Archives de Tag: conte

Samuel

rblake9ejour

Le plus récent conte de Robert Blake est une petite merveille pour guérir vos anciennes blessures, surtout les plus anciennes et les plus coriaces.

L’histoire de Samuel et de son double Petit-Samuel (enfant) se déploie sur une île en Irlande et dans un jeu vidéo qu’aurait pu inventer Jules Verne, si l’espace-temps le lui avait permis.

On y rencontre de nombreux animaux marins ainsi que des lutins et des fées qui ont tous un truc pour vous faire passer vos vieux maux à l’âme.

Ça se lit comme un conte. Et c’est vraiment très joli. Plus que joli, c’est rempli de vraies bonnes idées pour mieux vivre avec soi et avec les autres, pour pacifier votre coeur ou celui d’un être cher si vous l’offrez en cadeau-trésor de Noël.

J’ai eu le plaisir de rencontrer Robert Blake, auteur et fondateur des Éditions du 9e Jour, au Salon du livre de Montréal 2015 où il m’a expliqué en entrevue vidéo son nouveau livre sous un angle des plus captivant.

CITATIONS / EXTRAITS

« Je sais d’entrée de jeu que je vivrai une grande transformation. » (p. 11)

« – Garde en tête que s’il est bien de percevoir et de comprendre la souffrance des autres, cela ne signifie pas qu’il te faille la porter sur tes épaules. Sinon, ce serait l’équivalent de porter un poids qui ne t’appartient pas. Et de toute façon, cela n’aiderait en rien la personne concernée. » (p. 70)

« Dis-moi, t’est-il déjà arrivé de te mettre en colère après avoir été insulté ? » (p. 74)

Samuel, un conte de Robert Blake, aux Éditions du 9e Jour.


Le retour de l’ours

Le retour de l'ours Auteure Catherine Lafrance Éditions Druide

Le retour de l’ours
Auteure : Catherine Lafrance
Éditions Druide

Roman de l’Arctique, conte d’un futur retour aux sources, une histoire telle que serait racontée par une vigile aînée dans un lointain avenir, 150 ans après un cataclysme effroyable qui aurait détruit toute la planète sauf en apparence ce village nordique où l’on verrait graduellement les hivers se rallonger et dont les habitants attendraient avec ferveur et anticipation le retour de l’ours polaire, surtout que les morses commencent à vraiment les empêcher d’avoir accès à la mer afin de pouvoir pêcher pour leur survie.

Mais la loi du plus gros et du plus fort et du plus imposant a aussi ses répercussions parmi les hommes et les femmes qui écouteront un bon chef réfléchi ou subiront un guerrier assoiffé de pouvoir qui gagnera sa place par la destruction organisée.

Et puis, il y a cette autre tradition selon laquelle certains postes ne peuvent être assumés que par un individu de configuration masculine, mais que faire s’il n’y a qu’une fille pour prendre la relève ?

Le retour de l’ours, même s’il se passe à une époque inconnue, dépeint très bien la vie communautaire du partage intelligent qui a cours chez les inuits dans le grand nord du Québec.

Un roman pour toutes et pour tous qui plaira aussi certainement aux écolos.

CITATIONS / EXTRAITS

« Du courage, il en aurait besoin. Convaincre les autres ne serait pas facile, il le savait. Toute sa vie l’avait préparé à cet instant, et voilà qu’il se sentait si nerveux qu’il ignorait s’il trouverait les bons mots. » (p. 26)

« Ça veut dire qu’il faudra apprendre à nous protéger, et à protéger nos familles, ce que nous n’avons jamais appris, parce qu’il n’y avait pas de danger. » (p. 38)

« — Il y a un siècle et demi, quand les vigiles ont commencé à monter sur le rocher, la banquise avait déjà complètement fondu. En fait, les hivers n’existaient plus, pratiquement. » (p. 103)

Le retour de l’ours, de Catherine Lafrance, est publié aux éditions Druide.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
Arctique
Citations, filles, ados
femmophobie.com
LIVRES HISTOIRE MONDE ET ROMANS HISTORIQUES MONDE
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


La belle et l’orphelin

La belle et l’orphelin Conte villageois de Normand Cliche Guy Saint-Jean Éditeur

La belle et l’orphelin
Conte villageois
Auteur : Normand Cliche
Guy Saint-Jean Éditeur

C’est aujourd’hui que l’on découvre ce qui se passait vraiment ou apparemment ou pas pantoute apparemment dans les campagnes ou n’importe où quand derrière les apparences, c’était pas la même histoire qui se vivait.

Un conte villageois, roman historique passionnant !
La petite histoire, racontée avec la verve d’un grand conteur, entre la ville de Québec et la Beauce agricole toute proche.

C’est vraiment un cas de ne pas être capable de poser le livre… Près de 350 pages de vraies histoires de ferme, de familles, de villages et d’orphelinat, de fille à son père dans le mauvais sens du terme, d’homme à double face l’air poli et respecté mais allez pas faire l’expérience de vivre sous son toit, de méchante soeur supérieure mesquine et tout… Et un curé. Oubliez pas le curé. Bref, on s’en donnait à coeur joie sans que ça paraisse et sans que personne ose le dise dans ce conte villageois – roman historique de la Beauce des années 1944-47.

La plume de l’ancien policier
Si son roman légendaire de La belle et l’orphelin est super pétillant, la plume de l’auteur est en plus remplie de jeux de mots, de tournures de phrases, d’accents du patois local incluant des sacres et des expressions savoureuses… À croire qu’il en a vu et entendu de toutes sortes pour tourner autour d’un sens aussi pointu de la parole.

L’AUTEUR
Normand Cliche est originaire de la Beauce. Après quarante années dans la police, il se consacre aujourd’hui à la passion qui le dévore depuis toujours : l’écriture.
Conteur virtuose, il a écrit deux contes villageois divertissants, Le diable par la crinière et L’ange tourmenté (Guy Saint-Jean Éditeur).

EXTRAITS

« Surnommé Nelly par les enfants (nom fréquemment donné aux chevaux), Lionel Bachand se faisait toujours un plaisir de proposer “ une ride de joual ”, comme il le disait, aux enfants qui lui paraissaient les plus tristes. » (p. 19)

« Pas bien loin, agenouillée à son éternel prie-Dieu, le visage baignant dans une béate béatitude, soeur Grenon remerciait déjà le Ciel du départ de la pécheresse. » (p. 36)

« Non, se dit-il, pas mon Irène après toutes ces années ! on m’a dit qu’elle était morte, l’an dernier » (p. 44)

« Toute ma vie, se dit-il, je n’ai été qu’une taverne.  Qu’une malheureuse taverne assise au bord d’un fleuve qui, lui, n’a jamais hésité à prendre le large. » (p. 53)

« Ta bonne soeur vient juste de gagner son premier round. T’as jamais vu venir les coups. Le pire, c’est que tu l’as grassement encouragée à le faire. » (p. 55)

En savoir plus : voir la fiche du livre sur le site de Guy Saint-Jean Éditeur.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Citations – femmes – Québec
Vies de femmes, histoire
Citations – histoire ou vie quotidienne – Québec
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Calendrier intergénérationnel
Livres et DVD
femmophobie.com
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


Théâtre pour enfants – thème de l’immigration

Hier soir, j’ai vu une pièce assez exceptionnelle qui avait déjà été présentée à des enfants sur le thème de l’immigration : Le fascinant voyage de Mamadou.

C’est un peu l’histoire agrandie du conteur africain Hamidou Savadogo qui est portée sur scène et interprétée à merveille par celui qui l’a en partie vécue et écrite, aidé dans la mise en scène par Romain qui a su animer et ajouter juste ce qu’il faut de mouvement.

Cette pièce de théâtre de 55 minutes a été créée en fonction de présentations scolaires. On peut d’ailleurs en lire le texte sur leur page Internet où se trouve également une présentation vidéo que l’on peut voir sur Youtube.

Une très belle découverte, un texte très humain et réaliste, tout positif et plein d’espoir
On le suit à son arrivée en plein hiver enneigé, s’adaptant graduellement, trouvant peu à peu des amis et un peu de chaleur humaine qui effectivement (et c’est une Québécoise qui le dit) manque parfois sinon souvent terriblement dans notre Québec individualiste où les gens se parlent si peu ; mais son oncle devenu riche travaille nuit et jour… et lui, il voudrait bien travailler pour inviter la belle qu’il a rencontrée à un mariage.

Hamidou Savadogo, comédien et conteur,  et Véro, chanteuse des Groovy Bear Blues
Crédit photo : Alvaro Pacheco photal@vif.com

le-fascinant-voyage-de-mamadou

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002  ServicesMontreal.com

Fête des pères
Les femmes dans le monde

Livres sur l’histoire du monde et romans historiques monde

Calendrier Cinéma
Calendrier Théâtre
Calendrier Spectacles
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles