Archives de Tag: français

Flâneries laurentiennes

Flâneries laurentiennesJe viens de mettre la main sur un guide touristique, historique et littéraire absolument unique sur une des plus belles régions du Québec, les Laurentides.

Flâneries laurentiennes fait renaître le coeur des gens, des lieux, des écrits. Un travail de beauté, de paix et d’amour de la région et des auteurs qui les racontent.

Chaque ville, village, MRC débute par les paroles d’un écrivain ou d’une écrivaine de l’endroit, suivis d’une description, de photos nouvelles ou anciennes des maisons, des centres de ski, des vigoureux cours d’eau, des nombreux lacs…

N’oubliant pas que les Laurentides ont été colonisées par le curé Labelle, un encadré nous renseigne davantage sur ce qu’aurait vraisemblablement ajouté ce dernier à la description de chaque municipalité, avec le franc parler qui lui était typique. Une bio de l’auteur ou auteure des lieux termine le tout. Par ailleurs, des pages entières sont consacrées à certains auteurs comme Claude-Henri Grignon et Solange Chaput-Roland.

C’est donc 75 villes et villages, les grandes lignes de leur histoire, leurs gentilés et leurs principaux attraits touristiques et six zecs les plus accessibles ainsi que 143 auteurs nés, travaillant ou vivant dans son décor inspirant qui sont mis en valeur dans ces pages très illustrées et serties d’extraits de leurs plus beaux textes.

EXTRAITS

« Grâce à Dieu, on y pratique encore l’agriculture. Le secteur possède le meilleur potentiel agricole de la MRC. Mais le premier développement économique de la région est venu de l’exploitation forestière. C’est dans la seigneurie d’Argenteuil que le tout premier “moulin à papier” au Canada a été construit en 1805. » (p. 114, St-André d’Argenteuil, avec un texte de nul autre que Louis-Joseph Papineau)

« À la fin d’août, les Massonais accueillent les visiteurs dans différents lieux du village pour célébrer La Farandole des arts. Cet important symposium des arts visuels s’adresse aussi bien aux néophytes qu’aux professionnels, aux connaisseurs et aux collectionneurs d’art. (p. 157, Sainte-Marguerite-du-lac-Masson)

« Monsieur le curé aimerait ajouter que…
« La légende raconte que le célèbre Jos Montferrand affronte seul 150 Irlandais, qu’il jette tous dans la rivière des Outaouais, au cours d’une rixe, en 1829. À cette époque, de fortes tensions opposent les Canadiens français et les Irlandais embauchés dans les chantiers. » (p. 253, Kiamika)

Ces magnifiques Flâneries laurentiennes ont été compilées par quatre résidants : Ugo Monticone, Monique Pariseau, Lyne Rouillé, Pauline Vincent.

Flâneries laurentiennes est publié chez Marcel Broquet, La nouvelle édition.

Publicités

DVD Des Femmes et des Bombes

Des Femmes et des Bombes, saison 1, / Bomb Girls - Same War, Different Battles

Des Femmes et des Bombes,
saison 1,
Bomb Girls –
Same War, Different Battles

Bomb Girls est une série britannique sur l’accès aux femmes au travail en manufacture des bombes pendant la 2e Guerre Mondiale.

Succès instantané, cette première saison de la télésérie est maintenant disponible en DVD avec les versions française et anglaise au choix au moment de visionner.

On y est témoin des normes du travail inexistantes par le biais de cette libération des femmes par le travail, de même que des violences et des normes de société à deux poids deux mesures. Le premier épisode est assez marquant alors qu’un bel Italien dragueur détourne l’attention d’une ouvrière à qui survient un accident de travail grave sur la chaîne de montage et qu’à l’hôpital, le chirurgien considère qu’elle n’est pas une priorité puisqu’elle n’est pas considérée au même niveau qu’un soldat alors qu’elle participe avec autant de risques en manipulant à journée longue des matières explosives et ce, sans pauses, sans éclairage approprié, sans moyens de mesurer les quantités…

En plus, il y a les arrogances entre femmes riches et pauvres, entre soldats au combat et ceux restés au pays, les jeux de pouvoir et systèmes de blâmes, dénigrement, manipulation, les remarques désobligeantes des hommes qui les ridiculisent pour casser leur nouvelle fierté…

Extraits des dialogues

« C’est seulement en attendant le retour des hommes. C’est comme utiliser du plastique au lieu du métal. »

« Un seul mot, et crois-moi tu vas le regretter. »

« Tout doux, soldat(e), tu tuerais Hitler si tu en avais la chance !… »

« Il se bat parce qu’il lui faut un emploi. »

« Pour une fois, je me sens vivante. »

« Tu crois que les règles ne s’appliquent pas à toi ? »

« Non seulement on doit craindre l’ennemi, mais on doit se méfier de nous. »

« J’adorerais visiter une usine pleine de jolies filles. »

« J’imagine que tu es la reine du bal ici ? »

« Tant que la cause lui permet d’obtenir le premier rôle, évidemment ! »

« Vous croyez gagner la guerre avec des mensonges ? »

PRIX et Nominations
Cette production de Muse Entertainment et Back Alley Film Productions a été nominée dans la catégorie Meilleure minisérie au Festival de Télévision de Monte-Carlo. Meg Tilly a gagné le Leo Award Meilleure performance féminine dans un rôle principal – série dramatique et a été nominée dans la catégorie Meilleure actrice – Minisérie au Festival de télévision de Monte-Carlo pour son interprétation de Lorna.

Le coffret DVD est en vente dès aujourd’hui chez Imavision.com et en magasins.

Pour les enfants, Imavision annonce aussi l’entrée sur le marché du film Opération beurre de pinottes, de la célèbre série des Contes pour tous, qui est aussi un film intelligent sur la peur et comment faire la différence.


Poirot, DVD Coffrets Collections 1 & 2

Agatha Christie

Poirot, DVD coffret collection T2
d’après les romans d’Agatha Christie
23 DVD (Français)
35 heures

Imavision met sur le marché aujourd’hui deux coffrets collection Hercule Poirot d’Agatha Christie, ce drôle de petit homme, au comportement vieille école, un gentleman qui se lève pour les dames, un détective unique…

Les making-of
Ce qui se trouve sur ces coffrets collection et que l’on ne trouve pas dans les multiples coffrets précédents c’est pour chacun un DVD de making-of rempli de témoignages et extraits, y compris de scénaristes et comédiens par exemple également sur place en tournage sur le Nil ou à Menton près de Nice ou encore dans un château anglais, partout où l’on découvre des accessoires vraiment excentriques du personnage qui l’est tout autant.

La perfection dans les détails
Le rôle est tenu depuis tellement longtemps par David Suchet qu’il est un peu devenu le personnage qu’il perfectionne en fonction, par exemple, de la démarche lue dans quelques lignes d’un passage de roman, de la voix qu’il hausse et explique, des détails secrets de son habillement ou des accessoires, toutes les manies travaillées au fil des ans selon l’humour et l’immortalité de l’auteure Agatha Christie.

Poirot
C’est « un homme qui semble maquillé et rappelle un humoriste du music-hall », dit le comédien en pleine transformation chez la maquilleuse. « C’est à la fois à la limite d’être réel et à la limite de la caricature. » (DVD 23, coffret 2)

Écouter ces interviews, c’est le moment ou jamais de pratiquer votre accent britannique… avec sous-titres en français !

Poirot, DVD coffret collection – Tome 1

Poirot, DVD coffret collection – Tome 2

DVD Miss Marple, série originale saison 3

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


DVD Avant l’aube

DVD Avant l'aube

DVD Avant l’aube

Un film de Raphaël Jacoulot (Barrage), présenté au Festival international du film de Munich, au Festival COLCOA (Los Angeles) et au Festival Cinémania.

Avec Jean-Pierre Bacri (Parlez-moi de la pluie), Sylvie Testud (Lucky Luke) et Ludmila Mikael (Le Cœur des hommes 2)

SYNOPSIS
Frédéric, un jeune en réinsertion, travaille dans un grand hôtel à la montagne. Un client disparait. Frédéric suspecte la famille qui l’emploie mais choisit de protéger son patron, cet homme qui le fascine. Bientôt, il est mis en danger.

Pour le jeune qui termine son stage de réinsertion, non seulement son patron le fascine, mais il lui permet de se refaire un vie malgré sa petite erreur passée. Il ne se demande pas pourquoi ce patron le traite mieux que son fils, lui qui n’est rien du tout face à cet homme hautement respecté.

Et c’est l’hiver à la montagne, avec son lot d’avalanches et de tempêtes de neige alors qu’il faut se déplacer sur des routes peu rassurantes.

Sylvie Testud s’occupe de l’enquête
Elle détonne vivement avec son impétuosité proactive aussitôt qu’elle se confronte à ces individus qui noient le poisson avec leur langue de bois. Et puis c’est l’inquiétude qui s’installe dans cette famille insouciante et autrement à l’aise……

Langue : Français – Durée : 101 minutes
www.axiafilms.com


servicesmontreal.com depuis 2002
Depuis 2002  ServicesMontreal.com

8 mars :  Journée internationale des femmes dans le monde

Calendrier expositions
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


APARTHEID UNIVERSITAIRE : Financement des universités au Québec et au Canada

Surfinancement des univs anglos au Qc

Apartheid universitaire
Auteur : Louis Préfontaine
Louise Courteau éditrice, Montréal

Épatant, plus que d’actualité
À l’heure où au Québec les étudiants ont passé pratiquement toute la session en grève et se butent encore, semble-t-il, malgré une entente avec le gouvernement québécois à une fin de non-recevoir historique, une nouvelle publication voit le jour, une étude approfondie et totalement renversante et libératoire sur le financement des institutions d’enseignement, tout particulièrement le surfinancement des universités anglophones du Québec par rapport au nombre d’individus de la minorité linguistique anglophone… comparativement à son inverse dans le reste du Canada.

Chiffres, données, tableaux
L’auteur appuie ses résultats de recherches québécoises, canadiennes et dans plusieurs pays du monde par des statistiques récentes et une imposante bibliographie.

Étudier au Québec pour apprendre l’anglais
Dernièrement, on a constaté au Québec que nombre d’étudiants viennent de France pour vivre ici en français et étudier et faire l’apprentissage de l’anglais ; mais où trouver l’argent pour permettre aux jeunes d’ici d’acquérir une éducation plus que nécessaire dans le monde actuel ?

Immigrer au Québec et oublier son français…
Qui ne connaît pas un ou plusieurs individus qui est arrivé ici parlant le français mais qui au bout de quelques années, se trouve en parfaite situation de le désapprendre ?

Les extraits suivants son éloquents :

«Le problème – et il est de taille – est le suivant : si les francophones n’ont pas hésité à confronter les anciennes prérogatives de l’Église, notamment avec la création d’un ministère de l’Éducation ou de la Santé lui enlevant ces responsabilités, ils n’ont osé affronter le pouvoir de l’élite anglo-montréalaise déclinante qu’avec précaution et de manière circonscrite. » (p. 46, Une Loi 101 fixant les droits des anglophones)

« La minorité anglophone historique de la région de Montréal, avec un peu plus de 300 000 locuteurs, forme 8,8% de la population totale de la région, mais ses institutions universitaires accaparent 42,2% du financement total. Ce déséquilibre du financement ne peut qu’accentuer la vitalité de l’anglais dans la région et contribuer au recul de la langue française. » (p. 141, À quoi ressemblerait un financement équitable ?)

« Il faut comparer le financement per capita offert aux minorités anglophones du Québec et francophones du reste du Canada pour mesurer l’ampleur du surfinancement des institutions de langue anglaise au  Québec. » (p. 141, Comparaisons croisées)

Ailleurs dans le monde
Pour les nombreux exemples tirés d’autres pays, je me suis laissée intéresser par le frison, qui est parlée par les gens vivant l’équivalent si on peut dire des Îles de la Madeleine malgré que ces îles sont beaucoup moins éloignées de leur terre d’appartenance, au large des Pays-Bas et de l’Allemagne.

« Pays-Bas
« Langue minoritaire reconnue : frison (5%)
« Sur une population totale de 16,5 millions d’habitants (2008), le pays a accueilli 140 000 immigrants, soit près de 0,8% de sa population […]
« Or, devant la ghettoïsation croissante […] le gouvernement a corrigé le tir en introduisant davantage de mixité sociale et en imposant un cours de langue et de culture néerlandaise aux nouveaux candidats à l’immigration. » (p. 185)

Accéder à la fiche du livre sur le site de Louise Courteau éditrice

LECTURES CONNEXES

Livres d’histoire

L’Année des Anglais – La Côte-du-Sud à l’heure de la Conquête
Québec ville assiégée 1759-1760, d’après les acteurs et les témoins

Romans historiques
La Ville oubliée
Marie-Anne . La vie extraordinaire de la grand-mère de Louis Riel

Études
Territoires francophones . Études géographiques sur la vitalité des communautés francophones du Canada