Entre fleuve et rivière

Entre fleuve et rivière, Correspondance entre Gabrielle Roy et Margaret Laurence Les Éditions des Plaines

Entre fleuve et rivière
Correspondance entre
Gabrielle Roy et Margaret Laurence

Les Éditions des Plaines

Relâche scolaire – coup de coeur littéraire

Correspondance entre Gabrielle Roy et Margaret Laurence

Pour une pause dans l’espace temps, ce livre vous propose un rythme plus lent, celui du temps où pour communiquer il fallait écrire des lettres et attendre au moins quelques jours la réponse du correspondant ou de la correspondante.

Deux auteures, deux femmes nées dans les Prairies canadiennes, toutes deux parties ailleurs, Gabrielle Roy et Margaret Laurence ont échangé leurs pensées pendant plusieurs années. Pour s’installer dans le rythme de leur correspondance, les traductrices ont respecté l’ordre d’envoi et de réception des lettres. Dans la lecture, il s’installe une tranquillité et un plaisir de lire qui ne trouve pas son égale dans les communications instantanées d’aujourd’hui.

Pour un retour au plaisir de l’anticipation, Entre fleuve et rivière est aussi présenté de manière à donner l’impression d’une trouvaille dans un vieux coffre oublié.

EXTRAITS / CITATIONS

« Sophie a donc traduit les deux premières lettres écrites par Margaret Laurence, je les ai lues sans doute un peu comme Gabrielle Roy les avait découvertes il y a près de quarante ans, avant de traduire la réponse de celle-ci. » (Note de l’éditeur)

« Les lettres qu’on s’apprête à lire exposent leurs espoirs, leurs frustrations, leurs préoccupations, leurs activités quotidiennes, leurs joies et leurs craintes. Elles offrent un aperçu remarquable de la vie de deux des plus grandes romancières canadiennes, qui avaient déjà connu un succès considérable et luttaient à l’époque pour poursuivre une oeuvre qu’elles n’étaient pas certaines de pouvoir mener à terme. » (p. 13, Introduction)

« … il s’est avéré qu’on lui avait injecté des vaccins trop rapprochés contre la fièvre jaune et la variole, et dans le mauvais ordre (nous partions pour l’Afrique de l’Ouest), détail que la science médicale n’a découvert qu’après plusieurs années. » (pp. 27-28, lettre de Margaret Laurence à Gabrielle Roy, 15 février 1976)

« Comment se fait-il qu’en commençant l’un de vos livres on sache immédiatement qu’on ne sera ni malmené ni déçu? » (p. 34, lettre de Gabrielle Roy à Margaret Laurence, 27 mars 1976)

Entre fleuve et rivière, Correspondance entre Gabrielle Roy et Margaret Laurence, traduit de l’anglais par Sophie Voillot et Dominique Fortier, est publié aux Éditions des Plaines.

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :