Archives de Catégorie: Uncategorized

Patricja Walton

Un exposition toute féminine à ne pas manquer d’ici au 15 janvier 2018.

patricja walton

Depuis la Virée des Ateliers dont elle est co-fondatrice, Patricja Walton est d’abord issue d’une famille de couturières industrieuses puis elle a poursuivi toute une longue formation en multiples lieux et aux côtés de nombreux maîtres qui ont inspiré un travail tout à fait personnel influencé par son handicap visuel.

L’exposition THIS IS WATER / C’EST DE L’EAU de Patricja Walton inaugure la toute nouvelle galerie Deux Poissons, #414 de l’édifice Belgo à Montréal. La série de peintures présente une rétrospective de son travail de 2005 à 2016 qui explore l’esthétique féminin.

C’est beau, émouvant et mystérieux.

 

Publicités

L’amour et la guerre à Cinémania 2017

J’arrive de CINÉMANIA où j’ai vu depuis quelques jours les 4 films suivants :

CHEZ NOUS
Le nouveau film avec Emilie Dequenne et André Dussolier. C’est exactement la situation du monde aujourd’hui avec ses clans, ses gangs à tous niveaux, les pions, les uns qui attaquent les autres pour des motifs de pouvoir et les uns et les autres qui tiennent des dossiers sur les autres et les uns. Est-ce que le programme hitlérien n’incluait pas les migrants ? Hier, c’était trop fort, j’ai revisité mes anciennes pages sur le harcèlement, le bitchage, le mobbing, l’intimidation, le sabotage. En ce 21e siècle des misères et des montagnes d’orgueil et de guerres de pouvoir, ces comportements sont partout. Alors retournons au festival Cinemania pour se rappeler les paroles dites par André Dussolier qui a toujours d’excellentes répliques : La guerre, on sait jamais quand elle commence. Et comme faisait dire Lelouch dans Les uns et les autres qui est présenté au festival : La guerre (…) c’est la séparation de ceux qui s’aiment.

lelouch-lesunsetlesautres

fifmclaudelelouch
Claude Lelouch
Crédit Photo : Jacqueline Mallette

Le nouveau film de Claude Lelouch
Lelouch est redevenu Lelouch avec CHACUN SA VIE, film absolument drôle avec tous ces Johnny et sosies et magnifique, bourré de grands noms mais où personne et même aucun sujet ne tiennent réellement la vedette. Une citation parmi toute cette musique de festival de jazz ? Y a pas un homme qui mérite d’être aimé. (Surtout quand il fait rien pour…)

TOUT NOUS SÉPARE
Dans ce film, Catherine Deneuve joue à nouveau (elle le fait si bien et il y a tant à rattraper pour les femmes) le rôle d’une patronne en remplacement de son mari décédé, bourgeoise mère d’une pauvre fille qui est riche mais incapable de gérer son argent, malheureuse, handicappée, droguée et amoureuse d’un bandit…  La violence est partout avec chacun qui veut du fric et qui veut connaître les combines des autres et en tirer profit. Et c’est le petit joueur qui prend les coups face aux agresseurs.

barbara

BARBARA
Je gardais cette splendeur pour le dessert. Avec Jeanne Balibar et Mathieu Amalric qui sait sublimer l’immortelle chanteuse dans cet hommage atypique se déclinant comme un film dans un film dans un film. C’est un bonheur de chaque instant.
Bande annonce : https://vimeo.com/238482213

Pour terminer cet article, retour sur une réflexion critique sur le bitchage vs la dénonciation puisque comme on dit et comme on le sait, ils et elles sont partout, les abuseurs, les mobbeurs, les saboteurs, les bitcheuses, les comédiens manipulateurs et les comédiennes manipulatrices… Comment faire pour éviter leurs pièges et comment faire pour les empêcher de faire éclater la guerre dans le monde et les guéguères tout aussi  égocentriques dans les plus petits noyaux de vie ?

festivalcinemania.com


Salon international tourisme voyages

La discussion avec les gens des pays comme la Croatie, le Sénégal, l’Indonésie, la Pologne, le Rwanda, le Mexique, le Portugal, les États-Unis… avec les gens qui organisent des voyages spécialisés comme Centre la Tienda… avec les gens des agences de voyages ou de lignes aériennes… des conférences, des spectacles, des dégustations (la Corée du Sud dans quelques minutes !) et même le gouvernement du Québec ou autres tels que pharmacie pour nous parler assurances et précautions.

Cest donc à une magnifique panoplie d’idées de vacances que vous convie le Salon international Tourisme Voyages à la Place Bonaventure, cette fin de semaine, aujourd’hui jusqu’à 18h et dimanche de 10-18 h,

Mon coup de coeur : EKILIB qui travaille avec la FADOQ pour vous concocter entre autres des voyages vélo où (contrairement à un autre voyagiste, ne vous laissera pas derrière sans se soucier parce que les guides attitrés sont là en amoureux et en vacances gratuites). Ici, on m’assure que c’est beaucoup mieux que ça avec trois guides : un à l’avant du groupe, un à l’arrière qui ferme le groupe qui reste ensemble et une dans le bus qui suit et qui va vous chercher en cas de pépin. Ici, on aime les cyclistes contemplatives ! On aime aussi les rapides, s’agit de voir.

En vous souhaitant une super belle fin de semaine d’organisation et de rêves vers des ciels bleus, de sublimes plages, d’étonnantes cultures et découvertes.


Clef des champs : photos

Quelques photos du jardin La clef des champs à Val David.

Photos Karolina Studzinska, https://www.facebook.com/brikolina


Résidences historiques

Deux superbes résidences historiques devenues musées peuvent être visitées à Montréal : le Château Ramezay et le Lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier, chacune avec son jardin.

Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal
En plus des magnifiques expositions permanentes incluant les extraordinaires boiseries en acajou de la salle de Nantes, le château Ramezay offre cette année en plus des expositions extérieures gratuites, une importante exposition temporaire portant sur l’archéologie ainsi qu’une exposition historique sur 1812.

Ancienne résidence de Sir-George-Étienne-Cartier
Premier Ministre canadien en tête de liste historique, Sir-George-Étienne-Cartier était bon vivant et vivait à Montréal. Sa résidence était située sur Notre-Dame à deux rues du Château Ramezay. L’accès est gratuit pendant toute l’année 2017 pour le 150e anniversaire du Canada. On peut y obtenir gratuitement un laissez-passer découverte 2017.

http://www.chateauramezay.qc.ca/

Lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier

 


Musée Stewart

stewartC’est dans cet ancien fort militaire de Montréal situé à l’île Sainte-Hélène que l’on trouve cette année la meilleure exposition commémorative d’Expo 67.

Une immersion avec casque
Dès qu’on entre dans la pièce, on a l’impression de revivre la visite d’un pavillon de l’époque : on est accueilli dans un parcours animé et surtout on expérimente quelque chose et ici il s’agit de larges fauteuils de style auquel s’ajoute un casque qui nous ramène dans le Labyrinthe.

Expo 67 – Rêver le monde. c’est aussi une autre galerie où là encore on revit le rêve et la joie de vivre de l’exposition universelle de Montréal 1967 par des extraits de films et des collections personnelles.

Histoires et Mémoires
Au Musée Stewart on trouve également l’exposition permanente, toujours aussi intéressante avec son armure maximilienne, sa très grande maquette de Montréal avec écrans interactifs, sa pétition des Patriotes, des cartes terrestres et du ciel, des costumes, plein d’objets historiques.

 


McCord

Sur ses trois étages ouverts au public, le musée McCord présente d’abord au rez-de-chaussée son exposition permanente Porter son identité, la collection Premiers Peuples qui rassemble avec classe certains des vêtements et accessoires parmi les plus beaux et significatifs des Micmacs, Haida, Inuits, Hurons-Wendat, Iroquois avec en tout début de visite une grande carte du Canada localisant les autochtones qui peuvent être aussi différents d’une région à l’autre qu’en Europe les Allemands, les Italiens, les Anglais, les Français. À voir entre autres, une robe absolument magnifique, un chapeau du 19e siècle, des manteaux inuits traditionnels, des sacs en bandoulière pour les longues marches en forêt, des vestes brodées de style européen, des chaussures en peaux et un petit ulu de couture. Avec à plusieurs reprises des écouteurs pour en connaître les facettes.

mccord

Trois expositions temporaires
Mode Expo 67 charmera les visiteurs jusqu’au 1er octobre avec ses costumes d’hôtesses et ses souvenirs d’un monde de bonheur qui souriait à la vie, Illusions cherchera plus longtemps encore jusqu’en janvier 2018 à impressionner avec des affiches plus grandes que nature et des entourloupes sur vieux films et Aislin, 50 années de caricatures se moquera jusqu’au 13 août de la politique et des politiciens.

Hors les murs jusqu’au 29 octobre, sur l’avenue McGill College, une installation de 24 photographies couleurs illustre l’animation qui régnait sur les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame pendant l’Incontournable Expo 67 qui célébrait le centenaire du Canada et dont on fête les cinquante ans cette année.

Par ailleurs, de fin de semaine en fin de semaine et de quartier en quartier, Ville suspendue racontera l’univers des cordes à linges, entre autres à la Marina de Lachine les 10-11 juin et à Verdun les 24-25, pour ensuite visiter LaSalle les 29-30 juillet et le Sud-Ouest les 12-13 août et ainsi d’autres arrondissements jusqu’en septembre.

http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/


Pérou

Les chemins sacrés

Histoires de transformation au coeur des Andes

perou
Un livre soigné dans lequel chacune des pages porte tout autour du texte des impressions de montagne sacrée, de vieilles pierres empreintes de sagesse et d’enseignement.

Qu’ai-je de beau à offrir maintenant ? se demande-t-elle, un peu désespérée. (p. 97)

Ce livre est une invitation à prendre connaissance des enseignements de Sarâ.

— Bon… Avant de nous diriger vers le temple du Condor, j’aimerais partager ceci avec vous. Dans la cosmologie péruvienne existent trois mondes représentés chacun par un animal : le monde d’en haut représenté par le condor, le monde d’ici, par le puma, et le monde d’en bas, par le serpent. (p. 208)

Avec des photos des lieux sacrés, d’humains sur les îles flottantes des Uros…

S’approchant d’elle, il lui donne un léger baiser sur la bouche. Anna recule un peu, surprise. Quoi faire ? S’en aller, se sauver ou rester là et vivre ce qui se présente ? (p. 267)

Une fiction à plusieurs facettes se déroulant dans un pays aux facettes multiples.

— Mes amis, tout à l’heure, ceux qui le désirent survoleront les lignes de Nazca. Vous en avez sûrement entendu parler, car elles font partie des grandes énigmes de ce monde. (p. 342)

L’auteure, Sarâ Julia, est accompagnatrice de voyages mais aussi écrivaine, musicienne-compositeure, accompagnante psychospirituelle, organisatrice et guide de voyages initiatiques. Elle amène annuellement de nombreux pèlerins sur les chemins sacrés du Pérou et nous fait vivre dans ce récit de formidables histoires des Andes avec en parallèle de grandes vérités ancestrales et une vie antérieure transcendant le temps et l’espace.

Pérou, Les chemins sacrés, Histoires de transformation au coeur des Andes est publié aux éditions Le Dauphin Blanc.

http://dauphinblanc.com/catalogue/perou/


Fines herbes et fleurs comestibles du Québec

finesherbesfleurscomestiblesquebecL’horticultrice et épicurienne Hélène Baril propose dans cet ouvrage publié aux éditions Broquet un véritable guide pratique dans lequel elle décrit en détails les caractéristiques de plusieurs fines herbes et fleurs comestibles adaptées au climat québécois.

Des plantes aussi délicieuses qu’utiles comme la livèche, le persil frisé, romarin, la menthe, la marjolaine grecque, l’estragon français, le basilic vert de Gênes, la mélisse officinale, la stévia sont expliquées concernant leur culture et entretien, multiplication, récolte et conservation, gastronomie, mises en garde, recette… Ou encore la réfrigération, la congélation,la multiplication, le blanchiment des boutons floraux…  Le tout avec de nombreuses photos sur papier glacé.

C’est vraiment le moment idéal pour se procurer un guide aussi agréable à parcourir afin de bien prendre soin des plants que l’on choisit pour l’été.

Et ensuite, dégustez la ciboulette à l’air à fleurs bleues, le gingembre mariné au shiso, la tartine fromagée à la pimprenelle…

Fines herbes et fleurs comestibles du Québec, par Hélène Baril, est disponible en librairie et en ligne aux éditions Broquet.


17 mai 2017

AUJOURD’HUI il y a 375 ans, Jeanne Mance et de Maisonneuve débarquaient à Montréal à l’angle du fleuve Saint-Laurent et de la petite rivière Saint-Pierre, là où Madame Francine Leliève a fondé il y a 25 ans Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal.

La plus ancienne infrastructure souterraine
en Amérique du Nord,
premier égout collecteur en pierres des champs
qui a recouvert l’ancienne rivière Saint-Pierre
Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal
Photo Jacqueline Mallette

Après 80 prix d’excellence, le musée compte maintenant sept sites dont la plus ancienne infrastructure souterraine en Amérique du Nord, le premier égout collecteur, un magnifique tunnel en pierres des champs qui a recouvert la rivière Saint-Pierre, et le pavillon de l’exposition qui y est associée. Pointe-à-Callière renferme aussi la cloche du fort de Ville-Marie que l’on a entendue lors de l’inauguration, fort qui a vu la première habitation française à Montréal, de même que le premier cimetière catholique de Montréal, la première place du marché à Montréal, le premier Parlement du Canada, premier marché couvert (le marché Sainte-Anne), la première douane de Montréal et la première station de pompage électrique de Montréal.

Félicitations Madame Francine Lelièvre, c’est une réalisation gigantesque en 25 ans !

Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale
Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal
Vidéo Jacqueline Mallette

Pointe-à-Callière présente de nombreuses expositions permanentes et temporaires et sait animer ses sites de multiples façons actives et interactives pour vivre l’histoire de Montréal par le biais d’activités, d’énigmes, d’un marché annuel dans les rues entourant le musée qui se tiendra en fin de semaine, d’ateliers, d’archéologie, ainsi que les symphonies portuaires, les visites guidées des fouilles archéologiques du marché Sainte-Anne et du Parlement de la province du Canada, les dimanches-familles, l’Halloween, le vrai père Noël, pour ne nommer que celles-là, donc toujours plus d’innovation pour ses 10 millions de visiteurs depuis 25 ans.

La Maison de Callière,
partie de l’animation avec affichage,
par un petit bouton en bas à gauche de l’écran interactif,
du lieu exact où l’on se trouve par rapport au site complet de l’époque
Photo Jacqueline Mallette

Pointe-à-Callière, c’est LE LIEU DE FONDATION DE MONTRÉAL et c’est LE LIEU vraiment spécialisé en archéologie. Cherchez pas ailleurs, l’excellence, c’est ici.

Dans le nouveau pavillon,
on marche sur un plancher de verre juste au-dessus du
fort de Ville-Marie et de la maison de Callière
Photo Jacqueline Mallette

A souligner dans la programmation 2017 : le marché gratuit en fin de semaine, la gratuité pour toutes et tous au musée du 20 mai au 20 juin 2017, la gratuité pour celles et ceux qui ont 25 ans lors de leur visite (preuve d’âge requise), les expositions, le mois de l’archéologie, etc.

http://pacmusee.qc.ca/