Archives de Tag: ANIMAUX

Zoothérapie

Zoothérapie  Quand l’animal devient assistant-thérapeute  Auteur : Georges-Henri Arenstein avec collaborations Marcel Broquet, la nouvelle édition

Zoothérapie
Quand l’animal devient assistant-thérapeute
Auteur : Georges-Henri Arenstein avec collaborations
Marcel Broquet, la nouvelle édition

Santé alternative

Guide conseil sur l’utilisation de l’animal comme assistant-thérapeute

« Pour un chien, tout homme est Napoléon »
Aldous Huxley

« Certains humains atteignent un degré d’amitié profonde avec leur chien, amitié qu’on pourrait qualifier d’intimité ou de complicité »
(p. 143, Mode de communication)

Vous trouvez qu’il y a de plus en plus de chiens en ville ? Voilà pourquoi : la zoothérapie qui est expliquée par des thérapeutes professionnels dans ce livre Zoothérapie : quand l’animal devient assistant-thérapeuthe.

Effets bénéfiques des animaux de compagnie
On le sait, de plus en plus de personnes vivent seules et toutes ne s’y adaptent pas aussi facilement qu’on pourrait le penser. C’est ainsi que la présence d’un animal de compagnie pourrait avoir des effets bénéfiques sur l’être humain qui s’ennuie, qui manque d’avoir de l’interaction avec les proches qui ne peuvent pas toujours être là ou qui sont partis.

« Il va sans dire que l’utilisation des animaux en thérapie implique le respect de plusieurs règles élémentaires de sécurité et d’hygiène autant pour les clients que pour les autres personnes impliquées et les animaux […] Cependant, une grande variété d’animaux peut être utilisée » (p. 53, Critères de sélection des animaux utilisés en thérapie)

Règles et conseils pour l’utilisation d’animaux comme assistants-thérapeutes
Le guide de la zoothérapie publié en nouvelle édition chez Marcel Broquet contient plus de 200 pages de conseils, y compris 3 pages de règles et conseils seulement sur les perroquets qui sont, en réalité, des oiseaux prédateurs :

« La plupart des perroquets n’apprécient pas se faire flatter à pleine main comme on le fait généralement avec les chiens ou les chats. […] Le dos est en effet une partie anatomique très sensible du perroquet, car il faut savoir que la plupart des prédateurs naturels proviennent du ciel (rapaces) et les attaques ont généralement lieu sur le dos. » (pp. 85-86, Les règles de la TAA avec un perroquet)

Vérités, mensonges, fourberies pour son profit
Ce guide de la zoothérapie renferme de l’information sur les comportements typiques ainsi qu’une petite histoire vraie qui contredit la croyance selon laquelle les animaux ne savent pas mentir :

« Rapides comme des flèches, tous les dîneurs disparurent de la scène et le fripon eut ainsi le menu pour lui tout seul » (p. 160, Feindre)

La zoothérapie en politique, dans la voisinage, en couple, au travail…
Bien sûr, il ne s’agit pas de régler ses problèmes en en créant aux autres autour de soi…

« La majorité des conflits […] peuvent être lus sur une échelle de self-monitoring afin de constater le décalage, bien entendu totalement inconscient, entre les deux protagonistes du conflit. » (p.153, Mon chien fait de la politique)

L’auteur et les collaborations
Vraiment une petite lecture plus qu’intéressante, ce guide rassemble 8 thérapeutes, 4 hommes et 4 femmes qui sont présentés brièvement en fin d’ouvrage :  Georges-Henri Arenstein, Richard Beaudet, Claude Carrier, Valérie Gosselin, Nancy Leblanc,  Jean Lessard, Mélanie Pelletier, Johanne Vaillancourt.

Voir la fiche du livre sur le site de Marcel Broquet, la nouvelle édition

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 : ServicesMontreal.com
Calendrier aînés actifs
Vieillir
Livres pour les parents et la famille
Livres et DVD
femmophobie.com
Livres – histoire du monde et romans historiques monde
Quoi faire à Montréal
À la Une sur les blogues
Tous les articles


Le Bison d’Amérique

Le Bison d'Amérique Auteur : Jean-Pierre Sylvestre, reporter-photographe animalier  et journaliste scientifique  spécialisé dans les sciences naturelles Éditions du Septentrion

Le Bison d’Amérique
Auteur : Jean-Pierre Sylvestre,
reporter-photographe animalier
et journaliste scientifique
spécialisé dans les sciences naturelles
Éditions du Septentrion, Québec

Un livre d’information, de données historiques et statistiques, de graphiques, de photos récentes et d’archives ainsi que de dessins découverts dans des cavernes… C’est un livre que l’on pourrait croire impossible à publier de nos jours étant donné la triste historique de cet animal qui fut la nourriture principale des amérindiens et qui fut la cible des décideurs étatsuniens qui souhaitaient habiter les grandes terres sur lesquelles les bisons d’Amérique vivaient en liberté ; il y a pratiquement autant de photos que de pages dans ce livre qui est une mine d’informations sur le sujet.

On y découvre tous les aspects propres au plus gros animal des grandes plaines, sa généalogie, ses origines depuis l’époque Tertiaire, sa classification, les principales espèces dans le monde ; ses caractéristiques biologiques, du squelette à la reproduction en passant par la morphologie, l’anatomie externe, l’alimentation, les sens, jusqu’à sa longévité ; les moeurs et les comportements du bison, ses pas, son trot, son galop, ses bonds, sa vie en société, les interactions – amis, prédateurs, maladies… – ses déplacements et ses migrations ; et enfin le bison et l’homme.

Les photos et graphiques
Crânes, cornes, mues… de même que le comparatif du squelette avec celui du boeuf domestique, les photos de combat entre mâles ou d’une femelle avec son jeune ; les graphiques démontrant sa manière d’avancer par le pas, le trot ou le galop sont fascinants…

EXTRAITS

« De toute la faune étatsunienne et canadienne, le bison d’Amérique est devenu un véritable animal symbolique pour plusieurs raisons : il est le plus gros […], il a failli disparaître alors que sa population était importante […] et son histoire n’a malheureusement pas permis aux humains de comprendre la gravité de nos dégâts sur cette planète. » (p. 7, Introduction)

« En 1889, William Hornaday évaluait, dans son ouvrage […] la population totale de bisons qui survivait à 1901 individus, dont seulement 635 à l’état sauvage. » (p. 9, Introduction)

« Le bison antique (Bison antiquus) devient le boviné le plus largement répandu en Amérique du Nord. Sa taille s’est un peu réduite par rapport au bison géant, mais elle reste toutefois assez imposante : 1300 kg pour les mâles et une envergure égale à deux mètres pour les cornes. Sa population se distribue de l’Alaska au Nicaragua et de la Californie à l’Ohio. Ces fossiles sont également présents au Canada, notamment en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest. » (p. 19)

Un beau livre et un livre super intéressant
Véritable petite encyclopédie du Bison d’Amérique, c’est un livre aussi beau qu’intéressant dans lequel on trouve même des légendes, des données sur les fouilles archéologiques et des photos du Wild West, avec ses cow-boys et ses indiens, avec ses ours, ses antilopes et ses chiens de prairies… C’est le rêve de la Conquête de l’Ouest, vue à partir du regard de son animal le plus gros et le plus légendaire.

L’AUTEUR
Jean-Pierre Sylvestre est reporter-photographe animalier et journaliste scientifique spécialisé dans les sciences naturelles. Il a travaillé au Muséum national d’histoire naturelle de Paris puis a étudié le comportement des mammifères marins au Japon. Il voyage à travers le monde depuis 35 ans. Installé au Québec depuis 1993, il a fondé la société Orca, dont l’objectif est de faire connaître et de promouvoir la biologie, principalement celle des animaux marins. Il est l’auteur de nombreux articles dans des revues spécialisées et de plusieurs ouvrages sur la faune sauvage.

Consulter la fiche du livre sur le site du Septentrion.


DVD IMAVISION : CES ANIMAUX RIGOLOS

Adorables capsules toutes courtes rappelant les Fables de La Fontaine!

Peter le paon, Leonard le léopard, Germaine la baleine… cette nouvelle série animée jeunesse disponible en DVD est rigolote, souriante, riante, drôle, charmante… et j’en passe.

CES ANIMAUX RIGOLOS raconte avec humour et flegme les hauts et les bas de la vie des animaux, en couleurs, chaque épisode mettant en vedette un animal différent et abordant un aspect de la vie que tout enfant devra surmonter. Qu’il s’agisse de vouloir manger de nouveaux mets ou de ne pas délaisser ses amis pour la solitude de la gloire, les animaux portent tous des noms amusants et descriptifs : Toumou le Paresseux, la Fourmi 2356, Lucien le Chien, Marguerite la Vache, Guy le Colibri, Lola le koala, Léon le Pigeon…
La morale de la fin
Une fable, ça vient toujours avec une morale et comme La Fontaine, ces aventures pour les tout-petits sont douces et gentilles. Elles ne cherchent pas à blesser mais à éduquer avec beaucoup de sensibilité elles démontrent le comportement à l’aide d’un dessin animé très coloré, puis on explique le bonheur à agir autrement en choisissant la bonne au lieu de la mauvaise habitude.

Un livret tout en couleurs accompagne le coffret qui décrit chacun des épisodes.

Une série primée
Traduite en plusieurs langues, CES ANIMAUX RIGOLOS a obtenu le prestigieux prix BAFTA en 2001 pour la meilleure animation destinée aux enfants d’âge préscolaire.

En DVD, en français

CES ANIMAUX RIGOLOS vient de sortir en DVD, en même temps que le coffret des PETITES CRAPULES qui fera l’objet d’un article séparé. Les deux séries d’animation jeunesse ont connu un grand succès en Grande-Bretagne avant d’être diffusées autour du monde.EXTRAITS« Peter le Paon, hélas vaniteux et futile, il n’aimait que lui-même… »

« Il avait creusé un tunnel au bout duquel on voyait la lumière. »

« L’oiseau lui apprit même à patiner et à construire des igloos personnalisés. »

Ce coffret comprenant 2 DVD d’une durée de 4 heures et demie est disponible sur IMAVISION.COM au coût de 12,95 $ (surveillez les rabais !) et en magasin.Cet article, republié ici de la critique publiée en date du 16 avril 2012.