Archives de Tag: documentaires

DOCUMENTAIRES

Cette semaine en arrêtant faire des courses dans un supermarché, j’ai été confrontée aux effets de la globalisation.

Il se trouvait près de l’arbre un homme qui semblait encore relativement jeune, lavé, peigné, entouré de sacs… mais surtout il avait l’œil ouvert, il n’avait pas perdu sa capacité de discerner. Cet homme, dans un monde véritablement humain et civilisé, aurait dû se trouver au travail ou avec une famille à lui, être en train de ramasser les feuilles autour de sa maison unifamiliale et de se demander si l’été prochain il ne devrait pas faire pousser du thym au lieu de faire le conquis des anglais et se faire chier à couper le gazon tous les samedis matin à grands coups de pétrole et de bruit. Mais non, cet homme jeune est assis sur le trottoir froid de novembre et quand on lui demande si c’est froid, il répond que oui mais qu’au moins il ne neige ni ne pleut pas. On pourrait ajouter qu’il ne grêle pas, qu’il ne vente pas à écorner les cocus occupés à empiler du fric sur le dos des autres ou à glorifier d’autres genres d’esclavagistes en collabo avec leurs amis et partenaires et partenaires de partenaires amis…

Enfin, c’est les RIDM en ce moment et cet après-midi on passe un film sur des gros hommes (importants ou pas et pour qui) et ensuite un autre sur la globalisation. C’est important parce que les globalisants ne s’arrêteront jamais d’eux-mêmes car ils n’ont pas l’air de comprendre les notions de limite décente ou de ce qu’il faut pour vivre. Et puis on sait qu’au fil des siècles les immenses fortunes ne sont pratiquement toutes faites sur le dos, à la sueur et au sang de gens, femmes et hommes, que tels esclavagistes de toutes sortes rendaient petits et éphémères pour mieux les maltraiter ou s’en servir à mal jusqu’à ce qu’elles et ils n’aient plus le moindre microgramme d’énergie à vendre à rabais.

Rencontres internationales du documentaires de Montréal RIDM

 


Festival du Film Grec de Montréal

Maria Callas, Irène Pappas, Melina Mercouri…

Des films classiques et d’autres sur le point de sortir en Grèce, des documentaires, des rencontres, le tout premier ordinateur de l’histoire et un prof pour nous en expliquer le concept, une exposition…

De concert avec l’Italie
Pour sa 4e édition, le Festival du Film Grec de Montréal (FFGM) qui s’associe toujours à un autre pays invité, célèbre ses affinités avec l’Italie. Ce qui amène Médée, la seule performance filmée à l’opéra de l’immortelle Maria Callas tournée par un réalisateur italien ; Méditerranoe, un film déjà tourné il y a 21 ans qui raconte que malgré les différences et la guerre, l’amour peut survenir si on l’y laisse (film de clôture, Oscar 1992 du meilleur film en langue étrangère) ;

Deux portraits féminins
En plus de l’opéra Médée, deux portraits féminins incarnés par deux grandes femmes grecques, Melina Mercouri et Irène Pappas, dans les rôles principaux de Stella (une femme indépendante, une Carmen grecque ; Golden Globe du meilleur film étranger en 1955) et d’Electra (Festival du documentaire à Thessalonique 1962 : meilleur film, meilleure réalisation, meilleure actrice dans un rôle principal Greek Critics Union Awards : meilleur film, meilleure réalisation, meilleure actrice dans un rôle principal et Nomination aux Oscars pour le meilleur film en langue étrangère).

Festival du film grec de Montréal

Festival du film grec de Montréal, Dos

Films récents
Trois films très récents dont l’un sortira en Grèce en même temps qu’il sera présenté à Montréal, J.A.C.E. (Just Another Confused Elephant) sur le trafic des organes humains ; Dos (Prix du meilleur film et prix du public du Festival du film indépendant de New York, 2012) portant sur les relations amoureuses d’aujourd’hui avec deux couples – l’un à Athènes et l’autre à Barcelone ; et le troisième film récent, Christmas tango, qui est un roman de campagne un peu bizarre se situant à l’époque des dictateurs en 1972.

Deux fois étranger

Festival du film grec de Montréal, Deux fois étranger

Documentaires grecs
Des documentaires grecs, l’un sur sur les musiciens crétois Encardia et l’autre sur un ordinateur antique qu’il a fallu 50 ans à comprendre et qui ressemble à un film noir… un polar expliqué par le Dr. Batistas, ingénieur et professeur à l’université Concordia, qui donnera une conférence et animera une rencontre, et d’autres documentaires aussi comme Deux fois étranger (Twice a Stranger /DUO FORES XENOS) qui raconte des exodes passés avec les Turcs, à partir de l’ancien empire ottoman multiethnique. Il y aura même un film fleuve le jour de la fête nationale (28 oct) sur un grand homme politique grec du début du 20e siècle ainsi qu’un film ayant également gagné un prix et s’étant classé pour un autre sur une musique et des problèmes sociaux, plus un autre film sur les cinéastes.

JEUNES, soir de l’Halloween
Des courts métrages de jeunes réalisateurs issus de la diaspora grecque montréalaise et californienne avec un 5 à 7 qui fera aussi office de party d’Halloween puisqu’il aura lieu le 31 octobre…

Film d’ouverture
L’ouverture du Festival aura lieu au Rialto le 25 octobre 2012. Le film présenté sera Encardia (Prix du public du meilleur film grec au Festival du documentaire de Thessalonique, 2012), du nom d’un groupe de musiciens grecs qui voyage dans le sud de l’Italie et rencontre des musiciens locaux, poètes et chercheurs menant à un processus créatif unique. Par ailleurs, en plus de mettre l’accent sur un dialecte commun entre la Grèce et l’Italie, le film fait revivre la pizzica, une danse italienne bien connue qui a pris des dimensions magiques, religieuses et thérapeutiques dans la région.

INFOS
Bref, un festival à ne pas manquer, du 25 octobre au 3 novembre 2012.
Tous les détails sur : MontrealGreekFilmFestival.com

Citations à propos des femmes au Québec

Calendrier CINÉMA

servicesmontreal.com depuis 2002femmophobie.com
Depuis 2002  ServicesMontreal.com


RIDM en plein air

6 parcs, 6 documentaires gratuits
(été 2012)

Pour lancer les projections estivales, le jeudi 5 juillet, le film Marina Abramović: en présence de l’artiste, de Matthew Akers, sera projeté gratuitement à la place de la Paix, située sur le boulevard St-Laurent, entre Sainte-Catherine et René-Lévesque. La projection sera précédée d’un barbecue qui se tiendra entre 19h et 21h au cours duquel les chefs du Labo culinaire de la SAT offriront des grillades aux invités tandis que le DJ Alexis Bowles s’occupera de la musique. Le public est invité à apporter chaises et couvertures.

La suite de la programmation en plein air des RIDM
Plusieurs succès de la dernière édition des RIDM seront projetés en juillet et août dans les parcs de Montréal :

· 19 juillet : Chartrand, le malcommode (Manuel Foglia) : parvis de l’église, rue de Castelnau;

· 24 juillet : L’or des autres (Simon Plouffe) : Ilot Charlevoix, marché Atwater;

· 1er août : Inside Lara Roxx (Mia Donovan) : Parc Laurier;

· 11 août : Les États-Unis d’Afrique (Yanick Létourneau) : Parc de Normanville, Villeray;

· 23 août : Carnet d’un grand détour (Catherine Hébert) : Parc Molson, Rosemont.

Les projections du programme Cinéma sous les étoiles présentées par les RIDM commenceront dès la tombée de la nuit, en présence des réalisateurs. Pour des détails sur les projections et les synopsis des films, voir le site des RIDM :
http://www.ridm.qc.ca/fr/actualites/nouvelles/485/ridm-en-plein-air

On rappelle que c’est aux RIDM que fut présenté il y a quelques années le documentaire sur le masculinisme qui fit fuir le réalisateur belge invité par le Festival mais tellement effrayé par les menaces accablantes des masculinistes occupant le territoire ici qu’il se décommanda ! Lire

La 15e édition des RIDM se déroulera du 7 au 18 novembre 2012.
Informations :
www.ridm.qc.ca


servicesmontreal.com depuis 2002
Depuis 2002  ServicesMontreal.com

RIDM

8 mars :  Journée internationale des femmes dans le monde

Calendrier expositions
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles