Archives de Tag: Éditions de l’Apothéose

La guérison de l’Être

la guérison de letre
Vous avez subi des revers et vous êtes décidée à vous en sortir, Claudine Bélisle vous conseille dans ce livre nouvellement paru aux Éditions de l’Apothéose.

Claudine Bélisle raconte son expérience de vie à travers la souffrance vécue, autant physique que morale, et comment celle-ci la mena jusqu’à une véritable dimension de plénitude dont elle ignorait jusqu’alors l’existence.

Étape par étape, cette lecture pourra identifier les moyens d’acquérir de l’assurance et de la confiance en se connectant à notre force intérieure de différentes façons.

Chacun des chapitres / thèmes comporte une anectode ainsi que des pistes de méditation et un espace de réflexion.

Notre vie ne doit pas exclusivement être guidée par notre mental, c’est-à-dire notre égo. (p. 63, Nous brancher à notre Force Intérieure)

Bonne lecture et bonne guérison !

http://leseditionsdelapotheose.com/boutique/les-editions-de-lapotheose/la-guerison-de-letre-claudine-belisle/

Publicités

Tomber

Ce n’est pas tomber qui fait mal
C’est mal tomber qui fait mal

tomber

Benoit Séguin est enseignant d’éducation physique à la retraite. Il a oeuvré pendant 35 ans auprès d’enfants en difficulté, il est 5e Dan de judo qu’il pratique depuis les années 1970, il a été trois fois champion du monde… Et ce n’est là qu’une partie de son expérience en matière de pratiques sportives qui l’ont enclin à écrire ce livre dans le but d’aider tout particulièrement les personnes âgées à maîtriser les chutes selon une approche exclusive.

L’auteur ayant déjà expliqué des exercices pour éviter ou prévenir les chutes dans son premier livre, Benoit Séguin cherche ici à aborder le sujet pour l’usage des gens plus âgés afin de contrôler les chutes et ainsi éviter les blessures. Des cours et des marches à suivre, des exercices en action ou en rélaxation composent ce deuxième livre.

EXTRAIT / CITATION :

Priorité cours nº 3 :
Descendre et se relever du sol :
Bien insister sur le principe du  » triangle de stabilité  » quand je descends et que je remonte. (…)
Par habitude, les personnes vont plier le corps vers l’avant pour aller déposer la ou les mains au sol, sans trop plier les genoux, avec le regard dirigé vers le sol, ce qui entraîne le poids de la tête vers l’avant. Inévitablement, la personne se retrouve en position de déséquilibre et est ainsi très vulnérable à la chute. (pp. 50-51)
Ce n’est pas tomber qui fait mal • C’est mal tomber qui fait mal de Benoit Séguin s’adressant aux personnes âgées est publié aux Éditions de l’Apothéose.