DVD Camille Claudel 1915

Camille Claudel 1915 réalisé par Bruno Dumont avec Juliette Binoche, entourée de Jean-Luc Vincent, Emmanuel Kauffman, Armelle LeroyRolland et Robert Leroy TVA Films et Niagara films

Camille Claudel 1915 film réalisé par
Bruno Dumont
avec Juliette Binoche,
entourée de Jean-Luc Vincent, Emmanuel Kauffman, Armelle Leroy-Rolland et Robert Leroy
TVA Films et
Niagara films

Toute la détresse de l’abandon est dépeinte dans ce film de Bruno Dumont où il ne s’agit plus de la Camille Claudel amoureuse de Rodin qui n’a jamais voulu l’épouser mais de la Camille Claudel délaissée et casée dans un asile psychiatrique.

Tout l’égoïsme discrétionnaire de celui qui la maintient là malgré les recommandations du médecin traitant, ce frère Paul Claudel qui jouit de sa pleine liberté pour vivre sa vie de famille, conduire son véhicule pour rendre visite à sa soeur, ancienne maîtresse de son ami sculpteur du Penseur, de même qu’à son ami de la robe, au monastère.

Sa soeur Camille Claudel qui ose se plaindre du comportement des riches qui lui volent ses oeuvres :

« Ces millionnaires qui se jettent sur une artiste sans défense »

Camille Claudel, interprétée par Juliette Binoche, qui ose aussi ne pas trop croire à cette foi qu’il lui aurait vendue comme un accroire salvateur alors qu’il ne faisait rien pour lui redonner sa vie normale, riche ou tranquille :

« Parlons-en de ton dieu qui me laisse pourrir dans un asile. »

Paul Claudel, interprété par Jean-Luc Vincent, qui assume ses décisions :

« Je me suis fait chrétien par obéissance et par intérêt(s). »

Et Camille Claudel de lui signaler dans toute sa clairvoyance :

« Tu te fais manipuler, Paul. »

SYNOPSIS
Sculptrice reconnue, Camille Claudel est internée pour troubles mentaux par sa famille. Deux ans après son enfermement – qui durera trente ans, soit jusqu’à sa mort – elle reçoit une lettre de son frère Paul Claudel l’avisant de sa venue prochaine. Pendant trois jours, la sculptrice pense à cette rencontre, sortant peu à peu de son mutisme, se mêlant aux autres patients, assistant même à une répétition de théâtre. Même si elle se sent persécutée, croyant que son ancien amour, Auguste Rodin, cherche à l’empoisonner et à voler son studio, l’artiste est convaincue de pouvoir retrouver rapidement sa liberté et ainsi reprendre son travail créatif.

Sorti l’année du 70e anniversaire de la mort de Camille Claudel, c’est un film fort et bouleversant sur la volonté d’éloignement d’une proche parente que l’on écarte du chemin quand on en a le pouvoir. Un film aussi sur la dure froideur des reproches quand cela sert les intérêts. Un film qu’il faut prendre le temps de regarder, au rythme des jours qui s’échelonnent tous pareillement difficiles de cette femme entourée de bruit et d’humains ayant besoin de soins réels avec lesquels elle n’a rien en commun mais que l’on case là parce qu’elle dénonce les puissants qui se servent d’elle et qui la volent et qui maintenant veulent s’en débarrasser. Un film de conscientisation, trop souvent doublée par la conscience religieuse au secours  exclusivement des hommes, un film puissant qui soulève aussi la question des héritages…

critique de livre Montreal 157 servicesmontreal.comDepuis 2002 ServicesMontreal.com
Citations – femmes – monde
Vies de femmes
Citations – hommes
Citations – religions
Femmophobie.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :