Isa, T2

L’île de l’ermite
Auteure : Sergine Desjardins

Isa, Tome 2 L'île de l'ermite Auteure : Sergine Desjardins Guy Saint-Jean éditeur

Isa, Tome 2
L’île de l’ermite
Auteure : Sergine Desjardins
Guy Saint-Jean éditeur

Ce roman est infiniment émouvant, d’autant plus qu’il raconte une histoire vécue, celle d’une enfant ayant passé de nombreuses années parmi les lépreux alors qu’elle n’avait que des éruptions causées par la chaleur. Oui, mais sa mère était très belle et il y avait des hommes pour faire subir les pires sévices autres afin d’assouvir leurs intérêts.

Il y avait aussi des hommes médecins, malades et victimes pour abuser et s’en prendre à plus faibles ou moins organisées qu’eux. Et l’on s’y retrouve dans ce roman historique, que l’on vive à Montréal ou ailleurs, dans notre 21e siècle, en raison justement de toutes les manoeuvres pratiquées par les médecins, religieux et autres meneurs motivés par l’argent, le pouvoir ou la méchanceté qui pour vivre leur gloire ont besoin d’en écraser d’autres en quantités.

C’étaient les années 1847-48 au Nouveau-Brunswick. De nombreux personnages sont inspirés de personnes ayant réellement vécu ces années difficiles à leur manière, avec citations tirées de documents d’époque.

Ce livre intéressera aussi ceux et celles qui s’intéressent à la parité homme-femme, aux écoles d’infirmières et couvents de religieuses, aux débuts de la photographie, à la fuite d’esclaves noirs américains, aux imposteurs qui prennent tout le crédit pour le travail des autres… Tant d’effroyable misère imposée à nos semblables, tant de courage, tant de résilience.

L’auteure Sergine Desjardins se surpasse dans ce second tome d’Isa dans lequel elle termine cette histoire aussi humaine qu’inhumaine et fournit en fin de volume une note de quatre pages sur la léproserie de Tracadie ainsi qu’un tableau chronologique précis de six pages.

CITATIONS / EXTRAITS

« Ce qui est infiniment troublant, c’est de constater, a posteriori, que les mauvaises intentions se cachent parfois derrière les plus beaux sourires. Et que nous avons presque tous, un jour ou l’autre, cru à ces sourires-là. Isa à Gus. (p. 49)

« L’explication était simple : non seulement la lèpre était une maladie infiniment plus honteuse que la syphilis, mais les syphilitiques n’étaient séquestrés nulle part. Un époux pouvait même cacher cette maladie à sa femme, quitte à la contaminer. » (p. 32)

« Après son départ, Isa releva sa manche. Ses bras, comme chaque été, étaient couverts de dartres. Elle se demanda si ce médecin-là saurait faire la différence entre sa maladie de peau et la lèpre. » (p. 57)

« Il avait beau se montrer chaleureux et compatissant, quelque chose chez cet homme lui déplaisait. Quelque chose qu’elle n’arrivait pas à nommer, mais qui, malgré tout, semait une certitude en elle : on ne pouvait lui faire confiance. » (p. 50)

« Plus le temps passait, plus il prenait conscience à quel point le prix à payer pour son ambition était élevé. » (p. 85)

« 1858 : Très malade, Rosalie Jetté est victime de mauvais traitements, en partie à cause de la Supérieure, Sainte-Jeanne-de-Chantal. » (p. 454, Tableau chronologique)

Isa, Tome 2, L’île de l’ermite, de Sergine Desjardins est très chaudement recommandé et disponible en plusieurs formats chez Guy Saint-Jean éditeur.

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :