Aujourd’hui en 1989 à Montréal, un homme a tué 14 femmes par esprit masculino-masculiniste-masculinatoire phallocrate et femmophobe. Si un tel acte morbide avait au moins servi à faire poser des gestes visant à contrer de telles pulsions maladives. Malheureusement la solidarité masculine ne s’est qu’aggravée vers des résultats de harcèlement psychologique autant qu’économique vis-à-vis des femmes. L’intolérance aux femmes est un fait éclectique accompli et multiplié entre mascus haineux et intolérants organisés entre eux. IL FAUT QUE ÇA CESSE, LES GARÇONS.

Violences faites aux femmes

Enveloppes brunes

Journée Internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes

Intimidation, bitchage, mobbing

Femmophobie


À Montréal, le 6 décembre 1989, la folie meurtrière de Polytechnique, la tuerie montréalaise

 

Face à un traumatisme aussi grave, j’ai trouvé ce texte (1) :

« Pulsion naît du vide
De celui
Que l’on voudrait tellement remplir
Pour se rassurer
Comment se convaincre d’exister »

(1) Rosette Pipar, extrait du poème Pulsion, du recueil Fragments II, St-Sauveur, Marcel Broquet, La nouvelle édition, 2012, p. 64.

Autres manifestations artistiques – violences faites aux femmes:

Spectacle : Nabila Ben Youssef : Drôlement libre

View original post

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :