M’as-tu vu ?

Des gens qui se défendent d’être des moutons mais qui le sont précisément
À prime abord, ce roman raconte l’ébullitionnante adolescence qui veut devenir vedette. Mais quand on fouille, on découvre toutes sortes de magouilles et de manoeuvres qui ont cours à Montréal…

Ce qui revient le plus souvent dans le roman
Qui dit télé = rime avec « LGBT et amis » (répété à profusion dans le roman comme s’il fallait en faire une propagande marketing incessante).

.matuvuPrêt à tout pour le gros magot et le vedettariat
On s’excite pour un écran plat gigantesque sur lequel se regarder en gros plan et pour des mots comme château, stage, show, easy, move, boy, boboy. On y trouve des gens qui se défendent d’être des moutons mais qui le sont précisément à force de se plier aux modes changeantes et dictées par quelques-uns, ceux-ci s’assurant du passage rapide de grands nombres d’adeptes. Une fille s’acharne à vouloir devenir une nullité télévisée par vengeance et ne s’inquiète pas tellement de délaisser sa meilleure amie au profit d’une autre qui a tout un réseau et qui sait donner des bonbons au beurre pendant qu’elle prend note de vos infos persos. Du name-dropping de gays locaux connus et l’usage à répétition de certaines de leurs expressions à répétition…

Les pauvres hommes, les maudites femmes
On trouve aussi imbriqué dans ce roman la victimisation des hommes ainsi que le culte du père et la bonne entente avec le père qui a de l’argent ; par contre, on trouve aussi une femme prof qui n’a pas de lèvres, la «souillon» de Cendrillon et une héroïne de lecture obligatoire « son odieuse mère surnommée Folcoche » (p. 48).

Faire partie de la game et gagner le concours télévisé
On n’a qu’une idée, c’est d’en mettre plein la vue, que ce soit pertinent ou pas : si c’est nouveau et que ça surprend et que c’est vite fait, c’est parfait pour les accros qui ne sont pas là pour réfléchir mais pour se voir réfléchis en gros plan à la télé. Le documentaire de 10 minutes sur le suicide sera compilé en quelques jours, ceux et celles qui ne sont pas des moutons seront mis à l’ombre, et tous les moyens sont bons – y compris les tricheries – pour gagner le concours et être la star et avoir une bibliothèque qui porte son nom à 15 ans…

L’auteur
L’auteur rêve d’être découvert comme chanteur à la voix de fée. Le titre, M’as-tu vu ? est bien sûr accordé au masculin singulier dans cette histoire d’adolescentes.

EXTRAITS / CITATIONS

« J’aimerais bien marquer à jamais ce formidable collège privé et gaver de livres sa bibliothèque déjà bien fournie ! Car le prix de cette année demeure identique à celui de l’automne dernier : rebaptiser la bibliothèque au nom de l’élève ayant représenté l’école et en bonifier la quantité de livres. » (p. 16)

« Flavie Ross, ma nouvelle amie, l’est aussi. Je suis une fille de mieux en mieux entourée. C’est pas mal ça. » (p. 32)

« Et des plogues, cette fille en a plein. » (p. 47)

« En tout et pour tout, huit élèves de l’école (ou leurs parents) ont refusé d’être capturés par la caméra. On les a remisés au fond de leur classe. » (p. 47)

« Recluses dans la grande salle d’ordinateur de la famille Ross, nous prenons une bonne heure et demie à voter avec nos 111 adresses courriel qui ont toutes le même mot de passe facile à retenir » (p. 82)

« La madame de 30 ans dansait tu-seule sur la scène. » (p. 84)

« Il me semble que je serais le genre de fille game de monter sur un stage pis de danser » (p. 86)

« C’est Marie-Jeanne qui m’apprend ça, sur le chemin nous menant à l’école. Flavie ne l’aurait pas invitée, alors ? » (p. 87, Jour 3)

« – Ben voyons ! » (p. 87, Jour 3)

« – Disons plutôt qu’elle fait semblant d’aimer tout le monde. Mais elle est hypocrite. Je pense vraiment qu’elle m’aime pas. Elle me parle juste quand je suis avec toi. Si t’es pas dans les parages, elle m’ignore complètement. » (p. 87, Jour 3)

 M’as-tu vu ? 2 – En contre-Plongée de Simon Boulerice est publié chez Les Malins.

 

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :