Archives de Tag: peur

Québécois, Immigrés, Intégration, Valeurs, Vivre ensemble

Cette intervention reflète ce que je croyais quand je vivais à l’étranger.

« On vit dans une société laïque pour laquelle des Québécois se sont battus et ont fait des sacrifices. Et aujourd’hui, certains groupes aimeraient qu’on recule dans le temps. Rappelons-nous le Québec des curés, 100 % catholiques. »
http://plus.lapresse.ca/screens/4119-e58c-523721e1-86dc-364eac1c606a%7COffz.8_ILehJ

Au Québec
Des Québécois de même que des Québécoises se sont battuEs et ont quitté les églises qui étaient occupées trop souvent par des manipulateurs prédateurs d’enfants qui exigeaient d’user à la corde les mères de famille de 20-25 enfants vivant dans l’extrême pauvreté, la misère et l’ignorance ; des curés, prêtres, évêques et frères abuseurs qui désiraient surtout beaucoup de petits garçons…, des pédophiles en fait qui trouvaient toutes sortes de moyens pour tenir les femmes à l’écart de leurs petites jouissances sous la soutane en catimini sur des enfants croyants et ce, malgré leurs voeux bidon de chasteté et qui surtout avaient mis la table pour se faire écouter en grimpant au-dessus de leurs ouailles pour nous faire des sermons, pour régner par la peur, par la honte et la menace d’excommunication…, des faiseurs de victimes de toutes sortes ! Tout cela était inacceptable. Les femmes ont alors cessé de croire avec raison que la religion apportait une solution morale puisque le comportement de ceux qui la représentaient était immoral, ignoble et indigne. Les femmes et les hommes ont alors cessé de fréquenter les églises qui utilisaient, à des fins douteuses, des écrits millénaires dénigrant les droits et libertés mais aussi la science et l’intelligence ainsi que l’égalité des femmes et des hommes.

DVD EXIL
http://www.youtube.com/watch?v=E0XrnwpN7cI
http://www.youtube.com/watch?v=KNfOl2-7sT8


Neuf nuits (Suites)

Neuf nuits (Suites) Auteur : Bernardo CARVALHO Titre original : Nove noites Traduit du brésilien par Geneviève Leibrich Paru en français aux Éditions Métailié, Paris

Neuf nuits (Suites)
Auteur : Bernardo CARVALHO
Titre original : Nove noites
Traduit du brésilien par Geneviève Leibrich
Paru en français aux Éditions Métailié, Paris

Neuf nuits est la page finale d’un anthropologue, Buell Quain, une histoire vraie entrecoupée de fiction.

Le tout débute par un message s’adressant à une personne inconnue qui serait la destinataire d’une ultime lettre que l’on aurait conservée secrète étant donné l’enquête officielle sur cette triste histoire d’un jeune diplômé des États-Unis qui aurait été promis à un avenir brillant, s’il ne s’était suicidé parmi les amérindiens du Brésil.

« Posez toujours la même question. Et chaque jour vous recevrez une réponse différente. » (p. 13)

« … car le secret, qui est le seul bien qu’on emporte dans la tombe, est aussi le seul héritage qu’on laisse à ceux qui restent et qui, comme vous et moi, sont en quête d’un sens » (p. 13)

« Elle ne pouvait soupçonner pourquoi j’étais si avide d’avoir une copie de ce document et pourquoi j’avais ce sourire nerveux sur les lèvres depuis qu’elle avait commencé à me le lire. » (p. 37)

« Le cauchemar est une façon d’affronter la peur avec les yeux de celui qui rêve. » (p. 59)

« Son insistance tourmentée laisse l’impression qu’elle essayait inconsciemment d’acheter le silence des Indiens sous le couvert de la philanthropie ou alors de suborner sa propre conscience. » (p. 60)

Accéder à la fiche du livre sur le site des éditions Métailié, Paris.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com

Livres sur l’histoire du monde et romans historiques monde
Vieillir (nouvelle page sur ServicesMontreal.com)

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

 


DVD : AO, le dernier Néandertal

DVD

AO, Le dernier Néandertal

AO, c’est plus un cri rauque qu’un prénom tout comme le combat contre la bête, l’ours blanc, qui est beaucoup plus grande et plus forte que lui, beaucoup plus adaptée  aux grands froids polaires. Le film raconte les peuples, les clans, la solitude, la nature, la terre, les animaux sauvages, la neige, le désert du grand froid, la maladie, les sentiments et comportements humains, la peur de l’inconnu ainsi que la survie chez les autres et même la musique malgré le langage primitif et enfin l’amour inter-racial.

Le film dépicte la vie dure en terre Arctique et se situe en Sibérie et par la suite en Europe où AO rencontre des peuples à la face peinte, aux moeurs rudes et violentes du chacun pour soi, la vie supposée, il y a 30,000 ans.

Tourné en Bulgarie et en Ukraine, ce film de Jacques Malaterre débute par la naissance d’un enfant que le père découvre avec sa femme au fond d’une caverne à son retour de chasse avec un autre néandertal.

« Que ton esprit éclaire la grande plaine des morts ! »

« L’homme est mauvais ; il est plus terrible que la bête. »

« Nous sommes nés le même jour et de la même mère. »

« Ce jour-là, ce même coeur qui nous unissait se coupa en deux et s’arrêta de battre. »

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002 ServicesMontreal.com

8 mars : Journée internationale des femmes dans le monde
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles