Archives de Tag: Marthe Saint-Laurent

Jugement des autres et culpabilité

jugement des autres

Une couverture qui reflète le fléau d’aujourd’hui
J’ai été vraiment très attirée par ce nouveau livre de Marthe Saint-Laurent, ne serait-ce que par la page couverture qui reflète exactement un très grand fléau d’aujourd’hui : l’exclusion des meilleurs par les bandits. Que l’on parle de mobbing, de bitchage, de bandes organisées autour de la photocopieuse ou en comités bidon rassemblant des pions aux agendas cachés, dans les sociétés subventionnées ou des émissions de téléréalité, le but reste souvent le même : se débarrasser des meilleurs pour que les pires éléments puissent se protéger entre ignares incompétents et jaloux du vrai talent.

Pour en finir avec le jugement des autres et la culpabilité
En effet, si on crée quelque chose on se fait copier-coller par des gens qui ont peu d’idées ou de talent et voilà que l’on se sent mal et que ceux qui avaient à la base un mal-être cherchent à le passer à meilleures qu’eux pour prendre leur place. Quand la personne qui a le plus de compétences n’est plus en mesure de s’opposer à la perversité des usurpateurs qui ont pour objectif de briser les personnes de talent. Mais on n’a pas à se sentir mal à cause de ces bandits organisés.

Retrouvez votre liberté intérieure
Dans ce livre, Marthe Saint-Laurent explique que l’opinion des autres, ce qu’ils vont penser, est en première ligne des préoccupations. Mais en cherchant l’approbation de l’entourage, on s’oublie soi-même pour donner une importance illimitée à l’opinion des uns et des autres qu’importe leur connaissance du sujet qui nous préoccupe. Sournoisement, on risque alors que la peur et l’angoisse s’installent. Et alors, quel bonheur et quelle aubaine pour les bandits !

L’auteure démontre toutefois que le jugement des autres n’est que le reflet de notre propre jugement. Quelle image avons-nous de nous-mêmes ? Quel regard posons-nous sur notre entourage ?

On reconnaît les commentaires dont l’origine est la jalousie lorsqu’ils cherchent à nous comparer… habituellement de manière désavantageuse pour nous. C’est ainsi que nous nous retrouvons à être moins bons, moins beaux, moins minces, moins sportifs que… d’autres. L’élément comparé est toujours supérieur à nous. (p. 47)

Cet ouvrage fait le point sur notre fragilité et sur notre trop grande disposition à laisser les autres nous définir. Malgré leur incommpétence à le faire ! C’est votre vie, c’est votre corps, c’est votre coeur, c’est votre âme, c’est à vous de décider. Ceux qui veulent le faire à votre place ne sont que des imposteurs jaloux qui veulent vous casser, vous écraser.

Pour en finir avec le jugement des autres et la culpabilité  • Retrouvez votre liberté intérieure, de Marthe Saint-Laurent, est publié aux éditions Québec-Livres et est disponible en librairie dès le mercredi 29 août.

Publicités

Tirer des cartes nouvelles

Plusieurs nouveaux jeux de cartes à tirer pour régler des soucis ou inquiétudes de façon harmonieuse ont été publiés chez Québec Livres sous la direction de Marthe Saint-Laurent.

cartes pour trouver lamour de sa vieTirer aux cartes à la québécoise
Cette nouvelle série de cartes d’inspiration créatrice sont présentées sous forme de coffrets ayant pour thèmes Pour nourrir des relations harmonieuses, Coffret –  Pour trouver l’amour de sa vie, Coffret – Pour accepter ma vraie nature, un jour à la fois, Coffret – Pour se libérer de la charge mentale.

Chacun des coffrets de la collection Cartes Inspiration Créatrice compte 44 cartes et un livret d’accompagnement explicatif, suggérant des pistes ou des conseils pour se libérer des soucis du thème qui nous préoccupe. C’est à la fois rigolo, amusant, à jouer seule ou entre copines, et ça pourrait très bien s’avérer utile et libérateur.

Au fond, c’est un peu comme les tarots mais c’est fabriqué localement dans de jolies teintes pastel et mettant un doux accent sur les différences des personnes entre elles et sur les choix que nous faisons pour y faire face ou évoluer dans la vie de façon harmonieuse.

C’est encore une très belle réussite de Marthe Saint-Laurent.

http://www.quebec-livres.com/coffret-pour-nourrir-relations-harmonieuses/marthe-saint-laurent/livre/9782764026731

 


Bitchage & harcèlement

Comment se protéger contre le bitchage et le harcèlement psychologique et sexuel
Auteure : Marthe Saint-Laurent
Les éditions Québec-Livres

Comment se protéger contre le bitchage et le harcèlement psychologique et sexuelVictimes de la collusion en bas de la ceinture des hommes entre eux autant que des femelles jalouses qui écrasent bec et ongles celles qui menacent leur soi-disant suprématie installée ou qui les excluent pour régner seules au milieu des hommes, les femmes et les filles n’en finissent jamais de se faire harceler, bafouer, exclure, expulser, et ce pour un oui ou pour un non, au nom d’un individu avec une face faussement harmonieuse ou d’une enragée de pouvoir au sourire dentaire menaçant ou encore d’une fille-de protégée par l’argent de sa famille, les uns comme les autres se croyant permis de s’attendre à des faveurs de type sexuel ou exclusif quelconque.

Et voilà qu’en plein milieu des multiples dénoncements #METOO et #MOIAUSSI, Marthe Saint-Laurent vient d’en faire un livre armé de tous ses écrits précédents et de sa connaissance approfondie sur le bitchage et le harcèlement que subissent les femmes et les filles… et certainement aussi en pourcentage minuscule comme à l’époque des curés, les petits garçons – mais d’eux on va certainement en entendre mille fois plus parler étant donné la solidarité et la collusion des hommes en bas de la ceinture.

EXTRAITS / CITATIONS

Ainsi, trop de femmes se voient contraintes de consentir des faveurs sexuelles en échange d’une promotion, d’un rôle à l’écran ou sur scène, d’une popularité ou encore de l’assurance de conserver leur emploi. (Oserais-je ajouter : ou même d’obtenir l’info et l’accréditation nécessaires des organismes subventionnés par les gouvernements avec l’argent public autant à une journaliste femme qui a le meilleur site en ville qu’aux journaliste masculins pour faire son travail si bien sûr nous ne vivons plus à l’époque des curés et de la grande noirceur où l’argent, le pouvoir et le plaisir étaient réservés aux hommes et aux masculinistes exclusivement)

Perso, je ne crois pas avoir eu un seul boulot ou participé à une seule activité où il n’y ait eu de harcèlement psychologique ou sexuel ou les deux (des hommes qui insistent pour satisfaire leurs élans sexuels ou qui vous expulsent si vous n’offrez pas illico votre corps en échange de votre présence et qui profitent de la solidarité masculiniste pour vous tenir la tête sous l’eau, des femmes qui vous attaquent et qui vous font jeter dehors en couchant avec ces hommes et en manipulant les autres) et j’ai vu du harcèlement psychologique et du harcèlement sexuel dans les endroits les plus grandioses et dans les endroits les plus microscopiques et réduits en nombres de personnes et en superficie même si très souvent subventionnés avec de l’argent public, tous des lieux où les femmes correctes subissent des complots malodorants et n’ont d’autre choix que de se faire briser la vie de même que des années de travail que des hommes leur volent solidairement en bas de la ceinture et ces femmes victimes décidant finalement n’y plus retourner pour leur sécurité ou pour vivre sans toute cette violence masculiniste haineuse organisée. C’est vraiment à vômir. Et c’est vraiment excécrable que les gouvernements endossent tacitement ces comportements misogynes, femmophobes et féminicides.  QU’ON SE LE DISE : Les élans sexuels au travail n’ont rien à voir avec l’amour !
#moi aussi

Bravo Marthe Saint-Laurent de nous donner la parole, d’éclaircir toute cette noirceur et de nous encourager à survivre et à vivre par des marches à suivre.

http://www.quebec-livres.com/comment-se-proteger-contre-bitchage-harcelement-psychologique-sexuel/marthe-saint-laurent/livre/9782764026717


Mon idéal de vie

Comment choisir la vie qui me ressemble ?

monidealdevieOù sont passés vos rêves d’enfance ? Et vos rêves de jeunesse ? Et que dire de vos rêves actuels ? Comment faire pour les retrouver, les réaliser ?

Marthe Saint-Laurent propose dans ce livre de vous guider à chacune des étapes de votre cheminement pour atteindre cette vie dont vous rêvez puisqu’il n’est jamais trop tard pour y croire et pour s’engager dans une existence qui se rapproche de vos aspirations.

Êtes-vous à l’écoute de vous-même ?
Lorsque vous passez des heures sur les réseaux traqueurs, êtes-vous à l’écoute de vous-même, posez-vous des gestes pour la réalisation de vos rêves ? Ou alors vous laissez-vous dévier vers les idées et réalisations des autres ?

CITATIONS / EXTRAITS

Pour choisir sa vie, il faut être honnête envers soi-même. (p. 13)

Quant à la médecine, elle cherche trop souvent à mettre un bandage sur la plaie au lieu de chercher l’origine de la maladie. (p. 39)

Sans attendre que le malheur frappe, il faut développer l’envie et le plaisir d’apprendre et de connaître. (p. 122)

Imaginez que vous parlez de votre projet à un ami et que ce dernier commence à vous dire que ce n’est pas réaliste, que c’est complètement insensé et que vous exagérez. (p. 140)

Osez le bonheur ! (p. 153)

Mon idéal de vie : Comment choisir la vie qui me ressemble ? de Marthe Saint-Laurent est publié aux éditions Québec-Livres, collection Développement personnel.


Choisir la solidarité féminine

choisir-la-solidarite-feminineLa merveilleuse salvatrice Marthe Saint-Laurent reprend son bâton de pélerine, elle qui en 2009 a été la première à dénoncer l’immense problème du bitchage entre femmes.

Dans ce nouveau livre, elle analyse l’ampleur des forces féminines, les qualités qui nous caractérisent et pourraient nous propulser vers l’entraide et le succès si la jalousie, l’envie ou la trahison passées ou présentes ne nous poussaient pas à nous faire bêtement du tort mutuellement.

Pourquoi parler de bitchage et d’intimidation ? Comment reconnaître une relation saine ? Comment choisir une bonne alliée ? Quels sont les parallèles entre mère de famille et gestionnaire ?

Je dois avouer que j’étais contente de lire dans cet ouvrage qu’une femme qui travaillait en milieu d’aide aux femmes a dù se rendre aux constatations de Marthe Saint-Laurent puisque par expérience personnelle, c’est clair que dans ces milieux aussi, les femmes peuvent être confrontées au déni 101, à la mauvaise foi 203, aux clans fermés 306, à l’hypocrisie 405, etc.

CITATIONS / EXTRAITS

Pourquoi parler de bitchage et d’intimidation ? Simplement parce qu’il faut cesser d’avoir peur de dénoncer (p. 17)

Diviser pour régner, c’est parler dans le dos des autres, c’est monter un clan à force de gérer et de régenter afin d’affaiblir un individu ou un groupe. (p. 26)

Bien qu’il demande conseil, il ne suit pas nécessairement les recommandations. Il éprouve de la difficulté à essuyer un refus. Il vit dans la tristesse et pleure souvent. Bien qu’il recherche l’indépendance, il s’accroche rapidement aux autres. (p. 86, L’abandon)

Dans la mesure où une relation nous détruit, qu’elle gruge notre énergie et fait sortir ce qu’il y a de plus laid en nous, c’est qu’elle n’est pas ou plus pour nous. (p. 78)

Choisir la solidarité fémnine, de Marthe Saint-Laurent, est publié aux éditions Québec-Livres. En librairie le 8 février 2017.

Autres livres de Marthe Saint-Laurent sur le bitchage et l’intimidation :
servicesmontreal.com/jacqueline/l.bitchage.html
servicesmontreal.com/jacqueline/l.bitchage-guide-survie.html


Écris-moi ton histoire

Écris-moi ton histoire est un guide sur l'écriture d'un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.

Écris-moi ton histoire est un tour d’horizon des aspects entourant l’écriture d’un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.

Vous rêves d’écrire ? Passez à l’action !

Dans ce guide pratique, Marthe Saint-Laurent nous guide depuis l’idée jusqu’aux ventes en passant par la page blanche pour toute personne qui aimerait publier un livre, papier ou numérique.

Une méthode éprouvée
Quoi que vous rêviez d’écrire, ce livre vous renseigne sur les arts du métier d’écrivain mais aussi sur les relations avec l’éditeur et considère aussi la possibilité avec avantages et inconvénients de se publier soi-même. Les conseils techniques, financiers, relationnels sont abordés dans une belle fluidité qui se lit comme un roman ou comme l’élaboration pratique d’un souhait.

Un atelier à se procurer en librairie
C’est comme si Marthe Saint-Laurent vous tendait la main avec tout son savoir cumulé sur de nombreuses années d’expérience multiple et vous disait que vous pouvez débuter votre rêve d’écrire par vous-même, à l’aide de ses notes.

CITATIONS / EXTRAITS

« À l’époque où les correspondances et les rédactions de toutes sortes s’effectuaient à la machine à écrire, il fallait laisser deux espaces entre le point final d’une phrase et le début de la phrase suivante. La raison était fort simple, c’est que l’encre du point s’étendait sur la feuille » (p. 47)

« Beaucoup de grandes oeuvres ont été écrites dans des taudis, des chambres mal chauffées » (p. 59)

Écris-moi ton histoire est un tour d’horizon des aspects entourant l’écriture d’un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.


50 questions sur la liposuccion

50 questions sur la liposuccion ainsi que La mort à ma table sont disponibles en librairie et à partir du site de Béliveau éditeur.
50 questions sur la liposuccion ainsi que La mort à ma table sont disponibles en librairie et à partir du site de Béliveau éditeur.

Vous cherchez un cadeau pour la Nouvelle Année à quelqu’un qui se préoccupe ultimement de sa personne physique ou qui se décourage depuis trop longtemps à propos d’un bourrelet quelconque ? Je vous suggère 50 questions sur la liposuccion compilées par Marthe Saint-Laurent en collaboration spéciale avec les Dr. William Papanastasiou et Jean-Pierre Daigle.

Publié chez Béliveau éditeur, il s’agit du troisième ouvrage de cette série qui comprend également 50 questions sur le BOTOX et 50 questions sur les implants mammaires

J’ai eu le plaisir chaque fois renouvelé de rencontrer Marthe Saint-Laurent au Salon du livre de Montréal où l’auteure, conférencière et coach d’écriture m’a souligné en entrevue son roman / récit de vie intitulé La mort à ma table publié plus tôt cette année ainsi que le bonheur de son prochain ouvrage sur la technique d’écriture qui aidera sûrement de nombreux lecteurs et nombreuses lectrices à se libérer par la plume. Regardez :

On rappelle que Marthe Saint-Laurent a aussi publié des livres très informatifs et utiles pour se sortir de l’intimidation à l’école avec guides pour enseignants et parents ainsi que sur la violence des femmes par d’autres femmes avec guides pour gestionnaires aux prises avec des employées subissant de tels affres de la part d’une ou plusieurs collègues cherchant à nuire à des femmes au travail.

50 questions sur la liposuccion ainsi que La mort à ma table sont disponibles en librairie et à partir du site de Béliveau éditeur.


Décès du conjoint – lecture d’auteure

Dans son roman qui aurait pu être un récit, Marthe Saint-Laurent raconte le décès subi de l’homme de sa vie, au cours d’un dîner de fête. Hier au lancement officiel du livre, elle a fait une lecture publique de cet extrait tellement émouvant qu’il m’a ramené en mémoire la lecture dramatique, par mon ancienne prof de Conservatoire qui était aussi une grande auteure québécoise reconnue, des adieux de la Rose au Petit Prince.

La mort à ma table, de Marthe Saint-Laurent

Marthe Saint-Laurent


La mort à ma table

Premier roman bouleversant de Marthe Saint-Laurent, notre salvatrice dédiée aux femmes et à la cyberintimidation. Avec ce récit qui est partiellement autobiographique, on comprend enfin tout le cheminement qui a mené à sa fabuleuse et magnifique force de caractère.

Un chagrin incommensurable

La mort à ma table Auteure : Marthe Saint-Laurent Béliveau éditeur

La mort à ma table
Auteure : Marthe Saint-Laurent
Béliveau éditeur

La mort à ma table débute un peu comme un roman à l’eau de rose, deux amoureux qui rattrapent le temps perdu, 20 ans après leur rencontre initiale. C’est le grand Amour partagé, doublé de Passion avec des promesses moulées dans le béton. Puis, alors qu’ils sont mariés mais n’ont pas prévu de testament, son mari meurt d’une crise cardiaque. À 40 ans !

Journal, Amour, décès, retour en arrière, réflexion, hommage
Construit un peu à la façon d’un journal mais aussi d’un hommage puisque le dernier chapitre est consacré à un roman inachevé de sa plume à lui , La mort à ma table dépeint tout l’amour que l’on peut ressentir pour l’âme soeur ainsi que toute la cruauté et le désespoir de perdre l’être aimé après si peu de temps ensemble  alors que tout allait si bien entre eux.

Après vous avoir fait couler de chaudes larmes dans le déroulement du décès, l’auteure raconte sa survie et se questionne, réfléchit sur la vie et ses embûches et à quoi ça rime et comment y faire face ou être incapable d’y faire face, les amis qui s’envolent, qui se sentent impuissants. Et puis pourquoi faut-il qu’il y ait des gens qui profitent de votre désarroi émotif pour vous accabler à des fins d’argent et de possessions ? Et puis l’auteure dans ce récit nous fait aussi le bonheur de nous raconter ses folles années d’étudiante au moment de leur rencontre.

CITATIONS /EXTRAITS

« Depuis le début de ce chemin de croix, je m’interroge très souvent sur la mauvaise foi humaine. Mon expérience me traumatise. À force de devoir me défendre, j’en arrive certains jours à me lever et à douter de moi. J’en suis à douter de mes actions, de mes intentions, si bien que le regard que je pose sur moi se transmue et je dois me secouer pour conserver une image de moi qui soit le plus près de la réalité. C’est bête, mais plus nous devons nous justifier, nous défendre, plus nous croyons être en faute. » (p.  94)

« Pour toute réponse, mes yeux hagards implorent de l’aide. Comme si elle avait le pouvoir de m’envoyer avec toi ou de te ramener à moi. Comme si quelqu’un pouvait me délivrer de ce mauvais sort. Est-ce possible que cette mauvaise plaisanterie s’achève ? » (p. 65)

« De qui sommes-nous à la merci ? Mes valeurs, mes croyances et même mes certitudes se confondent et se fragilisent tout à coup comme un château de cartes. Je constate que je n’ai plus d’assise, plus de repères, que ma vie devient quelque chose de tout à fait approximatif, éphémère et volatile. Jamais, dans ma vie, je n’ai ressenti autant d’incertitude, de vertige et d’insécurité. » (pp. 69-70)

« Entre-temps, l’opinion des autres ne m’importe pas, l’envie que l’on me manifeste me laisse de glace, les mensonges que l’on nourrit à mon sujet, et encore davantage sur ma vie, ne m’atteignent plus. » (p. 143)

« J’ai également appris la signification de ces mots dans toute leur profondeur : mort, vie, douleur, injustice et avarice. » (p. 145)

Toutes les émotions passent dans ce livre, premier roman de Marthe Saint-Laurent,  La mort à ma table, publié chez Béliveau éditeur.


50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES

Un livre informatif et facile à consulter
Marthe Saint-Laurent poursuit sa trilogie débutée par 50 questions sur le BOTOX avec 50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES  (Béliveau éditeur) en collaboration spéciale avec le Dr. Pierre Brassard et le Dr. William Papanastasiou.

50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES

50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES
Auteure : Marthe Saint-Laurent :
Béliveau éditeur

Dans ce nouveau livre, l’auteure et conférencière s’occupe de trouver les questions, préoccupations et arguments pour ou contre le fait de modifier son image de femme par le biais d’opérations chirurgicales au niveau de la poitrine.

Le livre s’adresse surtout aux femmes jeunes qui voudraient augmenter le volume de leurs seins mais s’adresse aussi au femmes mures qui voudraient défier les années par un redrapage.

Donc, est-ce une bonne idée ou pas de se faire augmenter ou remonter les seins ? Les questions pertinentes et fréquentes ont été posées à deux médecins et les réponses de même que des témoignages se trouvent dans le livre de Marthe Saint-Laurent, publié cet automne chez Béliveau éditeur et disponible en librairie et en ligne au prix très abordable de 12,95 $.

J’ai rencontré Marthe Saint-Laurent au Salon du livre de Montréal où l’entrevue vidéo suivante a été réalisée.

50 questions sur le Botox