HERLEO MUNTU

Une critique de Leslie Merle

HERLEO MUNTU au Festival International Nuits dAfrique

HERLEO MUNTU
au Festival International Nuits d’Afrique

En écoutant Herléo Muntu, on est en vacances. La chaleur qui se dégage de ses compositions est palpable, du vrai bonbon pour les stressés.

Mais Herléo et son groupe ne sont pas là seulement pour nous faire voyager: tour à tour celui-ci nous rappelle le drame de son pays, le Congo. Des millions de victimes durant des années de guerre, voilà l’histoire dont il veut nous faire prendre conscience, en musique. C’est pourquoi il fait lever le poing à plusieurs reprises à son public, en signe de soutien pour ceux qui subissent ces atrocités, au quotidien. Il tient par contre à rappeler une chose importante: bien que le sort semble s’acharner sur son pays, il est important que les Congolais eux-mêmes se prennent en main, car comme il dit « les sorciers et les démons n’y pourront rien ».

À 10 sur scène et avec la complicité du soleil, le groupe est parvenu à nous emporter loin : entre histoire et rythmes chauds, les Montréalais ont quitté leur ville, le temps de quelques chansons.

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :