Archives de Tag: cosmos

Des larmes sous la pluie

Des larmes sous la pluie Auteure : Rosa MONTERO Titre original : Lágrimas en la lluvia Traduit de l'espagnol par Myriam Chirousse  Éditions Métailié, Paris

Des larmes sous la pluie
Auteure : Rosa MONTERO
Titre original :
Lágrimas en la lluvia
Traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse
Éditions Métailié, Paris

Polar interplanétaire surréaliste du futur sur Terre et ses voisins, avec nombre d’humains qui se ressemblent en raison des chirurgies de catalogue et avec des techno-humains qui ont tous les mêmes droits mais aucune responsabilité. Vivant également proche des États-Unis de la Terre, des extraterrestres sont majoritairement installés sur des planètes flottantes.

Dans ce monde de l’avenir, une techno-humaine de combat vraiment unique et facilement repérable est victime d’un complot précis qui se déroule enrubanné dans une magnifique inventivité de l’auteur autour de comportements observables aujourd’hui. Dans ce roman, les meubles flottent et s’adaptent au corps, la musique vous envahit littéralement et les mémoires implantées peuvent être adultérées par des méthodes technologiques fuyantes.

Modes, animal domestiques, tatouages, c’est fabuleusement lointain et étrangement ressemblant.

Dans ce livre aux chapitres non identifiés, l’histoire se déploie comme les pièces d’un puzzle universel que l’on place selon ce que l’on peut observer au moment où on les repère. Mais attention aux pièces encore cachées et aux incroyables facettes qu’elles renferment.

Ce roman policier du futur, c’est quelques journées époustouflantes projetées du siècle prochain, l’infiltration dans les instances officielles comme la police, le gouvernement, les organismes vendus au privé, l’air que l’on respire, la téléportation, les robots, la disco, la mode, les relations humaines, inhumaines, androïdes… L’auteure se moque de la notion du temps tout en en tenant un compte rigoureux et, connaissant la propension réelle de l’être humain à ignorer sa propre histoire, elle en fait revivre de vastes parcelles de manières nouvelles incrustés dans des détails éloquents. Il y a tout au long de cette brique de 400 pages de savoureuses références au comportement et aux typiques décisions humaines.

EXTRAITS

« Ni Myriam ni son Mouvement Radical Réplicant ne plaisaient à Bruna. Elle se méfiait profondément de tous les groupes politiques et elle éprouvait une répugnance particulière envers cette autocomplaisance victimiste, cette mythification hystérique de l’identité rep. » (p. 19)

« Des versions spécialisées se mettent à voir le jour et, en 2057, quatre gammes distinctes d’androïdes existent déjà : exploitation minière, calcul, combat et plaisir (cette dernière spécialité est interdite quelques années plus tard). » (p. 22)

« Cet effet destructeur de la téléportation s’appelle désordre TP, mais les individus affligés de déformations visibles sont familièrement connu comme les mutants. » (p. 46)

« À partir de 2081, cette forme de transport n’est plus utilisée que pour assurer l’exploitation de la lointaine planète Potosi, seul corps céleste découvert pendant la Fièvre du Cosmos dont les ressources se révèlent suffisamment rentables pour développer une industrie minière au-delà du système solaire. » (p. 46)

« Tu es tellement débordante de colère et de peine que tu ne peux pas mettre en mots ce que tu ressens. » (p. 54)

L’AUTEURE
Rosa Montero est née à Madrid et a étudié la psychologie et le journalisme. Elle travaille depuis 1976 au journal El Pais, dont elle a dirigé le supplément hebdomadaire avant d’y tenir une chronique. Elle a remporté différents prix littéraires et publié de nombreux romans, des essais et des biographies.
Elle est très connue et respectée en Espagne. Ses livres, en particulier La Folle du logis, sont des best-sellers.
La Fille du cannibale a reçu en Espagne le prestigieux Prix Primavera en 1997 et s’est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires.

Voir la fiche du livre sur le site des éditions Métailié.


LE LIVRE DU TEMPS

De la perception humaine à la mesure scientifique

Le livre du temps, Auteur : Adam Hart-Davis, éditions Broquet

Le livre du temps
Auteur : Adam Hart-Davis
Publié aux éditions Broquet

Un livre exceptionnel, une petite encyclopédie sur le temps, son calcul, sa perception, ses normes, son histoire… le tout raconté de manière vivante et stimulante les hommes et femmes, animaux et règne végétal qui l’habitent, avec nombre de photos couleurs de la Terre autant que du cosmos, de la lumière, des horloges ou calendriers les plus anciens ou religieux expliqués jusqu’au GPS.

Un livre rempli d’inspiration, d’idées, de concepts, de petites histoires et de la grande histoire du monde du temps. Un livre dans lequel tirer quelques faits à citer lorsqu’il faut meubler les conversations avec la ou les familles ou proches que l’on aurait envie d’étonner ou faire sourire.

Une mine d’information qui pourrait vous occuper l’esprit de jour en jour en attendant le prochain 29 février d’année bissextile. Il y est question de Newton, Descartes, Marie Currie, Zénon, Einstein, Bouddha, de la conscience, du cerveau, des cernes dans le bois, bref d’un nombre incroyable d’articles aussi variés que captivants.

Coups de coeur
La disposition, la mise en page, certaines des nombreuses photos dont celle de la pleine lune qui se trouve en page 105, l’explication du grand cycle maya devant se terminer le 12/12/2012. Toutes les pages de ce livre sont autant de coups de coeur. On peut en avoir un par jour sur ses quelque 250 pages tout en se laissant fasciner par le magnifique prisme sur lequel s’étend La vitesse de la lumière.

EXTRAITS

« La datation isotopique a révélé que le linceul de Turin, longtemps tenu pour une relique sacrée, est un faux médiéval du XIVe siècle. » (p. 79)

« Il n’y avait que trois saisons en Égypte : la crue, la croissance et la récolte. » (p. 122)

« Les jumeaux risquent de subir les conséquences de l’heure d’été. En novembre 2007, en Caroline du Nord, Laura a mis au monde un garçon à 1h32, puis à sa soeur jumelle 34 minutes plus tard. Mais l’heure avait changé entre les deux naissances, si bien que sur papier la fille était née à 1h06. » (p. 161)

« Le concept de temps exact est quelque peu philosophique, car il implique l’adhésion à un standard – mais il y a plusieurs temps standard distincts, tous arbitraires. Aucune horloge ne peut être parfaitement exacte par rapport à tous. » (p. 167)

« L’astrophysicienne britannique Jocelyn Bell, née en 1943 à Belfast (Irlande du Nord), a été l’une des premières filles de son école à pouvoir faire des études scientifiques. Lorsqu’elle a découvert les premiers pulsars en tant qu’étudiante de troisième cycle, son superviseur Antony Hewish s’était montré très sceptique. Seule la persévérance de Jocelyn a empêché d’écarter la découverte comme simple interférence. Elle est philosophe à propos du prix Nobel dont elle a été privée : “ Je suis en bonne compagnie, n’est-ce pas ! ” »  (p. 202)

LE LIVRE DU TEMPS publié chez BROQUET a véritablement de quoi émerveiller tout le monde pendant toute la période des Fêtes et même après.

L’AUTEUR
Adam Hart-Davis est scientifique, auteur, photographe, historien et animateur de télévision. Il est bien connu pour avoir présenté à la télévision de la BBC les séries Local Heroes et What the Romans Did for Us. Adam Hart-Davis était aussi le co-présentateur de Tomorrow’s World et l’animateur de Science Shack. Son livre le plus récent est Science : The Definitive Visual History (publié chez Dorling Kindersley).

Voir la fiche du livre sur le site des éditions BROQUET