Archives de Tag: Festival International Nuits d’Afrique

Danse sur kora

Un sublime dialogue inter-humains+humaines et inter-générations s’est produit spontanément au Festival international Nuits d’Afrique dimanche alors que Kandia Kora donnait son souriant spectacle inspirant et que Fodé Bamba Camara, prof de danse super sympa, s’est mis à danser des pas que tout le monde pouvait suivre facilement… ce qui a immédiatement été le cas quand une douzaine de personnes de tous âges l’ont rejoint dans le petit espace entre scène et public lors des concerts intimes dans la tente ateliers. Pour la dernière chanson, tout le monde était debout à suivre le rythme et les pas et les gestuelles.

Un spectacle rieur pour tous et toutes !

https://www.facebook.com/fodebamba.camara

https://www.musicme.com/#/Kandia-Kora/

Publicités

Bongeziwe Mabandla

Bongeziwe Mabandla, en concert au club Balattou, Festival international Nuits d'Afrique, Montréal 2015

Bongeziwe Mabandla, en concert au club Balattou, Festival international Nuits d’Afrique, Montréal, le 8 juillet 2015

Bongeziwe Mabandla, auteur, compositeur, interprète d’Afrique du Sud chante en langue de Bushmen et… tout le monde l’écoute presque religieusement. Car de sa voix à fleur de peau qui sait prendre une ampleur de ferme assurance, il raconte l’humain à travers des sujets ralliant toute l’humanité, par exemple l’estime de soi.

Si dans son pays Bongeziwe Mabandla est accompagné d’un groupe lors de ses spectacles, il sait très bien retenir toute l’attention de son public lorsqu’il s’accompagne de sa seule guitare.

C’est lors de concerts comme celui-la que l’on retrouve la véritable force du Festival international Nuits d’Afrique qui sait aussi varier et rallier les jeunes avec des soirées animées par des DJ.

Pour voir le début du concert de Bongeziwe Mabandla et les essais du public à prononcer le nom de sa langue à clics (ou langue dite aussi claquante dont certaines syllabes se prononcent en claquant la langue sur le palais) comme on l’a vécu à Montréal le 8 juillet 2015, voir la vidéo : https://youtu.be/XPcPI5JzT6k

On peut aussi entendre la plus récente chanson de Bongeziwe Mabandla, celle qu’il a chantée en rappel, sur le CD Compilation Nuits d’Afrique 2015.

À venir aux Nuits d’Afrique
À partir du dimanche 12 juillet, au Club Balattou dès 23h, vous pouvez prolonger vos soirées de concerts et danser jusqu’au bout de la nuit, et c’est gratuit pour tous les détenteurs d’un billet de l’un des spectacles Nuits d’Afrique !  Les « Étoiles Nuits d’Afrique » donnent carte blanche à deux artistes hôtes pour 6 soirées hautes en couleurs. À partager sans modération !

Festival international Nuits d’Afrique


Nuits d’Afrique : Ernesto Dabo

Un concert d’Ernesto Dabo, c’est comme se laisser retransporter dans nos plus belles vacances tropicales. Et les chansons d’Ernesto Dabo sont une douce brise sous les palmiers sur une plage enchanteresse. Ernesto Dabo chante tout doucement avec son coeur, même quand il s’amuse à comparer la justice à une saucisse (Justiça) ou quand il rend hommage à ceux qui ont été tués pour acquérir la liberté dans son pays d’origine, la Guinée-Bissau.

Ernesto Dabo a  par ailleurs réussi une musique fusion infiniment aboutie entre des percussions traditionnelles québécoises et les percussions africaines douces, traditionnellement saudadiennes, accompagnées de guitares occidentales incluant une basse et de la kora montréalisée de Zal Sissokho… le tout combiné donne des chansons rythmées dans la plus joyeuse fête presque caribéenne calypso et inversement de la musique toute accordée en un doux mélange innovant et inspiré du chanteur qui a maintenant ses pénates à Montréal. C’était absolument fabuleux ! Un concert à revivre ! Énormément de talents réunis et de chaleur humaine !

Ernesto Dabo,  Festival International Nuits d'Afrique, Club Balattou,  Montréal, 13 juillet 2014

Ernesto Dabo, Festival International Nuits d’Afrique, Club Balattou, Montréal,
13 juillet 2014

Ernesto Dabo,  Festival International Nuits d'Afrique, Club Balattou,  Montréal, 13 juillet 2014

Ernesto Dabo, Festival International Nuits d’Afrique, Club Balattou, Montréal,
13 juillet 2014

 


Nuits d’Afrique : Tiken Jah Fakoly

Tiken Jah Fakoly chante l’Afrique comme personne, l’Afrique qui est le résultat du saucissonnage imposé par l’Europe, c’est-à-dire ce découpage à la va comme il se trouve par exemple un cours d’eau même si de l’autre côté c’est le même peuple et que pour passer, encore par exemple, de Longueuil à Montréal il faudrait tout à coup un VISA avec poinçon du bureau de la Reine obtenu auprès d’individus installés là pour faire fortune à tout prix et pour profiter de ce qui passe.

Tiken Jah Fakoly chante la Paix, pour la paix et dans la paix, c’est un vrai humaniste qui dénonce les enfants soldats et les abus de la corruption. Tiken Jah Fakoly défend les femmes. Son style : le reggae qui est retourné en Afrique tel que l’avait prédit Bob Marley mais il y a plus puisque Tiken Jah a su réunir autour de lui des choristes et musiciens exceptionnels dans un savant mélange d’instruments africains et occidentaux.

Son public montréalais Nuits d’Afrique l’attendait avec ferveur, surtout depuis qu’il avait dû annuler son concert de l’an passé en raison exactement de problèmes de VISA ! Tiken Jah Fakoly a été fantastique sur scène, super généreux pendant tout son spectacle ainsi que dans son premier rappel où il a enchaîné un super medley d’une quinzaine de chansons et qu’il est même revenu en second rappel, WOW ! Le bonheur !

Quelques photos et une vidéo :

Les musiciens et choristes de Tiken Jah Fakoly, Festival International Nuits d'Afrique, Montréal, 9 juillet 2014

Les musiciens et choristes de Tiken Jah Fakoly, Festival International Nuits d’Afrique, Montréal, 9 juillet 2014
Photo Jacqueline Mallette

Tiken Jah Fakoly, en rappel lors de son concert à Montréal au Festival International Nuits d'Afrique, le 9 juillet 2014 - Photo Jacqueline Mallette

Tiken Jah Fakoly, en rappel lors de son concert à Montréal au Festival International Nuits d’Afrique, le 9 juillet 2014 – Photo Jacqueline Mallette


Nuits d’Afrique 2014

La fabuleuse programmation du festival est dévoilée, à l’image de Nelson Mandela à qui il est dédié cette année : voir spectacles en salles et spectacles extérieurs gratuits au Festival International Nuits d’Afrique 2014

Je veux vous parler du CD Compilation qui est d’une inspiration tropicale absolument magique cette année avec plusieurs stars et une suite logique parfaite pour vos soirées d’été.

La chanson de BANDA KAKANA du MOZAMBIQUE, qui débute le festival avec un spectacle le 8 juillet au Balattou, est une magnifique brise qui nous caresse en quatrième plage, juste avant LOS VAN VAN, de CUBA (11 juillet), qui stimulera tout le monde vers la piste de danse.

Mais voyons maintenant les trois premières chansons du CD : 1) ERNESTO DABO de GUINÉE – BISSAU qui cumule 40 ans de carrière et qui habite maintenant Montréal. Il sera au Balattou le 13 juillet. 2) Les uniques et adorables SIERRA LEONE’S REFUGEE ALL STARS ouvriront la fête extérieure avec leur spectacle du plus récent CD LIBATION lors d’un GRAND ÉVÉNEMENT le 16 juillet. 3) Retour en salles avec FÉFÉ (NIGÉRIA / FRANCE) le 14 juillet.

ADMIRAL T feat KASSAV’ est aussi sur le CD avec leur son de la Guadeloupe en spectacle le 12 juillet, de même que LORRAINE KLAASEN, chanteuse exceptionnelle d’Afrique du Sud maintenant établie au Québec qui sera sur la scène extérieure le 18 juillet.

TIKEN JAH FAKOLY, avec Dernier appel le grand reggaeman de la CÔTE D’IVOIRE sera aussi en salles, SÉRIE GRANDS ÉVÉNEMENTS le 9 juillet.

Les artistes reconnus continuent sur cet album des Nuits d’Afrique 2014 avec MEKLIT d’Éthiopie (18 juillet), et du même pays le DEBO BAND (10 juillet) ; une chanson enlevante des BLACK BAZAAR, Black Bazaar Round 2, CHEIKH SIDI BEMOL poète kabyle d’Algérie (12 juillet), Joe Driscoll et Sekou Kouyaté (UK/Guinée) (10 juillet), de même qu’une Rumba Liberte d’Haïti avec TABOU COMBO qui clôturera la scène extérieure et le festival 2014, le 20 juillet.

Le morceau On lâche rien, de HK et les Saltimbanks (Algérie/France), a été l’un des hymnes du Printemps Érable. C’est une chanson pour tous les indignés, aux tonalités et aux paroles rebelles. La formation soulèvera la foule le vendredi 18 juillet à 21h30 lors d’un spectacle gratuit au Village Nuits D’Afrique.

Le CD se termine sur une douce musique de kora de MAMADOU DIABATÉ (en spectacle le 19 juillet avec Zal), intitulée Nelson Mandela.

#nuitsdafrique

Festival International Nuits d'Afrique 2014 CD CompilationP.S. Ils ne sont pas sur le CD Compilation 2014 mais dans le même ordre d’idée, j’ai bien hâte de voir MADAGASCAR WAKE-UP #2 le 16 juillet… Et tous les autres avec leur magnifique authenticité et leur bonheur de vivre et de faire de la musique pour notre bonheur à nous. Rendez-vous à Montréal du 8 au 20 juillet au Festival International Nuits d’Afrique.

On peut se procurer le CD Compilation auprès du Festival et des détaillants de musique.

 


CD Libation

Dimanche soir les exceptionnels Sierra Leone’s Refugee All Stars ont à nouveau fait danser les Montréalais. Invités par les Productions Nuits d’Afrique, ils ont débuté leur spectacle de fin d’hiver par des chansons connues pour démarrer la seconde partie par ma chanson préférée du nouvel album LIBATION qui célèbre 10 années de disques.

SIERRA LEONE'S REFUGEE ALL STARS, spectacles à Montréal en avril et au Festival International Nuits d'Afrique 2014

SIERRA LEONE’S REFUGEE ALL STARS, spectacles à Montréal en avril et au Festival International Nuits d’Afrique 2014

Des chansons à texte et à danser
Certaines chansons de ce CD ont des paroles marquantes tout en étant toujours aussi agréables à danser : l’une dénote le bonheur d’avoir trouvé quelqu’un et l’intention de bien la traiter I say I’m so glad I found you, I’m gonna treat you right (en effet, si votre ami vous maltraite, c’est sûrement qu’il n’est pas si content que ça d’être avec vous sinon il vous traiterait aux petits oignons et sur un coussin de satin…). Une autre chanson dénonce la pauvreté des populations alors que le pays est si riche et que seulement une poignée s’en mettent plein les poches, ce qui est infiniment injuste et totalement inacceptable. Il y a aussi Maria qui donne lieu à une très belle et animée interaction avec le public.

Bref, c’est un CD à écouter et à danser sur leur unique son reggae additionné de musiques ouest-africaines.

Vous les avez manqués ? Pas de problème, ils reviennent en juillet !

FESTIVAL INTERNATIONAL NUITS D’AFRIQUE 2014
Cette année, le Festival aura lieu dès le 8 juillet et les journées de spectacles gratuits au parterre du centre-ville débuteront une journée de plus, et ce sont les Sierra Leone’s Refugee All Stars qui l’ouvriront.

En attendant de les revoir en spectacle plein air au centre-ville de Montréal, voici une petite vidéo des premières chansons du spectacle de dimanche soir :

On peut aussi entendre une chanson du nouvel album et voir les Sierra Leone’s Refugee All Stars en plein cuisine.

www.festivalnuitsdafrique.com


PALO CRUZA’O

Formation exceptionnelle d’un folklore exceptionnellement imperturbé en provenance des plaines situées entre la Colombie et le Venezuela, cette musique nettement unique au monde met en lumière toute une gamme de sons joués ensemble tout en mettant de l’avant chacun des instruments.

PALO CRUZA'O De Colombie au Festival International Nuits d'Afrique 2013 Crédit Photo : Jacqueline Mallette

PALO CRUZA’O
de Colombie
au Festival International Nuits d’Afrique 2013
Crédit Photo : Jacqueline Mallette

Avec PALO CRUZAO, la harpe devient aussi percussive que fluide et aussi impressionnante que les plus méconnues et difficiles compositions de Chopin au piano. Les maracas présentent toute une gamme de variations et la basse écorche les profondeurs des graves pour être discutée à l’autre bout de la gamme par une petite guitare cuatro qui rappelle la mandoline. Une chanteuse et un chanteur aux voix fermes et fortes s’ajoutent qui se relaient leurs chansons traditionnelles sur scène laissant place aussi à de multiples pièces instrumentales mettant particulièrement l’accent sur cette façon extraordinaire de jouer de la harpe en allant chercher toutes sortes de vibrations allant des plus harmonieuses et limpides aux plus puissants éclats et grondements bouleversants de l’eau qui rugit dans des grottes aux parois tourmentées.

PALO CRUZA’O a un album sur lequel on peut entendre ces musiques totalement différentes. On pourra normalement se procurer le CD s’il en reste du 18 au 21 pendant les 4 jours de spectacles et ateliers gratuits du Festival International Nuits d’Afrique 2013 au centre-ville.


TIRANKE SIDIMÉ aux Nuits d’Afrique

Festival International Nuits d'Afrique

TIRANKE SIDIMÉ
Festival International Nuits d’Afrique,
Photo et Vidéo : Jacqueline Mallette

La critique de Leslie Merle

Quelle femme! Quelle chanteuse!
Cette guinéenne à l’air effronté semble savoir exactement où elle nous emmène lorsqu’elle prend possession de la scène avec une assurance déconcertante. Réel spectacle à elle seule, elle nous enseigne quelques pas de danse qu’elle maitrise parfaitement, et c’est alors que la foule s’exerce à un coupé-décalé dans une euphorie générale. La voix de cette ancienne choriste, qui a baigné dans la musique depuis son plus jeune âge, est un charme pour l’oreille et c’est avec son deuxième album, Makale, qu’elle se propulse en tête des hit-parades en Guinée. Celle que l’on surnomme Tira Tira nous fait découvrir la musique mandingue, musique rattachée à des rites traditionnels de l’ouest africain, musique dansante à souhait. Chanteuse invitante, elle appelle le public à la rejoindre sur la scène et nous fait vivre un beau moment de diversité culturelle lorsqu’en appelant un canadien et un africain à la rejoindre sur les planches, ce sont un portugais et un péruvien qui grimpent à ses côtés pour un moment de déhanchements aux côtés de la diva guinéenne. C’est dans ces moments-là que l’on touche à la beauté des peuples qui se rejoignent sous le signe de la fête, et que l’existence de Nuits d’Afrique dans une ville comme Montréal prend tout son sens.

Unité, paix et liberté pour l’Afrique

Toutes les vidéos des Nuits d’Afrique 2012

Calendrier SPECTACLES
Festival International Nuits d’Afrique CD Compilation 2012

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002 ServicesMontreal.com

8 mars : Journée internationale des femmes dans le monde
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


CALYPSO ROSE aux Nuits d’Afrique

Festival International Nuits d'Afrique

CALYPSO ROSE
Festival International Nuits d’Afrique
Photo et Vidéo : Jacqueline Mallette

À 72 ans, elle est d’un entrain exceptionnel mais elle sait aussi chanter et composer des chansons d’un rythme plus doux comme dans la vidéo. Arrière-petite-fille d’esclave, Calypso Rose est un modèle de femme, un modèle de vie, un exemple inspirant de lutte contre ceux qui bloquent systématiquement les femmes, ceux qui leur font croire que seuls les hommes peuvent faire ceci ou cela ou ceux qui trouvent des moyens de les exclure en inventant de fausses normes ou des balises qui les arrangent et qui vont à l’encontre du vrai sens de la vie, elle est une battante contre le masculinisme, contre la femmophobie, contre la mise à l’écart des aînées dans toutes les sphères de la vie.

Elle fait des chansons depuis 50 ans et en a écrit plus de 800, son répertoire racontant toute une foule de petites histoires que l’on voudrait découvrir ou réentendre. Quand elle a constaté qu’à Toronto les autorités dépensaient des fonds publics pour la Fête des Chiens, elle s’est demandé si les grands-pères et les grands-mères étaient aussi bien traités… et elle a écrit une chanson. Et effectivement, comme elle a raison de se poser la question !

Son arrière-grand-mère a été déplacée de force de son Afrique natale jusqu’en Caraïbes et elle, Calypso Rose, ne croit pas en cette histoire de monde d’homme et refuse de s’y conformer. Personne ne la fera lâcher ce métier qu’elle adore, même en tant que femme, même à son âge de retraite et ce, tant qu’elle aura l’inspiration pour écrire des chansons et l’énergie débordante dont elle fait preuve pour les chanter, et les danser, pour imiter des sons de la jungle. Si elle n’a débuté à parler qu’à l’âge de 13 ans, elle se reprend encore à 72 ans.

Plusieurs de ses chansons ont connu leurs heures et leurs années de gloire dans un passé proche ou lointain. Dance with me, chante-t-elle pour débuter son spectacle tout en bougeant, sautant et dansant ou se roulant les hanches, sans arrêt sur scène avec ses 72 ans pendant une heure et demie ! Et comme elle dit, sans aller aux toilettes, sans boire d’eau, sans s’asseoir…

Toutes les vidéos des Nuits d’Afrique 2012

Calendrier SPECTACLES
Festival International Nuits d’Afrique CD Compilation 2012

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002  ServicesMontreal.com

8 mars :  Journée internationale des femmes dans le monde
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


Nuits d’Afrique: Emel Mathlouthi, défenseresse de la liberté

Nuits d'Afrique: Emel Mathlouthi, Série Révélations

Emel Mathlouthi
Festival International Nuits d’Afrique, Série Révélations
Montréal, le 17 juillet 2012
Photo Jacqueline Mallette

Elle vient de Tunisie, elle est diplômée en arts visuels, elle chante d’une voix exceptionnelle, elle occupe la scène de manière vibrante, elle exprime son combat pour la liberté dans ses chansons depuis bien avant la révolution dans son pays. Elle s’appelle Emel Mathlouthi et elle est une femme battante qu’il faut voir et entendre en spectacle car si elle chante la plupart du temps en tunisien, elle sait aussi bien rendre des chants kurdes autant que du Jefferson Airplane et elle explique ses textes avant d’entamer ses compositions.

Elle était aux Nuits d’Afrique, hier, à Montréal. Et c’était un fabuleux spectacle. Fabuleux pour sa passion, son senti, son ressenti, sa voix, sa présence, ses compositions avec des paroles expliquées à un nouveau public maintenant averti, une musique très originale tout comme la bande son, des musiciens qui l’appuient… j’ai envie de dire à 99% pour copier les indignés.

Voix de foule et violoncelle
Dans une chanson, elle a imprimé dans la bande son qu’un techno aux allures de DJ sur scène avec elle et ses deux musiciens manie avec grande dextérité les voix de foule et même d’enfants qui acclamaient l’ancien président de la Tunisie. Elle les a incrustés dans la mémoire afin de ne jamais oublier par où le pays est passé car en ses propres mots « c’était vraiment très grave ». Ils sont peu mais ils sont grandioses, le violoncelle et la guitare ajoutant énormément au tout, y compris les voix du guitariste et du techno aux consoles.

Extrait vidéo
Et voici un extrait vidéo, une chanson intitulée Calme qu’elle a composée pour parler du monde arabe : « ce calme froid, pauvre, malade, qui se transforme en monstre ». Il faut entendre la force et l’étendue de sa voix, la force et l’étendue du geste qui l’accompagne, l’appui musical.

Emel Mathlouthi, c’était une grande Révélation, une découverte exceptionnelle au Festival International Nuits d’Afrique, Montréal.

Les spectacles des prochains jours au Festival International Nuits d’Afrique

Le village des Nuits d’Afrique : Tiken Jah Fakoly en spectacle de clôture

Rommel Ribeiro, Série Révélations

Gnawa Diffusion, Série Grands Événements

Kae Sun a tenu sa promesse

Sierra Leone’s Refugee All Stars

Toutes les vidéos des Nuits d’Afrique 2012

Calendrier SPECTACLES
Festival International Nuits d’Afrique CD Compilation 2012

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002  ServicesMontreal.com

8 mars :  Journée internationale des femmes dans le monde
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles