Hommage à Alexander Brott

Ce soir a eu lieu un très beau concert dans la salle Bourgie du Musée des beaux arts de Montréal.

Alexander Brott
Hommage au fondateur de l’Orchestre de chambre McGill qui a débuté il y a 74 ans par un quatuor à cordes.

Anita Pari
Une jeune virtuose autant du piano que du violoncelle, Anita Pari, qui née en 1998 affiche déjà un parcours impressionnant. D’abord très technique au violoncelle sur une composition d’Alexander Brott intitulée Arabesque, la jeune virtuose est surtout émouvante avec ampleur, chaleur et profondeur au piano ; le public l’a d’ailleurs réclamée en rappel en fin de concert.

Le programme de concert
Le programme comptait aussi du Bach en hommage à une bienfaitrice disparue à la suite de ce dur hiver – le plus froid depuis plus de 100 ans – et du Beethoven et du Moz. Plus une œuvre intitulée Chocolats symphoniques  composée par Maxime Goulet (né en 1981).

Musique et chocolats
C’était amusant cette idée d’associer un chocolat par mouvement de sa composition chocolatée et donc de suggérer par exemple saveur menthe pour un élan givré. On vendait d’ailleurs son CD enregistré à Prague avec les œuvres dégustatives de la chocolatière qui était présente dans la salle.

Grammaire musicale, grammaire française
Ce qui est vraiment dommage par ailleurs et qui écorchait vraiment les oreilles ce n’était nullement la musique qui était très bien, mais c’était d’entendre ce jeune féru de grammaire musicale chocolatée renier aux mères leur féminité en étant totalement incapable (merci aux ignares tordus de l’éduc québécoise – ou devrais-je écrire québécois ? – qui ont un jour mauvais décidé que l’apprentissage de la grammaire française était traumatisante… En conséquence de quoi ce jeune homme devra toute sa vie avoir l’air de ne jamais être allé à l’école ou faire écrire tous ses textes et les apprendre par cœur comme une partition). Tous les mères, comme il l’a dit sans se douter le moindrement du parjure vis-à-vis de toutes les femmes, toutes les mères y compris celle qui l’a mis au monde, ça écorche autant les oreilles qu’une fausse note beethovénienne ! Peut-être devrait-il faire un effort pour remédier à la situation avant d’aller faire des tournées internationales et se moquer des femmes partout dans le monde. C’est honteux d’être capable d’écrire de la musique et de ne pas être capable d’accorder ses phrases au féminin. Honte aux gouvernements québécois prêts-à-tout.

OCM et bilinguisme
Bravo d’autre part à l’Orchestre de chambre McGill et à son chef d’orchestre Boris Brott pour leur excellent bilinguisme tout au long des annonces et des discours.

Concert Anita Pari – Hommage à Alexander Brott

ocm-mco.org

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :