Archives mensuelles : novembre 2014

Vous savez déjà

« Quand une collectivité s’unit pour provoquer un changement, elle détient un formidable pouvoir. » (p. 135)

Vous savez déjà . Apprenez à vous servir de votre intuition de Becky Walsh a été traduit de l'anglais par Danièle Bellehumeur et publié aux éditions Le Dauphin Blanc.

Vous savez déjà . Apprenez à vous servir de votre intuition de Becky Walsh a été traduit de l’anglais par Danièle Bellehumeur et publié aux éditions Le Dauphin Blanc.

Au moment où Doc Zone nous dépeint les comportements psychopathes, voici un livre qui pourrait nous aider à nous soucier non pas des manipulateurs habitués à nous faire des reproches et une morale qu’ils ne suivent souvent pas eux-mêmes mais se soucier de soi. Un livre qui parle d’intuition, de cette petite voix qui nous alerte quand nous savons faire la différence avec l’égo qui lui veut croire n’importe qui affichant un irrésistible sourire infiniment charmeur et racontant n’importe quoi pour parvenir à ses fins.

« Évitez de croire ceux qui cherchent à vous persuader que vous avec un « problème ». » (p. 142)

Le sujet de l’intuition est difficile mais l’auteure Becky Walsh parvient assez bien à cerner les éléments qui feront en sorte de vous porter à avoir davantage confiance en votre for intérieur qu’en n’importe qui se servant de n’importe quoi sur votre dos. Et c’est de plus en plus important.

Vous savez déjà . Apprenez à vous servir de votre intuition de Becky Walsh a été traduit de l’anglais par Danièle Bellehumeur et publié aux éditions Le Dauphin Blanc.

Publicités

Go Girl ! La nouvelle élève

Go Girl! La nouvelle élève

La nouvelle élève
Auteure : Rowan McAuley
Illustrations : Ash Oswald
Infographie : Danielle Dugal
Éditions Héritage Jeunesse, collection Go Girl!

Voici un roman pour les filles d’école primaire qui se retrouvent esseulées par l’arrivée d’une nouvelle élève laquelle s’avère envahissante et usurpatrice d’amies.

Publié dans la collection Go Girl !, il est excellent pour les situations où la nouvelle arrivante, ayant elle-même subi un choc traumatique dû à son changement d’école à propos duquel elle n’a eu aucun pouvoir, devient atrocement méchante et bourreau envers les autres.

Le roman à solution caractérielle dès l’enfance peut aussi servir tout au long de la vie, sauf peut-être dans le cas extrême d’une usurpatrice confirmée et déterminée, désespérée à éliminer ses trop belles rivales pour finalement se trouver un mari dans la pénurie, mais d’une part, le livre n’a pas été écrit pour ça et, d’autre part, faudrait voir…

Plus on découvre cette collection, plus on s’y attache ! Voir le super rabais annoncé hier.

CITATIONS / EXTRAITS

« Ça doit être un mauvais rêve, pense Zoé. Ça ne peut pas être réel. C’est mon école. Ce sont mes amies. Pourquoi m’a-t-on mise à l’écart ? » (p. 40)

« C’est sans conteste la pire semaine d’école de sa vie. » (p. 51)

Go Girl ! La nouvelle élève est publié aux éditions Héritage Jeunesse.


GO GIRL : Vacances en famille

Super découverte cette année au Salon du livre : la collection GO GIRL des publications Héritage, série qui existe en formats papier format imitant dans sa forme les romans de papa-maman et format plus petit mais toujours en grands caractères adaptés aux enfants.

Vacances en famille roman jeunesse 6-88 ans Auteures : Danielle   MCDONALD et  Rowan MCAULEY Éditeur : HÉRITAGE Collection : GO GIRL!

Vacances en famille
roman jeunesse 6-88 ans
HÉRITAGE
Collection : GO GIRL!

Vacances en famille raconte l’histoire d’Aurélie et des problèmes incessants qu’elle subit avec son petit frère qui cherche toujours à savoir ce qu’ont les autres pour se le quémander pour lui-même. Alors que la famille part en voyage et qu’Aurélie prendra l’avion pour la toute première fois, si elle est assise près du hublot, il voudra prendre sa place. Ensuite arrivés sur place. il voudra choisir ce que tout le monde va manger et dans quel genre de restaurant. Il ne faut toujours que faire attention à lui et à lui seul. Ce qu’Aurélie ne sait pas encore, c’est que des «petits frères» comme ça, elle en rencontrera tout au long de sa vie. Elle retrouvera peut-être ces traits de caractère totalement égocentrique et intolérant aux autres chez des coéquipiers pendant ses études, chez des collègues au travail qui l’empêcheront d’avoir des promotions amplement méritées, chez des connaissances et même, qui sait, jusqu’à la retraite…

Face à un individu qui cause l’indignation
Ce livre pour les 6-88 ans raconte de façon claire et concise comment Aurélie, les parents et grands-parents peuvent agir et réagir face à un individu trop centré sur lui-même et qui cause volontairement ou involontairement du tort à la personne qui se comporte bien.

CITATIONS / EXTRAITS

« C’est tellement cool ! pense Aurélie en souriant et en tenant fermement dans sa main sa carte d’embarquement. » (p. 17)

« C’est la faute de Lucas, pense-t-elle. Ils ne se disputeraient pas  si Lucas n’était pas aussi agaçant. » (p. 56)

La collection jeunesse GO GIRL! compte plusieurs titres, dont La nouvelle élève qui fera l’objet d’un article subséquent.

J’ai eu le plaisir de rencontrer Monsieur Jean Bouchard des éditions Héritage au Salon du livre de Montréal qui m’a accordé une entrevue vidéo :

Vacances en famille est un roman jeunesse pour les 6 à 88 ans, des auteures Danielle MCDONALD et Rowan MCAULEY, publié aux éditions HÉRITAGE dans la collection GO GIRL!

Située à Saint-Lambert, la maison d’édition vient à l’instant d’annoncer un spécial à 59$ sur toute la collection GO GIRL!, une valeur de 159$, jusqu’à épuisement des stocks. Vous pouvez placer votre commande entre 9h et 16h du lundi au vendredi au 514 875-0327, poste 409. Des frais de 10 $ seront ajoutés pour la livraison. Toute commande doit être payée dans son intégralité avant d’être mise à la poste. Offre valide au Canada seulement. Dans la limite des stocks disponibles.


SLM 2014

Les livres de la série «bouillon de poulet» au stand de Béliveau éditeur

Les livres de la série «bouillon de poulet» au stand de Béliveau éditeur

Quoi faire à Montréal : Passer au Salon du livre de Montréal et rencontrer tous les merveilleux auteurs et merveilleuses auteures

Entrevues vidéo d’auteurs et d’intervenants du livre :

Martial Grisé, Seyrawyn, éditions McGray
Marthe Saint-Laurent, La mort à ma table, Béliveau éditeur
Jean Bouchard, éditions Héritage, GO GIRL !
Alex A., BD L’Agent Jean, éditions Modus Aventure
Karine Raymond, Rannaï, éditions Druide
Alain Lafond, Les Voyageurs de la nuit et L’Incréé, éditions ONIRIUM
Evelyne Gauthier, Ariel à l’école des espions, Guy Saint-Jean éditeur
Vues et Voix, livres pour handicapés visuels, bénévoles
Louise Courey Nadeau, Magelica
Marc Aubin, La Justicière
Amy Lachapelle, romans Trois soeurs et Une fois de trop
Viateur Lefrançois Auteur, romans historiques, éditions du Phoenix
Francesca Lo Dico, auteure québécoise, série Cabonga, Performance édition
Louise Michelle Sauriol, auteure, Les Fiancés de Gdansk, éditions du Phoenix
Rose-Line Brasset, globe-trotter, Voyagez Cool, Béliveau éditeur

Le Salon du livre de Montréal se poursuit jusqu’à lundi avec plein de rencontres d’auteurs et d’auteures, conférences, animation pour les enfants et les jeunes.


Sans gluten au quotidien

Demain s’ouvre le Salon du livre de Montréal et l’une des auteures, Charlotte Larocque Saey, sera présente vendredi et dimanche pour rencontrer ses lecteurs et lectrices au stand Modus Vivendi.

Livre de recettes Sans gluten au quotidien signé Marie-Claude Morin et Charlotte Larocque Saey publié aux éditions Modus Vivendi.

Livre de recettes Sans gluten au quotidien signé Marie-Claude Morin et Charlotte Larocque Saey publié aux éditions Modus Vivendi.

Ce tout nouveau livre de recettes ferait un très beau cadeau pour soi ou pour la personne parmi vos proches qui souffre de problèmes avec le gluten. Les recettes sont variées, les pages sont soignées de manière très fine pour une cuisine tout aussi fine tout en contournant de plusieurs façons les aliments qui suscitent des réactions allergiques et de l’inconfort.

Muffins, pains,trempettes, soupes, pâtés, sauces, gratins, desserts… On n’a plus aucune raison de s’en passer avec ce livre de recettes Sans gluten au quotidien signé Marie-Claude Morin et Charlotte Larocque Saey publié aux éditions Modus Vivendi.


Lola et les sauvages

Après avoir noirci 13 000 pages, l’auteur Robert Maltais a plongé dans une série de sept livres indépendants et ce roman en est le cinquième.

Lola et les sauvages, de Robert Maltais, est publié aux éditions Druide, collection Écarts.

Lola et les sauvages, de Robert Maltais, est publié aux éditions Druide, collection Écarts.

Autonomes plus ou moins car c’est peut-être dans la suite que l’on pourra comprendre la fin qui semble parachutée un peu comme le serait une habile conclusion sortie de nulle part puisque n’étant pas vraiment reliée aux quelque 525 pages intelligentes et informées qui la précèdent et qui nous emmènent principalement en France, en Suisse et au Québec (Trois-Rivières et Montréal), s’engageant dans des tranchées de considérations et groupuscules de propagandes politiques fédérale et provinciale et autres formes semblables de communautarisme théâtral du Plateau et du Mile-End, LOLA et LES SAUVAGES nous est raconté avec vivacité et verve savoureuse avec plein de réflexions dites pour les uns qui valent souvent aussi pour les autres, sans oublier les bonnes idées pour éloigner la criminalité des festivals pour la famille.

Parmi les personnages : orphelins, curés, autochtones, femmes de carrière, mères nourricières, papa gâteau, familles de province, châteaux, maîtres et valets…Parmi les sujets : se sentir étranger chez soi, la durée du temps qui passe, milieu du spectacle, démarchage d’idées, réseaux religieux et vastes résidences, festivals, maltraitance des femmes, besoin d’affirmation, fédéralisme vs indépendantisme… l’Amour, la famille, les enfants…

CITATIONS / EXTRAITS

« On a choisi de ne pas cultiver l’hystérie, les jeux d’argent, les distractions canailles, les spectacles « pour adultes ». On rassemble trop d’enfants sur l’île pour se permettre les divertissements douteux. » (p. 33)

« Il décline. Il ne se sacrifie pas. Simplement, il s’embête au milieu de la foule. Il se remémore le tableau de Jérôme Bosch, justement intitulé La Fête, où personne ne sourit. » (p. 79)

« Parfois, les demi-heures peuvent sembler longues et les journées courtes. Mais l’année a passé en coup de vent. » (p. 89)

« Dans la troupe de baudets ensoutanés qui abusaient d’un pouvoir illusoire, il se trouvait des exceptions, des hommes surprenants d’intelligence, des rescapés de la bêtise. » (p. 114)

« En écoutant Raoul, Olivier s’affermit dans l’idée qu’un coup de foudre peut durer plus longtemps qu’un feu de paille. » (p. 115)

« – Nom de bleu ! Ils n’ont pas de couilles, les mecs, chez vous ou bien ? – Des couilles, oui. Mais la tête, c’est plus faible. » (p. 159)

Lola et les sauvages, de Robert Maltais, est publié aux éditions Druide, collection Écarts.


Laisse-moi t’aimer

Dans le but de sortir des interminables guerres entre individus, Laisse-moi t’aimer est un livre d’auto-guérison qui se présente avec un coeur en miroir sur sa couverture. Il rassemble plusieurs témoignages d’écriture visant à surmonter les messages négatifs que nous recevons tous et toutes depuis l’enfance et tout au long de notre vie.

Laisse-moi t'aimer - Miroir, miroir, dis-moi qui je suis...!, de Robert Savoie, est publié chez Performance Edition.

Laisse-moi t’aimer – Miroir, miroir, dis-moi qui je suis…!, de Robert Savoie, est publié chez Performance Edition.

Ce livre nous propose des pistes de démarches d’auto-responsabilisation par rapport à notre propre bonheur, malgré les problèmes que nous causent ou nous ont causé les autres (ce qui ne devrait tout de même pas passer un message que tout est permis à ces mêmes autres…).

Pour guérir les blessures et dénigrements du passé, l’auteur nous amène à rencontrer la personne la plus importante de votre vie avec quelques bonnes idées pour prendre soin de soi, surtout en fonction des autres passés ou présents qui ont parfois des besoins irrationnels et sans limites souvent sur le dos des autres en se disant que les autres n’ont aucune importance parce qu’ils croient en l’enseignement reçu qui leur en donnerait le droit. Ce livre vous conseille à savoir comment reprendre pour vous-même votre droit à vivre autant que les autres, autant que vous-même.

C’est un livre qui pourrait vous aider si vous avez du mal à vous considérer aussi bien que les autres, si vous avez des blessures par rapport à vos parents, si vous vous sentez écrasée ou maltraitée ou même castrée par des hommes qui appliquent déjà ces principes à outrance tout en faisant croire à tout le monde qu’ils sont les victimes et en n’imposant aux vraies victimes que des reproches ou des exigences mais jamais la moindre sensibilité ni certainement aucune générosité. Soyez généreuse envers vous-même !

CITATIONS / EXTRAITS

« Un personnage prend toute la place dans l’ego, l’orgueil, les complexes causés par l’abandon, le rejet, la culpabilité, la rivalité, l’infériorité, la supériorité, la trahison, l’injustice, la honte de soi et autres. Lorsqu’on a appris depuis notre enfance à banaliser nos sentiments, à ne pas exprimer nos émotions et nos peurs, le personnage a développé un des plus populaires mécanismes de défense qui soit pour se couper de l’émotion et de sa vitalité : la castration. (pp. 15-16)

« Cette prise de conscience m’a sortie de l’insécurité émotive et aujourd’hui, je reconnais que c’est envers moi que j’ai posé un geste de courage et d’amour. » (p. 34)

« Dans ce cas, il me sera difficile de départager ce qui m’appartient de ce qui appartient à l’autre, je serai facilement emportée dans des réactions défensives malsaines qui enveniment, perturbent et brisent rapidement la relation. C’est ce en quoi consiste la guerre dans nos relations. » (p. 83)

« Les croyances proviennent de notre intelllect, de nos valeurs. Depuis notre enfance, il se nourrit des paroles entendues de nos proches, de nos amis, de la télévision. » (pp. 92-93)

« Les perfectionnistes ne se font pas beaucoup de compliments, ils sont dépendants des compliments des autres. » (p. 95)

« Il y a des gens qui meurent à 18 ans qui sont enterrées à 81 ans ; de 18 ans à 81 ans, ils n’ont jamais rien fait pour eux, ils ont seulement existé dans l’ego et l’orgueil à travers tous les personnages qu’ils ont créé pour ne pas toucher à leur sensibilité dû à leur vécu. » (p. 139)

« lorsque nous décidons de faire la paix avec les expériences traumatisantes de notre passé, tout change. Nous avons beaucoup moins besoin de biens matériels, nous voulons beaucoup plus être en relation avec les autres. » (p. 139)

Laisse-moi t’aimer – Miroir, miroir, dis-moi qui je suis…!, de Robert Savoie, est publié chez Performance Edition.


Pas son genre

Pas son genre, un film de Lucas Belvaux, dans un scénario de Lucas Belvaux, avec Émilie Dequenne, Loïc Corbery ainsi que Sandra Nkaké, Charlotte Talpaert et Anne Coesens

Pas son genre, un film de Lucas Belvaux, dans un scénario de Lucas Belvaux, avec Émilie Dequenne, Loïc Corbery ainsi que Sandra Nkaké, Charlotte Talpaert et Anne Coesens

Elle s’en tire pas trop mal comme coiffeuse avec son fils et ses copines-collègues avec lesquelles elle forme un trio dans un club local de talentueuses inconnues.

Lui, il est éduqué, Parisien, enseignant de lycée qui ne croit pas au couple et qui est soudain affecté dans la mortelle petite ville d’Arras où tout de même l’on s’organise pour ne pas lui rendre la vie trop pénible en rassemblant tous ses cours sur trois jours. Mais dès son arrivée, après les cours, il s’ennuie à mourir et il décide d’aller se faire couper les cheveux.

Une bonne baise, pas une belle prise
Elle lit des romans d’amour, il enseigne la philo ; ils ne sont pas au diapason. Elle est une bonne baise, un bon passe-temps mais certainement pas une belle prise avec genre un père possédant des châteaux et des acres et des hectares dont elle hériterait un beau jour. Pas de quoi être fier, pas de quoi la présenter à sa collègue quand ils se croisent au hasard du carnaval. Et après s’être cassée en quatre pour le sortir de sa torpeur, elle s’en rend compte.

Pas son genre est un film exceptionnel sur l’inégalité des chances dans la vie, habituellement les hommes infiniment au-dessus des femmes. Un film sur les relations d’accommodement, les femmes servant trop souvent de bouche-trou temporaire pour le seul plaisir d’hommes qui savent qu’ils peuvent amplement et à répétition profiter de la donne. Un film qui étonne tout de même à la fin, avec des actrices excellentes et un acteur qui joue très bien son rôle de mort vivant séducteur d’expérience.

Présenté à Cinémania.


Les Combattants

Film magnifiquement anti-machistes lesquels cantonnent habituellement les femmes dans des rôles d’insignifiantes femmes-de, LES COMBATTANTS avec la super sympa Adèle Haenel qui est venue à Montréal pour présenter ce film à Cinémania et Kévin Azaïs.

C’est l’histoire d’une jeune femme qui aimerait joindre les rangs de l’armée et qui s’inscrit à un stage de survie où la suit celui qui est amoureux d’elle. Oui, mais voilà, elle qui croyait y vivre à la dure se retrouve dans un confort pratiquement comme à la maison, sauf pour la discipline de brute qui doit écouter aveuglément. Les deux jeunes amis-amoureux partent alors ensemble dans leur propre aventure de survie en forêt.

Très belles images, scènes fortes, belle histoire qui se situe en dehors du traditionnel machisme en France et du traditionnel et courant excessif actuel en plein renouveau de masculinisme au Québec qui s’acharne à exclure et déloger les femmes de leur vie active pour les remplacer par leurs amis masculins.

Film magnifiquement anti-machistes lesquels cantonnent habituellement les femmes dans des rôles d'insignifiantes femmes-de, LES COMBATTANTS avec la super sympa Adèle Haenel et Kévin Azaïs, un film de Thomas Cailley dans un scénario de Thomas Cailley et Claude Le Pape

Film magnifiquement anti-machistes lesquels cantonnent habituellement les femmes dans des rôles d’insignifiantes femmes-de, LES COMBATTANTS avec la super sympa Adèle Haenel et Kévin Azaïs, un film de Thomas Cailley dans un scénario de Thomas Cailley et Claude Le Pape


Elle l’adore

Votre idole vient soudainement sonner à votre porte parce qu’il sait que vous l’aimez et que vous êtes compréhensive ? Courrez voir ce film !

Elle l’adore dépeint infiniment bien les cellules de protection qui se créent autour d’un personnage qui a gloire, réputation, fortune, château et revenus exceptionnels à sauvegarder lorsque dans sa vie se produit un imprévu qui pourrait avoir de graves conséquences. Alors pour un homme adulé, quelle chance de pouvoir compter sur une belle inconnue, une belle poire bien utile. Une femme, bien sûr.

Sauf que s’il a, lui, tout une machine à son service avec des individus prêts à mentir effrontément parce qu’ils veulent garder leur boulot et leur fierté d’entourage de personnalité connue, elle a, elle, une force intérieure qui lui est inconnue. Une transfert psychologique est dès lors possible.

Le film est aussi drôle par séquences, par exemple quand la caméra se balade dans une pièce que la fan lui dédie dans son appartement où même le plafond a eu droit à des vers de ses chansons…

Elle l’adore a été présenté à Cinémania et sera vraisemblablement aussi au cinéma prochainement.

ELLE L'ADORE, un film de Jeanne Herry dans un scénario de Jeanne Herry et Gaëlle Macé, avec  Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte

ELLE L’ADORE, un film de Jeanne Herry dans un scénario de Jeanne Herry et Gaëlle Macé, avec
Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte