Fragments d’humanité

11_broche coeur_jacques_breashell

Coeur du Saint-Laurent, broche en fer, trouvée lors des fouilles de l’épave de l’Elizabeth and Mary
Photo Jacques Breadshell

Notre histoire au Québec, est-ce vrai que nous n’en avons pas ? Voici plusieurs preuves que nous en avons une et même plusieurs, comme toutes les terres du monde.

Fragments d’humanité est une exposition de toute une panoplie de trésors enfouis par le temps et découverts grâce à l’archéologie, grâce parfois aussi aux personnes qui les trouvent et qui ont le bon réflexe de s’adresser à des archéologues pour les préserver.

Une pirogue immergée pendant 500 ans
C’est le cas d’un canot du XVe siècle, pas un canot d’écorce mais une pirogue en fait puisque découpée dans un unique tronc d’arbre dont on voit toujours les lignes de croissance, une pirogue longue comme la hauteur de deux hommes retrouvée  au fond de l’eau après un séjour immergé de plus de 500 ans.

L’Exposition Fragments d’humanité – Archéologie du Québec
Dans l’exposition qui se trouve au premier étage de Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, on trouve aussi quelque 350 pièces majeures qui y sont présentées pour célébrer 50 ans de découvertes archéologiques au Québec, résultant de fouilles réalisées sur plus de 10000 sites répartis sur tout le territoire et racontant une histoire plusieurs fois millénaire.

Deuxième ouvrage de la collection Archéologie du Québec publié

fragmentsdhumanitepointeacalliere

Fragments d’humanité – Pièces de collections
Pointe-à-Callière, cité d’histoire et d’archéologie de Montréal
(ISBN : 9782761942478)

En parallèle à l’exposition, Pointe-à-Callière publie son deuxième ouvrage d’une série de cinq aux Éditions de l’Homme : Fragments d’humanité – Pièces de collections (ISBN : 9782761942478). Ce très beau livre, écrit sous la direction de l’archéologue en chef Louise Pothier, donne un aperçu de la diversité et de l’importance des collections dans le paysage patrimonial québécois. Rédigée avec en mémoire un véritable souci de narration et de vulgarisation et présentant des photos d’objets significatifs rarement ou jamais vus par le public, la collection Archéologie du Québec veut rendre accessible l’archéologie d’ici et permet d’en apprécier les détails grâce à de nombreuses photographies illustrant superbement le propos.

Dans ce livre on part en voyage dans le temps : des cartes situant les sites archéologiques et les datant par périodes historiques et préhistoriques avec une chronologie culturelle, des photos d’Inuits datant de siècles passés ainsi que leurs outils, des objets travaillés avec soin, d’autres sortes d’outils et pièces par exemple en fer forgé des Forges du Saint-Maurice, un hublot cassé de l’Empress of Ireland, des objets du quotidien, poterie, vaisselle, brosses à dents, tête de poupée et autres jouets et jeux.

Rendez-vous à Pointe-à-Callière, cité d’histoire et d’archéologie de Montréal, dans ses multiples salles d’exposition et passez à sa grande boutique dans la Maison des Marins. Cette exposition voyagera mais pour le moment, elle se trouve prioritairement chez nous jusqu’au 8 janvier 2017.

pac.qc.ca

Relâche archéo à Pointe-à-Callière

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :