Archives de Catégorie: tricheries

Sordide complot

« Si tu crois que j’ai réussi
à me rendre où je suis en étant honnête,
tu rêves en couleur. »

SLM 2015
Tant d’hommes sont tellement prêts à tout et n’importe quoi pour parvenir à leurs fins.

Perso, il m’est déjà arrivé d’avoir à subir une seconde fois des tests pré-emploi en raison d’une maladie impossible. Ce jour-là, une infirmière a soit subi de l’intimidation soit reçu un grosse enveloppe brune de la part de cet homme d’une cinquantaine d’années qui discutait vivement avec elle de l’autre côté des vitres. Dommage qu’en échange de ses problèmes de prostate je n’aie pas été enceinte…

J’ai aussi connu un cancre qui est un jour passé VP d’une grande banque canadienne et dont le visage se défaisait immanquablement quand je lui disais que non je ne connaissais personne là où je venais d’être embauchée. Moi je n’avais pas accès à tous ces lieux réservés aux hommes.

Et connaissez-vous quelqu’un qui faisait tout bien et qui était sur le sentier d’une belle carrière et qui dans l’espace d’un éclair a vu le sol se dérober sous ses pieds et soudain se voir déchu au profit de trolls aux magouilles bien rodées avec des intermédiaires et même un journaliste bien graissés qui en beurrent épais pour convaincre tout l’entourage ?

Nous aurions besoin de la chouette équipe de Caméra Danger pour nous sortir de tous ces cauchemars.

Tome 9, Sordide complot, raconte l’histoire d’une course de vélo de montagne qui tourne au cauchemar à Sugarloaf. C’est un roman, un polar oh combien d’actualité.

Une fiction grinçante de vérité avec des rebondissements vraiment bien menés.

CITATIONS / EXTRAITS

« Il espère s’y voir tenant fièrement la médaille d’or qui lui ouvrira la porte des prochains Jeux olympiques. Il vient d’avoir dix-huit ans. Passionné par son sport et très tenace, il envisage l’avenir avec optimisme. » (p. 14)

« Il semble plutôt du genre solitaire, mais il est quand même venu s’entraîner un pe avec nous. Il est vraiment bon et m’a d’ailleurs donné quelques conseils. » (p. 45)

Sordide complot, tome 9 de la série Caméra Danger, est écrit par Lucia Cavezzali et est publié chez Marcel Broquet, la nouvelle édition.

J’ai eu le plaisir de rencontrer l’auteure en entrevue au Salon du livre de Montréal 2015.


Baiser

La vengeance de la veuve joyeuse

Baiser tome 2 de Marie Gray, Guy Saint-Jean éditeur

Baiser tome 2 de Marie Gray, Guy Saint-Jean éditeur

Dans ce deuxième tome de Baiser, Marie Gray nous emmène dans l’intimité de Maryse, alias Karma Mamma, d’abord épouse qui s’ennuie en banlieue, ensuite femme libérée, riche et séductrice.

Épouse modèle, maman toujours présente pour ses enfants et pour ses amies, Maryse est mariée à Gilles, un homme d’affaires redoutable mais aussi un mari qui la traite d’épaisse et qui la regarde comme une mocheté, lui reprochant de ne pas avoir de carrière alors que c’est lui qui la voulait à la maison. Un jour, elle se rend compte qu’il passe du temps sur les sites de rencontre… et qu’il la trompe. Elle décide alors de venger toutes ces femmes trompées et manipulées par ces hommes qui ont le don de rendre leur vie élastique en utilisant la confiance de celles qu’ils utilisent. Le site Internet Karma Sutra naît et, devant tous les cas lourds du genre, prend une ampleur inimaginable.

Maryse, Julie, Jessica, Valérie vous feront rencontrer HotBob, Stéphane, Guillaume…

CITATIONS

« Je crois bien qu’il m’a volontairement caché notre situation ; c’était une autre de ses façons de conserver sa mainmise sur moi » (p. 30)

« J’avais hâte qu’une certaine sérénité s’installe. Car le voir saliver devant notre voisine était tout de même moins répugnant que de le voir s’asseoir près de notre propre piscine les jours où les enfants amenaient leurs amis se baigner. » (p. 94)

« – Come on, Maryse, avoue ! Y’a aucune fille assez bonne pour ton Oli ! plaisantait Julie. » (p. 96)

« Il est temps que quelqu’un se déniaise et fasse payer les innocents qui utilisent les autres sans conséquence. » (p. 136)

« Je m’étais mise à m’interroger. Gilles était-il un de ces êtres ignobles qui utilisaient les sites de rencontre en toute impunité pour sortir d’un quotidien devenu trop frustrant ? Nous n’avions jamais répété l’épisode du club d’échangistes et les hommes seuls n’y étaient admis que très rarement. » (p. 141)

« T’sais, comme les gars mariés qui rôdent sur les sites en cachette ? Les épais qui cruisent et baisent tout ce qui bouge ou qui sortent avec plusieurs filles en même temps ? Ceux qui mentent sur leur âge ou qui sont juste malhonnêtes ? » (p. 178)

« Je pouvais être celle que je voulais, une femme qui ne s’en laisse pas imposer, revendicatrice et insoumise, pour faire changement. Je pouvais enfin m’octroyer une vie en parallèle de mon insipide réalité. » (p. 201)

Baiser, La vengeance de la veuve joyeuse de Marie Gray est publié chez Guy Saint-Jean éditeur.


L’homme qu’on aimait trop

Réalisateur : André Téchiné
Avec Catherine DENEUVE, Guillaume CANET et Adèle HAENEL

L'homme qu'on aimait trop Réalisateur : André Téchiné Avec Catherine DENEUVE, Guillaume CANET et Adèle HAENEL

L’homme qu’on aimait trop
Réalisateur : André Téchiné
Avec Catherine DENEUVE, Guillaume CANET et Adèle HAENEL

Présenté Hors compétition à Cannes l’an dernier
Disponible en DVD et vidéo sur demande
AZ Films et TVA Films

Elle est jeune, belle et rebelle. Elle revient d’Afrique, ouvre une librairie, offre un livre à l’avocat de la propriétaire d’un casino qui déjà n’indique pas un bilan glorieux et qui vient de se faire arnaquer de 5 millions par un quatuor de truands élégants qui blanchissent de l’argent mafieux et veulent faire tomber tous les casinos de la côte. Elle se défend bien d’être comme sa mère et pourtant. Elle ne veut pas en tout cas suivre ses traces à cette mère, une femme très forte qui subit de toutes parts les intimidations autant masculines que filiales. Elle veut absolument récupérer immédiatement sa part d’héritage de son père.

Des thèmes d’aujourd’hui, un film inspiré d’une histoire vraie
Thèmes de la femme chef d’entreprise dont la place est discutée par le chapelet d’hommes autour d’elle, de la jeune rebelle prête à s’associer à n’importe qui pour avoir sa part d’héritage sur-le-champ même si et surtout s’il s’agit de ceux qui veulent la peau de sa mère, du blanchiment d’argent et des comptes en Suisse, des francs maçons ou riches entrepreneurs mafieux toujours prêts à s’emparer d’affaires légales, des individus qui font déchoir ceux et celles auxquels ils viennent soi-disant en aide et de la confiance gratuite qu’on leur donne, des informateurs et intermédiaires amoureux, de la trahison, des besoins d’attention et de claquer beaucoup d’argent, de l’amour et de la passion, du mal que l’on peut faire par égoïsme ou pour la fortune volée à n’importe quel prix, du grand dîner où l’on chante…

Catherine Deneuve excelle dans ce rôle de grande dame élégante et forte qui doit s’afficher en même temps que se méfier, Adèle Haenel aussi qui joue la rebelle prête à tout et n’importe quoi pour atteindre son objectif y compris de faire confiance à n’importe qui pour s’affirmer contre sa mère et pour récupérer son argent, de même que Guillaume Canet dans le rôle de l’avocat célibataire, avocat et célibataire coincé et parano avant tout, qui semble toujours prêt à s’impliquer pour ces deux femmes mais manoeuvrant toujours uniquement pour lui-même.

Un film très d’actualité inspiré d’un véritable fait de justice survenu en France, et des rôles courageux. Il ne faut rien rater de ce film qui se déroule comme de l’eau sur le dos d’un canard mais qui traduit drame par-dessus drame causés par des manipulateurs parfois loup solitaire d’autres fois organisés. Il ne faut rien rater, surtout pas les infos sur la suite des événements juste avant le générique de fin. Après avoir pensé telle mère telle fille, on a envie de dire  tel père tel fils…

EXTRAITS DES DIALOGUES
« Faut dire que les pions, après le bacc, on les oublie vite. »
« Elle vous attend dans la voiture. Je crois qu’elle n’a pas une grande passion pour les casinos. »
« – Si la situation est mauvaise, pourquoi on vend pas le palais ?
– Mais tu plaisantes : le palais, c’est ma vie. »
« Vous méprisez trop notre personnel. »
« Et ces difficultés profitent à qui ? »
« Mais ça aussi, c’est sûrement le hasard »
« Depuis que le maire est devenu ministre, il sait tout sur tout »
« Mais votre élection est un coup de force, Madame Le Roux. »
« Non, ce qu’il vous faut c’est du renfort »
« La villa, c’est ma mère c’est pas moi. »
« Quelqu’un est entré dans mon bureau ce matin. »
« Vous ne comprenez pas, on essaie de vous intimiter c’est la guerre. »
« Je pensais pas que ça irait si vite. »
« C’est trop facile de regretter quelque chose, c’est déjà plus difficile de s’excuser. »
« Et ça te fait rigoler, en plus ! »

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=56tEYf9yZw0


Je suis Charline

Au sujet des masculinistes qui tuent psychologiquement, économiquement et socialement les femmes :

Et ce n’est pas parce qu’ils ne sont plus en religion
Que l’élimination des femmes n’en est pas restée une.


Des miracles maintenant !

Aujourd’hui 25e anniversaire de la tuerie femmophobe à l’école Polytechnique de Montréal, je vous propose un livre de Gabrielle Bernstein avec 108 techniques pour jouir d’une vie moins stressante, épanouissante et pleine de sens.

Des miracles maintenant, un livre de Gabrielle Bernstein avec 108 techniques pour jouir d'une vie moins stressante, épanouissante et pleine de sens.

Des miracles maintenant!, un livre de Gabrielle Bernstein avec 108 techniques pour jouir d’une vie moins stressante, épanouissante et pleine de sens.

L’auteure à succès du New York Times, qui enseigne le yoga et la médication et qui détient par ailleurs une formation en Technique de libération émotionnelle, rassemble des moyens d’apaisement du stress en quelques minutes par des techniques faciles expliquées pas à pas dans lesquelles sont incorporées des concepts tirés du Cours en Miracles et du yoga

108 façons de se sortir de simples mauvaises habitudes ou d’une énorme haine et du ressentiment
Par exemple, ne pas retombrer dans une vieille addiction ne serait-ce que le café ou la cigarette, se pardonner et pardonner aux autres, oublier cette rage qui ronge et pourrit la vie et surtout porte à commettre des actes immondes, surmonter la peur qui hante et qui empêche de poser des actes positifs, faciliter la prise de décision, relever le défi des gens qui s’acharnent et n’en finissent plus de se venger sur des victimes innocentes et qui peuvent causer un stress ou un blocage semblant insurmontable, évacuer la tension et cumuler en vous une super énergie positive en ce siècle où les hommes semblent vouloir se faire toutes sortes de guerres interminables entre eux et d’autant plus aux femmes en situations d’avancement ou précaires alors qu’ils nous imposent encore et toujours des plafonds de verre armés de béton et réarmés de circuits exclusifs possiblement inavouables pour nous exclure ; enfin trouver des techniques pour nous aider à vivre une vie positive et enrichissante et épanouissante malgré tout.

CITATIONS / EXTRAITS

« Cette simple prière avant de payer chaque facture me gonflait d’énergie. Elle m’infusait une attitude de gratitude plutôt qu’un sang mauvais fait d’anxiété et de tension. » (p. 69)

« Message miraculeux #63 : Parfois, la réponse la plus aimante est NON. » (p. 166)

« Voici quelques-uns des outils que je vous suggère pour relever les défis que présentent vos relations les plus difficiles.
Reconnaissez votre désir d’avoir raison. » (p. 216)

« Votre honnêteté et votre désir de vous rappeler la vérité vous sauveront quand vous serez au bord du gouffre. » (p. 255, Miracle 102, Dans le doute, passez-vous le film des événements.)

Des miracles maintenant !, 108 techniques pour jouir d’une vie moins stressante, épanouissante et pleine de sens,  un livre de Gabrielle Bernstein publié aux éditions Le Dauphin Blanc.


Histoires drôles de l’Histoire

« Les hémorroïdes de Napoléon et autres anecdotes qui ont fait l'Histoire »

« Les hémorroïdes de Napoléon et autres anecdotes qui ont fait l’Histoire »

Si par un heureux ou malheureux hasard vous avez pigé pour vos échanges de cadeaux anonymes le nom d’un millionnaire VIP ultra-subventionné ou d’un éternel membre de tous les comités écrasants omniprésents ou encore d’un collant député pion de parti élu par une majorité écrasante, voici trois suggestions qui pourraient répondre à leurs préoccupations et aspirations historiques : « Les hémorroïdes de Napoléon et autres anecdotes qui ont fait l’Histoire », « Les décisions les plus absurdes de l’Histoire » et « C’est grave, docteur ? Les plus belles perles entendues par votre médecin ».

Vous pouvez aussi acheter ces livres pour vous-même, histoire de vous dérider pendant les vacances ou de comprendre les manoeuvres tordues, détournées et truquées de vos VIP tout gratuit avec salaires et privilèges mirobolants mais seulement pour eux-mêmes.

EXTRAITS / CITATIONS

« Au bout de deux ans de guerre, peu de temps avant Pearl Harbor, alors que l’Angleterre se bat seule et que l’isolationnisme américain semble plus ancré que jamais, les services de renseignement britannique réussissent à berner le président Roosevelt et à le pousser à engager l’Amérique dans l’effort de guerre contre le nazisme… grâce à une carte truquée. » (Les hémorroïdes de Napoléon et autres anecdotes qui ont fait l’Histoire, p. 124)

« L’issue de la guerre est aussi incertaine. Ne risque-t-on pas de terribles représailles en cas de victoire finale de Rome ? À la première interrogation, Hannibal répond à l’ambassade capouane dépêchée dans son camp qu’il n’est nullement question d’annexer Capoue et de la transformer en bastion avancé de l’Empire punique. » (Les décisions les plus absurdes de l’Histoire, p. 98)

« On m’a fait une fellation in vitro » (C’est grave, docteur ? Les plus belles perles entendues par votre médecin, p. 28)

Les trois livres sont disponibles en librairies et chez Guy Saint-Jean éditeur.


Elle l’adore

Votre idole vient soudainement sonner à votre porte parce qu’il sait que vous l’aimez et que vous êtes compréhensive ? Courrez voir ce film !

Elle l’adore dépeint infiniment bien les cellules de protection qui se créent autour d’un personnage qui a gloire, réputation, fortune, château et revenus exceptionnels à sauvegarder lorsque dans sa vie se produit un imprévu qui pourrait avoir de graves conséquences. Alors pour un homme adulé, quelle chance de pouvoir compter sur une belle inconnue, une belle poire bien utile. Une femme, bien sûr.

Sauf que s’il a, lui, tout une machine à son service avec des individus prêts à mentir effrontément parce qu’ils veulent garder leur boulot et leur fierté d’entourage de personnalité connue, elle a, elle, une force intérieure qui lui est inconnue. Une transfert psychologique est dès lors possible.

Le film est aussi drôle par séquences, par exemple quand la caméra se balade dans une pièce que la fan lui dédie dans son appartement où même le plafond a eu droit à des vers de ses chansons…

Elle l’adore a été présenté à Cinémania et sera vraisemblablement aussi au cinéma prochainement.

ELLE L'ADORE, un film de Jeanne Herry dans un scénario de Jeanne Herry et Gaëlle Macé, avec  Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte

ELLE L’ADORE, un film de Jeanne Herry dans un scénario de Jeanne Herry et Gaëlle Macé, avec
Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte


Soeur Angèle et le bonheur

Elle est toujours souriante, débordante d’énergie et d’enthousiasme. Comment fait-elle ? C’est ce que nous explique Rosette Pipar dans un tout nouveau recueil d’inspiration sur le vie intitulé Le bonheur d’être soi… selon sœur Angèle.

100 questions sur la vie

 Le bonheur d'être soi... selon sœur Angèle, 100 questions sur la vie, compilées par Rosette Pipar, est publié chez Marcel Broquet, la nouvelle édition.


Le bonheur d’être soi… selon sœur Angèle, 100 questions sur la vie, compilées par Rosette Pipar, est publié chez Marcel Broquet, la nouvelle édition.

C’est bon comme du bon pain car il s’y trouve bien davantage que cent questions avec les réponses de sœur Angèle recueillies par Rosette Pipar : Comment faites-vous pour garder votre calme ?, Où trouvez-vous de la joie ?, Comment avez-vous réagi à l’annonce de votre maladie ?,  Que dire aux parents d’enfants atteints de maladie grave ?, Pourquoi tant de divorces ?, Comment réagir à une trahison ?, Comment faire face à l’insécurité ?, Quelles sont les principales sources de bonheur ?, Qu’est-ce que le talent ?, Comment faire des choix importants ?, Que pensez-vous des mantras, des chants religieux et spirituels ?

Ce livre sur les réponses à tant de questionnements est tellement bien construit qu’il se lit comme un roman. Et plus on lit, plus s’esquisse un sourire de bonheur. « Attention, cette lecture risque d’être contagieuse. Le bonheur vous y attend. »

CITATIONS / EXTRAITS

« Qu’y a-t-il à apprendre de cette femme qui incarne la joie de vivre alors qu’autour de moi dans le monde, le mal de vivre et la mélancolie surgissent en tout homme, en toute femme ? » (p. 21)

« On peut être millionnaire, posséder beaucoup d’argent, de biens, vivre dans le luxe tout en étant pauvre dans l’âme. » (p. 67)

« Notre perspective de la vie actuelle est encombrée de parasites que sont les nouveaux dieux : l’argent, la gloire, le statut, la réussite, la reconnaissance… » (p. 78)

« L’engagement, cela existe encore. C’est de plus en plus rare. Surtout dans les couples mariés ou non. Si une telle ne convient plus, on la laisse tomber. Le pire, c’est ce que les enfants peuvent subir. » (p. 128)

J’ai eu le bonheur de rencontrer à nouveau brièvement sœur Angèle lors du lancement à l’hôtel de ville. Voici la courte entrevue vidéo que j’y ai réalisée : http://youtu.be/HO0ZYCpFZjI

 

Le bonheur d’être soi… selon sœur Angèle, 100 questions sur la vie, compilées par Rosette Pipar, est publié chez Marcel Broquet, la nouvelle édition.


No man’s land

No man's land

No man’s land
Auteure : Charlotte Gingras
Éditions Druide, collection Écarts

Premier roman pour adultes pour l’auteure Charlotte Gingras, « No man’s land » est d’une sensibilité exceptionnelle avec un lien créé entre deux femmes, l’une criminelle par dépit et par législation ahurissante, l’autre, à l’âge d’être sa grand-mère qui se trouve en énorme peine d’amour, dépitée, rejetée, perdue. Soudain, c’est le vide absolu. C’est le mur auquel on fait face et auquel on était loin de s’attendre.

Sachant que le monde dans lequel nous vivons ne donne pas grand chance aux femmes, qu’elles soient jeunes et naïves ou aînées, l’intitulé de ce roman d’un pays sans hommes pour l’une comme pour l’autre pourrait aussi être un « no-woman’s land » étant donné le rejet dont elle font l’objet, la douche froide qu’elles subissent pour des raisons différentes mais l’une comme l’autre après avoir été délaissée par un homme qui poursuivra sa vie ailleurs, autrement, la tête et les mains entièrement libres, comme si de rien n’était. À tel point qu’ils ne font que passer dans le roman. Ici, il est question du subi de ces deux femmes et du comment s’en sortir, comment survivre, comme faire face au néant et à l’adversité.

C’est un roman magnifique, à lire en automne, à la saison des amours mortes.

CITATIONS / EXTRAITS

« Tu ne regardes pas la rivière. Tu te recroquevilles
sur ton siège en laissant tes pensées errer dans tous les sens. Tu n’aimes pas Adam, le seul de ses enfant que la mère aime d’amour, son chouchou à vie. » (p. 13)

« Tous les samedis matins, l’homme qui couche dans  le lit de la mère s’achète une caisse de bière au dépanneur et il commence à boire au goulot, assis à la table de la cuisine. Vers midi, la mère te donne deux sandwiches au beurre d’arachide et deux bananes dans un sac de plastique. Quand il fait beau, toi et Fleur allez rôder autour de la piscine du quartier. Comme vous n’avez pas de maillot, vous regardez avec envie les autres patauger. » (p. 18)

« Vous traversez encore le pont piétonnier, parce que de l’autre côté, les friandises goûtent meilleur. Ici et là, sur le seuil des portes, quelques citrouilles tremblotent en signe de bienvenue. Ta petite soeur, dont le seul déguisement est une couronne de princesse en plastique, sonne aux portes et tu l’attends pendant qu’elle récolte ses provisions de douceurs. » (p. 37)

« — Mais. Vous avez une peine d’amour ! Vous êtes pas trop vieille pour ça ? » (p. 51)

No man’s land est un roman en deux temps, un roman au cœur de deux femmes, écrit par Charlotte Gingras, publié aux éditions Druide, collection Écarts.


Ariel à l’école des espions, t3

Satellite et bas blancs

CODE VERT pour ce roman, troisième tome de la série Ariel à l'école des espions intitulé Satellite et bas blancs, d'Evelyne Gauthier, publié chez Guy Saint-Jean éditeur.

CODE VERT pour ce roman, troisième tome de la série Ariel à l’école des espions intitulé Satellite et bas blancs, d’Evelyne Gauthier, publié chez Guy Saint-Jean éditeur.

Un 3e tome génial s’ajoute à la super série adolescente d’Evelyne Gauthier sur la jeune espionne Ariel aux prises avec des bandits criminels dangereux d’envergure universelle dans le cadre de ses études à l’école dédiée secrètement à former les futurs espions canadiens.

Envergure universelle, car il s’agit cette fois d’un détournement de satellite ! Et les bandits organisés ont bien camouflé leurs manoeuvres et ce sera donc à Ariel et à ses enseignants et collègues d’être à la mesure. L’action se passe surtout à Montréal dans cette fiction où l’électronique, les jeux et la planche à roulettes tiennent leur part dans le déroulement de cette nouvelle énigme palpitante.

EXTRAITS / CITATIONS

« C’est sans doute ses capacités de grand vendeur et non son expertise en électronique qui lui ont valu ce poste. Je me demande comment Vincent, déjà asocial, va parvenir à tolérer ce crétin extraverti comme supérieur sans vouloir lui asséner un bon coup de savate en plein front.  Son étonnante bêtise n’est-elle qu’une parade pour cacher un génie ? Rien n’est à négliger. » (pp. 39-40)

« Je souris. Depuis mon premier jour au collège, Béatrice est devenue ma pire ennemie. Son snobisme, sa façon de s’imaginer que son père riche va tout lui acheter, y compris de bonnes notes, sa méchanceté et sa jalousie envers moi m’ont toujours irritée. » (p. 59)

« Ce qui indique que notre interrogé est certainement bien embrigadé dans le groupe dont il est membre, car cette réaction est spontanée et viscérale, même s’il tente de la cacher. » (p. 64)

CODE VERT pour ce roman, troisième tome de la série Ariel à l’école des espions intitulé Satellite et bas blancs, d’Evelyne Gauthier, publié chez Guy Saint-Jean éditeur.