Archives de Tag: humains

TOUT SAVOIR

Tout savoir sur tous les sujets.  Auteures : Susan Aldridge, Elizabeth King Humphrey, Julie Whitaker Éditeur : BROQUET

Tout savoir sur tous les sujets.
Auteures : Susan Aldridge, Elizabeth King Humphrey, Julie Whitaker
Éditeur : BROQUET

C’est une pensée noble que de vouloir TOUT SAVOIR SUR TOUS LES SUJETS. Ce livre s’y applique sur les sujets qui préoccupent l’humain depuis l’Antiquité et qui animent encore aujourd’hui les conversations : les religions, les arts, les sciences, la politique, les inventions et découvertes… à raison de 2 pages par sujet, des célébrités et un peu d’éclairage cher aux auteures : Susan Aldridge, Elizabeth King Humphrey, Julie Whitaker. Trois femmes qui se sont appliquées et qui n’ont pratiquement trouvé leurs célébrités que parmi les hommes et qui utilisent surtout le mot humain pour désigner les hommes et les femmes.

Quelques sujets traités dans le livre : les premiers hommes, le communisme en Europe, les grands compositeurs européens, la philosophie et ses différentes disciplines, l’architecture, plusieurs guerres, les marchés financiers et la bourse, les volcans, les constellations, les insectes…

EXTRAITS

« Lucy est en fait un squelette presque complet d’A. farensis, un hominidé découvert par Donald Johansen et Tom Gray en 1974. Cette découverte a permis de mieux comprendre la façon dont les premiers humains se déplaçaient. » (p. 72, L’histoire de la vie, Des origines de l’humanité à Homo sapiens, Célébrité, Lucy)

« À chaque mois de naissance correspond une pierre gemme. Le grenat en janvier, l’améthyste en février, l’aigue-marine en mars… » (p. 50, L’Histoire de la Terre, Minéraux et pierres gemmes : un cadeau de la Terre, Éclairage)

« Aux États-Unis, contrairement à ce qui se passe dans beaucoup de pays occidentaux, la population continue à augmenter. » (p. 188, L’Organisation de la société humaine, population mondiale : repères visuels)

TOUT SAVOIR SUR TOUS LES SUJETS est publié en français chez BROQUET. Voir la fiche du livre.


Des larmes sous la pluie

Des larmes sous la pluie Auteure : Rosa MONTERO Titre original : Lágrimas en la lluvia Traduit de l'espagnol par Myriam Chirousse  Éditions Métailié, Paris

Des larmes sous la pluie
Auteure : Rosa MONTERO
Titre original :
Lágrimas en la lluvia
Traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse
Éditions Métailié, Paris

Polar interplanétaire surréaliste du futur sur Terre et ses voisins, avec nombre d’humains qui se ressemblent en raison des chirurgies de catalogue et avec des techno-humains qui ont tous les mêmes droits mais aucune responsabilité. Vivant également proche des États-Unis de la Terre, des extraterrestres sont majoritairement installés sur des planètes flottantes.

Dans ce monde de l’avenir, une techno-humaine de combat vraiment unique et facilement repérable est victime d’un complot précis qui se déroule enrubanné dans une magnifique inventivité de l’auteur autour de comportements observables aujourd’hui. Dans ce roman, les meubles flottent et s’adaptent au corps, la musique vous envahit littéralement et les mémoires implantées peuvent être adultérées par des méthodes technologiques fuyantes.

Modes, animal domestiques, tatouages, c’est fabuleusement lointain et étrangement ressemblant.

Dans ce livre aux chapitres non identifiés, l’histoire se déploie comme les pièces d’un puzzle universel que l’on place selon ce que l’on peut observer au moment où on les repère. Mais attention aux pièces encore cachées et aux incroyables facettes qu’elles renferment.

Ce roman policier du futur, c’est quelques journées époustouflantes projetées du siècle prochain, l’infiltration dans les instances officielles comme la police, le gouvernement, les organismes vendus au privé, l’air que l’on respire, la téléportation, les robots, la disco, la mode, les relations humaines, inhumaines, androïdes… L’auteure se moque de la notion du temps tout en en tenant un compte rigoureux et, connaissant la propension réelle de l’être humain à ignorer sa propre histoire, elle en fait revivre de vastes parcelles de manières nouvelles incrustés dans des détails éloquents. Il y a tout au long de cette brique de 400 pages de savoureuses références au comportement et aux typiques décisions humaines.

EXTRAITS

« Ni Myriam ni son Mouvement Radical Réplicant ne plaisaient à Bruna. Elle se méfiait profondément de tous les groupes politiques et elle éprouvait une répugnance particulière envers cette autocomplaisance victimiste, cette mythification hystérique de l’identité rep. » (p. 19)

« Des versions spécialisées se mettent à voir le jour et, en 2057, quatre gammes distinctes d’androïdes existent déjà : exploitation minière, calcul, combat et plaisir (cette dernière spécialité est interdite quelques années plus tard). » (p. 22)

« Cet effet destructeur de la téléportation s’appelle désordre TP, mais les individus affligés de déformations visibles sont familièrement connu comme les mutants. » (p. 46)

« À partir de 2081, cette forme de transport n’est plus utilisée que pour assurer l’exploitation de la lointaine planète Potosi, seul corps céleste découvert pendant la Fièvre du Cosmos dont les ressources se révèlent suffisamment rentables pour développer une industrie minière au-delà du système solaire. » (p. 46)

« Tu es tellement débordante de colère et de peine que tu ne peux pas mettre en mots ce que tu ressens. » (p. 54)

L’AUTEURE
Rosa Montero est née à Madrid et a étudié la psychologie et le journalisme. Elle travaille depuis 1976 au journal El Pais, dont elle a dirigé le supplément hebdomadaire avant d’y tenir une chronique. Elle a remporté différents prix littéraires et publié de nombreux romans, des essais et des biographies.
Elle est très connue et respectée en Espagne. Ses livres, en particulier La Folle du logis, sont des best-sellers.
La Fille du cannibale a reçu en Espagne le prestigieux Prix Primavera en 1997 et s’est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires.

Voir la fiche du livre sur le site des éditions Métailié.


Danse : The Tempest Replica

Agora de la danse : The Tempest Replica de Crystal Pite

Agora de la danse
The Tempest Replica
de Crystal Pite
Photo Jörg Baumann

Le nouveau spectacle de la super danseuse et chorégraphe Crytal Pite est basé sur une oeuvre de Shakespeare, The Tempest (La Tempête), qui raconte l’histoire d’un bateau échoué et d’individus qui se retrouvent sur une île, seuls avec eux-mêmes, avec leurs démons et avec les autres.

Crystal Pite . Photo Joris-Jan Bos

Crystal Pite . Photo Joris-Jan Bos

Crystal Pite est allée chercher l’essence même de la pièce et l’a transformée en performance dansée au lieu de parlée en formule théâtrale, tout en y incorporant des techniques aussi anciennes que les ombres chinoises et aussi nouvelles que le multimédia et la musique techno absolument appropriée dans le contexte tout autant que les quelques airs mélodieux ou les sons qui viennent ponctuer le tout. C’est une oeuvre complète qui est présentée sur la scène de l’Agora de la danse, dans des décors sobres et efficaces qui laissent beaucoup de place aux danseurs dont les duos sont particulièrement magnifiques : les deux ensembles homme-femme et celui de l’homme qui lutte contre la bête, contre le monstre ou peut-être ses monstres qu’il a reconnu comme les siens selon le texte shakespearien.

C’est vraiment un spectacle exceptionnel et superbement chronométré, qu’il faut voir ; d’ailleurs le public montréalais s’en est bien rendu compte puisque les 4 représentations affichent complet et qu’il ne peut s’y ajouter de supplémentaires étant donné que l’équipe repart immédiatement après le démontage pour aller remonter ailleurs la semaine prochaine et ainsi de suite.

Brava Crytal Pite et bravos et brava aux danseurs et danseuse de la compagnie Kidd Pivot, revenez-nous avec d’autres spectacles aussi… spectaculaires ! et aussi intériorisants et humains !

Vidéo officielle du spectacle :

http://www.agoradanse.com/fr/spectacles/2012/the-tempest-replica

http://kiddpivot.org/touring (en tournée : les prochaines dates pas trop loin de Montréal seraient New York)

L’ÉQUIPE :

Chorégraphe
Crystal Pite

Interprètes
Bryan Arias, Eric Beauchesne, Sandra Marín Garcia, Yannick Matthon, Jiří Pokorný, Cindy Salgado, Jermaine Maurice Spivey

Lumière
Robert Sondergaard

Musique
Owen Belton

Scénographie
Jay Gower Taylor

Costumes
Nancy Bryant

Projections vidéo
Jamie Nesbitt