La source des femmes

LA SOURCE DES FEMMES raconte la fainéantise et la solidarité masculines que subissent les femmes devant faire les corvées pour toutes et absolument toutes les tâches qui concernent la maison, ce qui inclut d’aller chercher l’eau sur un sentier rocheux aux éboulis fréquents qui font perdre près de la moitié des bébés aux femmes enceintes.

Imaginez-vous, enceinte et devoir transporter 2 chaudières emplies d’eau sur un sentier de chèvres, puis devoir aller chercher le bois pour faire le feu, nettoyer la maison, faire les repas etc. et encore la nuit travailleuse du sexe auprès du mari imposé et souvent très vieux, pendant que tout ce temps, tous les hommes sont assis confortablement au café à ne RIEN FAIRE d’autres que boire du thé, rire et placoter entre eux ! Enfin voilà qu’une jeune mariée, heureuse épouse d’un homme éduqué qui l’a choisie par amour, décide de discuter avec les autres femmes du village de cet aberrant esclavage et suggère de faire la grève de l’amour pour les faire bouger un peu de leur chaise ou de leur coin de palabre ombragé. Mais, on s’en doute bien, ce ne sera pas facile !!!

LA SOURCE DES FEMMES propose une vision proche du conte avec toute une panoplie de personnages y compris la typique belle-mère jalouse et toujours prête à quelque méchanceté, le traitre fils qui est prêt à jeter sa mère et tout le village pour son enrichissement et son pouvoir personnels, l’exploitation par les hommes des traditions et de la religion pour leur confort masculiniste, bref… on en a pour plus de 2 heures et vastement pour notre argent avec, entre autres, des chants et danses, des images du désert, des punitions à peine voilées, des hommes méchants au coeur aride et à l’esprit fermé et à la mauvaise volonté effrayante et des hommes bons au coeur tendre et à l’esprit ouvert et au comportement bienveillant.

Au coeur de tout ce brouhaha, Leîla pour qui le film aurait été écrit.

À complot, complot et demi !
LA SOURCE DES FEMMES est aussi fort que Yentl pour démontrer et dénoncer le nombrilisme solidaire des hommes par le biais de la religion, plus grandiose que le film Absurdistan qui traitait du même sujet de manière plus fantaisiste. plus concentrique que la légende racontée par Nassira Belloula dans son recueil Djemmina.

LA SOURCE DES FEMMES

LA SOURCE DES FEMMES
Un film de Radu Mihaileanu
Avec : Leila Bekhti, Hafisa Herzi, Biyouna

LA SOURCE DES FEMMES
France/Belgique/Maroc. 2011. 136 min. v.o. arabe avec s.‐t. français
Avec : Leila Bekhti, Biyouna, Hafisa Herzi

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

3 responses to “La source des femmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :