La Villa Rose

Parfait chef d’oeuvre de roman à l’eau de rose ! Et ce n’est que le premier tome.

La Villa Rose, tome 1, Retour à Cedar Cove, Auteure  Debbie Macomber, Guy Saint-Jean éditeur

La Villa Rose, tome 1,
Retour à Cedar Cove

Auteure : Debbie Macomber
Guy Saint-Jean éditeur

L’auteure Debbie Macomber compte déjà 100 romans et 160 millions de livres vendus. C’est chez Guy Saint-Jean éditeur que l’on retrouve cette nouvelle série de romans qui se lisent comme l’eau coule si fluidement sur le dos d’un canard. C’est plus qu’agréable, c’est super plaisant de lire comment les autres règlent des problèmes ancrés, pour ne pas dire encastrés. Le temps file de page en page et on se laisse porter par le malheur suivi du bonheur de ces personnages qui sont là pour nous rappeler qu’il y a encore des moyens de se sortir des méchancetés des autres. La Villa Rose, Retour à Cedar Cove est un de ces romans qui nous remet du baume au coeur et redonne confiance en un monde meilleur.

Disponible en formats papier et numériques, La Villa Rose est un pur plaisir à lire. Installez-vous confortablement, de préférence sur un coussin de soie rose, pour parcourir des yeux l’histoire d’une femme qui quitte son emploi prometteur à la banque pour acheter une auberge en bord de mer, à Cedar Cove près de Seattle. Là-bas dans cette villa, les énergies sont tellement positives que les voyageurs qui s’y arrêtent finissent par laisser leurs tracas derrière eux pour retrouver une âme heureuse et repartir en paix avec eux-mêmes.

CITATIONS / EXTRAITS

« Une sensation de paix m’a immédiatement envahie quand j’ai pénétré dans cette demeure. La douleur et la tristesse qui étaient mes compagnes de tous les instants depuis des mois ont semblé refluer, cédant la place à une sérénité difficile à décrire. » (p. 9)

« — C’est épouvantable. Comment a-t-il pu faire une chose pareille ? Quel homme adulte se conduit de la sorte ? » (p. 79)

« Vance Willey était un tyran. Un pauvre type qui s’en prenait toujours à plus petit et plus faible que lui. » (p. 98)

« Il ne pouvait rester auprès de lui sans se sentir contaminé par sa mesquinerie. » (p. 126)

« Brusquement elle se secoua, leva les yeux et sourit.
— J’avais peur, mais c’était idiot. Si j’avais fait face à ces démons plus tôt, je me serais épargné bien des chagrins. » (p. 192)

La Villa Rose, tome 1, Retour à Cedar Cove est publié chez Guy Saint-Jean éditeur, dans la nouvelle collection bonheur : Charleston Québec.

servicesmontreal.com depuis 2002Depuis 2002 ServicesMontreal.com
Citations – femmes
Citations – hommes
Salon du livre de Montréal

Les quatre grâces
Femmophobie.com Moyens de se sentir plus heureuse
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :