Jackie Collins – L’héritière des Diamond

L'héritière des Diamond de Jackie Collins, Guy Saint-Jean éditeur

L’héritière des Diamond
Auteure : Jackie Collins
Guy Saint-Jean éditeur

Le dernier traduit des grands romans GSJ est une super brique de 600 pages de Jackie Collins, la reine du glamour, qui nous a pondu dans une prose de velours une dure réalité d’homme ignoble, marié à plusieurs reprises le temps de faire un bébé garçon et de rejeter ou de tuer la mère. Et maintenant que les garçons sont adultes, qu’il ne peut plus se surpasser à les détruire, les casser, les diminuer physiquement et psychologiquement, il continue de les saccager autrement par le biais de ses contacts, de ses réseaux d’influence.

Les saloperies qu’un homme peut faire pour se sentir en vie en manoeuvrant, en écrasant et en se débarrassant des autres afin de trôner au-dessus de tout le monde sont aussi nombreuses que bien planifiées dans ce roman de la collection Charleston Québec où il est questions de millionnaires et de milliardaires sans scrupule pour l’humain et d’unique importance dans le paraître. Banques, avocats, affaires internationales, mode, célébrités, meurtres, fortunes dans l’immobilier ou dans la chanson, fiston drogué, femmes disparues soudainement ou virées alcolo, prostituées russes, grands mariages…

Dépêchez-vous de lire ce livre… Vous y reconnaîtrez peut-être des comportements de vos anciens proches ! Offrez-le à une amie !

EXTRAITS / CITATIONS

« Le vieil homme n’avait aucun respect pour les femmes. Il les traitait de façon lamentable. Il suivait toujours le même schéma : les conquérir, les épouser, les briser. Il avait anéanti Edie. » (p. 23)

« Tout le monde dans son empire était surveillé et, si l’un de ses employés avait le malheur de commettre un impair, il en était immédiatement informé. Red Diamond avait partout des espions qu’il payait très cher. » (p. 109)

« – Laisse-moi te dire comment ces gars fonctionnent, reprit Beverly. Ils coincent une belle fille, se servent d’elle tant qu’elle les amuse, puis ils passent à autre chose. Ah oui ! et s’ils se font prendre par leur femme, ils se font pardonner en lui achetant un autre diamant de dix carats. Ça ne fait qu’un tout petit trou dans leur compte en banque. » (p. 221)

« – Ce ne sera pas un voyage gratuit, Jett. Tu finiras par payer, d’une manière ou d’une autre. » (p. 224)

L’héritière des Diamond de Jackie Collins est publié chez Guy Saint-Jean éditeur, collection Charleston Québec. Disponible en formats papier et numériques.

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :