Archives de Tag: films

FFM 2015 : films

ET MAINTENANT NOUS SOMMES EN VIE est un film sur l’amour absolu avec des visions hologrammiennes. Dans ce monde où l’homme choisit les yeux bandés le jour de ses 25 ans une épouse au son de sa voix et doit ensuite la retrouver dans la ville sans avoir aucun indice, notre protagoniste a l’impression que le système lui a refilé une autre femme.
J’ai eu le plaisir de rencontrer le très sympathique comédien du film Charles Lemaire qui nous en dit davantage sur le film AND NOW WE ARE ALIVE..
https://www.youtube.com/watch?v=Z9pjxsrSqTQ

GET HAPPY! / SOIS HEUREUX !
Un éditeur suggère à son ami malheureux qui le prend au mot d’écrire un livre. Mais l’ami éditeur voudrait retrouver son vieux copain malheureux et s’emploie ensuite à redémolir le moral de l’auteur à succès et des groupes de motivation qui se sont formés. Encore là, le Festival des films du monde m’a permis de rencontrer les très sympas réalisateur et productrice (en anglais) :
https://www.youtube.com/watch?v=sVa2OCa9DqU

2 NUITS AVANT LE MATIN est un film à 2 personnages dont l’un est tenu par Marie-Josée Croze qui est en couple avec une personne manipulatrice et jalouse hypercontrôlante qui s’est amenée chez elle avec ses affaires en moins d’une semaine il y a 7 ans. Depuis elle multiplie les amants lors de ses voyages d’affaires jusqu’à ce qu’elle rencontre ce père qui lui aussi voyage beaucoup pour ses spectacles, rôle tenu par Mikko Nousiainen que l’on peut voir et entendre en conférence de presse au FFM de même que le réalisateur Mikko Kuparinen. 2 NIGHTS TILL MORNING
https://www.youtube.com/watch?v=o7rGbUpTF48
https://www.youtube.com/watch?v=SRmraD7HAxw

Come Away With Me est un court métrage qui relate l’histoire d’un couple, femme blanche et homme noir, qui se sont connus il y a 50 ans à l’école aux États-Unis mais qui ne se sont pas mariés, ce qui a donné lieu à un nombre élevé d’unions pour la femme. Ils se retrouvent un peu tard…
https://www.youtube.com/watch?v=SVM1kT4cIvc

JOHN HRON était un jeune athlète prometteur qui s’est retrouvé aux prises avec un groupe de jeunes délinquants qui se sont mis à plusieurs pour se débarrasser d’une image trop belle de la société alors qu’ils étaient jaloux de voir sa photo dans les journaux pour ses mérites et ses médailles vraiment gagnées aux sports. Une histoire vraie de gang de rue néo-nazi en Europe. On sait pas si le choix néo-nazi est vraiment néo-nazi ou simplement utilisé pour attirer fort et rapidement l’attention sans trop d’efforts.

QUESTION DE COURAGE
Je n’ai pas vu ce film mais la conférence de presse était très animée j’ai voulu laisser s’exprimer le réalisateur brésilien.
https://www.youtube.com/watch?v=fx-YB9_wQD0

FFM : Entrevue de fond avec Roberto Gervitz, réalisateur brésilien du film QUESTION DE COURAGE

http://www.ffm-montreal.org/

Publicités

FFM : films

Parmi les films que j’ai aimés jusqu’à présent (il reste encore plusieurs jours au Festival des films du monde 2015) :

Aria de la vie : il y a beaucoup de personnes âgées en Chine qui vivent seules à la campagne alors que leur enfant unique doit vivre à la ville en raison de leur travail. Personne ne souhaite se retrouver dans une résidence, ils souhaitent tous et toutes être auprès de leur unique enfant. J’ai eu le plaisir de rencontrer la jeune réalisatrice chinoise qui parle très bien le français et qui a pris soin de sous-titrer son film de manière impeccable autant en français qu’en anglais. À suivre…
http://montreal157.blogspot.ca/2015/08/aria-de-la-vie.html
http://montreal157.blogspot.ca/2015/09/entrevue-avec-ma-mingzhu-realisatrice.html

LO QUE LLEVA EL RIO / AUTANT EN EMPORTE LE FLEUVE
Une incursion dans une culture millénaire des amérindiens Warao qui habitent dans un delta du Venezuela. C’est l’histoire d’une femme et de son couple ainsi que sa famille mais aussi son profond désir de sortir des sentiers battus et d’étudier. Et elle n’est pas la seule, un homme de la communauté veut aussi habiter la ville et devenir quelqu’un.
« Pourquoi as-tu tant de mal à comprendre ce que je fais ? » demande la jeune femme à l’homme de sa vie, celui qu’elle connaît et qu’elle aime depuis toujours.
http://montreal157.blogspot.ca/2015/08/ffm-autant-en-emporte-le-fleuve.html

SUM OF HISTORIES
Un film sur le destin et les vies parallèles, sur la valeur d’une vie et sur les vies qui seront changées si nous cherchons à déforger le passé pour sauver quelqu’un du malheur. SUM OF HISTORIES a été tourné en Flandres, dans une université du XVe siècle. J’ai eu le plaisir de rencontrer le réalisateur Lukas Bossuyt qui m’a accordé une entrevue en français.
http://montreal157.blogspot.ca/2015/08/ffm-entrevue-sum-of-histories.html
http://montreal157.blogspot.ca/2015/08/ffm-sum-of-histories.html

WOLF TOTEM / LE DERNIER LOUP
Toute récente oeuvre cinématographique de Jean-Jacques Annoud, vous serez scotchée à votre siège toute la durée du film.
http://montreal157.blogspot.ca/2015/08/ffm-le-dernier-loup.html

LA VISITEUSE
Cinéma turc, l’histoire d’une femme qui doit rentrer quelque temps chez ses parents en raison du mauvais état de santé de sa mère. Une femme moderne qui ne souhaite pas qu’il arrive à sa fille ce qu’il lui est arrivé à elle dans son enfance.
http://montreal157.blogspot.ca/2015/08/ffm-misafir-la-visiteuse.html


BILAN – 2 livres et 2 films

Je n’aime pas faire des bilans – c’est trop long et ça prend trop de temps. Mais je voudrais tout de même saluer deux livres et deux films que j’ai vus en 2013 et qui m’ont marquée :

LIVRES
Livre de Blandine Soulmana sur la charte des valeurs et les accommodements raisonnablesL'INCRÉÉ, Thriller fantastique pour adultes accessible aux 15 ans et plus. Collection Dreamwalkers. Auteur : Alain LafondAuteure féminine : Blandine Soulmana, Ces différences et coutumes qui dérangent, Béliveau éditeur

Auteur masculin : Alain Lafond, L’Incréé, Éditions Onirium

CINÉMA

Un film lumineux, ouvert sur la confiance en la vie malgré les embûches organisées des gros milliardaires illuminés (ou illuminati) puissants, un film peu médiatisé (forcément) que j’ai vu au Festival des films du monde : L’Effet

Un film rigolo, ouvert sur la capacité de s’autocritiquer et pour lequel je n’ai pas eu le temps d’écrire une critique : Color Separation. J’ai tout de même rencontré le réalisateur et réalisé une entrevue vidéo. Le court-métrage traite avec humour du perfectionnisme tatillon à l’extrême appris par le peuple (suisse, dans le film) au fil de nombreuses décennies et de l’adaptation pas toujours facile pour les immigrés qui ont quitté un autre système tout aussi appris sur de nombreuses décennies mais vraisemblablement ne répondant plus à leurs besoins ou aspirations et qui vraiment voudraient se faire une nouvelle vie.

Il y a de nombreux autres livres et films marquants, exceptionnels, magnifiques lus et vus pendant l’année. Voir À la Une sur les blogues ; Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD ; Tous les articles.

despasdanslescalierVoilà, JOYEUX NOËL ET BONNE ANNÉE !
Restez vous-mêmes, les yeux ouverts et critiques, ne vous laissez pas envahir par la fausse cul-tu?re sangsue, organisée et envahissante du moment ! Choisissez de vous plaire à vous-même avant de tout donner à ces manipulateurs opportunistes qui ne sont là que pour vider les coffres en se servant de vous et disparaître à la manière de ce que nos grands-parents appelaient des fly-by-night, c’est-à-dire des vendeurs de vent et de promesses qui se sauvent pendant la nuit avec votre argent acquis frauduleusement par leurs belles paroles et leurs ventes mensongères ! (oh ! comme le mot «vente» fait partie intégrante de «vent» !!!) Continuez de réfléchir à la société qui brime les femmes de façon systématique et systémique depuis la nuit des temps qui agit sur votre conscience sans influence religieuse ne visant qu’à en servir certains et à en asservissant la majorité de la population appauvrie tout en lui interdisant de critiquer ! Continuez de lire des livres et de voir des films et d’en discuter !


CINEMANIA : MARIUS et FANNY

MARIUS Réalisateur : Daniel Auteuil  Scénario :     Daniel Auteuil, d’après Marcel Pagnol  Interprètes : Daniel Auteuil, Raphaël Personnaz, Jean-Pierre Darroussin, Victoire Bélézy, Marie-Anne Chazel

MARIUS
Réalisateur : Daniel Auteuil
Scénario : Daniel Auteuil, d’après Marcel Pagnol
Interprètes :
Daniel Auteuil, Raphaël Personnaz, Jean-Pierre Darroussin, Victoire Bélézy, Marie-Anne Chazel

Après avoir si bien fait revivre LA FILLE DU PUISATIER, Daniel Auteuil nous revient magnifiquement avec MARIUS et ensuite FANNY dans la même année, deux films de grand cinéma provençal d’époque créés à l’origine par le merveilleux Marcel Pagnol.

Deux films immenses qui font rire et pleurer, MARIUS est un peu plus léger, FANNY fend le coeur, littéralement, et pas seulement pour tricher aux cartes… Panisse, joué par Jean-Pierre Darroussin, est incomparable quand il pose enfin ses lettres et fils dans son enseigne.

CITATIONS / EXTRAITS DES DIALOGUES : MARIUS

« Le plus vite possible parce que cette bouillabaisse-là, ça n’attend pas. »

« Ah ! Si on peut plus tricher avec des amis, alors c’est plus la peine de jouer aux cartes ! »

« Et moi j’ai fait comment pour mettre quatre tiers dans ce verre ? »

« Si c’est frais ? Goûtez-moi ça, on dirait que ça vient des vignobles du pôle Nord. »

« Mon pauvre Panisse, les chemises de nuit n’ont pas de poches ! »

FANNY Réalisateur : Daniel Auteuil Scénario : Daniel Auteuil, d’après Marcel Pagnol Interprètes : Daniel Auteuil, Victoire Bélézy, Jean-Pierre Darroussin, Raphaël Personnaz

FANNY
Réalisateur : Daniel Auteuil
Scénario : Daniel Auteuil, d’après Marcel Pagnol
Interprètes : Daniel Auteuil, Victoire Bélézy, Jean-Pierre Darroussin, Raphaël Personnaz

CITATIONS / EXTRAITS DES DIALOGUES : FANNY

« J’en ai connu au moins deux qui sont mortes d’amour. Par pudeur, elles ont fait semblant que c’était de maladie. »

« Il se garde tout son chagrin dans le ventre. »

« La bouillabaisse de ta femme, je la donnerais pas à mon chien et encore, je n’ai pas de chien ! »

« Faut dire qu’il avait la tête plus grosse que le derrière. »

« Et à nous, il en a pas fait de la peine ? Parlez-moi de la pluie ou même des impôts, mais pas de Marius. »

Programmation du Festival CINEMANIA
Cookie
Elle s’en va

Arrêtez-moi, film réquisitoire contre la violence conjugale
Sous le figuier, une centenaire et de jeunes adultes parents célibataires
ANOUK AIMÉE photos et vidéo de sa classe de maître

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 ServicesMontreal.com
Calendrier aînés actifs
Salon du livre de Montréal

Femmophobie.com Moyens de se sentir plus heureuse
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

STOP À LA GRÈCE EN SLIP

Un film attendrissant. Vraiment. Pourquoi ? Parce que nous sommes tous et toutes naïfs et insoupçonnants et donc vulnérables à un meilleur ami ou partenaire de 20 jours ou de 20 ans devenu jaloux de notre succès ou qui soudain voudrait prendre notre place ou encore en tant que population obligée de croire à des chefs d’État qui n’ont jamais travaillé ou qui ne savent que se faire élire à tours de rôles tout en se disant qu’il vaut mieux ne rien dire au peuple de la véritable situation économique.

Il n’empêche que l’Allemagne devient vraiment laide, entre son économie de plus en plus basée sur les bordels et ce qu’elle impose à la Grèce de ces montants d’argent qui n’ont jamais été reçus en Grèce mais qui sont passés de l’Europe à l’Europe.

Un excellent documentaire qui reflète bien le monde immonde dans lequel nous vivons.

EXTRAITS DES COMMENTAIRES

« Tout le monde sait maintenant que la Grèce a servi à faire tourner l’économie allemande. »

« La façon dont ils nous ont traité jusqu’à présent ce n’était pas pour vivre, c’était pour mourir. »

« Ils sont quelques groupes qui contrôlent la Terre, le monde, et ils ont décidé d’un système qui va éliminer, écarter la classe moyenne. »

« Ça voulait dire aussi qu’on vivait sans mettre de côté […] on dépensait pour des choses superficielles. »

« 2500 suicidés, à Athènes seulement »

STOP À LA GRÈCE EN SLIP : VOIR LA VIDÉO MISE EN LIGNE PAR LA RÉALISATRICE

STOP À LA GRÈCE EN SLIP

2013, Couleur, France, Documentaires du monde (longs métrages)
Langue d’origine : français

Équipe de production
Réalisation : Brigitte Roüan
Scénarisation : Brigitte Roüan
Direction photo : Nicos Ziagas, Irini Zeugoli, Vicky Vellopoulou
Montage : Théo Skikman, Clément Tomé, Bénédicte Teiger, Olivier Michaut-Alchourroun
Musique : Grigoris Vasilas

Synopsis
«En 2011, j’ai tourné un film en Grèce, Tu honoreras ta mère et ta mère. Après les émeutes de 2012, je suis revenue pour donner la parole à mon équipe et avoir un autre son de cloche.» — Brigitte Roüan

Festival des films du monde
FFM : Sexe – Made In Germany

Calendrier CINÉMA : Les films du lundi 2 septembre, les choix du public


FFM les films 2013

Les films du FFM cette année portent sur d’innombrables sujets. Quel bonheur !

Fraulein Else
Sur des musiques jazz très présentes aussi à Vienne, la courte histoire pas genriste de l’ignominie bourgeoise et ses exigences sur une jeune femme héritière parfois de plus de problèmes que d’argent. Des Viennois et des Viennoises de la Haute en vacances club privé de luxe en Inde.

Side Effects
Court métrage urbain : l’histoire d’un peintre qui voit débarquer son ex copine enragée à son vernissage et lui doit ne pas perdre sa nouvelle amie. Voir mon entrevue vidéo avec Roberto Pires qui a écrit et réalisé le film.

Kinshasa mbokate
Documentaire éclectique en provenance du pays qui un jour fut la propriété personnelle du Roi des Belges. Aujourd’hui république décocratique, le film montre de nombreux aspects de sa capitale congolaise où l’on bâtit sur des îles locales un nouveau quartier tout ce qu’il y a de plus moderne. Malgré quelques impressions à la communiste (on se rappelle la propagande russe ou d’Allemagne de l’Est) incite à dénoncer les gangs de rue qui, armés de machettes, menacent, blessent et volent les gens paisibles. Un artiste en commande mille et les fusionne pour construire une maisonnette de la paix.

L’Autre maison
C’est un très beau film avec quelques lenteurs sur les aidants naturels : deux fils sont responsables d’un père aux facultés diminuées par la maladie. Le plus jeune s’en occupe dans leur maison familiale située au bord d’un lac québécois. Il vit avec une jeune femme métissée qui joue dans une formation musicale africaine dirigée par le montréalais, sénégalais d’origine, Zal Sissokho que l’on voit performer. Ce fils devient de plus en plus enragé et frustré de cette vie qui l’entraîne dans un tourbillon et un enchaînement qui l’empêchent de vivre pleinement sa vie alors que son frère aîné s’éclate sur tous les continents comme le leur a enseigné ce père.

Aujourd’hui, je me propose de voir entre autres CHA CHA CHA et LE VERDICT qui ont fait l’objet des conférences de presse d’hier.

FFM : 4 vidéos

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
Biographies, vie des gens
Livres familles, parents
Livres sur les prédateurs humains
femmophobie.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


Festival Présence autochtone

Ce soir, le 23e festival Présence autochtone a démarré devant une salle comble comprenant des Autochtones, Allochtones, individus d’ici et touristes. On y a présenté trois films dont le principal, Paroles amérikoises, un long-métrage absolument exceptionnel sur la poésie de l’Indien. De l’Amérindien. La vie dans la nature dans un monde qui la respecte. Un chemin d’eau et une terre qui nourrissent.

« Il n’y a pas de frontières. On est là. »

Et puis, il y a Hydro-Québec et toutes les mines :

« Je préfère le rire du vent au bruit des bulldozers. »

Ici et là des membres d’un groupe de poètes expliquent leur point de vue. Et vlan !, une phrase frappe ; elle est brève, c’est un commentaire lancé par l’un d’eux nous informant que la NASA a publié des cartes du Nord et que « tout a été claimé ». Faisons une brève parenthèse pour expliquer que toutes ces claims impliquent que chaque millimètre de terre dans le Grand Nord pourrait devenir une immense mine s’ils trouvent quelque chose qui pourrait leur rapporter une mine d’or. Leur rapporter. Encore détruire la terre… Ne pourrions-nous pas réfléchir et décélérer au lieu de multiplier les effrénées courses aux développements soi-disant économiques ?

Paroles amérikoises est un très beau film, sensible, dans lequel on peut observer des gestes amérindiens du quotidien. On se sent vraiment embarqué dès les images d’installation de la tente. On voit les femmes faire cuire le pain dans le sable. On est capté par les magnifiques paysages : ils n’ont « pas besoin d’aller dans le Sud. »

La première soirée cinéma du Festival s’est terminée par une ovation qui a ramené le réalisateur Pierre Bastien ému sur scène, puis direction le bar du Festival.

Deux courts-métrages
Les deux films présentés en début de programme étaient tout aussi magnifiques : L’Enfance déracinée et Umätu, le chant du notou.

L’Enfance déracinée porte sur les anciens pensionnats religieux où tant d’enfants ont été abusés sexuellement en plus d’y avoir été coupés de leur famille, de tout ce qu’ils avaient connu au jeune âge de 6 ans. On se demande par quels moyens les pédophiles d’aujourd’hui s’en sauvent et quand les nouvelles manoeuvres pour s’attirer les enfants seront découvertes, dicibles et entendables.

umatu

Umätu, le chant du notou

Umätu, le chant du notou a énormément charmé tout le public pendant 2 courtes minutes en provenance de Nouvelle-Calédonie à propos du drôle de chant d’un oiseau expliqué par un homme dont le clan en porte le nom.

PROGRAMMATION
Il y a de nombreux films qui seront présentés principalement à la Cinémathèque, des spectacles avec DJ, L’existoire ultime de Richard Desjardins  et aussi la chanteuse Beatrice Deer, des expositions dont des photos de la longue marche des femmes innues vers Montréal le Jour de la Terre 2012, une Masterclass avec Michel Poulette, La Place des Festivals s’animera particulièrement le samedi 3 août avec le défilé de l’amitié Nuestroamericana, l’hommage à la femme du ciel ATAHENSIC. Samedi et dimanche, il y aura aussi des tours guidés autochtones et des danses amérindiennes de même que de la gastronomie à l’amérindienne.

Le 23e festival Présence autochtone se poursuit jusqu’au 5 août 2013 à Montréal, à Verdun et à Kahnawake.

http://montreal157.blogspot.ca/2013/06/23e-festival-presence-autochtone.html

Le calendrier complet des activités se retrouvera sous peu sur le site www.presenceautochtone.ca.

Première, Winter in the Blood
Exposition Ginette Aubin
Du cinéma qui en met plein la vue


ASSOCIÉS CONTRE LE CRIME

Un polar d’Agatha Christie drôle et léger, interprété par André Dussollier et Catherine Frot, un couple qui devrait partir une nouvelle série de films qui font rire.

ASSOCIÉS CONTRE LE CRIME

ASSOCIÉS CONTRE LE CRIME

Ce film franchement rigolo parodie une clinique en Suisse à laquelle se serait associé un médecin qui aurait trouvé le secret de l’éternelle jeunesse et où bien entendu l’inventeur est encerclé par des requins ne pensant qu’à s’enrichir. Oui, mais voilà, rien n’est jamais parfait…

Extraits de dialogues :

« C’est sans doute la mafia russe… Une affaire d’État ! »

« Je te dis que Mademoiselle Sakhaline est ici ! »

« J’ai un plan  ! »

Présenté au festival Cinémania, ASSOCIÉS CONTRE LE CRIME est réalisé par Pascal Thomas, et le scénariode Pascal Thomas, Clémence de Bieville et Nathalie Lafaurie est interprété par André Dussollier, Catherine Frot, Linh Dan Pham et Nicolas Marié.

ONF : 8 soirées cinéma gratuites

Voici qu’à son tour le film documentaire investit les nuits effervescentes de Montréal.

Du 17 juillet au 9 août prochain, l’Office national du film du Canada (ONF) présente Place aux DOCS! : Les soirées ONF, huit documentaires récents et marquants, en collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles, dans le cadre de la programmation estivale de la place Émilie-Gamelin.

8 soirées cinéma gratuites
Les huit projections en français sont gratuites et ont lieu tous les mardis et jeudis soir, à 20 h 30, sur la place Émilie-Gamelin.

Place aux DOCS!
Les soirées ONF porte un regard critique sur une société qui s’interroge à travers une pluralité d’expressions artistiques, politiques et sociales. L’audace et la musicalité du hip-hop séduit avec Symphonie Locass, Socalled, le film et Les États-Unis d’Afrique, ce dernier film constituant un prélude idéal au spectacle Awadi présenté au Festival international Nuits d’Afrique, le 20 juillet prochain. L’on trouve de la poésie dans l’univers social engagé de Une force de la nature, Trou Story, Les Fros et Les porteurs d’espoir. Comme le démontre Wapikoni – Escale à Kitcisakik, outre l’éducation et l’environnement, l’avenir d’une société repose aussi sur une réflexion identitaire, soulignant ici avec à-propos la Journée internationale des peuples autochtones qui se déroule le 9 août 2012.

Les soirées ONF Programmation Place aux DOCS! –

  • 17 juillet 2012 Les États-Unis d’Afrique (Yanick Létourneau, 2011)
  • 19 juillet 2012 Socalled, le film (Garry Beitel, 2010) (87 min 32 s)
  • 24 juillet 2012 Une force de la nature (Sturla Gunnarsson, 2011)
  • 26 juillet 2012 Trou Story (Richard Desjardins et Robert Monderie, 2011)
  • 31 juillet 2012 Symphonie Locass (Martine Asselin et Marco Dubé, 2006)
  • 2 août 2012 Les Fros (Stéphanie Lanthier, 2010)
  • 7 août 2012 Les porteurs d’espoir (Fernand Dansereau, 2010)
  • 9 août 2012 Wapikoni – Escale à Kitcisakik (Mathieu Vachon, 2009)


servicesmontreal.com depuis 2002
Depuis 2002  ServicesMontreal.com

8 mars :  Journée internationale des femmes dans le monde

Calendrier CINÉMA
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


RIDM en plein air

6 parcs, 6 documentaires gratuits
(été 2012)

Pour lancer les projections estivales, le jeudi 5 juillet, le film Marina Abramović: en présence de l’artiste, de Matthew Akers, sera projeté gratuitement à la place de la Paix, située sur le boulevard St-Laurent, entre Sainte-Catherine et René-Lévesque. La projection sera précédée d’un barbecue qui se tiendra entre 19h et 21h au cours duquel les chefs du Labo culinaire de la SAT offriront des grillades aux invités tandis que le DJ Alexis Bowles s’occupera de la musique. Le public est invité à apporter chaises et couvertures.

La suite de la programmation en plein air des RIDM
Plusieurs succès de la dernière édition des RIDM seront projetés en juillet et août dans les parcs de Montréal :

· 19 juillet : Chartrand, le malcommode (Manuel Foglia) : parvis de l’église, rue de Castelnau;

· 24 juillet : L’or des autres (Simon Plouffe) : Ilot Charlevoix, marché Atwater;

· 1er août : Inside Lara Roxx (Mia Donovan) : Parc Laurier;

· 11 août : Les États-Unis d’Afrique (Yanick Létourneau) : Parc de Normanville, Villeray;

· 23 août : Carnet d’un grand détour (Catherine Hébert) : Parc Molson, Rosemont.

Les projections du programme Cinéma sous les étoiles présentées par les RIDM commenceront dès la tombée de la nuit, en présence des réalisateurs. Pour des détails sur les projections et les synopsis des films, voir le site des RIDM :
http://www.ridm.qc.ca/fr/actualites/nouvelles/485/ridm-en-plein-air

On rappelle que c’est aux RIDM que fut présenté il y a quelques années le documentaire sur le masculinisme qui fit fuir le réalisateur belge invité par le Festival mais tellement effrayé par les menaces accablantes des masculinistes occupant le territoire ici qu’il se décommanda ! Lire

La 15e édition des RIDM se déroulera du 7 au 18 novembre 2012.
Informations :
www.ridm.qc.ca


servicesmontreal.com depuis 2002
Depuis 2002  ServicesMontreal.com

RIDM

8 mars :  Journée internationale des femmes dans le monde

Calendrier expositions
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles