Archives de Tag: saga

Le temps des dérangements

Le Temps des dérangements  Auteur : Pierre Laflamme Marcel Broquet, la nouvelle édition

Le Temps des dérangements
Auteur : Pierre Laflamme
Marcel Broquet, la nouvelle édition

Cette fiction historique de Pierre Laflamme publiée chez Marcel Broquet, c’est un roman saga d’un film sur la déportation des Acadiens racontée par des amis qui se retrouvent à devoir passer de longues heures d’inquiétude en raison d’un grave accident qui survient au tout début.  C’est ainsi que les comparses couples amis se remémorent diverses aventures de leur vie et de la vie des chers accidentés dont ils attendent des nouvelles, ce qui leur permet de bifurquer sur des épisodes moins glorieux ou même souffrants comme l’a été à l’époque le débarquement des Anglais qui ont expulsé les descendants des Français de leur terre pour les envoyer dans d’autres colonies et installer leurs propres compagnons sur leurs propriétés en bord de mer.

C’est comme si le lecteur épiait leurs conversations privées sur de multiples sujets parfois très personnels ou intimes intercallés ici et là entre les discussions sur l’avancement des recherches pour faire un bon film historique. De nombreux bouleversements et injustices dans ces chapitres. Des petites histoires dans les grandes ; entre autres, les religions, les malheurs des femmes qui sont tenus sous silence…

La saga se termine par un appendice sur l’histoire de la Déportation des Acadiens.

EXTRAITS

« Méfie-toi Paul. Dans la vie on croit ce qu’on nous a appris à croire, mais est-ce bien toujours la vérité ? La seule, la vraie vérité ? Qui sait ? » (p. 20, Le Mile-End)

« Elle était jalouse. J’ai su plus tard qu’il ne la touchait plus depuis un bon moment. » (p. 83, Madame Barbier)

« Dans les faits, les acadiens ont été jugés par des accusateurs qui étaient aussi leurs juges. » (p. 97, Les historiens)

« Parce que je connais, je comprends leur douleur enfouie au fond du silence. Il se fait des recherches actuellement. Les statistiques semblent démontrer qu’une fille sur trois ou quatre est agressée sexuellement avant d’atteindre sa majorité. Chez les parents, c’est le silence absolu, l’ultime secret. Plus de soixante-dix pour cent des agressions surviennent à la maison. Il n’y a pas que le viol qui soit une agression. Chez les enfants, ils sont souvent victimes de manipulation affective ou de chantage. » (p. 183, Elizabeth House)

Voir la fiche du livre sur le site de Marcel Broquet, la nouvelle édition.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Pétition – JUSTICE violences femmes et enfants
Livres sur l’histoire du Canada
Calendrier intergénérationnel
Livres et DVD
femmophobie.com
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles

Publicités

1 250 000 exemplaires vendus au Québec

Louise Tremblay-D’Essiambre :
Une femme, une œuvre à découvrir!

Cette auteure québécoise est devenue un phénomène littéraire au Québec. Encore jeune, elle a écrit 32 romans, dont 4 séries qui se sont vendus à 1 250 000 exemplaires au Québec (population du Québec = 8 millions !). Mais il y a plus : depuis 2011, la série Les sœurs Deblois de Louise Tremblay-D’Essiambre est également vendue en France et les ventes ont atteint 60 000 exemplaires.

Depuis le 22 août 2012, l’auteure a terminé une saga exceptionnelle intitulée Mémoires d’un quartier dont le douzième tome est maintenant paru. Sabrez le champagne ! Cette série magistrale compte 12 tomes et s’est écoulée à 525 000 exemplaires au Québec seulement!

Louise Tremblay-D’Essiambre : Une femme, une œuvre à découvrir!

Louise Tremblay-D’Essiambre : Une femme, une œuvre à découvrir!

C’est le bonheur d’aller à la rencontre de Louise Tremblay-D’Essiambre au Salon du Livre de Montréal où j’ai eu le bonheur de la rencontrer à l’automne dernier. Depuis deux ans, Mémoires d’un quartier  – l’une des plus imposantes séries familiales québécoises jamais publiées – est sélectionnée pour le Prix Grand public La Presse. Sur place, elle est souriante, entourée de ses livres, les tomes formant plusieurs piles, et elle est super sympathique, passant personnellement beaucoup de temps à discuter de ses livres et de ses personnages avec son public qui en ressort ravi.

Et ils sont nombreux ses personnages… et elle les aime tous, dit-elle dans sa Note de l’auteur. Et elle les salue tous dans ce tome final. Cela n’aurait pas été possible autrement.

Dans ce dernier volet, Louise Tremblay-D’Essiambre noue tous les fils de cette saga phénoménale qui a tenu en haleine des centaines de milliers de lecteurs de tous âges. Un au revoir émouvant à une famille attachante et son entourage, dont les aventures ont captivé des lecteurs avides, fidèles au rendez-vous de chaque parution.

LA FIN D’UNE SAGA MAGISTRALE Mémoires d’un quartier, tome 12: Adrien, la suite Un roman de Louise Tremblay-D’Essiambre

LA FIN D’UNE SAGA MAGISTRALE
Mémoires d’un quartier, tome 12: Adrien, la suite
Un roman de :
Louise Tremblay-D’Essiambre
Guy Saint-Jean éditeur

Adrien, la suite
Hiver 1972: en marge de fiançailles et d’une naissance qui auront lieu dans sa famille, Adrien Lacaille réalise qu’il a peut-être fait une erreur en retournant vivre au Texas avec sa fille handicapée, presque adolescente. L’accueil n’est pas des plus chaleureux là-bas et l’adaptation de la jeune fille est difficile. De plus, il est bien loin de son frère Marcel, qui doit rester à l’hôpital pour des tests qui révèleront la présence d’une maladie grave. Les personnages si attachants des Sœurs Deblois, habilement intégrés à cette histoire, ne sont pas en reste: Anne, forcée de reprendre sa vie en main, voit ses efforts porter fruit et Émilie reçoit une offre pour faire une exposition de ses toiles. Si les deux femmes entrevoient enfin le début de jours meilleurs, leur grande sœur Charlotte et sa fille, par contre, seront confrontées à des choix difficiles…

L’auteure
L’écriture sensible et juste de Louise Tremblay-D’Essiambre, de même que ses personnages plus vrais que nature, fascinent ces fidèles lecteurs qui suivent assidûment chacune de ses publications. Elle sait transmettre avec beaucoup d’imagination sa passion pour la petite et la grande histoire des Québécois. Son succès a voyagé bien au-delà des frontières du Québec et la série Les sœurs Deblois s’est vendue à plus de 60 000 exemplaires en France. Les premiers tomes de Mémoires d’un quartier parus récemment sont également bien accueillis sur le marché francophone européen.

La série Mémoires d’un quartier, Prix Grand public La Presse – Salon du livre de Montréal 2010 et 2011

On peut se procurer le dernier tome de la série Mémoires d’un quartier en ligne, chez Guy Saint-Jean éditeur ou en magasin. Voir la fiche du livre.

Entrevue vidéo avec Louise Tremblay-D’Essiambre, au Salon du livre de Montréal 2011

Mémoires d’un quartier, T11, Bernadette, la suite

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles