Archives mensuelles : janvier 2018

Ce n’est pas la fin des fleurs

C’est avec un piano cassant que le Trio Gryphon nous annonce la fin des fleurs. The End of Flowers ? Mais la flower power est tellement éteinte, cassée et écrasée par des décennies de finance power et de bêtat power tout court. C’est tout de même triste que la musique de chambre devienne presque militaire, ou en tout cas militariste dans ce que le militaire a de plus froid et calculateur. C’est tout sauf reposant ou harmonieux : dans cet album, le masculin piano écrase la plupart du temps les féminines et douces cordes. Comme dans la vraie vie. Donc, un CD anxiogène à écouter si vous voulez vous rappeler votre patron intimidant qui est payé 60 fois plus cher que vous et qui considère se doubler son salaire avec les subventions pour créer des emplois alors que vous accomplissez tout le boulot pour des prunes et sans que jamais on vous entende. Excusez-moi, je m’en vais de ce pas écouter Vicky Leandros

THE GRYPHON TRIO
Clarke – Ravel : The End of Flowers
Album 25e anniversaire du trio
Date de sortie: 19 janvier 2018
Analekta
Publicités

Beethoven / Strauss

Premier album de musique de chambre par des solistes de l’OSM
Nouvelle série d’enregistrements chez Analekta
Date de sortie: 19 janvier 2018

Sous la direction artistique d’Andrew Wan, violon solo de l’OSM, cet album met en valeur les qualités musicales des musiciens de l’OSM en formation réduite : Andrew Wan au violon, Neal Gripp à l’alto, Brian Manker au violoncelle, Ali Yazdanfar à la contrebasse, Todd Cope à la clarinette, Stéphane Lévesque au basson et John Zirbel au cor.

Pas une seule femme ? Y aurait-il un problème de sexisme à l’OSM ?

solistesosmLes hommes à Montréal ne tolèrent-ils les femmes que sur une pochette dans le domaine de la musique, des spectacles et des festivals subventionnés ? Et les quelques femmes qui y sont tolérées seraient-elles tout aussi intolérantes et feraient-elles tout pour rester seules à trôner au milieu des hommes ? Pourtant nous ne sommes pas à Vienne où elles étaient carrément interdites selon des coutumes et directives moyenâgeuses et masculinistes. Faut croire que le nouveau continent n’a rien à envier à l’ancien.


100 bols

POUR PERDRE DU POIDS

Le livre de recettes le plus enthousiasmant de la nouvelle année !

100bolsDes recettes avec moins de 300, 400 ou 600 calories, super bien présentées, super faciles à faire, rassemblées dans un livre qui indique aussi pour chaque recette si c’est VÉGANE, SANS GLUTEN ou SANS PRODUITS LAITIERS… ou les trois.

Toutes les recettes suivent la tendance actuelle de manger dans un bol et vous pouvez en acheter des neufs mais si vous avez toujours vos super bols à spaghetti, ils seront parfaitement chic autant pour des Tagliatelles de carottes & concombres aux amandes (wow !) que pour un smoothie dans un bol ou un petit déj vitaminé, un brunch week-end ou un repas détente comme. Pour la St-Valentin toute proche, Riz rouge & quinoa à la mangue & aux champignons, ou alors un peu de spirituel dans un Bol Bouddha de crudités aux algues nori.

Ce qui est vraiment bien, c’est qu’en bas de chaque page on trouve la disposition, c’est-à-dire exactement quoi mettre à la base, puis la garniture et ensuite la touche finale.

Dans ce livre, on trouve de belles recettes, nouvelles, qui épateront vos convives à qui vous pourrez aussi expliquer les noms à retenir comme le Poke.

Bon appétit !

100 bols pour perdre du poids, de Heather Whinney, est publié en français aux éditions BROQUET.