Archives de Tag: chanteuse

ZAHIA

Zahia Festival International Nuits d'Afrique 2013 Photo et vidéo Jacqueline Mallette

Zahia
Festival International Nuits d’Afrique 2013
Photo et vidéo Jacqueline Mallette

Accompagnée de plusieurs musiciens aux clavier et guitare, oud, tambours et percussions, flûte  et deux choristes, la chanteuse Zahia présente des chansons berbères mais également des chants a capella de la tradition orale kabyle et le public suit, lui donne des youyous et s’élance dans la danse… les hommes en franche camaraderie et les femmes foulard aux hanches ou, comme cette femme ayant dépassé la force de l’âge depuis plusieurs années, en costume national mais dansant elle aussi avec une vigueur qui fait plaisir à voir.

Installée à Montréal depuis 2007, Zahia a rendu hommage à plusieurs grands poètes chanteurs dont Félix Leclerc, Idir, et elle a interprété une chanson vraiment touchante écrite pour l’Algérie mais qui saura décrocher le coeur de tous les exilés du monde.

Résistante, forte et tranquille, Zahia prépare son premier CD.

Publicités

Acoustic Africa : Afropean Woman

Après le vif succès remporté en 2006, voilà que le projet Acoustic Africa nous revient mais cette fois sous la forme d’un voyage musical qui met l’accent sur la femme avec les voix de Dobet Gnahoré, Manou Gallo et Kareyce Fotso. Acoustic Africa Afropean Woman : de grandes artistes rassemblées sur une même scène, chacune déjà si forte en son art et en son style, et voilà qu’unies le talent s’en trouve décuplé pour laisser émaner un univers musical grandiose. Le résultat est époustouflant ! On y aura que très rarement droit en sol canadien, alors mieux vaut ne pas trop tarder pour se procurer ses billets pour le concert à Montréal présenté dans le cadre de Nuits d’Afrique, des spectacles TOUTE l’année, au Cabaret du Mile End, le samedi 27 octobre prochain à 20h30.

Acoustic Africa Afropean Woman

Acoustic Africa Afropean Woman

 

Trois voix de femmes de Côte d’Ivoire et du Cameroun
Trois présences scéniques, trois regards, trois mouvements… dans un même élan. Celui d’une chanson dynamique, profondément ancrée dans une démarche qui ne renie en rien les racines ancestrales mais qui accueille volontiers les apports des courants africains ou afro-américains tels que le funk, le blues ou l’afro-pop.

Dobet Gnahoré, chanteuse et danseuse ivoirienne qui s’est forgée la réputation d’être l’une des plus grandes ‘performer’ en musique du monde. Elle a déjà fait vibrer le public des Nuits d’Afrique à plusieurs reprises sans autre artifice que son incroyable présence scénique.

Manou Gallo, la bassiste ivoirienne à la voix profonde, qui s’est fait remarquer lors d’un concert mémorable à l’édition 2011 du même Festival. Un parcours musical qui débute tôt dans l’enfance et semé d’éléments incroyables, fait d’elle une artiste forte, assumée et tellement unique. Elle a fait partie des aventures Zap Mama et les Tambours de Brazza. Pas étonnant qu’elle ait été nommée Révélation Coup de Cœur Francophone en 2009.

Kareyce Fotso, chanteuse camerounaise qui s’accompagne à la guitare et parfois même d’une sanza, d’un tambour de bois ou de sonailles et que l’on reconnaît par sa voix originale, à la fois puissante et teintée d’un voile éraillé issu du blues et de la tradition africaine. Ses chansons sont parfois graves, parfois teintées d’amour, mais toujours empreinte de cette émotion que le timbre sait rendre.

 

Pour ce concert, toutes impressionnantes sur scène, elles nous présenteront tour à tour mais toujours liées, leur charisme et leur voix exceptionnelle. Au cœur du groupe qui non seulement les accompagne, mais les englobe et les fait retentir, ces trois chanteuses africaines donnent à leurs chansons une puissance démultipliée par l’expérience commune. C’est un bout d’Afrique qui chante son côté profondément féminin avec l’aide et la complicité d’une autre femme, Leni Stern. Guitariste américaine de renommée, Leni a nourri ses dernières expériences sur les terres africaines au contact des meilleurs musiciens du cru, Bassekou Kouyaté en tête pour apprendre le jeu du ngoni. Deux musiciens essentiels apportent à ces quatre femmes un environnement rythmique et mélodique de haut niveau : Aly Keita, balafoniste malien aux collaborations multiples et Boris Tchango, batteur togolais déjà remarqué auprès de Dobet Gnahoré ou au sein de Foofango.

 

Si le pouvoir de la chanson est une réalité en maints endroits, c’est une certitude sur le continent africain. Que dire alors lorsque ce sont des chanteuses africaines qui s’expriment : ce pouvoir est une évidence ! À travers ce plateau musicalAcoustic Africa Afropean Woman, venez écouter la force de la chanson, du chant, de la voix de Dobet Gnahoré, de Manou Gallo et de Kareyce Fotso.

 

Voyez et écoutez le projet Acoustic Africa Afropean Woman au Mali :

http://www.youtube.com/watch?v=8T8P3ruS-ZY&feature=player_embedded
Calendrier Spectacles

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002  ServicesMontreal.com
Les femmes dans le monde
Livres sur l’histoire du monde et romans historiques monde
Vieillir (nouvelle page sur ServicesMontreal.com)

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles


Madagascar Wake Up aux Nuits d’Afrique

Razia Said, Jaojoby,
Saramba et Charles Kely
réunis sur scène pour l’écologie de leur île

Un article combinant les efforts et les talents de Leslie Merle et de Jacqueline Mallette
Grande fête malgache hier au Festival Nuits d’Afrique avec toute la communauté montréalaise de Madagascar présente pour saluer ces 4 artistes et formations de musique qui sont arrivés graduellement sur scène puis se sont reformés diverses fois en configurations variables et dont la tounée est un plaidoyer afin d’ouvrir les yeux des gens sur la beauté de leur île, sur « les forêts qui pleurent, les forêts qui demandent notre attention » comme l’a exprimé Razia Said toute habillée de blanc.

Émouvant moment que de voir la communauté malgache se retrouver pour un soir pour fêter autour d’artistes bien aimés de chez eux. Une communauté qui semble avoir un goût prononcé pour la musique et qui transpirait sa joie d’être réunie.

Du côté musical, quel plaisir ce fut que d’apprécier la virtuosité du guitariste Charles Kely, impressionnant musicien dont la complexité du talent se marie impeccablement aux rythmes chauds qui nous ont été offerts hier soir.

La prestation du groupe Saramba a été un des points culminants de la soirée : les pas cadencés se multipliaient sans retenue dans la foule échauffée.

Cette soirée dédiée à Madagascar, aussi festive qu’engagée, fut une nuit d’Afrique à ne pas manquer.

On peut tous les voir et entendre sur ma vidéo, 3 extraits LIVE réunis
Avec Charles Kely (RABEKIJANA), auteur, compositeur et virtuose de la guitare ; Jaocoby (Un faible pour les filles) que ses compatriotes surnomment le roi du salegy ; la très populaire et traditionnelle Dina qui à la tête du groupe Saramba a fait fureur avec ses chansons, son costume national et son maquillage = Claudine Robert Zafinera de son vrai nom est aussi l’épouse de Jaocoby depuis 1988 et elle rallie le nord et le sud de l’île de par ses parents ; et enfin la très belle Razia Said qui nous a expliqué leur motivation en français avant de se mettre à chanter et danser avec toute la bande.Tout ce beau monde sur scène a attiré une salle pleine à craquer.

Voir la vidéo de la soirée malgache :
Photos et vidéo : Jacqueline Mallette
Aujourd’hui, c’est au centre-ville que se déplace le Festival et débutent les spectacles et ateliers gratuits :
Le village des Nuits d’Afrique : Tiken Jah Fakoly en spectacle de clôture

Nuits d’Afrique: Emel Mathlouthi, défenseresse de la liberté

Nuits d'Afrique: Emel Mathlouthi, Série Révélations

Emel Mathlouthi
Festival International Nuits d’Afrique, Série Révélations
Montréal, le 17 juillet 2012
Photo Jacqueline Mallette

Elle vient de Tunisie, elle est diplômée en arts visuels, elle chante d’une voix exceptionnelle, elle occupe la scène de manière vibrante, elle exprime son combat pour la liberté dans ses chansons depuis bien avant la révolution dans son pays. Elle s’appelle Emel Mathlouthi et elle est une femme battante qu’il faut voir et entendre en spectacle car si elle chante la plupart du temps en tunisien, elle sait aussi bien rendre des chants kurdes autant que du Jefferson Airplane et elle explique ses textes avant d’entamer ses compositions.

Elle était aux Nuits d’Afrique, hier, à Montréal. Et c’était un fabuleux spectacle. Fabuleux pour sa passion, son senti, son ressenti, sa voix, sa présence, ses compositions avec des paroles expliquées à un nouveau public maintenant averti, une musique très originale tout comme la bande son, des musiciens qui l’appuient… j’ai envie de dire à 99% pour copier les indignés.

Voix de foule et violoncelle
Dans une chanson, elle a imprimé dans la bande son qu’un techno aux allures de DJ sur scène avec elle et ses deux musiciens manie avec grande dextérité les voix de foule et même d’enfants qui acclamaient l’ancien président de la Tunisie. Elle les a incrustés dans la mémoire afin de ne jamais oublier par où le pays est passé car en ses propres mots « c’était vraiment très grave ». Ils sont peu mais ils sont grandioses, le violoncelle et la guitare ajoutant énormément au tout, y compris les voix du guitariste et du techno aux consoles.

Extrait vidéo
Et voici un extrait vidéo, une chanson intitulée Calme qu’elle a composée pour parler du monde arabe : « ce calme froid, pauvre, malade, qui se transforme en monstre ». Il faut entendre la force et l’étendue de sa voix, la force et l’étendue du geste qui l’accompagne, l’appui musical.

Emel Mathlouthi, c’était une grande Révélation, une découverte exceptionnelle au Festival International Nuits d’Afrique, Montréal.

Les spectacles des prochains jours au Festival International Nuits d’Afrique

Le village des Nuits d’Afrique : Tiken Jah Fakoly en spectacle de clôture

Rommel Ribeiro, Série Révélations

Gnawa Diffusion, Série Grands Événements

Kae Sun a tenu sa promesse

Sierra Leone’s Refugee All Stars

Toutes les vidéos des Nuits d’Afrique 2012

Calendrier SPECTACLES
Festival International Nuits d’Afrique CD Compilation 2012

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002  ServicesMontreal.com

8 mars :  Journée internationale des femmes dans le monde
Calendrier intergénérationnel : enfants, parents, aînés

À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles