Archives de Catégorie: Photos-Vidéos

Simulacres

Simulacres : Alinka Echeverría
Du 5 septembre 2019 au 1 décembre 2019, MOMENTA | Biennale de l’image présente en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal, une exposition à deux volets, deux installations de l’artiste Alinka Echeverria qui aborde de manière critique les enjeux liés à la représentation des femmes dans le champ de la photographie lequel, on le sait, était à l’époque de Nicéphore Niépce (1765-1813) et est toujours en 2019, infiniment influencé par la vision limitée des hommes.

Notes de terrain pour Nicéphora est composé d’images de femmes, une exposition qui a pris forme lors de sa résidence de recherche en France, 2015.

Précession du féminin – 10 simulacres rassemble de magnifiques vases avec des images de femmes agrandies jusqu’à devenir illisibles.

Au Musée des beaux-arts de Montréal, niveau SS2.


Marema

Merveilleuse et adorable Marema avec sa chanson Femme d’Affaires, sa voix douce et puissante, sa présence sur scène impressionnante sur la scène extérieure du Festival international Nuits d’Afrique… Du Sénégal, elle a raflé le Prix Découvertes RFI 2014 et elle donne confiance pour l’avenir du monde !

Marema
Femme d’affaires

#nuitsdafrique

festivalnuitsdafrique.com


Casuarina

Le Brésil et la samba virtuose (selon le journal Le Monde) de Casuarina a fait danser toute la salle dès les premiers accords.

Un court extrait vidéo :

Casuarina au Festival international Nuits d’Afrique #nuitsdafrique

Le Festival international Nuits d’Afrique se poursuit avec les concerts en salles, les spectacles extérieurs, les ateliers, les restos et le marché Tombouctou jusqu’à dimanche. Entre autres, samedi, chansons folkloriques du Brésil pour les enfants dans la sphère et dimanche, Capoeira Brasileira.

festivalnuitsdafrique.com du 9 au 21 juillet 2019.


Traversées

Unis sur scène pour un deuxième opus après dix années de travail en collaboration, l’ensemble Constantinople et le griot Ablaye Cissoko nous a offert un concert sur un nuage avec un amalgame de cordes anciennes d’origines lointaines et distinctes et de voix soyeuses. C’était littéralement fabuleux. En voici un court extrait :

Festival international Nuits d’Afrique 2019
Constantinople et Ablaye Cissoko
Traversées

Comme on le voit, Ablaye Cissoko chantait en mandingue et jouait de la kora, alors que Constantinople chantait d’anciens poèmes persans et jouait du setâr (un instrument de 5 millénaires), de la viole de gambe et des percussions multiples.

Merci au Festival international Nuits d’Afrique de nous offrir des concerts d’une telle qualité.

#nuitsdafrique


Elida Almeida

Elida Almeida aux Nuits d’Afrique pour la 3e fois et elle reviendra certainement si on se fie au public qui chantait et dansait avec elle !

fina 2019. elidaalmeida. cap vert

Du Cap Vert, cette chanteuse est super féminine et super dynamique, aussi bonne dans les chansons douces que dans tous les différents rythmes de son île, elle sait faire participer son public, elle ferait un magnifique coup de coeur pour le Festival international Nuits d’Afrique 2019.

Vidéo : https://youtu.be/5CuJ9XsWwMY

Elida Almeida aux Nuits d’Afrique 2019
extrait d’une chanson à propos de son ex !

Le Festival international Nuits d’Afrique débute officiellement ce soir et se poursuit jusqu’au 21 juillet.


Festival Beside

Montréal était prète pour un festival en nature et BESIDE a frappé en plein dans le mille, attirant malgré la pluie un très grand nombre de participants aux activités de canot, kayak, SUP, rabaska, camping, nombreuses animations et plus.

Je viens d’y passer plusieurs heures des plus agréables, anti-stress, amicales. Les activités sont bien entourées, par exemple pour le tour en rabaska qui est mené par un expert en tourisme et en canotage, un radeau à moteur était là pour le virage difficile et à la fin à l’arrivée. La pluie n’a dérangé personne, même pas les enfants.

Sur terre, plein de tentes dont une belle présence de Tourisme Autochtone qui faisait cuire une outarde sur poele de camping fait maison tout en racontant de belles histoires sur leur langue et autres sujets.

Ne ratez pas de participer à tous les concours pour gagner de vrais beaux prix pour tout personne qui aime le plein air.

Profitez de la navette RTL gratuite à partir du métro Longueuil ou de la station Radisson.

Le festival Beside se poursuit ce soir avec plein d’activités, des bars, des food trucks, des feux de camp, ainsi que demain. Magnifique activité familiale !

https://festivalbeside.com/transport/

#FestivalBeside #Iles de Boucherville #RTL #Longueuil #Autochtones #PleinAir


L’hiver à vélo

Quelqu’un aurait écrit à la mairesse Valérie Plante qu’il n’avait pas voté pour l’hiver et les bordées de neige en novembre. Blagues à part, les cyclistes d’hiver sont en pleine effervescence et leurs nombres sont en forte augmentation d’une année à l’autre.

Faire du vélo en hiver, c’est comme jouer dans la neige quand on est petite ou faire du ski de fond si on habite à la campagne. C’est du sport, du déplacement qui ne pollue pas la planète, qui permet de se dépenser physiquement au grand air. C’est économique puisqu’on n’a plus besoin d’acheter d’abonnement métro-bus.

Il y a bien quelques équipements à prévoir car le pneu à clous à l’avant mord définitivement mieux dans la glace qu’un vieux pneu d’été utilisé pendant 3-4 saisons. Il faut huiler la chaîne régulièrement aussi et graisser la tige sous la selle. Mais quel sourire vous verrez apparaître sur votre visage !

Pour en revenir à la mairesse, ce serait vraiment très très utile de pouvoir passer par la piste cyclable du canal Lachine, surtout que le déneigement des voies cyclables sont parfois prises d’assaut par les amas de neige ou les véhicules stationnés et qu’il n’y a vraiment pas tellement d’alternative. En fait, plusieurs quartiers bénéficieraient grandement d’efforts véritables pour améliorer les conditions du cyclisme d’hiver à Montréal.

Mais ça ressemble à quoi une hurluberlue qui fait du vélo en hiver ? Voici une vidéo court métrage de Québec, ceux et celles de Montréal sont semblables sauf qu’au lieu de la traverse pour passer de l’autre côté du fleuve, c’est le pont…

 

Sérieusement, vous êtes pas tannée de geler au coin de la rue à attendre l’autobus ? Vous êtes pas tannée de chercher un stationnement pour votre auto ? Adoptez le transport actif et profitez de l’hiver à vélo !


Clef des champs : photos

Quelques photos du jardin La clef des champs à Val David.

Photos Karolina Studzinska, https://www.facebook.com/brikolina


17 mai 2017

AUJOURD’HUI il y a 375 ans, Jeanne Mance et de Maisonneuve débarquaient à Montréal à l’angle du fleuve Saint-Laurent et de la petite rivière Saint-Pierre, là où Madame Francine Leliève a fondé il y a 25 ans Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal.

La plus ancienne infrastructure souterraine
en Amérique du Nord,
premier égout collecteur en pierres des champs
qui a recouvert l’ancienne rivière Saint-Pierre
Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal
Photo Jacqueline Mallette

Après 80 prix d’excellence, le musée compte maintenant sept sites dont la plus ancienne infrastructure souterraine en Amérique du Nord, le premier égout collecteur, un magnifique tunnel en pierres des champs qui a recouvert la rivière Saint-Pierre, et le pavillon de l’exposition qui y est associée. Pointe-à-Callière renferme aussi la cloche du fort de Ville-Marie que l’on a entendue lors de l’inauguration, fort qui a vu la première habitation française à Montréal, de même que le premier cimetière catholique de Montréal, la première place du marché à Montréal, le premier Parlement du Canada, premier marché couvert (le marché Sainte-Anne), la première douane de Montréal et la première station de pompage électrique de Montréal.

Félicitations Madame Francine Lelièvre, c’est une réalisation gigantesque en 25 ans !

Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale
Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal
Vidéo Jacqueline Mallette

Pointe-à-Callière présente de nombreuses expositions permanentes et temporaires et sait animer ses sites de multiples façons actives et interactives pour vivre l’histoire de Montréal par le biais d’activités, d’énigmes, d’un marché annuel dans les rues entourant le musée qui se tiendra en fin de semaine, d’ateliers, d’archéologie, ainsi que les symphonies portuaires, les visites guidées des fouilles archéologiques du marché Sainte-Anne et du Parlement de la province du Canada, les dimanches-familles, l’Halloween, le vrai père Noël, pour ne nommer que celles-là, donc toujours plus d’innovation pour ses 10 millions de visiteurs depuis 25 ans.

La Maison de Callière,
partie de l’animation avec affichage,
par un petit bouton en bas à gauche de l’écran interactif,
du lieu exact où l’on se trouve par rapport au site complet de l’époque
Photo Jacqueline Mallette

Pointe-à-Callière, c’est LE LIEU DE FONDATION DE MONTRÉAL et c’est LE LIEU vraiment spécialisé en archéologie. Cherchez pas ailleurs, l’excellence, c’est ici.

Dans le nouveau pavillon,
on marche sur un plancher de verre juste au-dessus du
fort de Ville-Marie et de la maison de Callière
Photo Jacqueline Mallette

A souligner dans la programmation 2017 : le marché gratuit en fin de semaine, la gratuité pour toutes et tous au musée du 20 mai au 20 juin 2017, la gratuité pour celles et ceux qui ont 25 ans lors de leur visite (preuve d’âge requise), les expositions, le mois de l’archéologie, etc.

http://pacmusee.qc.ca/


WPP 2016

wpp2016
© Rohan Kelly – Storm Front on Bondi Beach.jpg
WORLD PRESS PHOTO Montréal 2016

L’exposition des photos de presse les plus marquantes de 2015 est présentement à Montréal et comme l’année qu’elle couvre, elle fouette avec ses enfants syriens ensanglantés, ses réfugiés en mer et aux frontières fermées par des clôtures dans lesquels certains réussissent à trouver une brèche, ses femmes anciennes militaires états-uniennes devenues sans abri après avoir été abusées par leurs collègues masculins  qui sont protégés par d’autres collègues masculins et qui causent à ces femmes encore plus de tort…

Ce sont à nouveau quatre expositions en une sur deux étages, débutant par les photos les plus dramatiques et incluant tout de même quelques photos de ski ou de baleines ainsi que quelques bonnes caricatures à propos des paradis fiscaux.

Comme par les années passées, c’est une exposition à ne pas manquer, jusqu’au 2 octobre prochain.

MARCHÉ BONSECOURS
325, rue de la Commune Est dans le Vieux-Montréal

Tous les jours de 10 h à 22 h
Nocturnes : jeudis, vendredis et samedis jusqu’à minuit

http://montreal157.blogspot.ca/2016/09/wpp.html