CCA expo Place Vendôme

Sous les pavés, la plage… Sur les pavés, le fumier !

et

Dans les petits pots, les meilleurs onguents.

Les deux phrases pourraient s’appliquer au  Centre Canadien d’Architecture qui présente dans sa toute petite salle une exposition avec une histoire aussi haute que la colonne phallique napoléonienne que des révolutionnaires ont un jour débarquée pour la faire tomber sur un monticule fait de foin, de sable et de fumier. On l’a fait tomber sur le dos alors que la statue rajoutée regardait auparavant sa tombe. Auparavant et maintenant puisque les militaires bourgeois ont repris le pouvoir et la place, puis ont remonté le cylindre de cuivre à renflement supérieur surmonté d’une copie de Napoléon chevalier que haïssaient les opprimés étant donné qu’il s’agissait là d’un symbole de leur défaite. C’est toute cette histoire que raconte l’exposition à travers des photos et une pétition pour que  soit commémoré le fameux monticule de Vendôme, une idée d’un prof d’histoire californien dénommé David Gissen, une idée qui semble vouloir faire son chemin pour un nouveau monticule qui leur serait propre auprès des organisateurs d’événements Place des Festivals de la capitale française.

 Jules Andrieu, photographe. Colonne Vendôme abattue le 16 Mai 1871. Dans Désastres

Jules Andrieu, photographe. Colonne Vendôme abattue le 16 Mai 1871. Dans Désastres de la guerre Mai 1871. Épreuve argentique à l’albumine. Collections CCA, Montréal

Phénomènes de société asociale
Cette descente de colonne par les petits qui rappelait aux petits et aux gros la victoire des gros sur les petits, historiquement, donna lieu pour la première fois officiellement à un voyeurisme photographique de ruines que les anglophones ont nommé pornographie de ruines… En anglais, RUIN PORN ! Car si c’était là une première de ce genre de voyeurs malsains se réjouissant du malheur et de la ruine des autres ainsi que des monuments détruits s’ils ne sont pas eux ou de leur communauté ou de leur clan, ce n’était certes pas la dernière puisque aujourd’hui encore, des bourreaux de toutes sortes rient de tout cœur au nez de ceux et celles dont ils causent le malheur tout en ayant auparavant assuré leurs gardes, leurs arrières, leur propagande et pourquoi pas leurs renouvelables subventions payées par les concitoyens clientèles captives.

À noter que ces indignés de l’époque qui avaient décroché la colonne de la place Vendôme avaient aussi mis fin à la peine de mort et avaient créé des écoles non religieuses / laïques pour les femmes.

Passez voir cette exposition vivifiante au CCA,  du 19 juin au 14 septembre 2014. Assurez-vous de lire le fascicule, petite brochure grise à l’entrée de l’exposition qui vous en racontera toute une histoire.

David Gissen donnera ce soir une conférence au CCA.

Entrevue vidéo avec David Gissen (en anglais) :

Carré Rouge !

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

One response to “CCA expo Place Vendôme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :