Archives de Tag: la censure

Yasmina et Mohammed

Yasmina & Mohammed, c’est un film algérien super bien ficelé et super poétique sur l’écrivain qui, pour ne pas subir la censure de l’armée sur ses textes déjà autocensurés, armée dans laquelle il a été enrolé à l’âge de 8 ou 9 ans, un écrivain vraiment très poétique qui s’est mis à écrire sous un nom de plume, celui de sa femme… sa femme qui, par ailleurs, ne l’a pas choisi par amour mais en suivant les conseils de sa mère qui voyait en lui un homme aux belles qualités.

« J’ai fermé les yeux pour ne pas regarder et finalement je suis rentré dans un mur. »

C’est ce que Monsieur Yasmina Khadra, comme il veut qu’on l’appelle, avoue à propos de la journée de jeûne religieux, ce ramadan qu’il a passé dans une ville de carnaval. En fonction des prescriptions de sa religion, il avait voulu ne pas voir, ne pas regarder les femmes aux vêtements minimalistes…

Yasmina & Mohammed, c’est vraiment un très beau film qui raconte l’Algérie, le pays et le peuple, les origines de l’écrivain et sa déduction rationnelle du pourquoi des guerres.

Tout au long du film, de magnifiques textes sont cités mais aussi présentés en superposition des images tournées en France et en Algérie, ce qui crée un effet parfois aussi poétique que le verbe.

On pourra voir le film prochainement à Montréal dans le cadre du festival Vues d’Afrique, lequel cette année présente également des films sur les femmes, ce qui est devenu de plus en plus rare à Montréal où depuis plusieurs années déjà, les masculinistes contrôlent la ville et empêchent de nombreuses femmes trop brillantes à leur goût de percer malgré leurs talents, leur professionnalisme et leur détermination, s’organisant entre eux pour être toujours les seuls à être visibles et acceptables, à être les seuls à pavaner leurs logos en dehors du lot forçant tout le monde à faire leur propagande, à être les seuls à en tirer les meilleurs bénéfices, quitte à copier et s’approprier toutes les idées originales à leur profit par des moyens sexistes ou en manipulant et tout en se faisant passer pour les victimes alors que tout le monde sait que quand un peuple subit les femmes subissent à au moins 50%, pourcentage qui augmente vraisemblablement au double quand ce sont les masculinistes qui sévissent et font subir à toute la société québécoise leur intolérance et leur phobie des femmes. À croire qu’ils se sentent vraiment inférieurs, sinon ils n’auraient aucune crainte de laisser libre cours à l’épanouissement et à la visibilité des femmes.

La Revanche de May

Publicités

Hitchcock

HitchcockUn tout nouveau film sur Alfred Hitchcock mais aussi à propos du rôle de sa femme qui était non seulement sa compagne mais également sa plus cruciale collaboratrice.

C’est un film magnifique qui raconte l’histoire du film Psychose et à quel point il a dû se battre contre tout le milieu de l’époque pour faire ce film qui fut reçu initialement par le rejet étant donné que sa femme était occupée à écrire un autre scénario.

C’est formidable de voir au grand écran la reconnaissance de toutes ces femmes qui travaillent dans l’ombre de leur mari.

Anthony Hopkins y est maquillé et parle de façon à ressembler le plus possible au grand réalisateur et maître du suspense au cinéma. Dans le rôle de sa femme, Helen Mirren, qui sait un jour lui dire en termes très clairs que son rôle n’est pas drôle tous les jours et lui a assez de respect pour elle ou besoin d’elle pour comprendre.

Le film nous laisse aussi découvrir la personnalité d’Alfred Hitchcock, de même que la censure et les exigences du milieu et de l’époque.

HITCHCOCK le film sort aujourd’hui en salles. Et puis les amateurs de suspense reconnaîtront une certaine petite musique…

Voir quelques extraits du film : http://youtu.be/3rQuRLERl6A