C’est vrai ou c’est faux ?

199 mythes fracassés !

C'est vrai ou c'est faux ? de Lydia Mammar est publié chez Guy Saint-Jean éditeur.

C’est vrai ou c’est faux ? de Lydia Mammar est publié chez Guy Saint-Jean éditeur.

Lydia Mammar a compilé avec rigueur et humour les fausses vérités solidement ancrées dans nos esprits.

As-tu déjà vu un lapin avec des lunettes ? Le mot challenge est-il d’origine anglaise ou française ? Quelle est la vraie capitale de la Côte d’Ivoire ? Les aliments chauds apportent-ils plus d’énergie que les aliments froids tout particulièrement en hiver ? Les olives vertes et les olives noires sont-elles de variétés différentes ? La bière étanche-t-elle la soif ? Faut-il éviter le réveiller un somnambule ? Malraux a-t-il vraiment prédit l’avenir spirituel ou la mort du XXIe siècle ?…  Et la meilleure : On peut faire du maïs soufflé en plaçant des grains de maïs entre quatre téléphones cellulaires. …. Ce sera peut-être possible à la Saint-Glinglin !

C’est l’Halloween alors allons-y avec un extrait vampire…

« Il est avéré que ce sont uniquement les femelles qui piquent. Et pourquoi piquent-elles ? Non pour se nourrir de sang, telles des vampires, mais pour favoriser la maturation de leurs oeufs : c’est l’apport de protéines contenues dans le sang qu’elles prélèvent qui va permettre le développement complet des oeufs.
Les dames moustiques se nourrissent par ailleurs de nectar de fleurs, ce qui est nettement plus poétique… » (p. 164, Le moustique se nourrit de sang)

C’est aussi la saison migratoire des oies des neiges – on peut d’ailleurs les observer en ce moment à Montréal :

« Les oiseaux migrent en hiver parce que la nourriture se raréfie : le manque de ressources alimentaires les pousse à migrer là où ils auront de quoi manger. Même dans la savane africaine, les oiseaux miograteurs partent plus au sud en période de sécheresse, lorsque la nourriture vient à manquer. » (p. 215, Les oiseaux migrent pour échapper au froid)

Et à propos de Noël :

« En fixant la célébration de Noël le 25 décembre, il s’agissait de dissuader les païens de fêter le Sol Invictus, c’est-à-dire le solstice d’hiver et avec lui les jours qui rallongeaient. Religieusement, le symbole était fort : faire coïncider la naissance du Christ avec la fin de l’hiver correspondait au triomphe de la lumière sur les ténèbres. » (p. 155, Jésus-Christ est né un 25 décembre)

C’est vrai ou c’est faux ? de Lydia Mammar est publié chez Guy Saint-Jean éditeur.

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :