DVD Garde à vue

Garde à vue, film de Claude MillerGarde à vue, c’est un film d’acharnement / ténacité / harcèlement / violence policière sur un citoyen qui a l’habitude de promener le chien d’un voisin et qui est questionné, soupçonné sur une histoire sordide de petite fille de 8 ans trouvée égorgée et violée sur un terrain public dans une petite ville de province où à la même heure, toute la ville se trouve au bal de la saint-sylvestre, tout à côté du commissariat de la police.

Le notaire Martinaud, interprété par Michel Serrault est marié dans cette fiction littéraire (John Wainwright, A table !) à la grande Romy Schneider dont le film nous remet magnifiquement en présence au commissariat le soir de la garde à vue et en flashback lors d’une réunion de famille. Les policiers sont joués magistralement par Lino Ventura et Guy Marchand.

CITATIONS / EXTRAITS DES DIALOGUES

« Je ne sais pas pourquoi on vous a dérangé un soir de réveillon, on voulait simplement qualifier quelques points de détails, notamment cette histoire de chien. »

« Je sens qu’on va atteindre des sommets… »

« Ce qui fait le plus de saletés, c’est les serins… »

« En somme dans le quartier, y a que vous qui savez ce que vous dites… »

« Parce que je suis riche, que j’ai une belle maison et que j’ai une jolie femme. »

« Ils ne disent pas qu’il n’y avait pas de chien – ils disent qu’ils ne l’ont pas remarqué. »

« Elles sont tellement ignobles, vos questions, que vous en avez honte ! »

« Permettez-moi de vous dire, messieurs, que vous commencez à ME FAIRE CHIER ! »

« J’ai remarqué que les maniaques sexuels sont habituellement très au-dessus de la moyenne. Sinon où est-ce qu’ils iraient chercher tout ça ! »

« Tu vois, moi je suis pas gros, je suis enveloppé. »

« C’est la nuit des grandes fatigues. »

« Les putes sont des femmes qui vous donnent beaucoup de choses pour relativement peu d’argent. »

« Mon mari est chez vous depuis des heures, Monsieur l’Inspecteur. »

« À moins que ces raisons-là ne s’appellent intuition […] Il lui parlait comme à une femme. »

Le film réalisé par Claude Miller a reçu 8 nominations résultant en 4 récompenses (meilleur scénario, meilleur acteur Michel Serrault, meilleur second rôle masculin Guy Marchand et meilleur montage) aux César ainsi que d’autres prix incluant en 1981 le Grand prix des Amériques au Festival des films du monde de Montréal et le Prix Méliès du meilleur film français selon la critique.

Axia et TVA Films
Claude Miller, L’Effrontée
Claude Miller, Mortelle randonnée

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 ServicesMontreal.com
POLARS, livres et DVD
Femmophobie.com
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :