Archives de Tag: islandais

Le Duel

Le Duel Auteur : Arnaldur Indridason Éditions Métailié, Paris

Le Duel
Auteur : Arnaldur Indridason
Éditions Métailié, Paris

« La suspicion règne à tous les étages. […] Que savons-nous vraiment de ce duel ? […] L’issue serait-elle décidée d’avance ? »

Ce polar de l’Islandais Arnaldur Indridason nous ramène à l’été 1972 où nombre de touristes se côtoient en silence à Reykjavik pour un championnat du monde d’échecs opposant l’Américain Fischer et le Russe Spassky alors que le monde est toujours divisé en deux par la guerre froide et que  l’Islande représente un intérêt stratégique pour plusieurs pays, y compris les Russes qui viennent quelques années auparavant d’envahir Prague. Et voilà qu’un jeune homme tranquille se fait poignarder dans un cinéma et que la personne en charge de l’enquête a eu une enfance difficile en raison de son père qui ne l’a jamais reconnue et de la tuberculose qui l’a fait passer de longs moments dans des hôpitaux spécialisés en Islande et au Danemark.

Arnaldur Indridason sait vraiment plonger le lecteur dans les fouillis politiques de cette époque tout en décrivant parfaitement les comportements d’hier qui sont parfois encore d’aujourd’hui et surtout nous fait découvrir comme personne son pays, l’Islande, de même que toutes sortes de personnages simples ou extravagants rencontrés en cours de route.

CITATIONS / EXTRAITS

« Le paysan avait appelé le médecin qui avait traversé le ruisseau de la ferme sur son cheval noir par un jour de pluie glacé, vêtu d’un épais manteau et d’un chapeau dont les bords s’étaient affaissés sous le poids des gouttes. » (p. 33)

« Le Gamla Bio était l’exact opposé du Hafnarbio. C’était un immeuble élégant de la rue Ingolfsstraeti, conçu dans les années 30, à l’âge d’or du muet, pour héberger un cinéma. On n’avait pas regardé à la dépense. L’extérieur  […] » (p. 52)

« Le pasteur parla de cette jeune vie emportée de manière douloureuse et de cette famille dévastée par la peine. » (p. 65)

« Le mal de mer n’incommodait en rien le mari qui, encombrant dans tous les sens du terme, mangeait comme un ogre, fumait comme un pompier […]. L’épouse, petite et maigre, était aussi discrète que son mari était exubérant. (p. 113)

« — Il y a ici beaucoup de patients très sympathiques, avait-il ajouté, des enfants qui ne laissent pas la tuberculose empoisonner leur vie quotidienne. » (p. 116)

« — Les gamins d’Olafsvik m’appelaient l’enfant de la bonne. Athanasius dit que je suis un enfant à problèmes et qu’il vaut donc mieux m’appeler Marion Briem. » (p. 117)

« Marion avait garé sa voiture à côté des abris où on entreposait les lignes, les filets, les vêtements et tout le matériel nécessaire à la pêche. Il y avait aussi là un hangar à claires-voies où était entreposé le poisson et de hauts tréteaux qui servaient à faire sécher les prises […] » (p. 162)

Le Duel, de l’auteur islandais Arnaldur Indridason, est publié en français aux éditions Métailié, Paris.


Indridason : Le livre du roi

Un roman complètement inouï qui amène le lecteur dans la réalité et dans la détermination d’accomplir une quête, de remettre les choses en place.

Le Livre du roi  -  Auteur : Arnaldur INDRIDASON Titre original :  Konungsbók Traduit de l'islandais par : Patrick Guelpa  Éditions Métailié, Paris

Le Livre du roi
Auteur : Arnaldur INDRIDASON
Titre original : Konungsbók
Traduit de l’islandais par :
Patrick Guelpa
Éditions Métailié, Paris

Roman, thriller historique et voyage en Islande et dans les mondes nordique européen et germanique d’il y a 50 ans et quelques siècles, d’un professeur et de sa passion pour retrouver un parchemin du patrimoine islandais volé par les nazis mais pas seulement, raconté par l’auteur islandais aux talents de conteur Arnaldur Indridason, en donnant la parole pour raconter ce qu’en aurait appris pour y avoir survécu un jeune étudiant qui aurait accompagné ce professeur que des illuminés auraient cherché à éteindre mais dont les agissements n’auraient eu d’effet réel que de mieux raviver la flamme et le feu sacré du vrai. On les accompagne dans toutes leurs péripéties et aventures en lutte pour retrouver ce livre du patrimoine islandais et contre ces wagnérianistes de malheur, descendants et amis des nazis, ennemis du monde entier autre qu’eux-mêmes et leurs collabo ; on est absolument charmé par autant de passion pour ce qui est juste.

CITATIONS / EXTRAITS

« Parfois, le paysan essayait d’engager la conversation avec le voyageur, mais il s’en retournait maussade, celui-ci n’était visiblement pas venu pour le distraire. » (p. 17)

« Je rêvais depuis longtemps de pouvoir toucher ces parchemins anciens d’une valeur inestimable » (p. 30)

« Rien n’aurait pu m’y préparer. » (p. 31)

« — Ce sont des hommes dangereux, Valdemar, expliqua le professeur. Ils s’emparent de tout ce qui leur tombe entre les mains et tu peux être sûr qu’on ne le revoit jamais. Leur société secrète m’a causé des ennuis dès l’arrivée au pouvoir des nazis et maintenant, j’ai l’impression qu’ils se réveillent. » (p. 66)

Le Livre du roi est publié aux éditions Métailié.


servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
Livres sur les prédateurs humains
Polars
L’Arctique
LIVRES HISTOIRE MONDE ET ROMANS HISTORIQUES MONDE
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles