Archives mensuelles : août 2014

FFM : Grand film épique kirgize

Quand on parle de la chaleur des gens du nord, on peut parler des chaleureux Kirgizes qui présentent cette année au FFM une grande page de leur histoire, une vaste page de toute l’histoire des montagnes d’Asie, l’histoire de plusieurs peuples qui se sont à une époque unis sous l’aile dirigeante de la première féministe des lieux, une femme que l’on avait mariée sans son consentement avec un mari déjà déterminé pratiquement dès sa naissance. Sauf que cette reine des montagnes, qui a régné de sa jeunesse jusqu’à l’âge avancé de près de 100 ans (donc plus longtemps que la reine Elisabeth II dont les ancêtres avaient aussi l’oeil sur ce pays et à la même époque…), cette femme de tête s’est sauvée pour ensuite prendre mari selon son choix.

C’est le plus grand film jamais produit par ce pays tout petit qui fut au 20e siècle incorporé par les soviets. Et que penser du sujet plus qu’actuel puisqu’il s’agissait déjà à cette époque de combattre une invasion russe ?

Il faut savoir qu’en plus de l’extraordinaire destinée racontée et de son budget extraordinaire, le film a attiré plus de dix mille figurants bénévoles et pris plus de vingt ans à aboutir si on calcule à partir du jour où l’idée a surgi, le livre publié, le documentaire filmé. Voilà enfin un grand aboutissement, un grand film épique à voir absolument pour les vastes et magnifiques paysages, les costumes très élaborés, les traditions, les jeux compétitifs et combats de montagnards, l’esprit solidaire des hommes contre l’épanouissement des femmes, l’esprit combatif d’une grande femme déterminée, les épiques scènes à cheval y compris un saut périlleux du haut d’une très haute chute, de fines prises de vue en miroir sur le glaçage d’un pot en céramique, l’esprit buté dans les palais de St-Petersbourg, les falaises ocres dans lesquelles on a creusé une route… bref, c’est un film époustouflant et émouvant car pour imposer la liberté à son peuple et pour veiller à la destinée de son pays, cette femme devra laisser tuer son mari et ses deux fils par les envahisseurs.

L’équipe du film a donné une conférence de presse aujourd’hui au Festival des films du monde de Montréal. Une équipe d’une grande chaleur humaine que l’on voudrait revoir souvent.

Par ailleurs, quatre actrices différentes incorporent le personnage historique de la datka Kurmanjan. On y voit aussi un émir et un kahn ainsi que quelques brèves scènes de combat contre les Russes – là n’étant pas l’accent souhaité du film puisqu’il s’agissait de faire connaître cette grande femme qui a consacré toute sa vie à son pays et ce, malgré le sexisme traditionnel et religieux. Une inspiration pour toutes les femmes et aussi pour les hommes !

Quelques phrases tirées des dialogues :

« Vous croyez qu’une femme n’est pas un être humain ? »

(Je réponds : Non, bien sûr, ni abuse-t-on de la taxation dans les palais, ni les femmes subissent-elles de sexisme encore aujourd’hui…)

« Il n’y a pas un seul drapeau qui ne soit taché de sang. »

« J’ai aussi entendu dire que dans le canyon, nous avons été battus par une femme », reproche l’émir au kahn.

KURMANJAN DATKA, REINE DE LA MONTAGNE, un grand film épique kirgize.

Projections au FFM
Le vendredi 22 août 2014 – 19:00 – CINÉMA QUARTIER LATIN 10
Le samedi 23 août 2014 – 13:20 – CINÉMA QUARTIER LATIN 10
Le mardi 26 août 2014 – 16:00 – CINÉMA QUARTIER LATIN 12

VIDÉOS

Entrevue avec une députée kirgize ayant travaillé pour la production du film, Madame Zhyldyzkan Dzholdoshova, productrice et chef de l’opposition au Parlement de son pays, avec l’aide de l’interprète Alexandra Okuneva, épouse du Consul honoraire kirgize à Montréal :  http://youtu.be/-QeCJgZKkXE

Présentation rapide, en anglais, et présentation des délégués officiels :  http://youtu.be/X9jMA99LRlI

Festival des films du monde

http://www.kurmanjan.com


Isa, T2

L’île de l’ermite
Auteure : Sergine Desjardins

Isa, Tome 2 L'île de l'ermite Auteure : Sergine Desjardins Guy Saint-Jean éditeur

Isa, Tome 2
L’île de l’ermite
Auteure : Sergine Desjardins
Guy Saint-Jean éditeur

Ce roman est infiniment émouvant, d’autant plus qu’il raconte une histoire vécue, celle d’une enfant ayant passé de nombreuses années parmi les lépreux alors qu’elle n’avait que des éruptions causées par la chaleur. Oui, mais sa mère était très belle et il y avait des hommes pour faire subir les pires sévices autres afin d’assouvir leurs intérêts.

Il y avait aussi des hommes médecins, malades et victimes pour abuser et s’en prendre à plus faibles ou moins organisées qu’eux. Et l’on s’y retrouve dans ce roman historique, que l’on vive à Montréal ou ailleurs, dans notre 21e siècle, en raison justement de toutes les manoeuvres pratiquées par les médecins, religieux et autres meneurs motivés par l’argent, le pouvoir ou la méchanceté qui pour vivre leur gloire ont besoin d’en écraser d’autres en quantités.

C’étaient les années 1847-48 au Nouveau-Brunswick. De nombreux personnages sont inspirés de personnes ayant réellement vécu ces années difficiles à leur manière, avec citations tirées de documents d’époque.

Ce livre intéressera aussi ceux et celles qui s’intéressent à la parité homme-femme, aux écoles d’infirmières et couvents de religieuses, aux débuts de la photographie, à la fuite d’esclaves noirs américains, aux imposteurs qui prennent tout le crédit pour le travail des autres… Tant d’effroyable misère imposée à nos semblables, tant de courage, tant de résilience.

L’auteure Sergine Desjardins se surpasse dans ce second tome d’Isa dans lequel elle termine cette histoire aussi humaine qu’inhumaine et fournit en fin de volume une note de quatre pages sur la léproserie de Tracadie ainsi qu’un tableau chronologique précis de six pages.

CITATIONS / EXTRAITS

« Ce qui est infiniment troublant, c’est de constater, a posteriori, que les mauvaises intentions se cachent parfois derrière les plus beaux sourires. Et que nous avons presque tous, un jour ou l’autre, cru à ces sourires-là. Isa à Gus. (p. 49)

« L’explication était simple : non seulement la lèpre était une maladie infiniment plus honteuse que la syphilis, mais les syphilitiques n’étaient séquestrés nulle part. Un époux pouvait même cacher cette maladie à sa femme, quitte à la contaminer. » (p. 32)

« Après son départ, Isa releva sa manche. Ses bras, comme chaque été, étaient couverts de dartres. Elle se demanda si ce médecin-là saurait faire la différence entre sa maladie de peau et la lèpre. » (p. 57)

« Il avait beau se montrer chaleureux et compatissant, quelque chose chez cet homme lui déplaisait. Quelque chose qu’elle n’arrivait pas à nommer, mais qui, malgré tout, semait une certitude en elle : on ne pouvait lui faire confiance. » (p. 50)

« Plus le temps passait, plus il prenait conscience à quel point le prix à payer pour son ambition était élevé. » (p. 85)

« 1858 : Très malade, Rosalie Jetté est victime de mauvais traitements, en partie à cause de la Supérieure, Sainte-Jeanne-de-Chantal. » (p. 454, Tableau chronologique)

Isa, Tome 2, L’île de l’ermite, de Sergine Desjardins est très chaudement recommandé et disponible en plusieurs formats chez Guy Saint-Jean éditeur.


Agenda Zen

Agenda Zen publié aux éditions Modus Vivendi

Agenda Zen publié aux éditions Modus Vivendi

Modus Vivendi publie chaque année de nombreux agendas annuels et scolaires, de format parfait avec plein d’espace pour écrire, une page entière avec les heures de 8h à 17h en semaine et sans contraintes d’horaire les pages de samedi-dimanche plus toujours un espace Notes et une pensée qui vous fera rire ou réfléchir selon votre choix.

Le papier est solide et imprimé en douces teintes pastels pour l’agenda Zen et une photo accompagne l’image fondue stylisée et le calendrier du mois. Autre chose qui permet de rester zen, on peut replier à plat cet agenda boudiné.

Une fois que le désir de paix s’ancre profondément en vous, la confusion vous quitte d’elle-même.

Sengcan

Sur la page du mardi 14 avril 2015

L’agenda Zen est publié aux éditions Modus Vivendi.


ULYSSE : Carthagène

Nouvelle parution de ce guide touristique pour l’unique ville de Carthagène en Colombie.

ULYSSE CarthagèneSeul guide en français pour cette destination et rempli de cartes et de photos couleurs rappelant tout le charme de cette ville tropicale et historique avec ses îles de remparts, plages et parcs nationaux, ULYSSE Carthagène propose plusieurs façons de visiter et profiter de belles vacances chaudes (moyennes de température entre 22 et 31 toute l’année!), ensoleillées et culturelles.

ULYSSE Carthagène propose aussi plusieurs programmes de visites incluant tous les attraits touristiques, gammes des restaurants, des chics hôtels en ville aux écotouristiques proposant de « simples cabanes posées sur la plage », excursions, activités de plein air à quelques pas de Carthagène incluant la plongée et l’équitation… pour des vacances de rêves.

Cette troisième édition du guide élaboré par Marc Rigole a été confiée à Anne Bécel, géographe spécialisée en tourisme alternatif ayant développé un projet d’écotourisme dans les Andes.

C’est vraiment un super bon guide de vacances dans lequel les suggestions et les conseils côtoient les coups de coeur dans une ville coup de coeur et en plein nouvel essor.

EXTRAIT / CITATION

« Enfin, comment de pas parler de l’écrivain contemporain le plus connu de Colombie, Gabriel Garcia Marquez (1927-2014), dit Gabo, Prix Nobel de littérature en 1982 et parmi les auteurs majeurs du XXe siècle. Né en 1927, l’écrivain a une affection particulière pour la ville de Carthagène, où il a vécu de longues années et puisé l’inspiration de ses plus belles oeuvres.» (p. 31)

« Dès les premiers jours à Carthagène, vous noterez cette musique vive et rythmée, accompagnée d’accordéon et à l’esprit plutôt folklorique, qu’est le vallenato. Ce genre musical provient du nord-est du pays, de la région de La Guajira, et date du début du siècle dernier. » (p. 32)

« En raison de sa situation géographique en bordure de mer, stratégiquement avantageuse, et de son climat chaud à longueur d’année, la ville de Carthagène présente plusieurs caractéristiques architecturales que l’on ne retrouve pas ailleurs en Colombie. Outre le fait qu’elle soit une ville fortifiée, la plupart de ses demeures coloniales ont la particularité d’avoir été construites avec un souci de protection supérieur contre les envahisseurs. » (p. 55)

Le guide Carthagène est publié aux éditions des guides de voyages Guides de voyiages ULYSSE.


Kayak récréatif

Kayak récréatif de Ken Whiting avec les photographies de Jock Bradley et Paul Villecourt est publié aux éditions Modus Vivendi.

Kayak récréatif de Ken Whiting avec les photographies de Jock Bradley et Paul Villecourt est publié aux éditions Modus Vivendi.

Voguer sur l’eau dans un kayak quand il fait chaud, surfer les vagues dans un kayak, pêcher dans un kayak… C’est le rêve de nombreuses personnes qui aiment la nature et le sport. Voilà qu’un livre cossu et informatif nous en donne maintenant d’innombrables données pour mieux s’approcher du sport et des experts en vente d’équipement sportif.

Le livre de Ken Whiting débute brièvement par les origines du kayak avec explications sur cette embarcation de chasseur inuit et est rempli de photos couleurs qui démontrent bien l’eau, les kayaks, la pagaie et les autres accessoires de même que les mouvements dont il est question dans chacun des 11 chapitres très détaillés. Un lexique complète le tout en fin d’ouvrage.

EXTRAITS / CITATIONS

« Les kayaks gonflables sont fabriqués en tissus imperméable et, comme les kayaks pliants, ils logent dans un sac à dos. » (p. 19, encadré Le saviez-vous)

« Un chariot de kayak représente le moyen le plus facile de déplacer votre embarcation. Il est conçu pour se ranger facilement dans le kayak tandis que vous naviguez. » (p. 57, vignette de photo)

« En fait, vous pouvez vous attendre à ¸etre ralenti d’un demi-nœud par cinq nœuds de vent contraire. » (p. 126, Déjouer le vent)

« Croyez-le ou non, certains pêcheurs en kayak rapportent régulièrement des spécimens de 45 kg (100 lbs). » (p. 173, La pêche en kayak)

Bien sûr la saison présente est déjà bien entamée mais rien de mieux que de bien se préparer pour la prochaine !

Kayak récréatif de Ken Whiting avec les photographies de Jock Bradley et Paul Villecourt est publié aux éditions Modus Vivendi.


Vous.com

Soyez vu, entendu et reconnu sur le Web

Vous.com, Soyez vu, entendu et reconnu sur le Web, de Pierre-Luc Poulin, est publié aux éditions Le Dauphin Blanc.

Vous.com, Soyez vu, entendu et reconnu sur le Web, de Pierre-Luc Poulin, est publié aux éditions Le Dauphin Blanc.

Toute personne ou société qui veut se faire une présence sur le net bénéficiera à feuilleter les pages de cet ouvrage de référence sur les moteurs de recherches, réseaux sociaux, moyens de faire de l’argent, les clics publicitaires expliqués, le web mobile… le tout se complétant par une annexe racontant l’histoire d’Internet depuis ses débuts jusqu’aux prochaines lunettes 2014.

Autodidacte passionné, l’auteur Pierre-Luc Poulin a d’ailleurs élaboré ce livre à la suite de conférences qu’il a données à des étudiants universitaires. Il a intégré plus de 150 de leurs questions dans le texte, un guide stratégique en cinq étapes, pour aider ses lecteurs et lectrices à se faire connaître et reconnaître en ligne.

EXTRAITS / CITATIONS

« Chaque minute sur Internet, 571 nouveaux sites sont créés, les utilisateurs de YouTube téléversent 48 h de vidéos, les utilisateurs de Facebook partagent 684 478 éléments de contenu. Chaque minute. » (p. 60)

« Vous serez surpris du choix à votre portée. Prenons l’exemple d’une vue aérienne d’un complexe industriel afin de positionner votre entreprise. Si vous deviez engager un caméraman et louer un avion afin de vous procurer ce genre de vidéo, le prix serait prohibitif, mais grâce à ces sites, vous pourriez inclure cette séquence dans votre vidéo pour un prix intéressant. » (p. 228)

« Et la beauté est que, si vous ne trouvez aucun blogue, en français, qui traite de votre sujet d’expertise… vous serez le seul lorsque vous le commencerez ! » (p. 313)

Vous.com, Soyez vu, entendu et reconnu sur le Web, de Pierre-Luc Poulin, est publié aux éditions Le Dauphin Blanc.

 


Envisage-moi !

Envisage-moi !

Envisage-moi !
Se connaître, s’accepter et comprendre l’autre par l’observation du visage
Auteure : Erika Quimper
Beliveau éditeur

Ce livre est à la fois rigolo et sérieux. Rigolo parce qu’ils suscitera d’innombrables rires et sérieux car il examine le visage dans tous ses angles.

Envisage-moi ! est un livre qui permet de « se connaître, s’accepter et comprendre l’autre par l’observation du visage ». Avez-vous le nez, les yeux, la bouche trop ou plutôt grands, espacés ou rapprochés ? Ou votre patron ? Ou votre amoureux ? Ces caractéristiques sont des marques de caractère ou en tout cas de tempérament, et ce livre écrit par Erika Quimper vous aidera à en faire le tour. Et pour en faire le tour, elle construit plusieurs analogies autour d’une maison, puis ajoute ici un hommage aux rides sous forme d’un assez long poème, et là des encadrés très méticuleux sur les caractéristiques et l’analyse des traits de caractère, tempéraments ou comportements. On trouve aussi des idées pour les enfants en difficulté d’apprentissage, des comparatifs, des conseils à savoir comment communiquer avec telles ou telles personnes, de même que plein d’occasions d’auto-examen y compris la question des paupières tombantes et doit-on corriger.

EXTRAITS / CITATIONS

« Le cadre du visage est celui que l’œil va capter en premier lieu. C’est lui qui vous donne la première impression de la personne. On peut le comparer à la structure d’une maison. » (p. 31, Votre visage a deux faces, le saviez-vous)

« Il est fréquent, dans l’analyse morphologique, de constater que des nez retouchés ne conviennent plus du tout au reste du visage, surtout quand la chirurgie a été faite durant la période de l’enfance. » (p. 35, Ces trop petits récepteurs)

« Le nez, qui se retrouve au plan central, devient le gouvernail et à la fois le gestionnaire de tout l’immeuble que représente la figure. » (pp. 49-50, Le nez, Découverte d’un gestionnaire)

 

Envisage-moi ! Se connaître, s’accepter et comprendre l’autre par l’observation du visage, de Erika Quimper est disponible chez Beliveau éditeur.