Archives de Tag: Les héritiers du fleuve

Les héritiers du fleuve t3

Les héritiers du fleuve, tome 3 1918-1929 Auteure : Louise Tremblay-D’Essiambre Guy Saint-Jean éditeur

Les héritiers du fleuve, tome 3 1918-1929
Auteure :
Louise Tremblay-D’Essiambre
Guy Saint-Jean éditeur

Troisième tome sur 4 d’une nouvelle série coup de coeur de Louise Tremblay-D’Essiambre racontant la vie, au temps de la colonie, de familles attachantes établies au bord du fleuve Saint-Laurent, des gens qui d’une rive à l’autre vivent des amitiés et des bonheurs mais aussi des rivalités et des drames déchirants.

Le tome 3 de cette série historique québécoise couvre les années 1918 – 1929, donc après la première guerre mondiale et jusqu’à la Grande Crise. Les familles doivent retrousser leurs manches et faire face à de terribles épreuves tout en accueillant mieux que les intempéries qui les assaillent, les joies qui les comblent.

EXTRAITS / CITATIONS

« Dès que le tangage du bateau diminua, Gilberte se leva. D’un bras, elle soutenait le bébé. Sur l’autre, elle fit glisser l’anse du panier qui contenait l’essentiel pour elle-même et tout ce dont un bébé pouvait avoir besoin durant quelques jours. Juste quelques jours. Au-delà de cette limite, Gilberte ne voyait rien, ne concevait rien, n’apercevait pas la moindre lueur. » (p. 24)

« – Tu peux pas te tromper ! C’est la maison jaune sur ta gauche au bout de la rue principale, en bas de la côte qui mène chez nous. » (p. 27)

« – Un an, Clovis ! On a passé un an à se faire du sang de cochon pour notre fils parce que l’armée disait que le courrier se rendait plus. T’as-tu une petite idée de tout ce que j’ai pu m’imaginer, moi là ? Une longue année à prier, matin et soir, sans trop savoir si on priait pour quelque chose parce que j’étais quasiment sûre qu’il était en Allemagne, prisonnier, ou pire, déjà mort ? » (pp. 63-64)

« – Comme tu dis… […] Astheure, Prudence, laisse-moi lire mon journal, pour qu’on ferme l’électricité pas trop tard… Une autre affaire à payer ! Quand je dis que l’argent pousse pas dans les arbres… » (p. 333)

Les héritiers du fleuve, tome 3 1918-1929, de Louise Tremblay-D’Essiambre est disponible en formats imprimé, Pdf et ePub chez Guy Saint-Jean éditeur.

Les héritiers du fleuve, tome 1 + entrevue vidéo avec l’auteure réalisée au Salon du livre de Montréal 2013.


Les héritiers du fleuve

Les héritiers du fleuve, tomes 1 & 2: 1898-1914 Louise Tremblay-D’Essiambre Guy Saint-Jean éditeur

Les héritiers du fleuve, tomes 1 & 2: 1887-1893 & 1898-1914
Louise Tremblay-D’Essiambre
Guy Saint-Jean éditeur

Dans cette nouvelle série, Louise Tremblay D’Essiambre a déjà publié deux tomes pour raconter les gens de la CÔTE DU SUD, des hommes et des femmes, des métiers de forgeron, marchand général, bûcherons, marins, pêcheurs et agriculteurs de même qu’un Irlandais orphelin ayant poursuivi sa route jusqu’à Montréal dans le Griffintown… un roman très historique et merveilleusement réaliste de l’époque.

J’ai eu le plaisir de rencontrer cette auteure québécoise fabuleusement prolifique à succès au Salon du livre de Montréal. Laissons-la nous parler elle-même de cette nouvelle série et de son métier d’écrivaine :

Donc, c’est une belle et chaleureuse invitation pour apprendre les gens qui ont peuplé le Saint-Laurent au moment où le grand fleuve québécois était la seule autoroute possible, à l’époque aussi où les femmes devaient faire elles-mêmes leur pain dans des fours à pain traditionnels.

CITATIONS / EXTRAITS

« Victoire, Alexandrine et Emma…
La jeune trentaine, peut-être un peu plus, peut-être un peu moins, elles vivent à cette époque où la femme n’a ni droits ni âme. Ou si peu. Épouse d’un tel ou fille de cet autre, la femme n’est que l’ombre de celui qui l’a engendrée et un peu plus tard, elle deviendra l’ombre de celui qui l’a choisie pour compagne.
Alors, il y aura aussi Albert, Clovis et Matthieu, les maris, tout comme il y avait eu avant eux Évariste, Ovide et François, les pères. » (p. 11, Note de l’auteur)

« Se pouvait-il que le médecin, lui aussi, puisse se tromper ? Comme le curé ? Alexandrine n’osa le demander. » (p. 40, tome 1)

Les héritiers du fleuve, tomes 1 & 2: 1887-1893 & 1898-1914, de Louise Tremblay-D’Essiambre est disponible en formats imprimé, pdf et ePub, publié chez Guy Saint-Jean éditeur.