RANNAÏ t1

Premier tome de la série Rannaï, de Karine Raymond est publié aux éditions Druide

Premier tome de la série Rannaï, de Karine Raymond est publié aux éditions Druide

Super nouvelle série super actuelle située dans le prochain siècle avec les folies que pourront inventer nos gouvernements pour nous faire croire que la population sera mieux protégée dans des villes sous globe aux systèmes d’aération ne fonctionnant pas nécessairement aussi bien qu’ils le disent, aussi pour racheter les propriétés privées à rabais pour les donner en cadeau aux fonctionnaires dociles et pour imposer une discipline de rideau de fer, rideau total du ciel jusqu’au sol… sans oublier une sous-population imprésentable vivant dans les égouts de la ville. Il y a toutes les misères actuelles dans ce livre : un amasseur compulsif haut gradé, un père voleur de bébé, des moyens pour faire la publicité du gouvernement dirigiste aux valeurs discutables justifiant l’injustifiable, des gens qui disparaissent, des espions intermédiaires, des jeunes en fuite, des milliardaires aux contrats gouvernementaux juteux et leurs enfants hyper contrôlés et hyper malheureux…

C’est un premier tome sensationnel et emballant, une fiction hyperréaliste, premier roman de l’écrivaine exceptionnelle Karine Raymond qui parvient à tout élaborer et inter-tricoter de manière sublime en parsemant son texte de multiples phrases chocs trop vraies.

EXTRAITS / CITATIONS

« Autant sa sœur lui donnait une certaine assurance, autant elle se sentait opprimée par tout ce qu’elle représentait. Anya serait-elle prête à quitter la ville et tous ses avantages : un emploi, un toit, une protection contre la pollution et les rayons du soleil ? Leur ville, leur Rannaï dans laquelle elles avaient fondé tant d’espoir. Tant d’espoirs déçus… » (p. 12)

« Plusieurs stratégies avaient été mises en place pour amener les gens à faire la publicité de leur gouvernement. » (p. 17)

« Toutes les demandes de bourse étaient équivalentes, donc la rencontre déterminait le gagnant. » (p. 25)

« Le cours d’eau avait été asséché pour permettre la construction du mur du dôme. » (p. 28)

Premier tome de la série Rannaï, de Karine Raymond est publié aux éditions Druide.

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :