Archives de Tag: entrevue

FFM : TREE MAN

Touchant et humain, ovationné au Festival des films du monde de Montréal, le joyeux documentaire TREE MAN raconte en images de chaleur et de neige l’histoire de ces vendeurs et vendeuses de sapins de Noël dans les rues de New York à travers le personnage de François, québécois pur souche, qui doit quitter sa propre famille et laisser sa femme et leurs trois jeunes enfants à la maison pendant plus d’un mois pour ne revenir à Montréal que pour la fête mais sans jamais participer à la joie et aux rêves de décorer leur arbre à eux.

Le film se ballade de quartiers en quartiers pour rencontrer les autres robustes qui font ce métier, hommes, femmes, jeunes qui prennent la relève, les jeunes dont s’occupe François qui autrement n’auraient pas le soutien d’un personnage masculin moralement solide dans leur vie et qui parcourent les rues et le métro avec sapin sur le dos pour en faire la livraison chez les clients et clientes.

Dans ce souriant documentaire, tous et toutes autant catholiques qu’athées que juifs (le film montre des scènes et des chants de la fête juive Hanuka qui se célèbre à peu près à la même période de l’année) sont d’accord pour affirmer que la fête de Noël et la neige sur Broadway, c’est vraiment très très agréable.

J’ai eu le plaisir de rencontrer le réalisateur et producteur Jon Reiner ainsi que François le « Tree Man » au Festival des films du monde de Montréal et d’y tourner une entrevue vidéo, en français avec François et en anglais avec Jon Reiner.

http://montreal157.blogspot.ca/2015/08/ffm-entrevue-tree-man.html
https://www.youtube.com/watch?v=IF66w_3UoxE

Publicités

Kathleen Turner au FFM

Elle est toujours aussi rigolote, cette Kathleen Turner et hier, en conférence de presse, elle a parlé de la fin du film The War of the Roses, où les trois comédiens principaux avaient décidé que le couple ne devait pas survivre à leurs méchancetés mutuelles et qu’elle avait adoré lui repousser le bras à la toute fin.

Kathleen Turner video youtubeElle a aussi corrigé la fameuse citation que tout le monde lui prête faussement et donc voici ce qu’elle avait vraiment dit, traduction libre : « Si j’entre dans une pièce un jour où je me sens vraiment bien en tant que femme, tout homme qui ne me regarde pas est probablement gay. » Bien entendu, tout le monde s’est mis à la critiquer et à oublier la première partie de sa phrase. Trop facile de dénigrer les femmes. Trop facile de déformer la vérité pour coller des étiquettes homophobes qui font avancer la cause homophile.

D’ailleurs, j’ai tiré deux extraits de cette conférence de presse que j’ai montés et mis sur youtube. J’ai mis un titre : « Kathleen Turner at the Montreal World Film Festival ». J’ai rien mis dans les commentaires au départ.  Et que font les réseaux ? A la fin du visionnement, sur 4 vidéos suggérées qui apparaissent il y en a 2 qui sont nettement gayistes, une qui montre des petits bonshommes tous masculins promo bizness d’hommes (où vraisemblablement s’il y a des femmes, elles servent le café) et une d’un couple hétéro. Mais d’où sortent ces suggestions ? Il n’y avait rien d’autre sur YouTube à propos de Kathleen Turner ou Montreal ou World Film Festival ??? Si c’est basé sur ce qu’elle dit ou aurait dit dans le passé, il n’y avait rien sur l’activisme ou sur la santé des femmes ou sur la santé du monde ?

Enfin… Kathleen Turner sera au cinéma Impérial ce soir pour son hommage avec une entrevue sur scène, des extraits de ses films et la projection du film Body Heat.

Festival des films du monde

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
femmophobie.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


FFM : 4 entrevues vidéo


Le Projectionniste, court métrage sur la fermeture des théâtres au Maroc.
Entrevue avec la co-scénariste et co-productrice Najat Jellab


Entrevue avec Maria Dinn, actrice, and Carl Bauer, producteur
9 Types of Ice, court métrage sur deux mères et un secret


Entrevue avec la réalisatrice Christina Juarez Zepeda
Bajo tortura, sur les aveux forcés au Mexique


Entrevue avec le scénariste et réalisateur Jayan Cherian
et son producteur Prakash Bare
PAPILIO BUDDHA
Un film sur les Ghats, les intouchables, l’oppression des femmes qui est encore pire parmi ces castes d’exclus

Vidéos Jacqueline Mallette

Festival des films du monde

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
LIVRES HISTOIRE MONDE ET ROMANS HISTORIQUES MONDE
Jazz cool et mort subite
SOLUTIONS INTIMIDATION
Livres sur les prédateurs humains
femmophobie.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


FFM : 4 vidéos

Les réalisateurs et producteur de films sélectionnés en entrevue ou en conférence de presse au Festival des Films du Monde de Montréal :


Roberto Pires, réalisateur de SIDE EFFECTS sur le bitchage, slander, parler dans le dos, détruire la réputation


FFM, Marco Risi, réalisateur, CHA CHA CHA


FFM, Jan Verheyen, réalisateur Le Verdict


FFM, Peter Bouckaert, producteur Le Verdict, Marina, Ben X

Vidéos Jacqueline Mallette

Festival des films du monde

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
LIVRES HISTOIRE MONDE ET ROMANS HISTORIQUES MONDE
Les traîtres de Giancarlo De Cataldo
Intermittence, roman mafieux d’Andrea Camilleri
SOLUTIONS INTIMIDATION
Livres sur les prédateurs humains
femmophobie.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


Anne St-Hilaire, une commerçante bien sympa

Hier, je suis allée à la rencontre de la présidente-fondatrice du Centre La Tienda, d’ici à Compostelle, situé à Verdun pour la beauté des lieux et la rencontre du fleuve, au bord duquel elle et son équipe organisent des marches, et d’une nature peu commune à Montréal.

Anne St-Hilaire Présidente-fondatrice Centre La Tienda, d'ici à Compostelle Verdun, (Québec)

Anne St-Hilaire
Présidente-fondatrice
Centre La Tienda, d’ici à Compostelle
Verdun, (Québec)

Anne St-Hilaire a fait le chemin de Compostelle seule alors qu’elle n’avait jamais voyagé et qu’elle sortait d’une période maladie ; elle a voulu se désintoxiquer des essais médicaux et elle a trouvé son rêve : bâtir un lieu à Montréal où les randonneurs de longues routes pourraient obtenir des conseils et se procurer des vêtements confortables et légers, sans compter les produits québécois qu’ils sont en train de créer comme des sacs de couchage, etc.

Anne St-Hilaire Présidente-fondatrice Centre La Tienda, d'ici à Compostelle Verdun, (Québec)

Le comptoir café du Centre La Tienda, d’ici à Compostelle
Verdun, (Québec)

En moins de deux ans, l’entreprise d’Anne St-Hilaire s’est méritée trois prix :

  1. Le premier : 1er prix au concours québécois en entrepreneuriat 2012, Section locale – Catégorie commerce
  2. Entreprise nommée modèle d’excellence – 2013
  3. Ami des aînés, catégorie Argent avec la Fondation du développement local de Verdun, tout récemment reçu.

Pour en savoir plus, visionnez l’entrevue vidéo tournée dans sa boutique et visitez son site web, où sont listés le comptoir café, les conférences et soirées d’animation annoncées dans l’infolettre mensuelle, photos du chemin de Compostelle (fleurs, architecture, paysages) et beaucoup plus, y compris les marches gratuites : diciacompostelle.com.

N’hésitez pas à aller les rencontrer ; ils et elles forment une belle équipe de 5-6 experts en randonnées pédestres de longue durée qui sauront répondre à vos questions et à vos besoins si vous vous lancez dans ce genre d’aventure sportive spirituelle menant à la recherche de soi.

Vidéo et entrevue : Jacqueline Mallette


Le Joueur

Le Joueur  Auteur : S.E.K. Beddiari Éditions BEROAF,  Montréal.

Le Joueur
Auteur : S.E.K. Beddiari
Éditions BEROAF, Montréal

Il vous est déjà arrivé de subir un individu qui se moquait de votre vie ? Qui vous manipulait et se servait de vous puis vous jetait comme un vieux mouchoir de papier usé ? Qui vous racontait une manière de vivre à la manière des enfants en étant complètement déresponsabilisé de tout ? Qui se foutait complètement de milliers voire de millions ou de centaines de millions de personnes, une à la fois ou en bloc pour satisfaire ses petites préoccupations à lui ?

Lisez Le Joueur de S.E.K. Beddiari, premier roman publié aux nouvelles éditions BEROAF, à Montréal.

Ceux qui mènent et qui décident
Le Joueur
, c’est l’histoire d’un homme hyper sérieux et hyper à ses affaires qui un jour entre dans un café pour un repas tardif du midi. Il se fait accoster de manière farfelue par un individu qui se met à lui présenter une manière de vivre autre que celle dans laquelle il vient de se faire rabattre le caquet par ses supérieurs hiérarchiques / partenaires financiers… ceux qui mènent et qui décident, ceux qui racontent une histoire aux uns et qui racontent l’inverse aux autres pour mieux régner.

La société, les nations, le monde
L’auteur, non satisfait de nous présenter cette philosophie effectivement bien en place dans notre société de regroupements ou communautés regroupées ceci ou cela, inclut à sa manière toutes les histoires d’emprises et de contrôles qui se passent dans la géographie du monde et aussi dans le monde du spectacle /arts / vedettariat suprême et superficiel à se tordre.

La plume de S.E.K. Beddiari
Algérien d’origine, le Montréalais d’adoption nous présente un français qui va chercher ses influences ailleurs qu’en Amérique du Nord avec des tournures de phrases qui ont des origines avec lesquelles on n’a pas pris d’habitude.

Un monde de mises en scène observées et dépeintes
Le roman présente un nombre incroyable de situations actuelles mettant en scène des gens qui se foutent de toutes manières complètement de la souffrance qu’ils imposent aux autres et ce, tant qu’ils peuvent se jouer de leur vie selon leur propre vision et leurs propres scénarios qu’ils s’écrivent pour s’amuser, pour rire, pour se rebeller contre l’ordre établi tout en souhaitant à tout prix le devenir, de gré ou de force, d’une manière ou d’une autre, de front ou par en-dessus, jusqu’à l’aboutissement devant le fait accompli.

Un roman tout à fait édifiant ! Et puis, à la fin, il faudrait savoir sur quel sein se trouvent ces grains de beauté !!!

Au-delà de la critique, voici des CITATIONS, QUELQUES EXTRAITS du livre :

C’est une arme insidieuse, car elle est invisible, elle s’installe petit à petit comme la poussière, elle se dépose en quantité infinitésimale, imperceptible à l’oeil nu, mais avec le temps elle nous couvre d’une couche épaisse empêchant la réception des signaux vitaux.  (pp. 31-32)

Tout mon cinéma n’est dû qu’à l’oeuvre de ce sacré Joueur, c’est une influence manifeste. Sa parole, comme une injection intraveineuse d’une composition hallucinogène ou telle une morsure d’une créature venimeuse, réveille tout un village de vers dans mon brouillard mental. (p. 36)

Puis tentant une diversion pour ne pas prolonger la discussion autour de cette question, il a ajouté : « Oh, vous savez ces temples sont érigés pour les gens qui sont initiés au monde du jeu. Ceux qui ne le sont pas risquent de subir, au contact de ces indiscrétions, des chocs hautement dommageables pour l’intégrité de leurs facultés. » (p. 55)

Éditions BEROAF

Entrevue et présentation de l’auteur et fondateur de la maison d’édition lors du double lancement :


PETIT DICTIONNAIRE DU BONHEUR

Mon dico préféré !

Le Petit dictionnaire du bonheur renferme 300 définitions de sentiments, émotions, actes, états d’esprit, comportements… positifs ou négatifs ou expliquant leurs extrêmes. « Il est le fruit de nombreuses années de recherches, réflexions et expériences personnelles et cliniques à titre de spécialiste de la gestion des émotions et du traitement des dépendances. »

Diane Borgia, Petit dictionnaire du bonheur  L'art d'être heureux

Diane Borgia, Petit dictionnaire du bonheur – L’art d’être heureux

L’auteure, Diane Borgia, B. Sc., é.r., nd est psychothérapeute clinicienne diplômée en approche émotivo-rationnelle, formatrice et conférencière. Criminologue de formation, elle cumule plus de 25 ans d’expérience dans le domaine du traitement des dépendances et de la gestion des émotions. Auteure de Amour toxique – De la codépendance à l’amour de soi, paru aux Éditions La presse en 2011, le Petit dictionnaire du bonheur – L’art d’être heureux est son deuxième livre.

C’est vraiment un bon recueil à garder à portée de la main, un ouvrage à consulter régulièrement pour se remettre en état de bien-être. Un petit plaisir intellectuel à s’offrir quotidiennement.

On y retrouve des mots et expressions comme : Amour, Amour toxique, Autopunition, Contrôle des émotions, Être, Gratitude, Haine, Panique, Pardon,  Rétablissement, Révolte, Verbalisation des émotions… Une lecture ou des lectures qui pourraient changer notre vie !

L’informaticienne en moi voit par ailleurs dans cet abécédaire un fabuleux modèle de livre de référence numérique avec ses corrélats en caractère gras qui se transformeraient superbement en hyperliens et qui permettraient au lecteur et à la lectrice de se ballader joyeusement d’un mot à l’autre.

EXTRAITS

Petit dictionnaire du bonheur

« Il n’est pas nécessaire d’être fortuné, en santé ou d’avoir quelque chose d’exceptionnel pour exprimer l’amour bienveillant. Il suffit de se mettre en contact avec notre intériorité, nos sentiments profonds et notre spiritualité. » (p. 26, AMOUR BIENVEILLANT)

« Malheureusement, les différents médias, les romans à l’eau de rose, les films et les chansons d’amour contribuent à la propagation de l’amour toxique. » (p. 26, AMOUR TOXIQUE)

« Loin du sarcasme et de la raillerie, l’humour permet, par la fantaisie du langage, de dédramatiser les situations et de rendre le coeur léger. » (p. 100, HUMOUR)

Le livre est publié aux éditions Nouvelle Lumière, chez les éditeurs indépendants. J’ai rencontré l’auteure en entrevue lors de leur lancement de saison.

http://youtu.be/dopEI0xyS60

http://www.dianeborgia.com/dictionnaire-du-bonheur/

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
Les femmes dans le monde
Livres sur l’histoire du monde et romans historiques monde
Vieillir (nouvelle page sur ServicesMontreal.com)

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


FFM : Le petit nuage

Il reste une chance de voir ce merveilleux film dimanche après-midi. Bien nommé, on est tout simplement sur un nuage tout au long de ce trop court court métrage qui est aussi charmant que Renée George avec qui j’ai réalisé une entrevue vidéo

Le Petit nuage, court métrage en compétition au Festival des Films du Monde de Montréal 2012. Une jolie histoire d’amour, un chouette coup de foudre en cinéma muet, en noir et blanc.

2012 / N/B / 8 min, USA, Compétition mondiale (courts métrages)

Réalisation : Renee George
Scénariste : Renee George
Photographie : Stella Liberte
Montage : Renee George
Interprètes : Sarah Demeestère, Joffrey Platel, Sébastien Pierre, Leopold Nam Levêque, Margaux Twardowski
Maison de production : Renee George, 02 Films Inc., 1742 Herrin Street, Redondo Beach, CA 90278-2828 (États-Unis), tél.: (1 310) 381-9098, renee@02films.com

Le Petit nuage

Deux personnes se rencontrent dans un café à Paris et c’est le coup de foudre. Renee George a travaillé sur le plateau de THE ARTIST. En hommage à la beauté de ce film, elle crée ici un film muet en noir et blanc, un conte enchanté qui nous entraîne sur les traces d’un nouvel amour dans la Ville-lumière.

Renee George

— Renee George travaille à Los Angeles comme chef électricienne. Elle a également réalisé Nowhereville (1992).

Projections au FFM
1 septembre 2012 • 11h30 • CINÉMA IMPÉRIAL • CI.01.2 •
1 septembre 2012 • 21h30 • THÉATRE MAISONNEUVE • TM.01.2 •
2 septembre 2012 • 16h30 • CINÉMA IMPÉRIAL • CI.02.4 •


Festival des Films du Monde de Montréal

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


Un film sur le cancer du sein

Entrevue avec Liliana Komorowska, réalisatrice, LES BELLES ET LA BÊTE (en anglais, BEAUTY AND THE BREAST), film documentaire sur le cancer du sein présenté en première, à Montréal, au Cinéma Impérial, lors du Festival des Films du Monde 2012 :

http://youtu.be/E0d8EldoOjc

http://youtu.be/NL64a3_Vm_w

LES BELLES ET LA BÊTE / BEAUTY AND THE BREAST

Vidéos Jacqueline Mallette, ServicesMontreal.com, Montreal157.wordpress.com

 

Festival des Films du Monde de Montréal

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
À la Une sur les blogues

Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


FFM : À mi-chemin (Halfway There)

2011 / Couleur / 23 min, France, Regards sur les cinémas du monde (courts métrages)

À mi-chemin se regarde comme une peinture abstraite en ce sens que le film laisse au spectateur le choix et le loisir de se faire les suppositions qui lui effleurent l’esprit, à savoir : est-il permis à un homme adulte de se plaindre d’avoir mal alors qu’il est un homme d’affaires et qu’il se rend à rendez-vous d’affaires dans sa ville natale ? Ou se le permettra-t-il ? La confusion progressive vient-elle de l’accident ou bien du lieu et des émotions ? Souhaite-t-il inconsciemment retrouver son amour de jeunesse dans ce parc ?

J’ai pu poser quelques-unes de ces questions au réalisateur et scénariste, Arnaud Bénoliel, dans une entrevue vidéo :

Bon cinéma !


Réalisation
 : Arnaud Bénoliel
Scénariste : Arnaud Bénoliel
Photographie : Denis Gaubert
Montage : Aurélien Manya
Interprètes : Laurent Lucas, Garlan Le Martelot, Christine Citti, Léa Maisonneuve
Maison de production :

À mi-chemin (Halfway There)

De retour dans sa ville natale, Samuel se fait renverser par une voiture. Il se repose dans un parc où les souvenirs de sa jeunesse affluent, alors que les conséquences de l’accident se font progressivement sentir.

Arnaud Bénoliel

— Scénariste et réalisateur, Arnaud Bénoliel a également réalisé Soir bleu en 2007.

Festival des Films du Monde de Montréal

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles