en pleine crise de croissance alors que tout le monde lui passe des remarques sur sa personne, celle qui est totalement bouleversée par cette musique qu’elle entend peut-être pour la première fois et qui propulse une fille de son âge semblant avoir tout ce qu’elle désire, c’est Charlotte Gainsbourg qui l’interprète magnifiquement. C’est aussi elle qui, naïvement et maladroitement faute de mieux, laisse un message sur un répondeur dont le message d’accueil a été enregistré par l’imprésario pour accepter le poste d’imprésario que la petite pianiste enfant prodige lui a mentionné qu’elle saurait certainement mieux y faire que celui qui est là et qui lui a mangé au nez alors qu’elle n’avait rien dans l’estomac… lui qui lui a bien offert de se servir à manger mais dont elle se sentait effroyablement trop distante pour accepter.

C’est un film fabuleux d’une magnifique sensibilité, du regretté Claude Miller, du cinéma plus vrai que vrai, avec cette autre enfant qui danse si joyeusement au son du duo Ricchi & Poveri, Sara perche ti amo, une mère (Bernadette Lafont) qui semble toujours sur son dos, un père qui dort dans le coin sauf pour remarquer qu’elle a des nénés qui lui poussent… Du cinéma plus que vérité, infiniment fin, un scénario auquel a contribué son épouse, Annie Miller.

EXTRAITS DE DIALOGUES

« Ça vous ennuierait pas de nous y conduire ? C’est juste là au bout de la rue. »
« Elle a mon âge, tu te rends compte ? »
« Va te regarder dans une glace et qu’est-ce que tu verras ? Une jalouse ! »
« Vous allez de mon côté ou moi du vôtre ? »
« Ah vous croyez ça, vous ? Y en a tout le temps, des guerres. »
« Bah ! c’est pas compliqué, la maison la plus moche, c’est la mienne »
« Ce que je suis contente de te connaître, Charlotte ; ça me fait un bien fou de parler avec toi. »
« Ce que je voudrais, c’est rester là toute ma vie. »

L’EFFRONTÉE, c’est aussi 5 nominations pour les César, dont ceux de meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario. Le film a également valu à Charlotte Gainsbourg de remporter le César du meilleur jeune espoir féminin et à Bernadette Lafont celui de meilleure actrice dans un second rôle.

En salle, L’EFFRONTÉE a également été un véritable succès populaire avec 2 900 000 entrées en France lors de sa sortie. Le film est en langue française et d’une durée de 96 minutes.

Les films  Garde à vue et Mortelle Randonnée feront l’objet d’articles séparés.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Citations – ados – filles
Livres pour les parents et la famille
Thérêse Desqueyroux
Citations – femmes – monde
femmophobie.com
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles

Publicités

RECETTES : Délicieusement CRU

Toutes les plus récentes modes des crudivores, qu’ils soient végétaliens ou qu’elles se nourrissent également de quelques aliments des animaux comme les oeufs et le miel ou encore que ces convaincus soient végétariens à l’année ou foodies fashionistas du manger cru à l’occasion, toutes les plus nouvelles avancées se trouvent dans le nouveau livre de recettes et procédés de  Judita Wignall publié chez Guy Saint-Jean.

Délicieusement CRU Auteure : Judita Wignall Guy Saint-Jean éditeur

Délicieusement CRU
Auteure : Judita Wignall
Guy Saint-Jean éditeur

Une petite merveille
Tout y est expliqué, des appareils aux méthodes d’alimentation vivante aux fromages de noix en passant par un fabuleux smoothie des athlètes. Coups de coeur : les explications sur la noix de coco et la barre énergétique du randonneur. On y trouve des jus verts, des soupes, crêpes, sandwichs, sushis, végéburgers, desserts décadents… Des aliments absolument CRUS ET DÉLICIEUX, si peu qu’on se donne la peine de prendre soin de notre santé.

Le livre de recettes nous indique également une information selon laquelle les aliments cuits auraient un effet éveillant les défenses du corps humain, notamment nos globules blancs.

Bref, que vous soyez poussées par votre curiosité ou par l’envie d’être à la fine pointe de l’alimentation pour vos soupers entre amis, Délicieusement CRU contenant recettes, trucs et techniques pour changer votre vie est le livre à posséder et à consulter souvent.

Acheter ou voir la fiche du livre sur le site de Guy Saint-Jean éditeur.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Livres pour les parents et la famille
Livres de recettes
Livres sur la santé (prévention)
Fête des mères
femmophobie.com
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


DVD J’enrage de son absence

« Je suis amoureuse de son talent » a dit Sandrine Bonnaire, réalisatrice et ex-épouse du comédien principal, William Hurt, dans ce film qui met formidablement en scène l’aspect lugubre d’un personnage qui se glisse sournoisement pour  s’approprier de la vie des autres sans leur permission, parce qu’il est infiniment seul et sans bonheur, un homme qui s’impose dramatiquement, qui perturbe autant qu’il est, lui, perturbé psychologiquement.

Pression psychologique
Il est là, il est encore là, et encore et encore là. La mère et le père sont des rivaux pour l’enfant et le semblant de bonheur qu’il convoite.

Deux mondes
Lui, blasé, a beaucoup d’argent alors qu’elle pétille de vie. Chez lui, tout est feutré. Elle est Française, lui Américain. Ils ne se sont plus revus depuis 8 ans, depuis que leur fils est mort à l’âge de 4 ans. Elle s’est remariée et est à nouveau mère d’un garçon avec son présent conjoint, et cet enfant aura bientôt 7 ans.

Mais revoilà l’Américain qui est revenu là où était sa vie, de retour en France pour régler la succession de son père. Et là, en voyant ce bambin il va s’accrocher. Comme à une bouée de sauvetage. Envers et contre et malgré tout.

DVD J'ENRAGE DE SON ABSENCE,  Sandrine Bonnaire, France, 2012

DVD J’ENRAGE DE SON ABSENCE,
Réalisatrice : Sandrine Bonnaire,
Avec : William Hurt et Alexandra Lamy,
France, 2012

C’est un film troublant que cette histoire d’un homme qui suit ses proches à leur insu, qui nourrit des secrets avec un enfant en lui offrant des cadeaux. Un homme qui se terre dans l’ombre, dans un sous-sol, un homme qui ne sait que donner pour obtenir quelque chose en échange et qui ne sait que faire de l’argent et partager son malheur, son mal-être.

Quand il dit « ça me fait plaisir », il n’y a aucun sentiment ni dans ses yeux ni dans ses traits. Seul l’enfant éveille en lui un semblant de vie.

Ce film est fascinant de vérité et de réalisme mettant sur grand écran une personne qui se cache, qui se terre, qui s’infiltre dans nos vies pour les détruire parce que ces personnes-là ont l’âme complètement détruite. Cet homme trop riche de biens terrestres, son argent et tous ses biens l’ennuient à mourir. Et ce film, plus on le regarde, plus on le trouve juste. Car au premier regard, personne n’a tellement envie d’un tel individu dans son environnement, quels que soient les grands vins qu’il a dans sa cave.

Comment traduire «stalker» au cinéma
Alexandra Lamy qui joue la mère et ex-épouse du rôdeur furtif est parfaite de normalité face à cet envahisseur qui l’inquiète. Tout dans le scénario de Sandrine Bonnaire et dans l’interprétation dépeignent au départ la bienveillante ouverture d’esprit, l’écoute, le positivisme, l’effort de compréhension suivis du déni, de l’affollement face à la tristesse et à l’incrustation sournoise du visiteur. Et de sa présence jalouse et malsaine qui transforme un petit garçon normal en petit cachotier inquiet, même malheureux et négatif devenant violent. William Hurt dans ce rôle lui fait perdre son innocence d’enfant en l’espace de très peu de temps. Et c’est seulement bien après que sa haine cachée commence à transparaître. Et c’est dans les dernières paroles de l’enfant ainsi que dans les dernières scènes que ressort tout le drame de cet homme qui apporte le malheur.

EXTRAITS DES DIALOGUES

« Étrange… plus personne ne me parle de Mathieu, même pas mes parents. Comme s’il n’avait jamais existé. »
« Mais… euh… tu savais où était l’école de Paul !? »
« En fait, c’est toi que je voulais voir. »
« C’est pas normal. Ou bien si on est mort. »
« DÉGAGE ! »

Disponible en DVD et en vidéo sur demande dès le 21 mai 2013.

Sortie en salles au Québec : mars 2013
Langues : Français
Durée : 99 minutes – Son : 5.1 Dolby Digital
Axia Films et TVA Films

Une rencontre avec SANDRINE BONNAIRE au festival CINÉMANIA, Montréal, 2012 où elle est venue présenter son premier long métrage : Vidéo (extraits choisis)

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Livres pour les parents et la famille
femmophobie.com
Fête des mères
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


L’amitié au féminin pluriel

Je suis allée m’asseoir sur un banc de parc urbain pour lire ce livre rempli de récits et de réflexions sur l’amitié entre femmes. Entourée d’enfants qui jouaient au ballon et qui couraient joyeusement dans tous les sens et d’adultes qui se baladaient à pied, à vélo ou en patins, j’avais l’impression de mieux m’imprégner des principes de l’amitié qui rassemblent toute une variété de belles qualités à apprécier parmi les multiples personnalités des autres.

« La vie prend parfois de curieux détours pour nous amener, sur un plateau d’argent, une nouvelle amie. » (pp. 17-18)

La chaleur et la clarté du soleil contrastant avec l’ombre rafraîchissante des arbres me permettaient de découvrir au fil des chapitres les amitiés décrites par les deux auteures, Hélène Turmel et Louise Régnier.

L'amitié au féminin pluriel Turmel, Hélène - Régnier, Louise

L’amitié au féminin pluriel
Auteures:
Hélène Turmel et Louise Régnier
Béliveau éditeur

« Il n’y a pas d’ordre de lecture : on peut ouvrir le livre à n’importe quel chapitre. Chacun contient des réflexions qui précèdent une ou plusieurs histoires regroupées autour du même thème, et se termine par une citation. » (p. 14)

Les deux auteures débutent l’essentiel de cette écriture à quatre mains par le miroir que se renvoient l’une et l’autre :

« À la base, il y avait l’admiration et je crois encore que c’est l’ingrédient actif de l’amitié. » (p. 24, Hélène)

Et passent ensuite aux diverses descriptions d’amitiés et ce qui les ont influencées :

« Elle allait enfin avoir plus de temps pour elle, pour découvrir de nouvelles possibilités, se consacrer davantage à ses projets personnels, libérée d’un contexte de travail exigeant et non rémunéré dont elle avait fait le tour plus d’une fois. » (p. 117, Gabrielle)

« Nos rencontres sont trop rares à mon goût. […] Il faut toujours provoquer les choses pour nous voir, faire de la place dans nos agendas. » (p. 170, Danielle)

Cette dernière citation fait tout de même réfléchir, dans notre monde où on est toujours tellement occupé…

En fin de lecture, ce live est un chouette salut à l’amitié entre femmes. Il ne s’agit aucunement d’une compilation scientifique ; le projet est davantage né du désir de démontrer que « les femmes sont capables de relations authentiques, saines et ouvertes entre elles » (p. 11, Introduction). On a décrié les femmes qui sont jalouses et méchantes ; voici maintenant un gentil hommage à celles qui sont amicales, bienveillantes, sympa, etc. Une belle lecture pour toutes les saisons.

Voir la fiche du livre sur le site de Béliveau éditeur.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Citations – femmes – Québec
Citations – femmes – monde
femmophobie.com
Fête des mères
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


Les OISEAUX du Québec – Guide d’identification

Pour cette superbe longue fin de semaine qui s’annonce, un livre : la plus récente compilation toutes couleurs sur Les OISEAUX du Québec, de Suzanne Brûlotte.

Les oiseaux du Québec –  Guide d’identification  Auteure :  Suzanne Brûlotte Nouvelle édition revue et augmentée Éditions BROQUET

Les oiseaux du Québec –
Guide d’identification
Nouvelle édition revue et augmentée
Auteure :
Suzanne Brûlotte
Éditions BROQUET

Avec cette nouvelle édition revue et augmentée, vos promenades dans le petit bois ou en forêt et vos pauses paisibles au son des chants d’oiseaux même en ville seront d’autant plus agréables que vous saurez reconnaître de quel oiseau il s’agit et CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR à son sujet.

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ce sont des sections surlignées qui se trouve en tout début d’ouvrage dans l’ABC de l’ornithologie, sections qui se transforment au gré des informations que l’auteure souhaite partager, par exemples : AIGUISER SON SENS DE L’OBSERVATION pour ceux et celles qui n’arrivent jamais à les voir ; SIGNES DISTINCTIFS DE L’OISEAU pour celles et ceux qui veulent mieux les reconnaître – à noter que l’on retrouve ici, en plus des innombrables plus petites photos couleurs, deux grandes photos avec identification de toutes les parties de la MORPHOLOGIE DE L’OISEAU. Également, CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE POUR ATTIRER LES OISEAUX.

Pour s’y retrouver rapidement, le guide présente 21 planches contacts remplies de mini photos d’oiseaux avec identification ainsi qu’un guide d’utilisation de cet ouvrage magnifique de 576 pages. Mais tout au long du livre les différents oiseaux sont faciles à repérer vu qu’ils sont classés selon qu’ils sont des oiseaux de rivages, des rapaces diurnes, des pigeons ou apparentés, des grands échassiers, des oiseaux marins…

Les magnifiques photographies
Si on regarde à la double page du canard branchu, on y trouve 12 photographies. Pour le pygargue à tête blanche, 6 photos ; sur la simple page de l’engoulevent bois pourri, 2 photos ; gobemoucheron gris-bleu 4 photos.

Où les observer
Si ou ouvre le livre sur les pages du grand-duc d’Amérique et de la chouette épervière on peut constater par une coloration sur une carte localisatrice des territoires où ils sont repérables. Et ce, en plus des mini-graphiques de légendes et les caractéristiques descriptives.

C’est vraiment un livre de référence magnifique que l’on recommande à tous les amateurs d’ornithologie car il vous dessinera à coup sûr un sourire de bonheur. Avec ou sans oiseaux dans votre cour, qu’il fasse un magnifique soleil ou que les rayons s’infiltrent avec leurs chants dans les branches d’arbres après la pluie, avec dans les mains un  ouvrage aussi complet comprenant plus de 345 espèces d’oiseaux et plus de 1400 photos couleurs, vous aurez l’information à savoir comment les voir et les reconnaître ou même par quelles observations différencier les oiseaux qui se ressemblent ou qui sont apparentés.

Voir la fiche du livre sur le site des éditions BROQUET.
De la même auteure
Suzanne Brûlotte a également publié trois autres livres sur les oiseaux aux Éditions Broquet
Les oiseaux du Québec – Guide d’identification
Les oiseaux… une passion
Le grand livre pour attirer les oiseaux chez soi
Vidéo d’une rencontre avec l’auteure Suzanne Brûlotte au Salon du Livre de Montréal.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Livres pour les parents et la famille
Livres sur le savoir
Livres sur la nature
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
femmophobie.com
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


Roman historique Dieulefit

Roman historique Dieulefit Auteur : André Sévigny Marcel Broquet, la nouvelle édition

Dieulefit . La Nouvelle-France en sursis
Roman historique
Auteur : André Sévigny
Marcel Broquet, la nouvelle édition

Investigation historique fictive, ce roman est une remise en situation totale dans la pittoresque ville de Québec à l’époque de la Nouvelle-France et débute sur un incendie en plein hiver, par une de ces nuits horriblement froide.

Sébastien Dieulefit, jeune paysan du Poitou débarqué d’un navire des troupes de la Marine à l’âge de 15 ans, y mène sa carrière et sa vie en fonction de la donne de l’époque et des guerres qui se succèdent ailleurs dans le monde mais qui ont leur impact localement.

Une plume précise
L’auteur est animé d’une recherche de vocabulaire et d’authenticité qui rendent cette lecture plus qu’intéressante, plus que romanesque. C’est un véritable rendez-vous avec l’histoire sous forme de roman qui recrée le tissu urbain de Québec au XVIIIe siècle et dont l’action se passe rue de Buade, rue St-Nicolas, Place Royale ou au-delà de Montréal. Les représentants de l’église mènent avec l’élite ; les personnages historiques passent devant les journaliers, artisans, domestiques, soldats, fonctionnaires et marchands, hommes et femmes fictifs, catholiques et protestants, représentatifs de leur époque.

Sachant par ailleurs que les femmes ne sont jamais ou presque mentionnées dans les livres d’histoire et qu’elles ont longtemps dû porter un nom d’homme ou se faire passer pour des hommes si elles voulaient être admises et vu que la société tend à vouloir revenir de plus en plus vers ça aujourd’hui, on se plonge gaillamment dans cette vie quotidienne d’une époque méconnue et on se dit qu’il faudra peut-être en revenir aux surnoms railleurs.

EXTRAITS

« Julien, depuis quelques mois, ne fréquentait plus le Petit Séminaire. Le préfet, l’abbé Ignace Hamel, peu après la rentrée scolaire de l’automne dernier, avait signifié à sa mère que le garçon était assez rébarbatif à l’autorité et, surtout, beaucoup trop attiré par les jupons. »  (p. 30)

« — Monsieur Genest, dit La Grandeur, continua Dupuy sur un ton moqueur et en accentuant le monsieur, j’ai un nouveau service à vous demander. […] Je tiens à savoir si notre barbu sera à bord ou non. Si tu acceptes de faire le guet ce soir pendant quelques heures, je te prêterai mon cheval personnel demain matin pendant que je règlerai des affaires avec mes gens. » (p. 73)

« Les captives furent, peu après, accueillies triomphalement à Ville-Marie. Elles avaient été les premières Françaises à se rendre en Iroquoisie et à en revenir. Et Elisabeth Moyen éprouva une telle gratitude envers le major Closse… qu’elle l’épousa peu après, au mois d’août 1657. » (p. 87)

Voir la fiche du livre sur le site de Marcel Broquet

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Livres pour les parents et la famille
femmophobie.com
Fête des mères
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


L’adieu au corps

L'adieu au corps . Auteur : David Le Breton, Éditions Métailié, Paris

L’adieu au corps
Auteur : David Le Breton
Éditions Métailié, Paris

« La mère est la porteuse embarrassante dont on rêve la disparition radicale. Avec le fantasme de l’utérus artificiel qu’appellent de leurs voeux certains médecins, elle est évincée d’un bout à l’autre du processus. L’enfant naîtrait sans mère, hors corps, hors sexualité, dans la transparence d’un regard médical maîtrisant chaque instant de son développement. La souillure du corps maternel serait effacée par l’hygiène de la procédure et la surveillance sans relâche des machines signalant toute anomalie. Travail et fantasme d’hommes, non de femmes, comme s’il y avait là un aboutissement de plusieurs siècles visant à transférer techniquement entre les mains du masculin un processus qui lui échappe organiquement. » (p. 77, Le corps indésirable de la femme : la gestation hors corps)

David Le Breton a écrit ce texte en 1999 dans son essai L’adieu au corps que Métailié réédite aujourd’hui dans sa collection SUITES.

Ce livre est un survol de toutes préoccupations du corps considérant son usage, sa dualité, son entretien, y compris moultes constatations très informées sur les piercings, tatouages et autres moyens de se servir de son corps comme d’un étalage de vente, d’une « entreprise à diriger » (p. 33, Maîtrise du corps).

Professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg, membre de l’Institut universitaire de France et du laboratoire URA-CNRS « Cultures et sociétés en Europe », l’auteur discute dans ce livre de haine du corps et de haine du social, d’exclusion des rapprochements réels par le biais du virtuel, de PMA, de choix et de transformations ainsi que du maintien du corps à tout prix.

Il s’agit d’une réflexion et surtout de constatations plus que pertinentes englobant de nombreuses questions qui font de plus en plus l’objet de prises de position radicales et de militantisme doublé de démarchage politique dans notre monde et ce, 14 ans après sa première publication aussi chez Métailié.

Cette lecture s’avère vraiment édifiante, tout particulièrement en ce qui a trait à l’extrait choisi, au regard des visées et comportements masculinistes actuels ayant pour effet l’exclusion des femmes non seulement dans l’espace public mais tout spécialement dans le rôle de procréation à l’heure où l’homme veut contrôler comment et qui donne la vie, qui aura le privilège d’avoir un enfant alors qu’à la source, il s’agit non pas d’une histoire de machine mais d’un acte d’amour intime entre un homme et une femme !

Une super lecture à petit prix : 10 euros seulement.

Voir la fiche du livre sur le site des éditions Métailié.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Livres pour les parents et la famille
femmophobie.com
Fête des mères
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


DVD CATIMINI

Prix du Meilleur film au Festival d’Angoulème

Prix KINEMA au Festival international de Braunschweig, Allemagne

Regards du présent – Festival du film francophone de Namur

Compétition officielle – Festival du cinéma international de l’Abitibi-Témiscamingue

DVD.Catimini

DVD.Catimini

Axia Films et TVA Films présentent le film Catimini de Nathalie Saint-Pierre, avec Isabelle Vincent (Tout ce que tu possèdes), Roger La Rue (L’audition), Emilie Bierre, Joyce-Tamara Hall, Rosine Chouinard-Chauveau et Frédérique Paré.

SYNOPSIS
Quatre filles âgées de 6 à 18 ans vivent sous la garde de la Direction de la protection de la jeunesse. Leurs destins solitaires se rejoignent à l’occasion d’une fête honorant une famille d’accueil où elles ont toutes vécu à des moments différents de leur vie. Ce sera pour elles l’occasion de retrouvailles qu’elles n’oublieront pas de sitôt…

Un film coup de poing sur les enfants de la DPJ
CATIMINI raconte des vies, des vies de filles orphelines ou confiées à la garde de personne de confiance gouvernementale, des enfants et des adolescentes pour qui la vie bascule du jour au lendemain, à répétition, qui doivent toujours s’ajuster à des familles d’accueil qui font de leur mieux, à des intervenantes qui veulent leur bien. Mais elles, parlons-en d’elles. Elles sont déjà sous de multiples chocs de vie : entre autres l’une d’elles qui est maintenant laissée à elle-même parce qu’elle a atteint l’âge de 18 ans mais sans personne autour et qui à part les viols se rappelle qu’elle a un jour été retirée d’une bonne famille pour se retrouver à l’hôpital au bout de 2-3 jours après avoir été battue sévèrement par son père ; une autre qui fugue et se drogue ; une autre encore qui est encore toute petite et qui ne se sent en confiance qu’avec une seule personne ; et la petite noire qui décrie que c’est toujours à elle qu’on s’en prend… Vraiment, un film qui ouvre les yeux, un film plus que triste sur les enfants abandonnés, à voir !

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Les enfants du marais
Calendrier Cinéma
Livres pour les parents et la famille
femmophobie.com
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


DVD MAMAN

DVD MAMAN avec Mathilde Seigner, Josiane Balasko et Marina Foïs

DVD MAMAN avec Mathilde Seigner, Josiane Balasko et Marina Foïs

« Jean-Michel a quitté maman. »

« Elle s’est jamais occupée de nous ; faudrait maintenant qu’on s’occupe d’elle. »

« Elle m’a pas vue pendant 20 ans ; elle va pouvoir attendre 8 jours de plus ! »

Ce film avec Mathilde Seigner, Josiane Balasko et Marina Foïs raconte trois grandes détresses ; celle d’une mère qui ne peut pas donner ce qu’elle n’a pas et celle de ses deux filles à qui elle n’a pas su apprendre à aimer. Un jour, la mère fait un pas vers elles mais la réconciliation passe par une mise au point, un dur constat des dégâts. C’est tout l’objet de ce drame humain.

C’est la vie qui se déroule… Avoir une maman, qu’elle vous plaise ou pas.

Film en français de 87 minutes, Son 5.1 dolby Digital
TVA Films

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Les enfants du marais
Calendrier Cinéma
Livres pour les parents et la famille
femmophobie.com
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


DVD Le Zèbre

Un film de Jean Poiret avec Thierry Lhermitte et Caroline Cellier
La chanson thème du générique est chantée par Alain Souchon
Le film a récolté plus de 2 millions d’entrées en France lors de sa sortie
Pour la première fois sur DVD, dans la collection Axia qui regroupe des classiques du cinéma français.

Le Zèbre, Un film de Jean Poiret avec Thierry Lhermitte et Caroline Cellier

DVD Le Zèbre
Un film de Jean Poiret
avec Thierry Lhermitte et Caroline Cellier

SYNOPSIS
Hippolyte Pécheral est un notaire fantasque qui passe pour être un drôle de zèbre. Marié depuis quinze ans à Camille professeure de lettres qui lui a donné deux beaux enfants, Hippolyte sent que la routine s’installe insidieusement dans son couple, et décide alors de ranimer la flamme de la passion. Peu de temps après, Camille reçoit des lettres d’amour anonymes. Amusée, puis troublée, elle accepte de se rendre au rendez-vous, fixé par son mystérieux admirateur dans un hôtel…

EXTRAITS

« On ne fait pas de la fausse monnaie ; on fabrique des louis d’or en plomb pour s’amuser. »

« Mon Dieu, cet enfant est fou ! Mais de qui tient-il ? »

« Ta gueule, fonctionnaire ! »

« Rien ne s’est passé, Camille. Tout commence ! »

Le Zèbre, c’est une comédie, une folie d’amour… l’histoire d’un mari qui n’arrête jamais de se demander comment il pourrait faire pour ranimer la flamme dans le coeur de sa femme, comment faire pour qu’à nouveau elle vibre pour lui, pour qu’elle soit folle de lui. Le Zèbre, c’est vraiment un notaire pas comme les autres, un homme qui veut faire de la vie conjugale « une symphonie quotidienne ».

« Quelle drôle de facétie ! »

97 minutes
TVA Films

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Les enfants du marais
Calendrier Cinéma
Livres pour les parents et la famille
femmophobie.com
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles