SEYRAWYN

Pour la relâche scolaire

Tome 3, La justice des druides

Un bel exemple d’initiatives
Littérature jeunesse de super qualité, SEYRAWYN est une jeune initiative indépendante québécoise qui porte dans ses textes des valeurs humaines. L’auteur Martial Grisé et l’illustratrice Maryse Pepin ont publié la trilogie en un an tout en assurant en parallèle la vente des oeufs de dragon, des objets en cuir véritable et la promotion d’autres articles servant aux combats sans maux lors de salons, expositions ou festivités médiévales auxquels ils participent toujours très activement.

Cette littérature fantastique élaborée avec un soin impeccable est peuplée de dragons et de dragonnes, géants de pierre, druides et druidesses, sorcières, rois et guerriers machiavéliques ou envahissants avec des troupes meurtrières visant à s’approprier la Source et à détruire en chemin tous ceux qui s’opposent à leur volonté. Les bons doivent parfois combattre sur plusieurs fronts. C’est comme dans la vraie vie mais en lecture et en images, les personnages de Seyrawyn ont accès à toutes sortes de moyens surnaturels, de formules magiques ou d’alchimie pour parvenir à leurs fins : ils font surgir du feu ou du vent au clic du doigt ou presque.

On se laisse prendre par ces aventures rocambolesques et rebondissantes dont voici quelques extraits de texte puisés dans le récent tome troisième.

CITATIONS / EXTRAITS

« La petite dragonne mauve, malgré son apparente fragilité, ne se déroba pas au regard lourd de sens que lui lançait le colosse de bronze. » (p. 21)

« – Rappelez-vous petite dragonne-fée, qu’elle l’a déjà été jadis, mais les actions égoïstes d’un seul d’entre nous, que vous semblez d’ailleurs estimer, ont tout changé ! » (p. 21)

« Le Dragon d’or s’inclina respectueusement devant son égal féminin puis s’envola à son tour en direction de sa tour à Bishnak. » (p. 23)

«Il y a un dicton chez mon peuple qui dit : Lorsque vous êtes sur le territoire d’un autre, suivez ses coutumes, pas les vôtres ! songea le Lieutenant sottèque. Est-ce que ces abrutis de géants peuvent comprendre le bon sens ? » (p. 29)

« Malgré les forces magiques que ce druide peut avoir à sa disposition, songea le Géant de pierre, je vais tout de même porter une attention particulière aux alentours. J’ai survécu toutes ces années grâce à mes instincts de guerrier, je ne placerai certainement pas aujourd’hui mon entière confiance sur les aptitudes et pouvoirs de celui qui m’accompagne. » (p. 40)

« Ogaho prenait des notes et se remémorait les stratégies militaires qu’ils avaient élaborées ensemble voilà plus d’un an. » (p. 54)

J’ai eu le plaisir de retrouver les concepteurs de Seyrawyn au Salon du livre de Montréal ; voici l’entrevue vidéo que j’y ai réalisé avec eux :

La trilogie Seyrawyn, dont le tome un est un best-seller, est une lecture parfaite pour la relâche scolaire, publiée aux éditions McGray.

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :