Archives de Tag: coups de coeur

RECETTES : Délicieusement CRU

Toutes les plus récentes modes des crudivores, qu’ils soient végétaliens ou qu’elles se nourrissent également de quelques aliments des animaux comme les oeufs et le miel ou encore que ces convaincus soient végétariens à l’année ou foodies fashionistas du manger cru à l’occasion, toutes les plus nouvelles avancées se trouvent dans le nouveau livre de recettes et procédés de  Judita Wignall publié chez Guy Saint-Jean.

Délicieusement CRU Auteure : Judita Wignall Guy Saint-Jean éditeur

Délicieusement CRU
Auteure : Judita Wignall
Guy Saint-Jean éditeur

Une petite merveille
Tout y est expliqué, des appareils aux méthodes d’alimentation vivante aux fromages de noix en passant par un fabuleux smoothie des athlètes. Coups de coeur : les explications sur la noix de coco et la barre énergétique du randonneur. On y trouve des jus verts, des soupes, crêpes, sandwichs, sushis, végéburgers, desserts décadents… Des aliments absolument CRUS ET DÉLICIEUX, si peu qu’on se donne la peine de prendre soin de notre santé.

Le livre de recettes nous indique également une information selon laquelle les aliments cuits auraient un effet éveillant les défenses du corps humain, notamment nos globules blancs.

Bref, que vous soyez poussées par votre curiosité ou par l’envie d’être à la fine pointe de l’alimentation pour vos soupers entre amis, Délicieusement CRU contenant recettes, trucs et techniques pour changer votre vie est le livre à posséder et à consulter souvent.

Acheter ou voir la fiche du livre sur le site de Guy Saint-Jean éditeur.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Livres pour les parents et la famille
Livres de recettes
Livres sur la santé (prévention)
Fête des mères
femmophobie.com
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles

Publicités

LE LIVRE DU TEMPS

De la perception humaine à la mesure scientifique

Le livre du temps, Auteur : Adam Hart-Davis, éditions Broquet

Le livre du temps
Auteur : Adam Hart-Davis
Publié aux éditions Broquet

Un livre exceptionnel, une petite encyclopédie sur le temps, son calcul, sa perception, ses normes, son histoire… le tout raconté de manière vivante et stimulante les hommes et femmes, animaux et règne végétal qui l’habitent, avec nombre de photos couleurs de la Terre autant que du cosmos, de la lumière, des horloges ou calendriers les plus anciens ou religieux expliqués jusqu’au GPS.

Un livre rempli d’inspiration, d’idées, de concepts, de petites histoires et de la grande histoire du monde du temps. Un livre dans lequel tirer quelques faits à citer lorsqu’il faut meubler les conversations avec la ou les familles ou proches que l’on aurait envie d’étonner ou faire sourire.

Une mine d’information qui pourrait vous occuper l’esprit de jour en jour en attendant le prochain 29 février d’année bissextile. Il y est question de Newton, Descartes, Marie Currie, Zénon, Einstein, Bouddha, de la conscience, du cerveau, des cernes dans le bois, bref d’un nombre incroyable d’articles aussi variés que captivants.

Coups de coeur
La disposition, la mise en page, certaines des nombreuses photos dont celle de la pleine lune qui se trouve en page 105, l’explication du grand cycle maya devant se terminer le 12/12/2012. Toutes les pages de ce livre sont autant de coups de coeur. On peut en avoir un par jour sur ses quelque 250 pages tout en se laissant fasciner par le magnifique prisme sur lequel s’étend La vitesse de la lumière.

EXTRAITS

« La datation isotopique a révélé que le linceul de Turin, longtemps tenu pour une relique sacrée, est un faux médiéval du XIVe siècle. » (p. 79)

« Il n’y avait que trois saisons en Égypte : la crue, la croissance et la récolte. » (p. 122)

« Les jumeaux risquent de subir les conséquences de l’heure d’été. En novembre 2007, en Caroline du Nord, Laura a mis au monde un garçon à 1h32, puis à sa soeur jumelle 34 minutes plus tard. Mais l’heure avait changé entre les deux naissances, si bien que sur papier la fille était née à 1h06. » (p. 161)

« Le concept de temps exact est quelque peu philosophique, car il implique l’adhésion à un standard – mais il y a plusieurs temps standard distincts, tous arbitraires. Aucune horloge ne peut être parfaitement exacte par rapport à tous. » (p. 167)

« L’astrophysicienne britannique Jocelyn Bell, née en 1943 à Belfast (Irlande du Nord), a été l’une des premières filles de son école à pouvoir faire des études scientifiques. Lorsqu’elle a découvert les premiers pulsars en tant qu’étudiante de troisième cycle, son superviseur Antony Hewish s’était montré très sceptique. Seule la persévérance de Jocelyn a empêché d’écarter la découverte comme simple interférence. Elle est philosophe à propos du prix Nobel dont elle a été privée : “ Je suis en bonne compagnie, n’est-ce pas ! ” »  (p. 202)

LE LIVRE DU TEMPS publié chez BROQUET a véritablement de quoi émerveiller tout le monde pendant toute la période des Fêtes et même après.

L’AUTEUR
Adam Hart-Davis est scientifique, auteur, photographe, historien et animateur de télévision. Il est bien connu pour avoir présenté à la télévision de la BBC les séries Local Heroes et What the Romans Did for Us. Adam Hart-Davis était aussi le co-présentateur de Tomorrow’s World et l’animateur de Science Shack. Son livre le plus récent est Science : The Definitive Visual History (publié chez Dorling Kindersley).

Voir la fiche du livre sur le site des éditions BROQUET


Vive les antipodes !

¡VIVAN LAS ANTIPODAS! de Victor Kossakovsky
PREMIÈRE QUÉBÉCOISE – PRÉSENTATIONS SPÉCIALES
ALLEMAGNE, PAYS-BAS, ARGENTINE, CHILI
2011, 104 MIN
ESPAGNOL, RUSSE ET ANGLAIS, S.-T.A.

Vivan Las Antipodas

¡VIVAN LAS ANTIPODAS! de Victor Kossakovsky
présenté aux RIDM 2012

¡VIVAN LAS ANTIPODAS! est un grand film qui emmène le voyageur cinéphile dans 8 lieux différents, 4 endroits qui sont complètement au bout du monde de son antipode, par exemple la Sibérie par rapport à la Patagonie, Hawaii par rapport au Botswana – et là le cinéaste fait des parallèles et des images incroyables avec la lave et les animaux africains, etc.

Le cinéaste s’amuse autant avec la caméra qu’avec le montage. Il fait des plans très longs ou très larges, il montre des paysages immenses autant que des micro images de fourmis travailleuses. Ce documentaire très innovateur et magnifique se révèle être un trésor d’inventivité dans lequel le réalisateur, loin de s’embêter à savoir si ça se fait ou pas de filmer de côté ou monter à l’envers ou encore de tourner comme un ballon ou même de faire se refléter des paysages qui ne se regardent pas dans le même lac,  inverser la réflexion sens dessus dessous… Bref, ce festin pour les yeux est aussi divertissant qu’inventif.

C’est aussi un film contemplatif qui nous ramène aux vraies choses de la vie, aux conversations des gens simples qui vivent loin de tout… sauf pour contraster sur quelques séquences, en Chine où c’est la foule très entassée et toujours pressée.

C’est vraiment un très beau film, à voir cette année aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

Coups de coeur
Ils sont nombreux mais en voici deux : les images du lion derrière un éventail dentelle de branchages ; et le rapprochement magnifiquement et très habilement proposé entre les aspérités de la lave dans la grande île d’Hawaii et celles de la peau d’un éléphant au Botswana.

SYNOPSIS
Le monde, sens dessus dessous. La planète étant principalement recouverte d’eau, les antipodes terrestres sont rares. Arpentant les continents avec sa caméra, Victor Kossakovsky visite quatre de ces couples d’endroits. Il provoque des rencontres inédites, fait surgir les contrastes, mais aussi les étonnantes résonances de cette multitude naturelle et culturelle. Parfois, les lieux s’opposent radicalement, d’autres fois, il devient difficile de les discerner; partout, les hommes sont montrés dans leur quotidien, leur simple présence faisant office de témoignage. Grâce à un montage et des effets visuels qui vous feront tourner la tête, de même qu’à un usage de la musique absolument jouissif, le cinéaste orchestre ces images du monde pour en faire un véritable ballet, tantôt drôle, tantôt mélancolique. Un pur plaisir.

Présentés aux RIDM 2012, en SÉLECTION OFFICIELLE :

VIVAN LAS ANTIPODAS!
La valse du monde, d’un antipode à un autre, d’une image à une autre. Un pur plaisir de cinéma.

WHERE THE CONDORS FLY

Récit drôle et émouvant du tournage de ¡Vivan Las Antipodas!, de Victor Kossakovsky. Une réflexion sur la création artistique dont on n’a vu que quelques extraits montrant ce Russe hypersensible qui pleure abondamment en écoutant des femmes de son pays chanter une histoire d’amour perdu pour être allé embrasser une autre fille à un mariage… Ce slave hypersensible qui se laisse emmener en Patagonie par un Chilien trop content de filmer des paysages aussi grandioses, lui qui tient pour la première fois de sa vie une caméra vidéo et qui l’avoue candidement.


On change l’heure – Idées d’activités

On change l’heure en fin de semaine. Ça nous donne tous une heure de plus pour :

Lire ou regarder des DVD – chroniques récentes

Fêter l’halloween – calendrier

Partager nos coups de coeur sur FB – Saison de la Lecture à Montréal

Écouter de la musique – Les ImposteurEs répondent à Jean-Pierre Ferland

Jouer de la musique – Syli d’Or de la musique du monde

Faire des crêpes

Mémoriser des citations rigolotes ou aberrantes en général, sur les femmes, sur le Québec…

Faire un exercice de prononciation : faire et affaires et les intermédiaires

Nous porter à la défense des femmes victimes de violences

Écrire à votre député libéral ou conseiller municipal pour lui signifier votre indignation et le sommer de demander pardon et quitter son poste. Vérifier si le CA de votre immeuble à condos ne fait pas pareil…

Dates du changement d’heure à Montréal


CD C’est l’heure de l’apéro, jazz manouche vivifiant, tendre et jovial

Quel bouillonnement de bonheur ce 5 à 7 de Christine Tassan et les Imposteures maintenant sur CD depuis qu’elles ont lancé leur troisième album intitulé C’est l’heure de l’apéro.

CD C'est l'heure de l'apéro, jazz manouche, 3e album de Christine Tassan et les Imposteures

Vivifiant, tendre et jovial, le jazz manouche de Christine Tassan et les Imposteures : on se déhanche au son des pièces instrumentales à la façon Django Reinhart ; on nourrit la passion Piazzolla ; on sourit à une réponse taquine mais trop réaliste à une chanson de Jean-Pierre Ferland, ce chanteur québécois qui aime tellement les femmes et qui a bien été obligé de prendre sa retraite il y a quelques années ; on partage avec elles une joie de vivre  et on chante en choeur ou peut-être en chorale La maison sous les arbres, chanson à l’essence tellement féminine qui était le thème d’un film français oublié des années 1970 à laquelle Christine Tassan donne une nouvelle vie, une nouvelle tonalité.

La manière manouche, c’est un petit plaisir à s’offrir quotidiennement. Avec leurs guitares rythmées, violon suave et contrebasse ultime, le CD de 14 chansons se termine par une version instrumentale de Quand les hommes vivront d’amour qui risque de s’ajouter aux autres coups de coeur.

C’est l’heure de l’apéro !
Quelques photos et une vidéo du lancement de leur nouveau CD par le band de filles le 1er octobre 2012 :

Photos - Christine Tassan et les Imposteures

Photos - Christine Tassan et les Imposteures 

Christine Tassan et les Imposteures

Christine Tassan et les Imposteures