Archives de Tag: Marthe Saint-Laurent

Mon idéal de vie

Comment choisir la vie qui me ressemble ?

monidealdevieOù sont passés vos rêves d’enfance ? Et vos rêves de jeunesse ? Et que dire de vos rêves actuels ? Comment faire pour les retrouver, les réaliser ?

Marthe Saint-Laurent propose dans ce livre de vous guider à chacune des étapes de votre cheminement pour atteindre cette vie dont vous rêvez puisqu’il n’est jamais trop tard pour y croire et pour s’engager dans une existence qui se rapproche de vos aspirations.

Êtes-vous à l’écoute de vous-même ?
Lorsque vous passez des heures sur les réseaux traqueurs, êtes-vous à l’écoute de vous-même, posez-vous des gestes pour la réalisation de vos rêves ? Ou alors vous laissez-vous dévier vers les idées et réalisations des autres ?

CITATIONS / EXTRAITS

Pour choisir sa vie, il faut être honnête envers soi-même. (p. 13)

Quant à la médecine, elle cherche trop souvent à mettre un bandage sur la plaie au lieu de chercher l’origine de la maladie. (p. 39)

Sans attendre que le malheur frappe, il faut développer l’envie et le plaisir d’apprendre et de connaître. (p. 122)

Imaginez que vous parlez de votre projet à un ami et que ce dernier commence à vous dire que ce n’est pas réaliste, que c’est complètement insensé et que vous exagérez. (p. 140)

Osez le bonheur ! (p. 153)

Mon idéal de vie : Comment choisir la vie qui me ressemble ? de Marthe Saint-Laurent est publié aux éditions Québec-Livres, collection Développement personnel.


Choisir la solidarité féminine

choisir-la-solidarite-feminineLa merveilleuse salvatrice Marthe Saint-Laurent reprend son bâton de pélerine, elle qui en 2009 a été la première à dénoncer l’immense problème du bitchage entre femmes.

Dans ce nouveau livre, elle analyse l’ampleur des forces féminines, les qualités qui nous caractérisent et pourraient nous propulser vers l’entraide et le succès si la jalousie, l’envie ou la trahison passées ou présentes ne nous poussaient pas à nous faire bêtement du tort mutuellement.

Pourquoi parler de bitchage et d’intimidation ? Comment reconnaître une relation saine ? Comment choisir une bonne alliée ? Quels sont les parallèles entre mère de famille et gestionnaire ?

Je dois avouer que j’étais contente de lire dans cet ouvrage qu’une femme qui travaillait en milieu d’aide aux femmes a dù se rendre aux constatations de Marthe Saint-Laurent puisque par expérience personnelle, c’est clair que dans ces milieux aussi, les femmes peuvent être confrontées au déni 101, à la mauvaise foi 203, aux clans fermés 306, à l’hypocrisie 405, etc.

CITATIONS / EXTRAITS

Pourquoi parler de bitchage et d’intimidation ? Simplement parce qu’il faut cesser d’avoir peur de dénoncer (p. 17)

Diviser pour régner, c’est parler dans le dos des autres, c’est monter un clan à force de gérer et de régenter afin d’affaiblir un individu ou un groupe. (p. 26)

Bien qu’il demande conseil, il ne suit pas nécessairement les recommandations. Il éprouve de la difficulté à essuyer un refus. Il vit dans la tristesse et pleure souvent. Bien qu’il recherche l’indépendance, il s’accroche rapidement aux autres. (p. 86, L’abandon)

Dans la mesure où une relation nous détruit, qu’elle gruge notre énergie et fait sortir ce qu’il y a de plus laid en nous, c’est qu’elle n’est pas ou plus pour nous. (p. 78)

Choisir la solidarité fémnine, de Marthe Saint-Laurent, est publié aux éditions Québec-Livres. En librairie le 8 février 2017.

Autres livres de Marthe Saint-Laurent sur le bitchage et l’intimidation :
servicesmontreal.com/jacqueline/l.bitchage.html
servicesmontreal.com/jacqueline/l.bitchage-guide-survie.html


Écris-moi ton histoire

Écris-moi ton histoire est un guide sur l'écriture d'un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.

Écris-moi ton histoire est un tour d’horizon des aspects entourant l’écriture d’un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.

Vous rêves d’écrire ? Passez à l’action !

Dans ce guide pratique, Marthe Saint-Laurent nous guide depuis l’idée jusqu’aux ventes en passant par la page blanche pour toute personne qui aimerait publier un livre, papier ou numérique.

Une méthode éprouvée
Quoi que vous rêviez d’écrire, ce livre vous renseigne sur les arts du métier d’écrivain mais aussi sur les relations avec l’éditeur et considère aussi la possibilité avec avantages et inconvénients de se publier soi-même. Les conseils techniques, financiers, relationnels sont abordés dans une belle fluidité qui se lit comme un roman ou comme l’élaboration pratique d’un souhait.

Un atelier à se procurer en librairie
C’est comme si Marthe Saint-Laurent vous tendait la main avec tout son savoir cumulé sur de nombreuses années d’expérience multiple et vous disait que vous pouvez débuter votre rêve d’écrire par vous-même, à l’aide de ses notes.

CITATIONS / EXTRAITS

« À l’époque où les correspondances et les rédactions de toutes sortes s’effectuaient à la machine à écrire, il fallait laisser deux espaces entre le point final d’une phrase et le début de la phrase suivante. La raison était fort simple, c’est que l’encre du point s’étendait sur la feuille » (p. 47)

« Beaucoup de grandes oeuvres ont été écrites dans des taudis, des chambres mal chauffées » (p. 59)

Écris-moi ton histoire est un tour d’horizon des aspects entourant l’écriture d’un livre, par Marthe Saint-Laurent, publié chez Béliveau éditeur.


50 questions sur la liposuccion

50 questions sur la liposuccion ainsi que La mort à ma table sont disponibles en librairie et à partir du site de Béliveau éditeur.
50 questions sur la liposuccion ainsi que La mort à ma table sont disponibles en librairie et à partir du site de Béliveau éditeur.

Vous cherchez un cadeau pour la Nouvelle Année à quelqu’un qui se préoccupe ultimement de sa personne physique ou qui se décourage depuis trop longtemps à propos d’un bourrelet quelconque ? Je vous suggère 50 questions sur la liposuccion compilées par Marthe Saint-Laurent en collaboration spéciale avec les Dr. William Papanastasiou et Jean-Pierre Daigle.

Publié chez Béliveau éditeur, il s’agit du troisième ouvrage de cette série qui comprend également 50 questions sur le BOTOX et 50 questions sur les implants mammaires

J’ai eu le plaisir chaque fois renouvelé de rencontrer Marthe Saint-Laurent au Salon du livre de Montréal où l’auteure, conférencière et coach d’écriture m’a souligné en entrevue son roman / récit de vie intitulé La mort à ma table publié plus tôt cette année ainsi que le bonheur de son prochain ouvrage sur la technique d’écriture qui aidera sûrement de nombreux lecteurs et nombreuses lectrices à se libérer par la plume. Regardez :

On rappelle que Marthe Saint-Laurent a aussi publié des livres très informatifs et utiles pour se sortir de l’intimidation à l’école avec guides pour enseignants et parents ainsi que sur la violence des femmes par d’autres femmes avec guides pour gestionnaires aux prises avec des employées subissant de tels affres de la part d’une ou plusieurs collègues cherchant à nuire à des femmes au travail.

50 questions sur la liposuccion ainsi que La mort à ma table sont disponibles en librairie et à partir du site de Béliveau éditeur.


Décès du conjoint – lecture d’auteure

Dans son roman qui aurait pu être un récit, Marthe Saint-Laurent raconte le décès subi de l’homme de sa vie, au cours d’un dîner de fête. Hier au lancement officiel du livre, elle a fait une lecture publique de cet extrait tellement émouvant qu’il m’a ramené en mémoire la lecture dramatique, par mon ancienne prof de Conservatoire qui était aussi une grande auteure québécoise reconnue, des adieux de la Rose au Petit Prince.

La mort à ma table, de Marthe Saint-Laurent

Marthe Saint-Laurent


La mort à ma table

Premier roman bouleversant de Marthe Saint-Laurent, notre salvatrice dédiée aux femmes et à la cyberintimidation. Avec ce récit qui est partiellement autobiographique, on comprend enfin tout le cheminement qui a mené à sa fabuleuse et magnifique force de caractère.

Un chagrin incommensurable

La mort à ma table Auteure : Marthe Saint-Laurent Béliveau éditeur

La mort à ma table
Auteure : Marthe Saint-Laurent
Béliveau éditeur

La mort à ma table débute un peu comme un roman à l’eau de rose, deux amoureux qui rattrapent le temps perdu, 20 ans après leur rencontre initiale. C’est le grand Amour partagé, doublé de Passion avec des promesses moulées dans le béton. Puis, alors qu’ils sont mariés mais n’ont pas prévu de testament, son mari meurt d’une crise cardiaque. À 40 ans !

Journal, Amour, décès, retour en arrière, réflexion, hommage
Construit un peu à la façon d’un journal mais aussi d’un hommage puisque le dernier chapitre est consacré à un roman inachevé de sa plume à lui , La mort à ma table dépeint tout l’amour que l’on peut ressentir pour l’âme soeur ainsi que toute la cruauté et le désespoir de perdre l’être aimé après si peu de temps ensemble  alors que tout allait si bien entre eux.

Après vous avoir fait couler de chaudes larmes dans le déroulement du décès, l’auteure raconte sa survie et se questionne, réfléchit sur la vie et ses embûches et à quoi ça rime et comment y faire face ou être incapable d’y faire face, les amis qui s’envolent, qui se sentent impuissants. Et puis pourquoi faut-il qu’il y ait des gens qui profitent de votre désarroi émotif pour vous accabler à des fins d’argent et de possessions ? Et puis l’auteure dans ce récit nous fait aussi le bonheur de nous raconter ses folles années d’étudiante au moment de leur rencontre.

CITATIONS /EXTRAITS

« Depuis le début de ce chemin de croix, je m’interroge très souvent sur la mauvaise foi humaine. Mon expérience me traumatise. À force de devoir me défendre, j’en arrive certains jours à me lever et à douter de moi. J’en suis à douter de mes actions, de mes intentions, si bien que le regard que je pose sur moi se transmue et je dois me secouer pour conserver une image de moi qui soit le plus près de la réalité. C’est bête, mais plus nous devons nous justifier, nous défendre, plus nous croyons être en faute. » (p.  94)

« Pour toute réponse, mes yeux hagards implorent de l’aide. Comme si elle avait le pouvoir de m’envoyer avec toi ou de te ramener à moi. Comme si quelqu’un pouvait me délivrer de ce mauvais sort. Est-ce possible que cette mauvaise plaisanterie s’achève ? » (p. 65)

« De qui sommes-nous à la merci ? Mes valeurs, mes croyances et même mes certitudes se confondent et se fragilisent tout à coup comme un château de cartes. Je constate que je n’ai plus d’assise, plus de repères, que ma vie devient quelque chose de tout à fait approximatif, éphémère et volatile. Jamais, dans ma vie, je n’ai ressenti autant d’incertitude, de vertige et d’insécurité. » (pp. 69-70)

« Entre-temps, l’opinion des autres ne m’importe pas, l’envie que l’on me manifeste me laisse de glace, les mensonges que l’on nourrit à mon sujet, et encore davantage sur ma vie, ne m’atteignent plus. » (p. 143)

« J’ai également appris la signification de ces mots dans toute leur profondeur : mort, vie, douleur, injustice et avarice. » (p. 145)

Toutes les émotions passent dans ce livre, premier roman de Marthe Saint-Laurent,  La mort à ma table, publié chez Béliveau éditeur.


50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES

Un livre informatif et facile à consulter
Marthe Saint-Laurent poursuit sa trilogie débutée par 50 questions sur le BOTOX avec 50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES  (Béliveau éditeur) en collaboration spéciale avec le Dr. Pierre Brassard et le Dr. William Papanastasiou.

50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES

50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES
Auteure : Marthe Saint-Laurent :
Béliveau éditeur

Dans ce nouveau livre, l’auteure et conférencière s’occupe de trouver les questions, préoccupations et arguments pour ou contre le fait de modifier son image de femme par le biais d’opérations chirurgicales au niveau de la poitrine.

Le livre s’adresse surtout aux femmes jeunes qui voudraient augmenter le volume de leurs seins mais s’adresse aussi au femmes mures qui voudraient défier les années par un redrapage.

Donc, est-ce une bonne idée ou pas de se faire augmenter ou remonter les seins ? Les questions pertinentes et fréquentes ont été posées à deux médecins et les réponses de même que des témoignages se trouvent dans le livre de Marthe Saint-Laurent, publié cet automne chez Béliveau éditeur et disponible en librairie et en ligne au prix très abordable de 12,95 $.

J’ai rencontré Marthe Saint-Laurent au Salon du livre de Montréal où l’entrevue vidéo suivante a été réalisée.

50 questions sur le Botox 


SLM Rencontres video

Rencontres d’auteurs et d’éditeurs au Salon du livre de Montréal
VIDÉOS Playlist

par ordre alphabétique

Francine Blanchette : La Pierre aux Fées (Vues et Voix)

Anabelle Boyer, L’ange gardien du Samouraï et Je lis en vous… savez-vous lire en moi ?  Synergologie : analyse du non-verbal (Béliveau éditeur)

Rencontre avec Robert Blake (en français) Le Voyage, Kaya, Le bleu de l’espoir, Jack et Koukie (Les éditions 9e Jour)
Robert Blake (en anglais) Paola’s Journey, Jack and Koukie (9th Day Publishing)

Christian Brien, Joe Hamster (AQEI)

Canal M, radio Internet et câble pour malvoyants

Melanie Carpentier : J’ai été une esclave sexuelle, Se sortir des gangs de rue (Béliveau éditeur)

Elisabeth Cerqueira, Savoir quoi manger : Arthrite et Inflammation, 21 jours de menus
Co-auteure : Marise Charron, nutritionnistes-diététistes (Modus Vivendi Cuisine)

Pierrette Daviau : Femmes artisanes de paix (Religion et Société)

Andrée Décarie, Alice au pays des cyber criminels (AQEI)

Louise Desautels
, Si j’avais su… témoignage S’ouvrir pour prévenir le suicide (AQEI)

Félix Descorbeaux, poésie d’horreur (AQEI)

François Dimitri : Les mauvaises langues (Béliveau éditeur)

Christine Dubois : Partie pour la gloire (Béliveau éditeur)

Gilles Gagnon, Gouverner avec équité, Comment mettre fin à la manipulation,
Constats et Solutions
(AQEI)

Evelyne Gauthier, Ariel à l’école des espions, Mathématiques et bombes (Guy Saint-Jean éditeur)

Nicole Gobeil : Le Journal des écrivains de la liberté (AQEI)

Marie Gray, Frédérick (Guy Saint-Jean éditeur)

Martial Grisé et Maryse Pepin, SEYRAWYN, trilogie médiévale québécoise complète (McGray)

Renaud Hentschel : On ne change pas en restant les mêmes (Performance éditions)

France Hutchison : 100 jeux avec NAMASTÉ (Béliveau éditeur)

Alain Lafond : L’Incréé (Éditions Onirium, AQEI)

Lise Lalonde, Les agresseurs et leurs victimes (Performance éditions)

Pierre Lambert, Ozias Leduc (Marcel Broquet, la nouvelle édition)

Carine Paquin, L’accouchement : pour tout savoir AVANT !  (Fontea)

Maryse Pepin et Martial Grisé, SEYRAWYN, trilogie médiévale québécoise complète (McGray)

Dav Pilkey, author of Captain Underpants (Scholastic)

Rosette Pipar : Poèmes à croquer (Marcel Broquet, la nouvelle édition)

André Pronovost

Johanne Raby : Chanter de tout son corps 

Agnès Reynaud, Le crack : les cailloux de l’enfer, récit d’une ex-toxicomane (Béliveau éditeur)

Marthe Saint-Laurent : 50 questions sur le BOTOX, 50 questions sur les IMPLANTS MAMMAIRES (Béliveau éditeur)

Joanne Simon : Millionnaire et célibataire (Béliveau éditeur)

Louise Tremblay-D’Essiambre, Les héritiers du fleuve (Guy Saint-Jean éditeur)

Gisèle Villeneuve : Outsiders, recueil de nouvelles (Lévesque éditeur)

Mario Villeneuve : Dieu est au MacDo . Découvrir son propre bonheur et le propager (Béliveau éditeur)

Vues et voix, Canal M, pour malvoyants

Rencontres au SLM VIDÉOS Playlist


50 questions sur le Botox

 50 questions sur le Botox . Auteure : Marthe Saint-Laurent, en Collaboration spéciale Dre Marie-Christine Roy et Dr Guy Sylvestre, Béliveau éditeur

50 questions sur le Botox
Auteure : Marthe Saint-Laurent,
en collaboration spéciale avec
Dre Marie-Christine Roy
et Dr Guy Sylvestre
Béliveau éditeur

Marthe Saint-Laurent nous revient avec un livre qui fait vraiment le tour des questions sur le BOTOX, en collaboration spéciale Dre Marie-Christine Roy et Dr Guy Sylvestre.

En effet, la lecture de ce livre fournit des réponses aux questionnements et interrogations que l’on n’ose poser ou que l’on n’a pas la possibilité de partager, à savoir : « Quelles parties du visage peuvent être traitées ? Quels sont les coûts ? À quelle fréquence doit-on recevoir les traitements ? Que se passe-t-il si l’on décide d’arrêter après dix années de traitements ? Est-ce qu’une femme enceinte peut recevoir des injections de Botox ? Comment choisir son spécialiste ? Est-ce dangereux ? À partir de quel âge… » (p. 12)

Vraiment un petit bijou de survol critique et précis signé Marthe Saint-Laurent qui a pour l’occasion repris son équipement de journaliste.

Un but largement atteint
« Le but n’est pas de vous perdre dans des explications médicales incompréhensibles,  mais davantage de vous éclairer le plus honnêtement possible. « (p. 15)

Les craintes, les résultats, la douleur, la durée…
Marthe Saint-Laurent s’est renseignée et en a fait l’expérience. Comme dans ses livres précédents, elle y va franchement avec les informations sur les préalables, les inquiétudes et le vécu :
« Il est donc primordial de maintenir la capacité de parler et de sourire. » (p. 21)
« Le choix du spécialiste demeure, semble-t-il, la clé d’une satisfaction garantie. (p. 79)

Pourquoi et pour qui, l’avouer ou le garder secret ?
« Au Québec, nous partons de loin. La jalousie, l’envie, le commérage et le bitchage sont malheureusement au coeur de nos conversations. »

Vraiment une belle recherche, une super enquête, un parfait livre informatif sur la question du Botox publié chez Béliveau éditeur.