Archives de Tag: retraités

FFM : HAPPY et EN RETARD

FFMHAPPY EVERYDAY: PARK LIFE IN CHINA
Peter O’Donoghue, Couleur, 52 minutes, Australie, Chine, 2013

Un documentaire rigolo qui nous fait découvrir un parc qui fut jadis interdit au peuple et qui aujourd’hui rassemble les aînés, les retraités et même les jeunes pour faire de l’exercice afin de ne pas se retrouver à l’hôpital. Idée jouissive. Prévention de la santé par la danse, les maracas, les manèges exerciseurs publics pour adultes…

FFM

EN RETARD POUR L’ENTERREMENT DE MA MÈRE
Penny Allen, Couleur, 78 minutes, France, Algérie, 2013

Ce film revisite l’histoire d’une arabe marocaine vivant en Algérie qui avait reçu l’ordre donné de la renvoyer dans son pays en 1975. Elle est revenue avec ses enfants, devenue contrebandière d’or et de bijoux, a fait une fortune colossale, a ouvert un bain hammam. Sa fille qui lui ressemble aujourd’hui porte sa robe à la demande de son frère vivant à Paris qui aurait aimé la revoir vivante. Ils disent que s’ils vendent la maison et le bain, ils perdront leur âme. « En retard pour l’enterrement de ma mère » montre aussi un mariage arabe : 1er jour, 2e jour, 5e jour… Le film débute par cette mère qui court pour passer la frontière sur une terre inondée de soleil rouge. La frontière est gardée mais elle avait de puissants clients (son fils vient d’apprendre après sa mort qu’un officier haut-gradé lui avait fait des propositions). Un film fascinant.



ARTICLES RÉCENTS
FFM : courts métrages du monde
FFM : 4 nouvelles entrevues vidéo
FFM : nouvelles photos
FFM : 4 vidéos
FFM : photos, critiques, les films 2013

Festival des films du monde

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
LIVRES HISTOIRE MONDE ET ROMANS HISTORIQUES MONDE
Le Joueur
Dragonville
femmophobie.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

Publicités

Quoi faire à la retraite ?

Publié chez Broquet, c’est à la fois un recueil d’idées et un manuel préparé par l’auteure Marie-Paule Dessaint, docteure en sciences de l’éducation, formatrice agréée, spécialiste des transitions de vie.

Auteure : Marie-Paule Dessaint

Quoi faire à la retraite?
Auteure : Marie-Paule Dessaint
Éditions Broquet

On y découvre huit grands secteurs d’activités parmi lesquels se retrouveront la très grande majorité des individus sur le point de partir à la retraite ou déjà retraités et à partir desquels on peut se choisir une, deux, trois occupations qui combleront le temps soudainement à disposition.

Les huit grands secteurs d’activités selon Marie-Paule Dessaint
Trouver le sens de sa vie
Créer
Apprendre
Vivre [santé]
Rire et s’amuser
Travailler
Aider et protéger
Sauver la planète

Et vous qui pensiez que vous n’aviez plus rien à espérer ou faire dans la vie !!!

Sortez vos lunettes et amusez-vous à lire cet ouvrage rempli d’idées et de statistiques qui vous démontreront que vous n’êtes pas seul(e)s dans votre catégorie. Remplissez les questionnaires. Redécouvrez votre personnalité et vos aspirations, celles d’avant les concessions au travail qui vous ont changé(e)… Êtes-vous un artiste créateur… un créatif culturel ? Qu’est-ce qui compte pour vous ?

EXTRAITS

« La quête de sens est donc une source inestimable de bien-être et de santé. » (p. 51, La vie qui a du sens)

« Comprendre qu’on peut être aimé et apprécié gratuitement pour ce qu’on est et non pas pour tout ce qu’on fait ou donne aux autres. » (p. 127, L’altruisme passe aussi par soi)

ENTREVUE VIDÉO
J’ai rencontré l’auteure en entrevue dans un lieu prestigieux de Montréal qui célébrait ce jour-là son 50e anniversaire, la Place Ville-Marie… ce qui explique quelques bruits de fond mais c’était trop chouette de tourner la vidéo dans cet immeuble à bureau de prestige où tant de Montréalais ont soit travaillé, soit magasiné…

Consulter la fiche du livre sur le site des éditions Broquet.


ROMAN : RETRAITES À BEDFORD

Retraites à Bedford
Auteur :
Jean Louis Fleury
Guy Saint-Jean Éditeur

Un nouveau polar fascinant de  Jean Louis Fleury, bouillonnant de verve, stupéfiant de sa construction déroutante.

Avec Retraites à Bedford, nous nous trouvons cette fois dans la région de Dunham dans les Cantons de l’Est. Une maison où habitent 5-6 retraités de la scène. 5-6 hommes qui sont artistiquement complémentaires et qui s’entendent bien. Et puis un jour décède l’un d’eux, qui est aussi propriétaire de la maison mais oh bonheur, l’héritière ne changera rien sauf qu’il faudra trouver quelqu’un pour la chambre laissée vide qui sera occupée par un ex-policier, un ex-chef des stupéfiants pris la main dans le sac à grassement arrondir ses fins de mois et dont la présence est pratiquement un secret d’État après ses 14 ans de prison en raison des anciens ennemis qui voudraient bien lui faire causette.

Sauf que parmi ces anciens artistes, l’ex-flic détonne. Et le personnage principal, 76 ans, écrivain ayant vécu de sa plume au nom des autres, s’en donne à coeur joie pour décrire les autres résidents de la maison, parler de lui, des employés, des environs, de ses occupations, ses allées et venues, ses ballades à vélo, sa richesse en avoirs mais également l’admirable richesse intellectuelle et physique de sa personne.

Et puis, un jour l’ex-flic disparaît, et débute l’enquête avec une enquêtrice qui le pousse au pied du mur avec ses méthodes discutables.

Il est captivant, ce polar, et le ton général de l’écriture est moqueur et parfois un peu jusqu’à désabusé-autant-en-rire. On ne s’ennuie pas dans ce roman policier qui se passe chez les retraités et qui nous fait revivre l’année 2010, avec ses crises et événements :  H1N1, le pape, le gouvernement, les soldats canadiens en Afghanistan, Bastarache, les Mohawks, les autres, les femmes… Le plumitif n’a pas son pareil pour affubler les pensionnaires et employés des Talents d’Antan des surnoms les plus pittoresques et pour commenter l’actualité de sa plume aussi vive que pointue.
L’AUTEUR
Journaliste, historien, cadre en communication et relations internationales à la retraite, Jean Louis Fleury est aussi l’auteur des Marionnettistes, une série policière en trois tomes.

EXTRAITS

« Quand tu veux publier dans ce pays et que tu n’es pas Juif et Anglo pour provoquer l’intellectuel d’en face, pas noir venu des Antilles avec des souvenirs pleins de bananes plantains et de zombies, ou homo du Plateau avec des histoires remplies de travelos et de matantes obèses, eh bien bonne chance pour gagner ta vie avec tes torchis ! » (p. 19)

« Je ne suis pas jaloux, trop vieux de la tronche et trop mou de la branche pour ça. » (p. 33)

« C’est que cet homme-là, un teigneux, un bagarreur, est d’une sensibilité à fleur de nerfs. » (p. 46)

« Eh bien,  ça continue ! Le Québec est en état d’incubation “d’écoeurantite” galopante. Tous les jours, des scandales sortent dans le milieu de la construction. Les maires rénovent leur résidence aux frais des contribuables, les argentiers des partis en poste font la loi dans les mairies et les ministères et se muent en chasseurs de têtes, les amis des amis ont les jobs payantes et les gros contrats. » (p. 72)

« Des requins s’entredéchirent sous l’oeil de grenouille étonnée du bon commissaire. » (p. 84)


Accéder à la fiche du livre

Du même auteur : Les Marionnettistes

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002  ServicesMontreal.com
Fête des pères
Les femmes dans le monde

Livres sur l’histoire du monde et romans historiques monde

Calendrier Cinéma
Calendrier Théâtre
Calendrier Spectacles
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles