Archives mensuelles : novembre 2014

La Mort Patriote

Du 11 novembre 2014 au 29 mars 2015
au Musée des beaux-arts de Montréal

Il s’agit d’une exposition de propagande diffusée par des affiches. De la propagande militaire, chauviniste, affreusement triste alors même qu’en notre siècle, 100 ans plus tard, les propagandistes se sont multipliés et leurs réseaux aussi.

L’exposition comprend des affiches canadiennes, américaines et allemandes. Parmi ces dernières une femme encouragée à pousser ses enfants hors du foyer pour aller se battre pour la gloire. La plupart des affiches montrent la guerre pour ce qu’elle est : amenant la souffrance à ceux qui la font autant qu’à ceux et celles qui la subissent. Sauf exceptions, tous les humains montrés sur ces affiches ont l’air triste ou souffrant horriblement. Toutes sauf trois : les deux affiches canadiennes-françaises où les hommes sont souriants ; à croire que les propagandistes se voyaient déjà millionnaires à faire du marketing militant ou de festivals subventionnés sur le dos des pauvres qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts à cause de toutes les mafias à l’oeuvre, de toutes les causes nombrilistes exclusives. La troisième affiche sur laquelle un homme sourit le montre qui « livre la marchandise », des obus, plusieurs à la fois, à partir de Springfield aux États-Unis… la Springfield des Simpsons ? C’est pourtant si triste de renier la paix pour aller faire la guerre, quelle qu’elle soit, et ce même s’il n’y a pas de bombes mais des morts par exclusion informatisée ou par oeillères communautaristes excluant tous les autres pour des buts de salut personnel ou la richesse ou l’évasion fiscale. Ce sont aussi des guerres meurtrières qui ont pourtant cours sans contraintes.

La deuxième salle de cette exposition temporaire commémorative centenaire de la guerre 1914-18 propose aux visiteurs une réflexion par le biais d’une murale où chaque humain représente cinq mille morts, cinq mille personnes qui ont perdu la vie au profit de la haine. On peut aussi y lire quatre poèmes, deux en français dont un texte éclatant d’amour déchiré et un texte d’Apollinaire et deux en anglais dont le célèbre Flanders’ Fields.

Signalons que le musée des beaux-arts de Montréal présente aussi en ce moment des affiches de Warhol. WAR-hol. Des couvertures de magazines, des affiches de vedettes, des dessins et photos parfois démultipliés en guerilla marketing avant et après l’heure du thé, à se saoûler de propagande à toute heure du jour et de la nuit. Comme si toute la population se trouvait dans les tranchées à trimer pour quelques-uns qui se prélassent bien à l’abri et dans l’hyper-luxe égocentrique dépravant. Je sais pas si la plupart des têtes que l’on voit sur ces affiches de guerre pour les millions sont tellement plus souriantes que celles des affiches propagandistes de la guerre pour le pays. Chaque fois, ce sont surtout les pauvres et les non-politiques qui en paient le prix.

À noter que des photos de la Grande guerre se trouvent aussi dans la très belle exposition des impressionnistes, expressionnistes, cubistes De Van Gog à Kandinsky. Des photos entre autres de peintres s’étant enrôlés volontairement ou de force mais aussi sur tout un mur de soldats et de civils subissant la misère humaine, la misère guerrière inhumaine.

https://www.mbam.qc.ca/expositions/a-laffiche/la-mort-patriote/


Légumineuses en folie

100 recettes craquantes pour manger santé tous les jours

Légumineuses en folie de Geneviève Taylor est publié chez Guy Saint-Jean éditeur.

Légumineuses en folie de Geneviève Taylor est publié chez Guy Saint-Jean éditeur.

Publié chez Guy Saint-Jean éditeur, ce nouveau livre de recettes de Geneviève Taylor est un des meilleurs que j’ai vus sur le sujet des légumineuses au point de vue des renseignements que l’on y trouve et pour les idées recettes à déguster chez soi ou à apporter en lunch.

Un gâteau au chocolat et à l’amaretto, ça vous dit ?… Ou les brownies au chocolat et à l’orange ?

Ce livre surprend par ses délices sucrés comme les gâteaux de lune célébrant la mi-automne en Chine, par des recettes festives et par des recettes simples pour tous les jours comme les fricadelles d’aiglefin fumé aux haricots. Parmi les goûters légers, une Purée de haricots de Lima aux betteraves, légère et rafraîchissante, avec alternative aux carottes… Toutes ces recettes sont illustrées par des photos couleurs pleine page et des codes indiquant s’il s’agit par exemple d’un plat végétarien, végétalien, sans gluten, etc.

Les légumineuses en tant que telles sont expliquées et, qu’on les choisisse fraîches, en conserves ou séchées, des photos très claires nous les montrent dans toute leur splendeur, toujours avec un paragraphe d’explications et ensuite globalement, leur cuisson.

C’est un beau travail de compilation pour ce produit qui suscite de plus en plus d’intérêt, tout d’abord pour leur prix qui est tellement moins élevé que n’importe quelle viande, ensuite pour leur nutrition indiscutable tout en affectant beaucoup moins l’atmosphère et les réserves d’eau douce de la planète que les viandes de même que les études confirmant la meilleure santé en mangeant moins de viandes et, enfin, pour toutes les variétés disponibles sur le marché et donc la variété des plats que l’on peut préparer.

Légumineuses en folie de Geneviève Taylor est publié chez Guy Saint-Jean éditeur.


Qu’est-ce que je fuis ?

Il y a deux jours j’ai tiré une citation dans laquelle on retrouve collectivement un renouvellement de comportement contextuel indésirable. Voici un livre qui traite du sujet au niveau de l’individu.

Qu'est-ce que je fuis ? de Claire Poulin, publié chez Béliveau éditeur

Qu’est-ce que je fuis ? de Claire Poulin, publié chez Béliveau éditeur

Dans son deuxième livre en 15 ans, la psychologue clinicienne de pratique privée Claire Poulin aide à reconnaître ce qui porte l’humain à reproduire des schémas qui ne nous apportent pas le bonheur. À l’aide de plusieurs exemples suivis de pistes de réflexion, elle amène le lecteur vers les 3e et 4e parties du livre, vers le processus intérieur et le comment, puis en 5e, le soi et le bonheur.

Mon coup de cœur parmi ses recommandations pour se sortir une fois pour toutes de nos problèmes récurrents est celle qui s’intitule « Observation du soi neutre », une démarche qui permettrait entre autres à ceux qui se clament éternellement victimes et qui sont possiblement devenus bourreaux de se regarder un peu le nombril. Mais il faudra être très très futées car d’une part ils ont de l’expérience et d’autre part, très certainement qu’ils ne voudront pas s’ils en tirent infiniment profit. Quoi qu’il en soit, ceci est d’abord et avant tout un livre pour soi.

Qu’est-ce que je fuis ? de Claire Poulin, publié chez Béliveau éditeur, aurait peut-être intérêt à se voir distribué à grande échelle. Qui sait ? Cet ouvrage de vulgarisation psychologique pourrait éventuellement avoir un effet globalement bénéfique ? Mais nous pouvons tous et toutes débuter par un travail sur nos propres malheurs enfouis mais certainement pas oubliés.

CITATIONS / EXTRAITS

« Il y a plusieurs types de blessures et chacun d’eux a un sens et un impact particuliers sur la façon d’être que nous développons conséquemment. Les principaux types sont les suivants : blessure d’abandon, d’humiliation, de rejet, de trahison et d’injustice. (p. 28)

« Une situation où nous nous sommes sentis rabaissés, voire écrasés, devient la marque d’une blessure dite d’humiliation. (p. 28)

« Cela ne marche pas ! Plus j’analyse et plus j’essaie d’avoir le contrôle, plus je deviens perdu et mêlé !» (p. 46)

Claire Poulin sera présente au prochain Salon du livre de Montréal.


ULYSSE : Panama

Guide ULYSSE Panama

Guide ULYSSE Panama

On a beau être amoureux du Québec, on aime aussi beaucoup les voyages et à Montréal, nous avons les guides de voyages ULYSSE, fabuleux livres et cartes en français, qui par le biais de deux de ses meilleurs auteurs grands voyagistes d’expérience, vous propose un tout nouveau guide papier ou numérique sur le Panama, pays du fameux canal, du fameux chapeau, de la fameuse réserve de la biosphère partagée.

Le guide se lit super bien avec ses pages en blanc et bleu, photos, encadrés pour préciser par exemple sur la langue guna ou sur les tortues marines ou pour vous aider à comprendre les menus de restaurants… Des hôtels et restaurants vous sont proposés, classés par régions et par étoiles ainsi que des suggestions de souvenirs et sorties ou recommandations pour les aventures.

CITATIONS / EXTRAITS

« C’est en 1979 que fut adoptée une résolution visant à promouvoir, pour la première fois, la création d’un parc impliquant directement deux pays souverains, le Costa Rica et le Panama. Dénommé « Parque Internacional La Amistad » (parc de l’amitié), il s’étend le long de la cordillère de Talamanca, qui unit les deux pays. » (p. 252)

« Parmi les ruines qui méritent une visite, peu avant la dernière courbe menant au village et sur le côté gauche de la route, vous pourrez admirer les remarquables ruines du Castillo Santiago de la Gloria *** » (p. 179)

Le guide Panama, réalisé par Marc Rigole et Anne Bécel, est publié par les guides de voyages ULYSSE.


Dictionnaire amoureux du Québec

Lecture qui s'avérera tout aussi intéressante pour les Québécois que pour les francophones du monde entier, le Dictionnaire amoureux du Québec de Denise Bombardier est publié chez Plon.

Lecture qui s’avérera tout aussi intéressante pour les Québécois que pour les francophones du monde entier, le Dictionnaire amoureux du Québec de Denise Bombardier est publié chez Plon.

Connue pour son franc parler et sa volonté de revendiquer la liberté de réfléchir trop souvent interdite même chez nous, l’auteure Denise Bombardier nous a élaboré un ouvrage sur le Québec qui prend du recul face aux courants à visions raccourcies d’aujourd’hui pour leur préférer un survol des influences bonnes ou mauvaises qui ont eu un impact à long terme sur les comportements des Québécois et qui restent dans la mémoire profonde encore de nos jours.

Le Dictionnaire amoureux du Québec a été conçu pour toute la francophonie qui y trouvera des entrées sur certains personnages historiques, des villes, la religion catholique, les hommes québécois, les femmes québécoises, des régions… L’auteure y relate avec aplomb ce qui rend le Québec si unique.

EXTRAITS / CITATIONS

« Sa relation douteuse avec les femmes, qu’il semble attaquer plutôt que séduire, l’entraînera dans des déboires futurs, mais jamais il ne s’amendera. Au contraire, ce chaud lapin, prêtre aux mains consacrées, en fera un usage douteux au-delà de la Sainte Table, ce qui lui vaudra des exclusions épisodiques des paroisses où il officiera comme curé. » (p. 96, Chiniquy)

« Le Québec francophone et le Canada anglais non seulement ne chantent pas le même hymne, mais, en français, l’on se rappelle le passé de nos ancêtres, « cette race fière », alors que les Canadiens-anglais, eux, sont prêts à tout pour ce « pays du Nord, puissant et libre », qu’ils regardent grandir. » (p. 202, Hymne national (L’))

« Elles ont souvent réussi à évoluer avec plus de souplesse, d’ouverture d’esprit et de lucidité que nombre de Québécois qui, eux, ont reproduit dans la société décléricalisée et déchristianisée tous les travers, les tics et l’idéologie bornée du Québec de la catholicité étouffante. » (p. 341, Religieuses (Les))

Lecture qui s’avérera tout aussi intéressante pour les Québécois que pour les francophones du monde entier, le Dictionnaire amoureux du Québec de Denise Bombardier est publié chez Plon.

J’ai eu le plaisir d’assister au lancement officiel qui a eu lieu à Montréal dans un musée historique où l’on peut encore visiter des ruines authentiques, Pointe-à-Callière.


Rock and rôles

Comment devenir une vedette du rock en quelques leçons faciles
Rock and rôles, Comment devenir une vedette du rock en quelques leçons faciles, est un essai de Bastien Sasseville publié aux édition Phoenix, collection JE DÉCOUVRE.

Rock and rôles, Comment devenir une vedette du rock en quelques leçons faciles, est un essai de Bastien Sasseville publié aux éditions Phoenix, collection JE DÉCOUVRE.

Du bubble-gum rock aux carrières qui s’éternisent, jeunes ou gériatriques formatés par les experts du milieu, en n’oubliant pas l’histoire et en détaillant les styles, instruments, comportements et tout ce qu’il faut savoir pour s’aguerrir, Bastien Sasseville propose un survol très utile.

« Ce manuel s’adresse à ceux pour qui les méandres de l’industrie de la musique restent obscurs » indique l’auteur dans son introduction. Écrit de manière aussi fluide qu’une chanson, le livre de Bastien Sasseville renseigne et ne manque pas d’humour, surtout dans ses notes en bas de page qui sont parfois des ajouts de taille.

Illustrations
Ce n’est pas parce qu’un individu est beau, riche, connu, reconnu et adulé qu’il n’est pas une sorte de bandit dans son genre… C’est ce que l’on sait avec le temps et en ce sens, j’adore l’illustration de Matthieu Lemmond en page 74 représentant celui qui a un bureau et de l’expérience et qui attend avec un immense sourire les naïfs qui ont du talent et des idées originales et qui sont prêts à lui faire confiance. C’est mon coup de coeur parmi les illustrations du livre.

EXTRAITS / CITATIONS

« Durant la décennie 70, la scène musicale deviendra cependant de plus en plus corporatiste. » (p. 14)

« Ce type de promotion repose sur le principe selon lequel on apprécie ce que l’on entend souvent. » (p. 17, extrait de la note en bas de page #10)

« Enfin, plus récemment, on a vu apparaître des chiffres dans le nom de groupes, question de se démarquer dans les moteurs de recherche » (p. 37)

« C’est durant les entrevues que vous pouvez exprimer vos intentions artistiques. Apparaissez-y profond et torturé, afin de montrer que vous vous consacrez entièrement à votre art, même si votre objectif est d’atteindre la célébrité et la richesse. » (p. 47)

Rock and rôles, Comment devenir une vedette du rock en quelques leçons faciles, est un essai de Bastien Sasseville publié aux éditions Phoenix, collection JE DÉCOUVRE.


Beauté, design et architecture

Le CCA nous remplit les yeux de bien vivre avec une exposition vraiment inspirée de l’humain qui habite les maisons, qui travaille dans des espaces créés avec des matériaux prélevés dans un rayon de deux kilomètres, des cours et intérieurs conçus en fonction des gens et des lieux.

Pour cette exposition, le Centre Canadien d’Architecture a remodelé trois de ses grandes galeries de façon à multiplier les surfaces tout en ne perdant jamais la perspective, par exemple quand on se retrouve face à l’exposition dans la salle octogonale, de l’autre côté de la loggia et du grand escalier.

CCA : Exposition

CCA : Exposition « Des pièces à ne pas manquer » Ci-haut, un projet de Bijoy Jain

Mes coups de coeur de cette exposition qui réunit deux architectes de continents différents sont véritablement dans les projets et les meubles (chaises et meubles sans clou comme les faisaient nos ancêtres) de ce visionnaire indien, Bijoy Jain, qui est venu en Amérique étudier aux États-Unis pour ensuite rentrer dans son pays et rallier les connaissances acquises au savoir des anciens et à la disponibilité de main d’oeuvre et matériaux locaux.

Des pièces à ne pas manquer partage aussi le design d’intérieurs de l’architecte italien Umberto Riva avec des fenêtres et des tables en angles inhabituels ainsi que plusieurs lampes originales.

Dans les deux cas, on retrouve plusieurs plans d’architecte affichés aux murs de même que des plans gigantesques sur ruban et bois qui ne se perdent pas facilement et qui forment en fait presque une décoration en soi. Beaucoup de maquettes ainsi que des livres de projets que le public est invité à feuilleter bien tranquillement installé à une table ronde.

Les deux architectes sont présentement à Montréal et seront présents au vernissage public qui a lieu ce soir et chacun donnera une conférence cette semaine. Ces conférences du CCA sont gratuites.

HYPERLIENS :

C’est vraiment une très belle exposition sur l’architecture et le design dans des philosophies de prendre le meilleur parti possible des éléments en place tout en tenant compte des humains qui y passent leur vie.


Soeur Angèle et le bonheur

Elle est toujours souriante, débordante d’énergie et d’enthousiasme. Comment fait-elle ? C’est ce que nous explique Rosette Pipar dans un tout nouveau recueil d’inspiration sur le vie intitulé Le bonheur d’être soi… selon sœur Angèle.

100 questions sur la vie

 Le bonheur d'être soi... selon sœur Angèle, 100 questions sur la vie, compilées par Rosette Pipar, est publié chez Marcel Broquet, la nouvelle édition.


Le bonheur d’être soi… selon sœur Angèle, 100 questions sur la vie, compilées par Rosette Pipar, est publié chez Marcel Broquet, la nouvelle édition.

C’est bon comme du bon pain car il s’y trouve bien davantage que cent questions avec les réponses de sœur Angèle recueillies par Rosette Pipar : Comment faites-vous pour garder votre calme ?, Où trouvez-vous de la joie ?, Comment avez-vous réagi à l’annonce de votre maladie ?,  Que dire aux parents d’enfants atteints de maladie grave ?, Pourquoi tant de divorces ?, Comment réagir à une trahison ?, Comment faire face à l’insécurité ?, Quelles sont les principales sources de bonheur ?, Qu’est-ce que le talent ?, Comment faire des choix importants ?, Que pensez-vous des mantras, des chants religieux et spirituels ?

Ce livre sur les réponses à tant de questionnements est tellement bien construit qu’il se lit comme un roman. Et plus on lit, plus s’esquisse un sourire de bonheur. « Attention, cette lecture risque d’être contagieuse. Le bonheur vous y attend. »

CITATIONS / EXTRAITS

« Qu’y a-t-il à apprendre de cette femme qui incarne la joie de vivre alors qu’autour de moi dans le monde, le mal de vivre et la mélancolie surgissent en tout homme, en toute femme ? » (p. 21)

« On peut être millionnaire, posséder beaucoup d’argent, de biens, vivre dans le luxe tout en étant pauvre dans l’âme. » (p. 67)

« Notre perspective de la vie actuelle est encombrée de parasites que sont les nouveaux dieux : l’argent, la gloire, le statut, la réussite, la reconnaissance… » (p. 78)

« L’engagement, cela existe encore. C’est de plus en plus rare. Surtout dans les couples mariés ou non. Si une telle ne convient plus, on la laisse tomber. Le pire, c’est ce que les enfants peuvent subir. » (p. 128)

J’ai eu le bonheur de rencontrer à nouveau brièvement sœur Angèle lors du lancement à l’hôtel de ville. Voici la courte entrevue vidéo que j’y ai réalisée : http://youtu.be/HO0ZYCpFZjI

 

Le bonheur d’être soi… selon sœur Angèle, 100 questions sur la vie, compilées par Rosette Pipar, est publié chez Marcel Broquet, la nouvelle édition.


À la croisée des silences

Toujours amoureuse, Chloé Sainte-Marie publie un livre-disque dans lequel les paroliers choisis comptent parmi les plus grands poètes québécois.

À la croisée des silences, livre disquei avec 23 poèmes imprimés et chantés et 34 poèmes imprimés et dits, de Chloé Sainte-Marie est publié chez fgc, musicaction, distribution Sélect.

À la croisée des silences, livre disquei avec 23 poèmes imprimés et chantés et 34 poèmes imprimés et dits, de Chloé Sainte-Marie est publié chez fgc, musicaction, distribution Sélect.

Un livre presque blanc avec des poèmes, des photos, des croquis de Chloé par l’inoubliable cinéaste Gilles Carle et deux disques, l’un chanté et l’autre dit sur le ton de la confidence, dans le creux de l’oreille.

C’est très beau, très bras tendus, avec énormément de douceur sur le mince fil d’une voix un peu brisée à cause du cœur qui l’est aussi.

Couverture doublement cartonnée, disques solidement ancrés et pages soyeuses composent un ensemble soigné et tendre.

Les paroles évoquent la grandeur de l’âme, de part ou d’autre :

« Sont tombés sur mon cœur avec leur haine, m’ont tué
Sont tombés sur mes nerfs avec leurs cris, m’ont tué »
C’est eux qui m’ont tué, Saint-Denys Garneau
Mise en musique par Sylvie Paquette

« Toi qui consumes les plus beaux avenirs
toi qui ancres la haine au cœur des printemps neufs »
Ogre odieux, Roland Giguère
Mise en musique par Sylvie Paquette

« Je reviens de si loin,
d’une vie d’ellipse dans la fureur des hommes »
Yves Préfontaine

À la croisée des silences, livre disquei avec 23 poèmes imprimés et chantés et 34 poèmes imprimés et dits, de Chloé Sainte-Marie est publié chez fgc, musicaction, distribution Sélect.

Chloé Sainte-Marie sera au Salon du livre de Montréal.