Archives de Tag: victimes

Les agresseurs et leurs victimes

Les agresseurs et leurs victimes Auteure Lise Lalonde, Performance éditions

Les agresseurs et leurs victimes,
Les troubles physiques et psychologiques qu’engendre ce fléau
Auteure Lise Lalonde,
Performance éditions

Un livre exceptionnel, autant pour les victimes que pour les agresseurs afin de mettre fin à cette spirale infernale qui ne rend personne heureux, heureuse.

La violence  est partout, elle ne fait aucune discrimination. Elle commence de manière insidieuse en provoquant un déséquilibre sur les plans émotif, psychologique, psychique, spirituel et sexuel.  L’absence d’interventions aboutit souvent à la mort physique. Ce livre est une source d’informations, d’éducation, de sensibilisation et de prévention pour apprendre à la détecter et la comprendre.

La violence indigne les personnes qui en sont touchées à cause de l’ignorance du sujet, des stratégies, des valeurs et de la conscience sociale (inconscience sociale), ce qui augmente les dommages. C’est l’ignorance des stratégies des agresseurs, les peurs et le silence qui en sont ses principaux atouts. Et c’est à cela que remédie ce livre pour tous et toutes.

Un véritable outil d’aide
L’auteure parvient dans cet ouvrage concis à un résultat exceptionnel de compilation, compréhension, description, mise en évidence des manoeuvres utilisées par les individus violents, avec des espaces pour prendre des notes ou écrire nos propres expériences malheureuses.

CITATIONS / EXTRAITS

« J’ai retracé onze étapes en violence sexuelle avec ce type d’agresseur. Il y a aussi une escalade, c’est-à-dire qu’il commence par la première et toutes les autres suivent. » (p. 76, 1er type d’agresseur actif en violence familiale, conjugale et individuelle)

« La pauvreté empêche DE FAIRE et malheureusement, elle empêche aussi D’ÊTRE :  l’évaluation de la personnalité est basée sur le contenu du portefeuille » (p. 58, Phase 4, la violence psychologique)

« Chaque fois que les victimes acceptent les rémissions, les agresseurs interprètent cela comme un répit, un pardon, une compréhension de ce qu’ils sont, parfois c’est considéré comme une banalité, une insouciance, on passe l’éponge et on continue, ce n’était pas si grave. Les victimes les aiment, ils les aiment, ils s’aiment, personne ne doit se mêler de leurs affaires. » (p. 115, Les répercussions chez les agresseurs)

Les agresseurs et leurs victimes, Les troubles physiques et psychologiques qu’engendre ce fléau est publié chez Performance édition.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 ServicesMontreal.com
Violences faites aux femmes
INTIMIDATION
Livres sur les prédateurs humains
Femmophobie.com Moyens de se sentir plus heureuse
Citations – femmes – monde
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

Publicités

Comment les bandits à cravate s’y prennent-ils ?

LIVRE - Argent - Comment les bandits à cravate s'y prennent-ils ? Vu sous l'angle de la prédation Auteur : Olivier Mesly, D.B.A. Béliveau éditeur

Comment les bandits à cravate s’y prennent-ils ?
Vu sous l’angle de la prédation

Auteur : Olivier Mesly, D.B.A.
Béliveau éditeur

Un livre sur la prédation humaine, basée sur de réels faits vécus et sur les types de comportements animaux dans la jungle. Dans le monde actuel qui y ressemble de plus en plus, il faut nettement apprendre à se protéger contre les prédateurs qui ne semblent jamais se fatiguer de trouver et s’attaquer à de nouvelles proies, qui ne  prennent jamais de vacances sans avoir trouvé au préalable des pions pour faire le travail et les basses besognes à leur place.

L’AUTEUR
Docteur en administration des affaires option marketing, MBA en agroalimentaire et baccalauréat en études japonaises, fort de sa connaissance de plusieurs langues, Olivier Mesly a travaillé en vente et marketing, supervisant un réseau de distributeurs dans 28 pays. Son intérêt pour l’aspect prédation dans les relations vendeurs-acheteurs lui aura permis d’en faire un thème d’enseignement universitaire.

EXTRAITS

« Souvent le prédateur moyen se croit au-dessus de tout, s’estime être le super-prédateur. Il est obnubilé par sa propre image de puissance. » (p. 69, Les quatre grands types de prédateurs et de proies chez les humains : vous reconnaissez-vous ?, La chaîne informationnelle)

« Selon le procureur représentant Goldman Sachs, le fait que le programme ne soit plus entre leurs mains constituait un danger : quelqu’un aurait pu en effet l’utiliser pour manipuler le marché à son avantage. La question se pose : ce quelqu’un aurait-il pu être Goldman Sachs ? (p. 79,  La bactérie et le cheval, Étude de cas Aleynikov – Goldman Sachs)

« … enfin, les hordes de loups ou les essaims d’abeilles misent sur leur grand nombre pour venir à bout de leur proie. » (p. 107, Les comportements du prédateur, Les prédateurs de l’activité)

« Le prédateur a deux manières d’agir : il peut inciter la proie à coopérer avec lui …  » (p. 135, Déstabiliser l’autre au moyen du stress)

Comment les bandits à cravate s’y prennent-ils ? Vu sous l’angle de la prédation est donc un livre plus qu’intéressant et révélateur qui jette de la lumière sur des pratiques de plus en plus courantes employées par des individus ou par des regroupements ou sociétés dans le but de parvenir à toutes sortes de résultats, profitant de la confiance et faisant des victimes innocentes un peu partout et qui font que la société aussi régie soit-elle n’offre plus grand chose de vrai et de fiable. Publié chez  Béliveau éditeur.

Livres sur les prédateurs

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


Trente tableaux, féminisme rarissime au Québec

Trente tableaux, Paule Baillargeon ONF

Trente tableaux,
Paule Baillargeon
ONF

« J’ai 64 ans et je me souviens… »

C’est à partir d’aujourd’hui que l’on peut télécharger ou se procurer en DVD le documentaire exceptionnellement artistique et autobiographique de la cinéaste Paule Baillargeon qui concerne toutes les femmes du monde et tout particulièrement les Québécoises dites de souche, celles que l’on envie parce qu’elles ont toutes sortes de loi qui soi-disant les protège, celles qui soi-disant ne travaillent pas, celles…

Trente tableaux, cinéaste réalisatrice narratrice Paule Baillargeon

Trente tableaux est un film absolument exceptionnel et extraordinaire. C’est un film humain et féministe (oui, oui, les femmes même québécoises sont de la race humaine) tout en images avec la réalisatrice, auteure et narratrice qui revient sur 30 moments de sa vie de femme et d’artiste, Paule Baillargeon qui s’est fait rabattre le caquet plus souvent qu’à son tour.

Elle se rappelle des tableaux précis qui entre 6 et 64 ans ont marqué sa vie et elle les raconte tout doucement, sans toutefois trop chercher à cacher son désarroi, sa colère ou sa révolte. Elle explique sans expliquer, à l’aide d’images extraites de sa filmographie, d’archives ou filmées exprès pour ce documentaire, illustrant son propos par les paysages, photos d’elle-même, de sa mère, les scènes de théâtre ou de la vie ou même son chien et surtout ses propres dessins d’artiste illustrant ses dires trop vrais… elle qui s’est fait dire toute jeune qu’elle ne savait pas dessiner avant même d’avoir pu essayer, elle qui si loin, en Abitibi, n’avait aucun livre et le prix pour y avoir accès…

Elle raconte les petits voisins violents de son enfance, la religion, Pierre Elliott-Trudeau, les maris et les hommes dans un monde à deux poids deux mesures guidé par la religion catholique, plus catholique que le pape qui se vivait au Québec…

Paule Baillargeon raconte tout particulièrement bien toute sa vie de femme au Québec, les humiliations, les femmes battues, femmes violées et violentées, femmes dénigrées, femmes esclaves, femmes victimes d’une tuerie masculiniste que le reste du monde appelle The Montreal Massacre… la répression des femmes, les femmes que l’on rend invisibles partout dans le monde.

Elle revient aussi sur la crise d’octobre 1970 alors qu’on a perdu la liberté au Québec au nom d’une révolution dite tranquille.

C’est à une phénoménale prise de conscience que vous convie Paule Baillargeon, cinéaste parmi les cinéastes québécoises qui sont mal représentées et mal subventionnées par rapport aux cinéastes masculins.

Trente tableaux est un documentaire majestueux dans le sens artistique du terme, avec un propos anti-masculiniste, féministe et surtout humain qui marque, qui dénonce pour mieux corriger et ne plus se laisser berner, pour que peut-être au Québec les femmes s’entraident au lieu de s’entredéchirer, au lieu de collaborer bêtement, au lieu de s’entretuer pour des miettes disputées âprement… Que le monde entier comprenne que par rapport à n’importe quel groupe ou communauté, ce sont vraisemblablement les femmes qui ont de tout temps subi le plus de maltraitance.

CITATIONS tirées de la narration :

« Nous, les femmes, sommes perpétuellement dans les événements d’Octobre »

« J’ai 16 ans, je fais mon cours classique, j’apprends le grec et le latin, choses qui ne peuvent servir à grand’ chose quand on est destinée à laver la vaisselle et à torcher les autres. »

« Ce n’est pas de sa faute si les filles n’ont pas assez de poumon pour souffler dans la trompette. »

« Ces femmes travaillent comme des bêtes, ces femmes dont on dit qu’elles ne travaillent pas. »

« Il n’y a pas de révolution tranquille pour les femmes. C’est une révolution sanglante. »

« Anasthasie, c’est moi. »
Si toutes les scènes sont marquantes, certaines ponctuent infiniment la narration de Paule Baillargeon, par exemple les séquences de la jeune fille qui se fait enfiler une robe rouge à jupons multiples par deux hommes qui en profitent largement pour la tripoter abondamment.

MAIS PAS SEULEMENT
Trente tableaux ne parle pas seulement des femmes ; plusieurs séquences peuvent parfois s’appliquer à tout le monde :

« Je n’ai pas encore compris que tout le monde souffre tout le temps. »

LIENS

Consulter la fiche du film sur le site de l’ONF. C’est un film qui conscientise !

Trente tableaux peut aussi être visionné en anglais à partir du DVD de l’ONF.  Trente tableaux de Paule Baillargeon en DVD et en version téléchargeable dès le 16 octobre 2012.


Ma victoire sur le cancer du sein

Auteure : Christiane Landry

Ma victoire sur le cancer du sein
Auteure : Christiane Landry
Béliveau éditeur

Courageuse, optimiste, fière de sa personne et apte au bonheur, Christiane Landry raconte cette saison de sa vie qui fut marquée par une volonté de combattre et de gagner sa bataille contre le cancer du sein que son conjoint lui a découvert pendant de merveilleuses vacances dans le Sud.

C’est un livre touchant, qui se lit comme un roman, une belle histoire  ponctuée de voyages, de rencontres, du soutien de sa famille et de ses amis, de l’accompagnement infaillible de son conjoint ainsi que de sa mère et de sa fille. C’est son histoire à elle, comment cela s’est passé, déroulé, les examens de toutes sortes, la chimiothérapie, tous les autres moyens pour convaincre à la vie qu’elle était encore là et qu’elle entendait compter parmi les survivantes.

« Je n’aime pas jouer les victimes, je m’organise. » (p. 31)

« — Donc, si vous faites tout ce que je viens d’énumérer, vous avez 70% de chances de guérir de votre cancer. » (p. 59)

« Durant la maladie, ce qui me procurait le plus grand réconfort était de tenir entre mes mains un récit où l’on abordait la thématique du cancer. » (p. 81)

« Si seulement, par mon écriture, je pouvais vous emmener un peu plus loin, faire surgir en vous une flopée d’émotions, vous faire passer d’heureux instants, je serais plus que ravie, mon bonheur en serait décuplé. » (p. 83)

« Je multipliais mes efforts pour maintenir mon esprit en équilibre. Je ne voulais pas que ce bel équilibre, que j’aime associer à une qualité chez moi, me quitte.  (p. 96)

« J’étais en liberté surveillée. Ce matin, j’ai fait une petite visite de courtoisie chez mon oncologue. » (p. 123, Le retour chez l’oncologue)

« Je voulais savoir, être fixée ; je demandais qu’on me téléphone après chaque examen. Entendre au bout du fil quelqu’un qui m’annonçait la bonne nouvelle… » (p. 124)

Voir la fiche du livre sur le site de Béliveau éditeur

http://www.rubanrose.org/fr au Québec
Breast Cancer Action Montreal / Action cancer du sein de Montréal
http://www.cancerdusein.org/ en France

Entrevue avec Liliana Komorowska, réalisatrice, LES BELLES ET LA BÊTE (en anglais, BEAUTY AND THE BREAST), film documentaire sur le cancer du sein présenté en première, à Montréal, au Cinéma Impérial, lors du Festival des Films du Monde 2012.

Livres sur la santé des femmes

Livres de recettes
SOLUTIONS INTIMIDATION
Place du 6-décembre-1989, à Montréal

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com

8 mars, journée internationale des femmes

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


Ce que la vie m’a appris

Les femmes sont, beaucoup plus que les hommes, victimes d’abandon, d’exclusion, de maltraitance. Blandine Soulmana en sait quelque chose, elle qui a vécu toutes sortes de violences depuis son enfance, ensuite par son mari et sa belle-famille. Les proches, les gens que l’on aime peuvent parfois percevoir et accomplir leur pouvoir en victimisant les autres.

Des actions pour tirer le maximum de ce que nous avons

Ce que la Vie m’a appris
Des actions pour tirer le maximum de ce que nous avons
Auteures : Blandine Soulmana et Monique T. Giroux
Béliveau éditeur

Dans ce nouveau livre, Blandine Soulmana nous aide à remonter à la surface, à se faire entendre, à se faire écouter ; elle explique la motivation de ceux qui nous maltraitent et nous propose des actions pour tirer le maximum de ce que nous avons. C’est devenu de plus en plus important dans le monde de guerres en tous genres dans lequel nous vivons. Elle nous fournit des moyens de passer à travers les épreuves, les embûches parfois créées de toute pièce par des gens qui fonctionnent par intimidation, qui se définissent par la destruction et la domination des autres.

Pour certains individus, pour les abuseurs et les manipulateurs, c’est un jeu d’enfant de même accabler celles qui sont positives ou dont ils veulent s’approprier de leurs biens ou le leur arracher par plaisir ou intérêts, s’acharner, faire souffrir, abuser de leur pouvoir ou de leur situation pour discriminer négativement et ensuite mentir sans fin pour se justifier ou pour avec autant de conviction accuser comme si la victime, c’était eux.

Il faut savoir se tenir debout, se lever, se relever, dénoncer, agir, rebondir.

EXTRAITS

« L’autre prend tellement de place qu’il ne nous en reste plus. » (p. 36)

« Dénoncer, c’est mettre fin à la honte, au silence et reprendre sa vie en main. » (p. 39)

« L’abuseur fera tout en son pouvoir pour réduire au silence la personne qu’il souhaite contrôler » (pp. 39-40)

« Améliorer notre capacité de rebondir s’acquiert de mille façons (p. 46)

« Si nous ne confrontons pas ces personnes, elles vont continuer à gagner du pouvoir à nos dépens. » (p. 143)

Un livre plus qu’utile pour nous toutes ! Pour ne plus se laisser berner, pour ne plus se laisser écraser.

Voir la fiche du livre chez Béliveau éditeur

LES AUTRES LIVRES DE BLANDINE SOULMANA
L’incroyable histoire de Blandine Soulmana
Survivre à la violence pour enfin vivre . Témoignages d’espoir et de courage

SOLUTIONS INTIMIDATION
Place du 6-décembre-1989, à Montréal

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com

8 mars, journée internationale des femmes

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles